Politique : Les jeunes d’Oicha s’insurgent contre l’actuelle gestion de la chose publiques par des nouveaux dirigeants congolais.

Lire

Pour ces jeunes du quartier PAKANZA, la chose publique est mal gérées par les dirigeants actuels. Ils les appellent au changement de mentalité dans l’immédiat.

Insécurité : Filles et garçons déplorent la continuité de la guerre dans la région de Beni.

Lire

Les jeunes du quartier Masosi ont ouvertement exprimés leurs points de vue sur la persistance de l’insécurité à Beni. Ils demandent au gouvernement congolais d’éradiquer ce phénomène. C’est au court de l’émission Sauti Ya VIJANA de la Radio Moto Oicha émettant dans le territoire de Beni qu’ils ont exprimés leurs regrets.

Politique : Pourquoi les jeunes doivent-ils adhérer dans des partis politiques?

Lire

De nombreux jeunes sont membres des partis politique à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord Kivu. Ceux qui se sont exprimés au cours de l’émission SAUTI YA VIJANA diffusée sur les ondes de la radio Moto Oicha disent qu’ils adhèrent dans des partis politiques pour apprendre la politique afin de gérer dans les jours avenir ce pays.

Beni-Elections : Les Jeunes élus députés interpellés par leurs concitoyens de Oicha.

Lire

Les jeunes du quartier Bakaiku dans la commune d’Oicha demandent aux élus députés provinciaux et nationaux de ne pas les décevoir et d’être attentifs aux conseils. Ils se réjouissent que les jeunes accèdent aussi à des postes de responsabilité, ils encouragent d’autres à bien se préparer aux élections locales prévues cette année en RDC.

RDC-Elections : 4 mois après, les jeunes de Beni sont satisfaits d’avoir participé aux élections du 31 mars dernier.

Lire

Les jeunes d’Oicha au Pakanza se félicitent d’avoir participé aux élections du 31 Mars 2019 en ville et territoire de Beni. Ils remercient les jeunes pour leur participation massive aux élections du 31 Mars 2019. Ils encouragent au même moment ceux qui n’avaient pas voté de se préparer pour les élections locales. L’intégralité de leurs réactions dans cette émission produite par la Radio Moto Oicha.

RDC : Des jeunes de Beni se disent confiants aux nouveaux dirigeants pour ramener l’ordre à l’Est.

Lire

Au court de cet émission SAUTI YA VIJANA,produite par la Radio Moto Oicha les jeunes du quartier MABASELE à Oicha réitère leur souci de vivre le changement dans l’Est de la RDC tant meurtrie par des conflits armés. Ils se disent attendre beaucoup des nouveaux dirigeants  et surtout,  mettre fin à la guerre dans la région de Beni.

RDC: Des jeunes de Kiringye (Uvira) ne demandent qu’une éducation adéquate et de qualité pour leur avenir.

Lire

Plusieurs jeunes de Kiringye n’ont pas accès à une éducation de qualité et adéquate. La prime et divers frais font défaut aux parents pour leur garantir une éducation voulue. Cet état frappe aussi les enseignants qui sont à la merci des parents. Le système de paie se fait donc par convention, car même arrivé au délai exigé, les parents ne sont souvent pas toujours prêts à payer les frais exigés. Clovis Kamoni nous emmène à la rencontre de ces jeunes à travers ce magazine en swahili.

RDC-Uvira : La fermeture de l’usine CDC apporte des lourdes conséquences à plusieurs familles victimes.

Lire

Plus d’une centaine de familles se retrouve dans une situation de vie précaire suite au manque de travail après la fermeture de l’usine du Centre de Développement communautaire CDC de Kiringye à Uvira dans le Sud-Kivu. Des habitants affirment que durant son fonctionnement, l’entreprise offrait plusieurs avantages qui rendaient la vie paisible dans son époque. Depuis sa fermeture tout a basculé, aucune nouvelle maison n’est  visiblement  construite dans cette localité de l’Est du pays et plusieurs exodes rural y sont enregistrés tel que le témoigne les autochtones qui ses sont exprimés dans cet émission en swahili proposée par Clovis Kamoni.

Sud-Kivu : Des filles de Kiringye crient au piétinement de leurs droits dans la ville d’Uvira.

Lire

Dans cette partie de l’Est de la République Démocratique du Congo, des filles sont prisent comme objet de plaisir. Plusieurs d’entre elles tombent régulièrement enceintes de grossesses sans Père et voient leur vie se détériorer dès le bas age. Parmi des causes majeures, on cite: Des nombreux cas de divorces qui s’y opèrent, manque d’emplois des jeunes et vieux, et la coutume. Clovis Kamoni approfondi ce sujet dans cet émission en swahili.

Sud-Kivu : Environ 70% d’enfants abandonnent chaque année leurs études depuis 1996 dans la plaine de Ruzizi.

Lire

A Sange et Luberizi,  ce constant s’observe  depuis 1996, année de la fermeture du projet Rizicole de la plaine de Ruzizi. Plusieurs habitants de ces deux villages, des acteurs de la société civile et les autorités locales confirment cette triste réalité qu’ils vivent. Selon ces sources, la fermeture des activités de ce projet de production du Ruzizi conduit par les Chinois dans cette zone ne permet plus à plusieurs parents de scolariser leurs enfants jusqu’à l’obtention des diplômes des études secondaires. Suivez dans ce magazine produit par Eric NGABO de la Radio le Messager du peuple la quintessence de ce sujet.