Bukavu : Les pygmées n’ont toujours pas accès aux terres 3 ans après avoir été chassé du Parc national de Kahuzi Biéga (PNKB). (Patrick Kahondwa/Radio ISDR)

C’est  entre autres raisons qui a poussé  le centre d’accompagnement des autochtones pygmées (CAMV) a organisé le vendredi 09 juin 2017 à Bukavu une réunion d’évaluation de l’application des conditions posées en 2014 par les peuples autochtones chassées du PNKB. Selon le responsable de ce centre, 3 ans après la signature d’un accord entre les peuples autochtones du PNKB, les responsables du parc et les autorités provinciales, les pygmées continuent à vivre dans des conditions précaires aux alentours du parc. Ils n’ont toujours pas accès notamment  aux terres, aux soins de santé et à l’éducation, a affirmé la même source. Le CAMV  exige la stricte application de cet accord pour permettre aux autochtones chassés du PNKB de vivre mieux.

 

 

Reportage de la radio ISDR

Télécharger ce reportage 

 

Lire