Droits Humains: Plus de 27 journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont participé à un atelier de formation ce 26 et 27 septembre à Kinshasa. (olivier TUZOLANA)

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM), Internews a organisé un atelier de formation avec comme thème: « les droits de l’Homme et les élections. Quid de la participation politique de la femme ? ».  Les journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont échangé sur les différentes questions qui se rapportent aux droits de l’Homme, sur les violations récurrentes des droits de l’Homme de manière générale et ceux qui touchent la femme en particulier.

En tout,  deux sous-thèmes exploités:  « Les droits de l’homme et les droits à la participation de la femme », développé par Maître Bopaul MUPENDA, chargé des programmes de l’ACAJ; et
« Les mécanismes internationaux de protection des droits de la femme »  par Maître Paul NKUADIO, Expert en droit des médias d’Internews et Patrick TSHIBUYI, chargé de communication de la cour pénale internationale en RDC.

Après ces échanges, les journalistes effectueront des descentes sur terrain afin de réaliser 20 reportages sur des thématiques bien précises sous la supervision de Léa OTSHUDI, Journaliste-Formatrice. Cet exercice vise non seulement à concilier la théorie à la pratique mais aussi à les outiller sur les techniques d’enquête et d’interview dans la recherche, la collecte et le traitement de l’information qui se rapporte sur les droits de l’Homme.

Le projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM) entend soutenir les processus démocratiques pacifiques en augmentant la participation civique informée en RDC.

Cérémonie officielle de lancement du nouveau projet de l’USAID pour le renforcement du secteur des médias. (Olivier TUZOLANA/Internews)

Play

L’agence Américaine USAID a lancé officiellement le projet pour le renforcement du secteur des médias, Media Sector Development Activity, MSDA en sigle, le jeudi 19 septembre courant à Béatrice hôtel à Kinshasa.
Ce projet mis en œuvre par FHi360 et Internews RDC va durer 5 ans, soit de 2019 à 2024 avec un budget de 15 millions des dollars Américains.
Les médias en ligne, les radios communautaires ainsi que les organisations professionnelles sont les principaux bénéficiaires de ce projet.
Suivez respectivement Karim Benard Dende, Directeur pays d’Internews RDC ; Paul Sabatine, Directeur de mission de l’USAID en RDC; Mike Hummer, Ambassadeur des Etats-Unis en RDC et Jolino Makelele, Ministre d’Etat en charge de la communication et médias.

Karim Benard Dende

Paul Sabatine

Mike Hummer

Jolino Makelele

Tshopo : Confusion autour des libertés publiques chez les jeunes de Kisangani en période électorale. (MEPAD)

A Kisangani, des associations des jeunes ont publiquement soutenus ou rejetés des candidats lors des différents scrutins organisés depuis le 30 décembre dernier en RDC. Ces attitudes traduisent l’incompréhension, voire l’ignorance qu’entretiennent  de nombreux jeunes sur les libertés publiques, les droits d’appartenir à une association et celui de manifester.

C’est bien ce qui était au cœur d’un débat communautaire organisé en mai 2019 à Kisangani, précisément dans la commune de Kabondo par l’ONG MEPAD avec l’appui financier d’internews RDC.

Ecoutez le magazine réalisé avec les jeunes de Kabondo à Kisangani.

« Journalisme et Elections en temps de désinformation », thème du débat Café presse organisé par Internews à Kinshasa en marge de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse.

Play

Internews a organisé un débat Café Presse en marge de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse célébrée tous les 3 mai, ce jeudi 02 Mai 2019 au Kinshasa News Lab. « Journalisme et Elections en temps de désinformation » est le thème développé par les panelistes: Tito Ndombi, président du CSAC (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication), Israel Mutala, président de MILRDC (Médias d’Information en Ligne de la RD Congo) et Obul Okwess, enseignant à l’IFASIC.

Près de 40 participants (journalistes, étudiants et membres d’organisation de la société civile) ont échangé avec les panélistes autour de ce sujet.

Ce débat est également diffusé en TV sur RTG@ jeudi 3 mai à 9:30.

Sud-Kivu : le HCR et la CNR ont formés 100 vigiles du camp des réfugiés Burundais de Lusenda. (Aimable KAVUNJAPORI/Ongea)

Play

Les 100 vigiles ‘’sungusungu’’ qui s’occupent de la sécurité interne du camp des réfugiés burundais de Lusenda ont été remis à niveau par le HCR et son partenaire CNR. Leur formation a tourné autour des rôles que doivent jouer les acteurs qui interviennent dans la sécurité d’un camp des réfugiés. Les 5 grands points relatifs aux conflits armés, à la criminalité à l’intérieur et à l’extérieur du camp, le terrorisme, les troubles à l’ordre public et les catastrophes naturelles ont été abordés dans le fond par ces deux organisations.
Aimable KAVUNJAPORI.

Sud-Kivu : Soupçonnée de sorcière, le corps sans vie de Madame Nasungula non loin de sa résidence à Baraka. (André FAUCON/Ongea)

Play

Enlevée par des inconnus dans la nuit du dimanche 14 avril, le corps sans vie de Madame Nasungula Tabisha a été retrouvé ce mercredi 17 avril à une centaine de mètres de sa résidence. Âgée de plus de 50 ans, elle était soupçonnée par son entourage de pratiquer la sorcellerie contre ses voisins.
André FAUCON

[/audio

Sud-Kivu : Deux éléments de la Police Nationale Congolaise retrouvés morts-étranglés dans un carré minier dans la nuit du samedi à dimanche à Misisi. (Ibrahim BYAOMBE/Ongea)

Play

Deux éléments de la Police Nationale Congolaise ont été retrouvés morts-étranglés dans un carré minier dans la nuit du samedi à dimanche à Misisi. Les responsables et le mobile de ce crime restent inconnus, mais la Police mène déjà des enquêtes pour en dénicher les coupables.
Ibrahim BYAOMBE.

Sud-Kivu : Le chef du village de Katogota vient de lancer les travaux de construction de mémorial des victimes du massacre de Katogota. (Wendo JOES/Ongea)

Play

A un mois de la commémoration du 19 ème anniversaire du massacre de Katogota qui avait couté la vie à 350 personnes, le chef du village de Katogota avec le soutien de la paroisse catholique de Luvungi vient de lancer les travaux de construction de mémorial des victimes. Parmi les victimes, des réfugiés burundais de 1993 et les citoyens congolais tués en masse par les rebelles du RCD le 14 mai 2000.
Wendo JOES.

Ebola : Le CORACON a organisé un café presse sur l’implication des médias dans la riposte contre la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri. (Jérémie SOUPOU/Koma ebola)

Play

Comment les médias peuvent-ils mieux s’impliquer dans la riposte contre la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri ?
Quels défis face à la couverture de l’épidémie d’Ebola ?
Comment accéder aux sources d’information, sont les questions auxquelles les professionnels des médias,responsables des médias, leaders d’association de jeunes et des femmes, leaders religieux, autorités provinciales et membres de la coordination provinciale de la riposte ont débattu le jeudi 07 mars 2019 à l’hôtel Jerisson de Goma.

Ebola : Le CORACON a organisé un échange avec les professionnels des médias de Butembo sur le rôle des médias dans la prévention de la violence. (Jérémie SOUPOU/Koma Ebola)

Play

La riposte contre la maladie à virus ébola est confrontée à d’énormes difficultés à Butembo. Agression des agents de la riposte, postes et centres de santé saccagés, centres de traitement incendiés, etc..
Comment les médias peuvent-ils contribuer à réduire cette violence qui entravent la riposte ?
Les journalistes, les membres de la coordination de la riposte ainsi que les leaders communautaires ont discuté de cette question lors du café presse organisé le jeudi 07 mars 2019 à Butembo par le CORACON (Collectif des radios communautaires du Nord-Kivu) en collaboration avec Internews avec l’appui de l’USAID.