Kalemie: Une nouvelle structure des jeunes vient de voir jour dénommée « ASBL Tanganyika plus », avec objectif de promouvoir la paix et la culture(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

La province de Tanganyika vient d’être doter d’une nouvelle structure des jeunes. Dans une cérémonie de sa sortie officielle le samedi 03 mars 2018  dans la salle Émeraude à Kalémie. Dénommée « ASBL  Tanganyika plus » à la  présence des autorités provincial de la ville, tel que le ministre de la culture et Art qui soutient les jeunes à atteindre leurs objectifs. Cette ONG a pour objectifs la promotion de la paix, la culture de la province de Tanganyika, et militer sur la remise de trophée de mérite à différent personnalité de la province selon leurs prestations.

 

Kalemie: La caritas et l’ONG CRS ouvrent une foire dans le camps de Kalunga en faveur des déplacés du conflits bantous pugmées(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Les ONG Caritas et le CRS ont ouvert une foire le jeudi 15 février 2018 allant au mercredi 22 février 2018, dans le camp de déplacés de Kalunga. Les bénéficiaires de cette foire exécuté par les ONG, doivent être listé parmi l’Organisation de migration, telle est la condition pour tout déplacés du conflits. Cette activité  ouvert dans le souci d’aider les déplacés à bon usage de la somme bénéficier de l’aide humanitaire. Chaque ménage des déplacés reçoivent sur place une somme  de 75$ à l’achat des différents matériels. Les déplacés de Kalunga, mécontent de la hausse du prix des articles vendu dans la foire contrairement aux prix du marché. Notons que cette  activité a pour une durée de huit jours et est financé par l’USAID.

Kinshasa: « Focus group » ;Journée de collecte des données sur les groupes de discussion concernant les activités des radios partenaires du PDSM(Internews-RDC)

Lire

Internews-RDC a organisé un Focus group vendredi 22 décembre 2017  dans ses locaux à Kinshasa . Dans le cadre de l’évaluation du plan de suivi et évaluation du PDSM, une recherche de terrain (groupes de discussion) était conduite dans les provinces couvertes par le programme, pour collecter les données qui ont permis d’apprécier le niveau d’atteinte des résultats en comparaison aux résultats atteints en 2016 pour en établir l’évolution. Cette mission a concerné les provinces de Kinshasa, Haut Katanga, Kasaï-Oriental et Sud Kivu.
l’Objectif général poursuis dans cette journée d’échange étais celui de contribuer, par cette évaluation des actions de terrain du DDC et en conformité avec son plan de suivi-évaluation (PMP), à l’atteinte efficiente et efficace de son objectif général : «Libres et Responsables: Protéger la Liberté de Presse pour le Débat démocratique en RDC». Ce dernier avait pour objectif spécifiques d’organiser des groupes de discussion avec les clubs d’auditeurs des radios partenaires du PDSM dans leurs provinces respectives de recueillir les besoins des communautés en termes d’information et leur opinion ou perception des radios appuyées par le PDSM, documenter quantitativement et qualitativement les progrès réalisés (ou non) par les radios partenaires vers l’atteinte des objectif général et spécifique du PDSM.

 

Presse-Café : « La Problématique de l’accès à l’information, pour des élections démocratiques, transparentes et apaisées »(Internews et Jed)

Lire

Presse-café Internews et Jed  » La problématique de l’accès à l’information, pour des élections démocratiques apaisés, transparentes et apaisées » le thème développée le mercredi 13 décembre 2017 au Centre des Ressources pour les Médias situé dans la commune de Gombe.

Des élections dont tout le monde attendent qu’elles soient démocratiques transparentes et apaisées. Cependant, force est de constater que le processus électoral en cours se déroule dans un climat de vive tension politique marquée par des épisodes de violence qui n’épargnent pas les journalistes.
En période électorale, les journalistes et médias ont un rôle éminent : celui d’éclairer les consciences et les intelligences en donnant des informations utiles à la connaissance  et au débat démocratiques sur les candidats et sur leurs projets.Pourtant, le dernier Rapport de JED sur l’état de la liberté de la presse en RDC rendu public , le 02 novembre 2017, indique des nombreux cas de censure , de répression brutale contre les professionnels des médias, d’accès difficile aux sources officielles d’informations , etc.

Objectif poursuivi, dans ce café-presse est celui d’obtenir la promulgation d’une Loi qui impose l’accès  aux sources d’informations surtout officielles, pour les journalistes, et l’obligation de divulgation maximale des informations non couvertes par le secret. Signalons que ce café-presse a lieu  grâce au soutien financé de la suisse et de l’USAID.

Panélistes:

  • Tshivis Tshivuadi, Secretaire général JED
  • Henri christin Londgedja, Collectif 24
  • Honorable, Patrick Muyaya,  Parti Lumumbiste Unifié
  • Emmanuel Kabongo, Consultant permanent de JED

Kalemie : Les femmes journalistes et professionnels de médias lancent la sortie officielle de leur association dénommée « Union des Femmes des Médias du Tanganyika(Jacques Furhisha/Radio Kaoze)

L’Union des Femmes des Médias du Tanganyika, est une association sans but lucratif ayant pour objectif de promouvoir les femmes journalistes de la province du Tanganyika. Le comité de cette gente féminine , a été élu il ya trois mois dans une réunion tenue à la radio kaoze en présence de plusieurs personnalités dont les directeurs de certaines radios de kalemie. La sortie officielle de l’association de l’Union des femmes professionnels des Médias  doit avoir lieu selon une source proche de cette structure, ce samedi 16 décembre 2017 au cercle SNCC de kalemie.

Presse-café:  » Les 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées au Genre, Quels acquis?(Internews et Ucofem)

Lire

Pour sortir la masse de l’ignorance des lois et assurer une éducation sûre des femmes et des hommes, les acteurs de la lutte contre les violences basées sur le genre, au côté du gouvernement, se sont engagés, entre autres, à sensibiliser et vulgariser le nouveau Code de la famille tout au long de la campagne 2017. l’Objectif de ce Presse-café était celui de contribuer à la sensibilisation et la vulgarisation de la campagne de 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites à la femme. Mais non seulement  celui d’inculquer aux genres le bien fondé de la lutte contre les violences faites à la femme pendant cette période ;faire de la lutte contre les violences faites à la femme un combat de tous les jours ;impliquer la population dans cette lutte pour que sa réussite soit totale.

Panélistes:

  • Madame Esther KAMWANAI, Ministre du Genre , famille et enfants
  • Madame Clotilde KABEMBA, RAF
  • Madame Anna MAYIMONA, Directrice de l’UCOFEM 20 ans
  • Docteur Jule MWIMBI

Presse-café:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC »

Lire

Presse café Internews:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC » tel est a été le thème développée le vendredi 08 décembre 2017 au Centre des Ressources pour les Médias situé dans la commune de Gombe. Objectif poursuivi,
Le 10 décembre constitue une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées, pour les droits de l’Homme. L’éducation aux droits de l’Homme contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’Homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés. L’éducation aux droits de l’homme est bien plus qu’un sujet de leçon ou que le thème d’une journée: c’est un processus qui vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité.

Qu’en est-il donc de la situation des droits l’homme en République Démocratique du Congo (RDC) ?
D’où l’objectif principal de ce presse-café était de faire un Etat de lieux de la situation des droits de l’Homme en RDC.

Panélistes:

  • Madame Sandra YOKA, Directrice des droits humains, ONG solidarité pour un monde meilleur;
  • Maître George KAPIAMBA, Président de l’ACAJ;
  • Monsieur Esaie KABWIT, Représentant du Ministre des droits Humains

Presse-café : « Contraintes et défis liés au respect du calendrier électoral par la CENI » (Internews et Voxcongo)

Lire

Presse-café Voxcongo : « contraintes et défis liés au respect du calendrier électoral par la CENI », c’est la thématique développée le vendredi 01 décembre 2017 au CRM situé dans la commune de la Gombe. Ce café presse  organisé devant un auditoire composé des journalistes et des acteurs de la société civile. La République Démocratique traverse une période décisif sur le choix porté à la publication du calendrier électorale.

Le calendrier électoral publié le 05 novembre dernier par la CENI et qui prévoit l’élection présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales en décembre 2018, reste soumis à un certain nombre de « contraintes » qui doivent être levées  à des dates précises. Selon La Commission Électorale Nationale Indépendante,  les plus épineuses sont, entre autres,  des contraintes liées au financement dont le deadline est fixé, pour la plupart,  à la fin du mois de novembre 2017.Parmi ces contraintes financières, on note en première position, « l’actualisation du plan de décaissement des fonds pour la prise en charge des opérations électorales présidentielles, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales ». Selon la CENI, cette responsabilité est du ressort exclusif du gouvernement. Mais déjà, à  travers le projet du Budget exercices 2018 déposé à l’Assemblée Nationale par le premier ministre Tshibala le mercredi 15 novembre 2017 dernier,  le gouvernement s’est engagé à décaisser  912,5 milliards des francs congolais, soit environ 500 millions USD pour les opérations électorales. Il reste pour autant “L’élaboration d’un plan de mise à disposition de la CENI des Fonds pour l’appui aux opérations électorales comme engagement des différents partenaires financiers de la RDC”. Ces derniers sont appelés également à donner leur réponse avant le 30 de ce mois en cours. Mais il convient de signaler qu’à ce jour, aucune déclaration de la communauté internationale allant dans le sens d’un appui financier au processus électoral en cours.

La troisième contrainte évoquée par la CENI reste l’appui logistique à l’organisation des opérations électorales, une tâche qui est confiée à la MONUSCO. Celle-ci non plus,  ne s’est pas encore formellement prononcée à ce sujet.Pour rappel,  en ce qui concerne les 3 prochains scrutins combinés à savoir présidentielles, législatives et provinciales, la CENI a évalué  son budget à environ 526 millions USD.

Aux  contraintes financières, s’ajoutent d’autres qui sont d’ordres légales, logistiques, politiques et sécuritaires. Ce qui fait un total de 15 contraintes identifiées par la CENI et  qui risquent d’avoir d’impacts sur la suite du processus si les délais mentionnés ne sont pas respectés.

Panélistes :

  • Madame Odette BAMBADOWA,Présidente de  l’Union des Patriotes Républicains
  • Monsieur    Robert  KABAKELA, Coordonnateur  adjoint de la Nouvelle Société Civile Congolaise
  • Célestin NGOMA MATSHITSHI,  Parti Lumumbiste  unifiée, coordonnoteur de la jeunesse du PALU

Open Media Fund : Pour qui faut-il voter ? (Med/Radio Nsemo)

Lire

Emission de la Radio Nsemo

Télécharger ce fichier

Open Media Fund : Ou et comment voter (Med/Radio Nsemo)

Lire

Emission de la radio Nsemo

Télécharger ce fichier