Epidémie d’Ebola au Bas Uélé : l’équipe d’urgence médicale en route vers la localité de Aketi, bloquée à Buta depuis 5 jours. (Tisseroon Mbusa)

Une équipe d’urgence médicale, composée d’experts congolais et ceux de l’organisation mondiale de la santé(OMS) est bloquée à Buta avec leur matériel sanitaire depuis le lundi 15 mai 2017.  Ces experts devraient se rendre en toute urgence dans la localité d’AKETI pour y mener des recherches et contenir la propagation de la maladie à virus Ebola à d’autres zones. Selon la société civile de Buta, l’équipe n’arrive pas à joindre cette localité, située à 150 kms du chef-lieu de la province de Bas Uélé. Et ce, à cause du très très mauvais état de la route, a expliqué Floribert Masoguo KATEKA, président de la société civile de Buta. Notons que c’est notamment dans la zone de santé de Aketi que deux cas de virus EBOLA sur les 20 suspectés, ont été confirmés, il y a près de deux semaines.    (Tisseroon Mbusa/Radio Amani).

La division provinciale de la santé de la Tshopo sensibilise la population aux facteurs de risque et la connaissance de mesures de protection contre le virus Ebola. (Nicole Etete)

Lire

Quels sont les symptomes d’Ebola? Quels sont les méthodes de prévention? Quelques jours après l’apparition de l’épidémie de la fièvre hémorragique d’Ebola au Bas Uélé au nord Est de la Rdc,  plusieurs stratégies sont mises en place pour lutter contre la propagation de cette maladie dans les provinces voisines.  La division provinciale de la santé de la Tshopo invite la population à observer scrupuleusement des règles élémentaires d’hygiène  et d’éviter tout contact avec des cas suspects. Plus des détails dans ce reportage réalisé par Nicole Etete de la radio Amani de kisangani.

Reportage de la radio Amani

Equateur : rareté du poisson sur le marché à Mbandaka, les prix ne cessent de grimper. (Blandine NKUMU)

Des habitants de  Mbandaka se plaignent de la rareté des poissons sur le marché. C’est depuis plus d’un mois que cette situation s’observe. Conséquence : le prix ne fait que galoper. Sur le marché par exemple le poisson NGOLO qui coutait 700 FC se vend aujourd’hui à 2.500 FC. Ce sont des phénomènes naturels qui sont à la base de cette situation a indiqué Mr Jean ETONGO expert à la Division Provinciale de l’Agriculture. Selon lui, l’abondance de pluie et beaucoup d’eaux sur le fleuve poussent les poissons à se cacher dans les sables. Toujours selon lui, il y aura beaucoup de poissons sur les marchés au début de la saison sèche  au mois de juillet, période à laquelle les poissons remontent vers la surface des eaux.

 

Mbandaka, Blandine NKUMU, Radio Communautaire MWANA.

Lomami : Les vendeurs du grand Marché de Ngandajika s’insurgent contre une nouvelle taxe. (Julie Mbuyi Mbuaya)

Lire

Perturbation des activités au grand marché de Ngandanjika ce vendredi 14 avril. Les boutiques, magasins, pharmacies et autres stands sont restés fermés. A la base, des marchands mécontents d’une nouvelle taxe, que les autorités affirment, se trouvait dans la nomenclature des redevances dues à l’Etat depuis janvier 2017. Cette taxe sur expertise de certificat d’origine et de bonne santé animale et végétale est de 9 franc congolais par kilos d’aliment. Les marchands  ont  manifesté leur colère devant le bureau du territoire. Julie Mbuyi Mbuaya de la radio Ditunga a assisté à ce sit-in.

Reportage de la radio Ditunga
Télécharger ce fichier

Elections en RDC : la commission électorale nationale indépendante forme des agents électoraux à Ngandajika dans la province de Lomami. (Daniel Mukeba)

Cette formation des agents électoraux a commencé ce mercredi 19 avril à Ngandanjika, territoire de la province de Lomami. Selon Mê Clément Kabono, superviseur national des opérations d’identification des électeurs à la CENI,  ce sont plus ou moins 73 candidats qui prennent part à cette session. Ces derniers seront par la suite déployés sur terrain pour la formation des agents des centres d’inscription disséminés à Ngandajika, informe la même source.  Reportage de Daniel Mukeba de la radio Ditunga, rendu par .

REP DANY CENI 19 04 2017_1

Nord-Kivu : JED dénonce l’interpellation, en toute illégalité, d’un journaliste par l’ANR. (JED)

Journaliste en danger (JED) s’insurge contre l’interpellation d’un journaliste d’une radio communautaire dans les installations de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), antenne locale de Vitshumbi, une cité située à environ 115 Km de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (Est de la RD Congo).

Une radio communautaire incendiée par un groupe de miliciens opérationnel dans le Kasaï, au centre de la RD Congo (Journaliste en danger (JED)

Journaliste en danger (JED) condamne l’incendie des installations de la Radio Communautaire Satellite du Kasaï, une station émettant à Mayi Munene, une cité située à 45 Km de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï (Centre de la RD Congo).

Nord-Kivu: Le gouvernement congolais dote l’hôpital général de Beni d’une morgue. (Alphonse Vikongo)

Lire

L’hôpital général de Beni vient d’être doté d’une morgue, don du  gouvernement congolais. De capacité de conservation de 20 dépouilles mortelles, cette morgue a été construite par des techniciens congolais. Coût des travaux  : 2.900 dollars américains. C’est le ministre national des affaires sociales en compagnie de celui de la santé au Nord Kivu qui a officiellement remis ce 13 avril cet ouvrage aux responsables de cette ville. Alphonse KIVINGO revient sur la problématique de conservation des cadavres  dans la ville de Beni avant l’amenagment de cette unité.

Reportage de la radio Muungano

Télécharger ce fichier