Beni: 7 civils tués, des disparus, plus de 12 tonnes de marchandises et trois véhicules incendiées vendredi 20 avril 2018 sur les tronçons routiers BENI-KASINDI et BENI-ERINGETI  n’ont pas laissé la coordination de la société civile de Beni indifférente. (Alphonse VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

La coordination de la société civile de BENI était en réunion extraordinaire le lundi 23 avril 2018 dans la salle de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC)/BENI.  Au menu, la situation socio- sécuritaire au centre ville et ses environs. La dernière goutte qui a débordé la vase, sont les embuscades tendues sur les tronçons routiers BENI-KASINDI et BENI-ERINGETI  vendredi dernier. Œuvre attribuée aux ADF qui a coûté la vie à plus de 7 civils, des disparus, plus de 12 tonnes de marchandises et trois véhicules incendiées.

En réaction, le chef de centre de la Direction Générale des Recettes du Nord-Kivu (DGR-NK/BENI), la société civile devrait revoir ces mesures pour ne pas se confondre aux rebelles.

Écoutez Gilbert KAMBALE, président de la Société Civile de Beni qui revient sur les grandes mesures arrêtées et Tom  AMURI BIN ARAJABU chef de centre de la DGR-NK/BENI réagissant au micro de VIKONGO Alphonse.

 

Nord-Kivu: Les récentes ordonnances présidentielles  révoquant 200 magistrats ont renforcé le problème de sous-effectif dans les tribunaux de Butembo et Lubero. (Alkavis VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

174 magistrats ont été révoqués, 70 démis d’office, 12 relevés de manière anticipée, deux autres magistrats ont démissionné volontairement et un a été mis à la retraite. Tel est le nombre ayant trait aux récentes ordonnances présidentielles signées le 14 avril 2018 qui ont aussi concernés deux magistrats de Butembo-Lubero.

Il s’agit de: Kwete Jérémie du Tribunal de grande instance de Butembo et  Emimbu Muyanzi Cyprien  du Tribunal de paix de Lubero. Le procureur de la République près  le Tribunal de grande instance de Butembo, le magistrat Vallery Muali Lumadia indique que ces renvois  vont amplifier le sous-effectif des magistrats dans plusieurs juridictions tout comme à Butembo.  Il est au micro d’Alkavis VIKONGO.

Nord-Kivu: Deux morts, sept  blessés ainsi que plusieurs habitations pillées et brûlées après l’incursion des ADF à Ngite sur l’axe Beni-Oicha. (Alphonse Vikongo/Radio Muungano)

deplacés de Mavivi-NgiteDeux morts, sept  blessés ainsi que plusieurs habitations pillées et brûlées tel est le bilan de l’incursion des ADF à Ngite sur l’axe Beni-Oicha.  Selon le vice-président de la société civile du groupement Batangi-Mbau, certains habitants se sont réfugiés dans des agglomérations environnantes pour ceux qui ont des familles et d’autres passent nuits à la belle étoile aux alentours du quartier général de la MONUSCO de MAVIVI. Les autorités politico-administratives se limitent à demander aux habitants de rentrer chez eux alors que cette population ne bénéficie d’aucune assistance. Ainsi Djamali Bin MUSSA vice-président de cette structure qui s’est confié à la presse ce jeudi,  exhorte les autorités et organisations humanitaires de  songer urgemment à cette population.

Rappelons que la localité de Ngite avait été investie par des ADF pour la troisième fois le 17 avril 2018.

Equateur: La commission diocésaine justice et paix a organisé une tribune d’expression populaire le Mercredi 18 avril 2018 à Mbandaka. (Peter Gbiako/Radio Mwana)

Lire

La commission diocésaine justice et paix a organisé une tribune d’expression populaire le Mercredi 18 avril 2018 au cercle paroissial Bakusu de Mbandaka.

Axée sur le thème : la situation politique et sécuritaire de l’heure présage t- elle des élections crédibles et apaisées en décembre 2018 ?

Y ont pris part, les acteurs de la société civile, les acteurs politiques, les jeunes du mouvement Lucha, les peuples autochtones, les femmes déléguées des associations féminines et les cadres de services de sécurité.

L’objectif de cette sensibilisation avec Peter Gbiako de la Radio Mwana de Mbandaka.

Sud-Kivu : Les réfugiés burundais du camp de Mulongwe demandent aux autorités administratives congolaises de leur permettre d’ériger un petit marché à l’intérieur de leur camp. (Pascal NDAYISHIMIYE/Ongea)

Les réfugiés Burundais du camp de Mulongwe demandent aux autorités administratives Congolaises de leur permettre d’ériger un petit marché à l’intérieur de ce camp.

Ils se plaignent d’avoir déjà formulé cette demande mais la réponse était négative. Or, leurs déplacements sont restreints surtout la nuit. Pendant la journée, ils dépensent jusqu’à 1500 Franc Congolais pour se rendre à moto au marché Katanga qui est à 50 minutes du camp Mulongwe.

Propos en swahili recueillis par Pascal NDAYISHIMIYE

 

Sud-Kivu: Les réfugiés burundais du camp de Mulongwe ont barricadé toutes les entrées et sorties de leur camp le mardi 10 avril 2018. (Marie-Charles NININAHAZWE & Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

Les réfugiés burundais du camp de Mulongwe avaient barricadé  toutes les entrées et sorties de leur camp contre les humanitaires pendant tout l’avant midi du mardi 10 avril 2018. Cela, en signe de protestation contre la distribution des téléphones Mono SIM, en lieu et place des téléphones Android promis par le HCR lors de la visite du Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés dans ce camp.

Sud-Kivu : Visite de Filippo GRANDI dans le camp de Mulongwe: Le HCR, ses partenaires et les autorités Congolaises continueront à travailler la main dans la main pour que les fardeaux de l’exil et de l’hospitalité soient moins lourds. (Marie-Charles NININAHAZWE & Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

Filipo Grandi s adresse aux réfugiés burundaisEn visite dans le camp de Mulongwe le samedi 7 avril 2018, le Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo GRANDI était  allé entendre les besoins humanitaires et sociaux des réfugiés burundais sur terrain. Le vice-ministre de l’intérieur, Basile OLONGO et le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu, Claude NYAMUGABO l’ont accompagné.

Dans son adresse, il a promis de continuer à travailler la main dans la main avec les autorités Congolaises pour que le fardeau de l’exil pour les réfugiés et de celui l’hospitalité pour les congolais soient moins lourds.

Sud-Kivu : Visite de Filippo GRANDI, Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les Réfugiés dans le camp de Mulongwe: Les refugiés l’invitent à prendre en compte leur besoin en protection internationale. (Marie-Charles NININAHAZWE & Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

Filippo GRANDI, Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les Réfugiés a visité le Samedi 7 Avril 2018  le camp des réfugiés Burundais de Mulongwe.

A l’arrivée de la délégation sous une douce pluie, les réfugiés Burundais se trouvant dans le camp de Lusenda, ont invité le Haut-commissaire à ne pas oublier de prendre en compte le besoin de leur protection internationale dans les deux camps, selon le mandat du HCR.

Uvira: Le chef milicien mai mai Karakara n’est plus. (Gaius SHABILEPA/Radio le Messager du peuple)

Lire

Ce seigneur de guerre actif dans la plaine de Ruzizi haut et moyen plateaux d’Uvira a été tué la nuit du 9 avril dernier dans une attaque des FARDC à son domicile au village Rugeje. C’est en chefferie de Bafuliru dans le moyen plateau. Information livrée par des sources locales à Rugeje et confirmée par le chargé de communication et information des opérations Sokola II sud-Kivu à Uvira. Cette dernière signale aussi la mort de deux des gardes du corps de Karakara et l’arrestation de sa femme.

Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient avec le récit sur la mort de ce mai-mai.

Tanganyika: Arrivée du premier lot des machines à voter ce vendredi dans la ville de KALEMIE. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le premier lot des machines à voter est arrivé vendredi 6 avril 2018 à Kalemie dans la province du Tanganyika. Six kits, en raison d’un par territoire de la province.

Ces machines vont servir à la formation et à la sensibilisation, indique le secrétaire exécutif provincial de la CENI/Tanganyika, Stéphane Moma Kabondo. « On a amené donc 6 kits de machines à voter pour 6 territoires du Tanganyika. Ce premier lot pourra servir pour la sensibilisation, afin que les gens s’imprègnent donc de la procédure même du début à la fin. A partir de l’installation de la machine, de la préparation des cartes, de l’ouverture et de clôture des activités électorales, les fiches des résultats, … D’ici la fin du mois d’avril, nous devons avoir le grand lot », promet M. Moma.

La CENI/Tanganyika a procédé le même jour, à la première série de formation sur l’utilisation et fonctionnement de la machine à voter qui
devrait être utilisée lors des prochaines élections.