Café presse : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? » , C’est le thème du café presse organisé par le REMACK en partenariat avec VoxCongo à Lubumbashi. ( Gilbert KYUNGU/REMACK )

Lire

Le CAFE DE PRESSE organisé à Lubumbashi par VoxCongo en collaboration avec le Remack a vécu ce vendredi 14 décembre 2018 à 15h00 en la salle de conférence du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, sous le thème : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? »
Différentes causes des violences politiques ont été dénichées et des pistes de solutions pour les réduire sensiblement ont été dégagées. Un sujet qui n’a pas laissé indifférente toute l’assemblée. Que des acclamations en sourdine pour saluer les interventions des panélistes, et surtout cette accolade en gros plan entre les deux communicateurs, Mr Joseph Mulunda du MP/FCC et Christian Kalume d’UNAFEC / ENSEMBLE.
Les élections ne sont pas une fatalité en soit et la population en a marre des politiciens malveillants qui incitent à la violence.

Café presse : AFEM, Association des Femmes des Médias a organisé un café presse en collaboration avec VoxCongo à Bukavu. (Olivier TUZOLANA / VoxCongo )

Lire

L’Association des femmes des médias, AFEM en sigle en collaboration avec le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse le 21 novembre dernier à Bukavu.
Comme à Kinshasa, le thème abordé dans le débat était le même  » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ?  »
Ce café de presse tenu à la veille du lacement officiel de la campagne électorale a réuni 50 personnes pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour combattre les préjugés et stéreotypes dont sont victimes les femmes candidates pendant cette période.
Une rencontre animée par Douce NAWEZI.

Café presse : Le Remack en partenariat avec VoxCongo a organisé le café presse à Lubumbashi. (Gilbert KYUNGU / REMACK)

Lire

Organisé à Lubumbashi ce mercredi 21 novembre 2018 par VOXCONGO avec l’appui d’INTERNEWS et ce, en collaboration avec le REMACK, Réseau des Médias Associatifs et Communautaires du Katanga, cette activité a été animée par 4 panélistes à savoir: le Professeur NGOIE KIMPULWA, Docteur en sciences politique, Clotilde MUTIA, Femme leader et Représentante des femmes candidates toutes tendances confondues, Jeff MBIYA Team leader de la Commission Média au cadre de concertation de la Société civile du Haut-Katanga, et l’Expert en communication, Fidèle BWIRONDE.
« Comment les femmes candidates peuvent-elles parvenir à surmonter les inégalités hommes-femmes pendant la campagne électorale ? », voilà le thème qui a été au centre des échanges nourris des acclamations. Des pistes des solutions ont été proposées particulièrement aux femmes candidates venues pour affiner leurs stratégies de campagne électorale. Pour le Prof. Ngoie, la femme doit : Croire en soi-même, Être manager, Adapter son discours aux attentes de l’électorat, Bien sélectionner les termes de son discours en évitant d’être démagogue, … Même si les inégalités sont perceptibles et réelles dans tous les partis politique de la RDC où l’on donne pour la campagne plus des fonds aux hommes candidats plutôt qu’aux femmes Madame Clotilde a encouragé toutes les candidates à être déterminées pour se battre et gagner. Car un travail de fond a déjà été fait dans la population. Pour Jeff MBIYA, les candidates peuvent plus compter sur les médias communautaires pour véhiculer leurs messages. Et Fidèle a rassuré d’un accompagnement particulier en faveur des candidates qui en auront besoin. C’est par des acclamations que s’est clôturé le café de presse suivi d’un cocktail.

Café presse : VoxCongo a organisé un Café presse le 22 novembre 2018 au Centre des Ressources des Médias à Kinshasa.

Lire

Le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse avec une cinquantaine de participants, la majorité composée de femmes le 22 novembre 2018 au Centre des Ressources des Médias à Kinshasa.
 » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ? « ,  thème abordé  dans le débat.
Eugène KANDOLO, Formateur et  Spécialiste en suivi du processus démocratique, Immaculée TSHIBALONZA, Candidate aux législatives provinciales à Ngaliema sur la liste AFDC, Nadine MANGAMBU, Candidate aux législatives nationales à Mbuji-Mayi sur la liste UDPS/Tshisekedi et Souzi BAKAJIKA, Experte en suivi électoral, 4 panélistes qui ont intervenu  lors du débat. Une rencontre animée par Patient LIGODI.

Sud-Kivu : Pour sa première mission dans la zone, le Directeur Pays de l’ONG Internews loue la collaboration entre les réfugiés burundais et les communautés d’accueil. ( Jonathan ISSAYA et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

L’organisation Internews à travers son projet ‘’Jeunes réfugiés burundais pour la Paix et la Cohabitation pacifique’’ a organisé un débat public ce jeudi 26 juillet dans le camp de Lusenda.
Au cœur de ce débat, la problématique des terres arables.
Pour sa première mission dans la zone, le Directeur Pays de l’ONG Internews, Monsieur Karim BENARD-DENDE loue la collaboration entre les réfugiés burundais et les communautés d’accueil.
Jonathan ISSAYA

Tanganyika: Le gouverneur Richard Ngoy KITANGALA, présente l’état de lieu du bilan de son gouvernement pour l’année 2017(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le gouverneur de la province du Tanganyika Richard Ngoy kitangala a organisé le mercredi 07 février 2018 à l’hôtel beach Musalala de KALEMIE,  la cérémonie d’échange des vœux 2018. Lors de cette cérémonie d’échange des vœux, le gouverneur a fait le bilan de son gouvernement pour l’année 2017. Dans son allocution, pour lui ce bilan est positif parce que la province de Tanganyika a connu plusieurs événements saillants qui ont marqué en général la province. Le gouverneur Richard Ngoy est au micro de Jacques furahisha de la radio Kaoze, pour plus des détails.

 

Kalemie: Inauguration de la centrale d’achat et de distribution des médicaments essentielles du Tanganyika (CADMETAG), par le ministre de la santé publique Oly ILUNGA(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le ministre national de la santé publique le docteur Oly Ilunga a procédé à une cérémonie d’inauguration le mardi 06 février 2018 à KALEMIE. Cet activité d’inauguration du bâtiment de la centrale d’achat et distribution des médicaments essentielles du Tanganyika(CADMETAG) a eu lieu en présence du président du Conseil d’administration de cette structure maître Jean-Mbuyu Luyongola.  Dans le soucis d’améliorer la facilité des soins de qualité dans différents zones de santé, le ministre de la santé publique promet de restituer les stocks des médicaments auprès des malades par un acheminement sure. Notons ce bâtiment est composé de 4 appartements,  2 niveaux d’étages et deux grandes salles de réunion, cette centrale d’achat a été financé par UNPOS avec le soutien du chef de l’Etat.

Nord-Kivu: Renforcement des capacités des journalistes de Béni sur les changements climatiques; ils se disent favorable pour la protection de l’environnement(Alkavis VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

Les journalistes de la ville de Béni au Nord-Kivu s’engagent à promouvoir le développement durable et préserver l’environnement. Déclaration rendu publique le jeudi 01 Février 2018 à Béni à l’issu d’un atelier de renforcement de capacités sur les changements climatiques, l’éducation au développement durable, entrepreneuriat et la création des revenus ainsi que les stratégies de marketing. Cette activité de trois jours, a connu la participation des 30 professionnels des médias de la ville et territoire de Béni , dont 70% sont venus de la radio Télévision Muungano/Béni. C’est dans le cadre de l’exécution du projet sur les TICS, Technologies de l’Information et de la communication financé par l’Agence Suédoise de développement sous la coordination de l’UNESCO. Suivez le mot du collectif des participants présenté par la consœur ROSETTE BAHATI de la radio Télévision Muungano Béni.

 

Tanganyika: Test d’intégration des jeunes professionnel à l’Ecole Nationale de l’Administration dans la ville de Kalemie(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Il s’est tenu le test d’intégration des jeunes professionnels le dimanche 04 février 2018 sur toute l’étendue du territoire national y compris la ville de kalemie. Le test d’intégration de la fonction publique a connu la participation de 240 candidats sélectionnés dans la province. Apres,  ces concours, les 38 jeunes qui seront retenus représenteront la province à la prochaine étapes des interview à Lubumbashi et Kinshasa. Pour plus des détails Jacques Furahisha, nous en dit plus, journaliste à la Radio Kaoze.
 

Presse-café: « Loi sur les ASBL : pour bien comprendre les réformes proposées »(Voxcongo et Internews)

Lire

Presse-café Voxcongo : « Loi sur les ASBL : pour bien comprendre les réformes proposées », le thème traité le mercredi 27 décembre 2017 au Centre des Ressources des Médias(CRM) situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Cette activité est  organisé par voxcongo en appui avec Internews-RDC devant un auditoire composé des journalistes et des acteurs de la société civile.

Le contexte  de loi modifiant et complétant la loi N°004/2001 du 21 juillet 2001 sur les dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d’utilité publique a été déposé à l’Assemblée nationale depuis le 5 octobre 2017. Initié par le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, il est décrié par la société civile qui le trouve liberticide.
Dans son exposé de motif, ce projet de loi précise que les enquêtes menées notamment par le Secrétariat Général à la Justice, l’Agence Nationale des Renseignements et la Direction des cultes et Associations, 3569 ASBL de droits congolais et de droits étrangers sont dépourvues de personnalité juridique. Par conséquent, il leur sera interdit de fonctionner.
On peut notamment lire dans l’article 15bis de ce projet de loi que sous peine de nullité, l’ASBL est tenue de déclarer par écrit au ministre de la justice, avec copie au ministre des finances, dans les 8 jours à dater de la réception, l’origine de tout fonds d’au moins 5000 USD.
Les ONG internationales sont également visées. Si le projet de loi passe, il leur sera interdit d’exercer une activité politique. Sous peine d’interdiction d’exercer leurs activités en RDC, les ONG internationales ne pourront solliciter, recevoir, accepter ou agréer des dons d’un pays étrangers, qu’après avoir préalablement informé le Premier ministre.

Panélistes:

  • RIgo GENE, Sécretaire Général du conseil national des ONG;
  • Maître George KAPIAMBA, ACAJ