Droits Humains: Plus de 27 journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont participé à un atelier de formation ce 26 et 27 septembre à Kinshasa. (olivier TUZOLANA)

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM), Internews a organisé un atelier de formation avec comme thème: « les droits de l’Homme et les élections. Quid de la participation politique de la femme ? ».  Les journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont échangé sur les différentes questions qui se rapportent aux droits de l’Homme, sur les violations récurrentes des droits de l’Homme de manière générale et ceux qui touchent la femme en particulier.

En tout,  deux sous-thèmes exploités:  « Les droits de l’homme et les droits à la participation de la femme », développé par Maître Bopaul MUPENDA, chargé des programmes de l’ACAJ; et
« Les mécanismes internationaux de protection des droits de la femme »  par Maître Paul NKUADIO, Expert en droit des médias d’Internews et Patrick TSHIBUYI, chargé de communication de la cour pénale internationale en RDC.

Après ces échanges, les journalistes effectueront des descentes sur terrain afin de réaliser 20 reportages sur des thématiques bien précises sous la supervision de Léa OTSHUDI, Journaliste-Formatrice. Cet exercice vise non seulement à concilier la théorie à la pratique mais aussi à les outiller sur les techniques d’enquête et d’interview dans la recherche, la collecte et le traitement de l’information qui se rapporte sur les droits de l’Homme.

Le projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM) entend soutenir les processus démocratiques pacifiques en augmentant la participation civique informée en RDC.

Cérémonie officielle de lancement du nouveau projet de l’USAID pour le renforcement du secteur des médias. (Olivier TUZOLANA/Internews)

Play

L’agence Américaine USAID a lancé officiellement le projet pour le renforcement du secteur des médias, Media Sector Development Activity, MSDA en sigle, le jeudi 19 septembre courant à Béatrice hôtel à Kinshasa.
Ce projet mis en œuvre par FHi360 et Internews RDC va durer 5 ans, soit de 2019 à 2024 avec un budget de 15 millions des dollars Américains.
Les médias en ligne, les radios communautaires ainsi que les organisations professionnelles sont les principaux bénéficiaires de ce projet.
Suivez respectivement Karim Benard Dende, Directeur pays d’Internews RDC ; Paul Sabatine, Directeur de mission de l’USAID en RDC; Mike Hummer, Ambassadeur des Etats-Unis en RDC et Jolino Makelele, Ministre d’Etat en charge de la communication et médias.

Karim Benard Dende

Paul Sabatine

Mike Hummer

Jolino Makelele

« Journalisme et Elections en temps de désinformation », thème du débat Café presse organisé par Internews à Kinshasa en marge de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse.

Play

Internews a organisé un débat Café Presse en marge de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse célébrée tous les 3 mai, ce jeudi 02 Mai 2019 au Kinshasa News Lab. « Journalisme et Elections en temps de désinformation » est le thème développé par les panelistes: Tito Ndombi, président du CSAC (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication), Israel Mutala, président de MILRDC (Médias d’Information en Ligne de la RD Congo) et Obul Okwess, enseignant à l’IFASIC.

Près de 40 participants (journalistes, étudiants et membres d’organisation de la société civile) ont échangé avec les panélistes autour de ce sujet.

Ce débat est également diffusé en TV sur RTG@ jeudi 3 mai à 9:30.

Ebola : Le CORACON a organisé un échange avec les professionnels des médias de Butembo sur le rôle des médias dans la prévention de la violence. (Jérémie SOUPOU/Koma Ebola)

Play

La riposte contre la maladie à virus ébola est confrontée à d’énormes difficultés à Butembo. Agression des agents de la riposte, postes et centres de santé saccagés, centres de traitement incendiés, etc..
Comment les médias peuvent-ils contribuer à réduire cette violence qui entravent la riposte ?
Les journalistes, les membres de la coordination de la riposte ainsi que les leaders communautaires ont discuté de cette question lors du café presse organisé le jeudi 07 mars 2019 à Butembo par le CORACON (Collectif des radios communautaires du Nord-Kivu) en collaboration avec Internews avec l’appui de l’USAID.

RDC-Elections : Internews a organisé une série des formations sur le traitement de l’information électorale à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi

47 journalistes des différents médias ont bénéficié des formations organisées par Internews sur le traitement de l’information électorale à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi.
Avant le début de la formation, chaque participant a présenté un reportage réalisé sur le processus électoral en République Démocratique du Congo. Pendant et après la formation aussi d’autres reportages ont été réalisés pour évaluer des progrès de chacun d’eux en traitement de l’information électorale.
Léa OTSHUDI, Charles NTIRICA et Gilbert KYUNGU sont les Formateurs qui ont assuré l’encadrement de ces journalistes respectivement à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi.

Retrouvez ci-dessous les différents reportages réalisés avant, pendant et après lesdites formations.

1. Haut Katanga

 

2. Sud-Kivu

3. Kinshasa

Café presse :  » Comment limiter les violences politiques pendant la période électorale ?  » Thème du café presse organisé ce lundi à Kinshasa News Lab. ( Olivier TUZOLANA / VoxCongo)

Play

VoxCongo a organisé un café presse avec l’appui d’Internews le lundi 17 décembre 2018 à Kinshasa News Lab.
 » Comment limiter les violences électorales ?  »
Les panélistes, Patrick MUYAYA, Député national, Hervé DIAKIESE (Avocat et Coordonnateur du mouvement Le Congolais Debout en RDC) et Halidou NGAPNA (BCNUDH) ont proposé quelques pistes de solutions en appelant toutes les parties prenantes à la tolérance.
Ils ont demandé à la presse de stigmatiser les discours tribaux et haineux puisque l’incitation à la haine tribale, surtout en période électorale est un des éléments constitutifs de crime contre l’humanité en cas de violence qui en surgit.
Suivez l’intégralité dans cet audio.

Café presse : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? » , C’est le thème du café presse organisé par le REMACK en partenariat avec VoxCongo à Lubumbashi. ( Gilbert KYUNGU/REMACK )

Play

Le CAFE DE PRESSE organisé à Lubumbashi par VoxCongo en collaboration avec le Remack a vécu ce vendredi 14 décembre 2018 à 15h00 en la salle de conférence du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, sous le thème : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? »
Différentes causes des violences politiques ont été dénichées et des pistes de solutions pour les réduire sensiblement ont été dégagées. Un sujet qui n’a pas laissé indifférente toute l’assemblée. Que des acclamations en sourdine pour saluer les interventions des panélistes, et surtout cette accolade en gros plan entre les deux communicateurs, Mr Joseph Mulunda du MP/FCC et Christian Kalume d’UNAFEC / ENSEMBLE.
Les élections ne sont pas une fatalité en soit et la population en a marre des politiciens malveillants qui incitent à la violence.

Café presse : AFEM, Association des Femmes des Médias a organisé un café presse en collaboration avec VoxCongo à Bukavu. (Olivier TUZOLANA / VoxCongo )

Play

L’Association des femmes des médias, AFEM en sigle en collaboration avec le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse le 21 novembre dernier à Bukavu.
Comme à Kinshasa, le thème abordé dans le débat était le même  » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ?  »
Ce café de presse tenu à la veille du lacement officiel de la campagne électorale a réuni 50 personnes pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour combattre les préjugés et stéreotypes dont sont victimes les femmes candidates pendant cette période.
Une rencontre animée par Douce NAWEZI.

Café presse : Le Remack en partenariat avec VoxCongo a organisé le café presse à Lubumbashi. (Gilbert KYUNGU / REMACK)

Play

Organisé à Lubumbashi ce mercredi 21 novembre 2018 par VOXCONGO avec l’appui d’INTERNEWS et ce, en collaboration avec le REMACK, Réseau des Médias Associatifs et Communautaires du Katanga, cette activité a été animée par 4 panélistes à savoir: le Professeur NGOIE KIMPULWA, Docteur en sciences politique, Clotilde MUTIA, Femme leader et Représentante des femmes candidates toutes tendances confondues, Jeff MBIYA Team leader de la Commission Média au cadre de concertation de la Société civile du Haut-Katanga, et l’Expert en communication, Fidèle BWIRONDE.
« Comment les femmes candidates peuvent-elles parvenir à surmonter les inégalités hommes-femmes pendant la campagne électorale ? », voilà le thème qui a été au centre des échanges nourris des acclamations. Des pistes des solutions ont été proposées particulièrement aux femmes candidates venues pour affiner leurs stratégies de campagne électorale. Pour le Prof. Ngoie, la femme doit : Croire en soi-même, Être manager, Adapter son discours aux attentes de l’électorat, Bien sélectionner les termes de son discours en évitant d’être démagogue, … Même si les inégalités sont perceptibles et réelles dans tous les partis politique de la RDC où l’on donne pour la campagne plus des fonds aux hommes candidats plutôt qu’aux femmes Madame Clotilde a encouragé toutes les candidates à être déterminées pour se battre et gagner. Car un travail de fond a déjà été fait dans la population. Pour Jeff MBIYA, les candidates peuvent plus compter sur les médias communautaires pour véhiculer leurs messages. Et Fidèle a rassuré d’un accompagnement particulier en faveur des candidates qui en auront besoin. C’est par des acclamations que s’est clôturé le café de presse suivi d’un cocktail.

Café presse : VoxCongo a organisé un Café presse le 22 novembre 2018 au Centre des Ressources des Médias à Kinshasa.

Play

Le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse avec une cinquantaine de participants, la majorité composée de femmes le 22 novembre 2018 au Centre des Ressources des Médias à Kinshasa.
 » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ? « ,  thème abordé  dans le débat.
Eugène KANDOLO, Formateur et  Spécialiste en suivi du processus démocratique, Immaculée TSHIBALONZA, Candidate aux législatives provinciales à Ngaliema sur la liste AFDC, Nadine MANGAMBU, Candidate aux législatives nationales à Mbuji-Mayi sur la liste UDPS/Tshisekedi et Souzi BAKAJIKA, Experte en suivi électoral, 4 panélistes qui ont intervenu  lors du débat. Une rencontre animée par Patient LIGODI.