Café presse : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? » , C’est le thème du café presse organisé par le REMACK en partenariat avec VoxCongo à Lubumbashi. ( Gilbert KYUNGU/REMACK )

Lire

Le CAFE DE PRESSE organisé à Lubumbashi par VoxCongo en collaboration avec le Remack a vécu ce vendredi 14 décembre 2018 à 15h00 en la salle de conférence du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, sous le thème : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? »
Différentes causes des violences politiques ont été dénichées et des pistes de solutions pour les réduire sensiblement ont été dégagées. Un sujet qui n’a pas laissé indifférente toute l’assemblée. Que des acclamations en sourdine pour saluer les interventions des panélistes, et surtout cette accolade en gros plan entre les deux communicateurs, Mr Joseph Mulunda du MP/FCC et Christian Kalume d’UNAFEC / ENSEMBLE.
Les élections ne sont pas une fatalité en soit et la population en a marre des politiciens malveillants qui incitent à la violence.

Café presse : AFEM, Association des Femmes des Médias a organisé un café presse en collaboration avec VoxCongo à Bukavu. (Olivier TUZOLANA / VoxCongo )

Lire

L’Association des femmes des médias, AFEM en sigle en collaboration avec le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse le 21 novembre dernier à Bukavu.
Comme à Kinshasa, le thème abordé dans le débat était le même  » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ?  »
Ce café de presse tenu à la veille du lacement officiel de la campagne électorale a réuni 50 personnes pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour combattre les préjugés et stéreotypes dont sont victimes les femmes candidates pendant cette période.
Une rencontre animée par Douce NAWEZI.

Café presse : Le Remack en partenariat avec VoxCongo a organisé le café presse à Lubumbashi. (Gilbert KYUNGU / REMACK)

Lire

Organisé à Lubumbashi ce mercredi 21 novembre 2018 par VOXCONGO avec l’appui d’INTERNEWS et ce, en collaboration avec le REMACK, Réseau des Médias Associatifs et Communautaires du Katanga, cette activité a été animée par 4 panélistes à savoir: le Professeur NGOIE KIMPULWA, Docteur en sciences politique, Clotilde MUTIA, Femme leader et Représentante des femmes candidates toutes tendances confondues, Jeff MBIYA Team leader de la Commission Média au cadre de concertation de la Société civile du Haut-Katanga, et l’Expert en communication, Fidèle BWIRONDE.
« Comment les femmes candidates peuvent-elles parvenir à surmonter les inégalités hommes-femmes pendant la campagne électorale ? », voilà le thème qui a été au centre des échanges nourris des acclamations. Des pistes des solutions ont été proposées particulièrement aux femmes candidates venues pour affiner leurs stratégies de campagne électorale. Pour le Prof. Ngoie, la femme doit : Croire en soi-même, Être manager, Adapter son discours aux attentes de l’électorat, Bien sélectionner les termes de son discours en évitant d’être démagogue, … Même si les inégalités sont perceptibles et réelles dans tous les partis politique de la RDC où l’on donne pour la campagne plus des fonds aux hommes candidats plutôt qu’aux femmes Madame Clotilde a encouragé toutes les candidates à être déterminées pour se battre et gagner. Car un travail de fond a déjà été fait dans la population. Pour Jeff MBIYA, les candidates peuvent plus compter sur les médias communautaires pour véhiculer leurs messages. Et Fidèle a rassuré d’un accompagnement particulier en faveur des candidates qui en auront besoin. C’est par des acclamations que s’est clôturé le café de presse suivi d’un cocktail.

Sud-Kivu : Action Aid a lancé l’opération séduction et encouragement des enfants réfugiés burundais de 3 à 5 ans qui fréquentent la crèche dans le camp de Lusenda. ( Odette NIBIZI et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

Action Aid, l’organisation humanitaire en charge de l’éducation dans les camps et les sites des réfugiés burundais à l’Est de la RDC lance une opération séduction dans les crèches des enfants réfugiés burundais âgés de moins de 5 ans à Lusenda.
Ces enfants, estimés à plus de 371 qui fréquentent les crèches ont reçu chacun au moins une paire de chaussure pour les encourager ; et inviter les autres parents à envoyer leurs enfants dans des crèches.
Odette NIBIZI pour les détails.

Sud-Kivu : Le Programme Alimentaire Mondial, PAM innove dans la distribution des vivres aux réfugiés burundais installés dans le site de Mulongwe. ( Mihali CORDONTCH / Ongea )

Lire

Le Programme Alimentaire Mondial, PAM vient d’innover son système de distribution des vivres dans le site de Mulongwe.
Désormais, depuis ce mois de septembre 2018, la distribution de la ration alimentaire se fait directement en nature sans passer par le système des Jetons via M-PESA.
Au micro de Mihali CORDONTCH, les réfugiés burundais du site de Mulongwe commentent ce nouveau système de distribution.

Intervention de Catherine Wiesner représentante du Haut Commissariat aux Réfugiés (UNHCR) pour l’Afrique de l’Est, du Centre et de l’Ouest au camp de réfugiés burundais de Lusenda (swahili)

Lire

Intervention de Catherine Wiesner représentante du Haut Commissariat aux Réfugiés (UNHCR) pour l’Afrique de l’Est, du Centre et de l’Ouest au camp de réfugiés burundais de Lusenda – Swahili

Catherine Wiesner, représentante régionale du Haut Commissariat aux Réfugiés (UNHCR) pour l’Afrique de l’Est, du Centre et de l’Ouest, visite ce 19 septembre le  camp de réfugiés burundais de Lusenda, territoire de Fizi, Sud Kivu. Les réfugiés lui ont demandé d’améliorer la ration alimentaire, l’éducation, la santé et l’accès aux activités génératrices de revenu.

Voici ces réponses traduites en swahili. Des parties de son intervention ont été également traduites en kirundi pour le bulletin ONGEA du 19 septembre.

Bulletin ONGEA du 19 septembre

Bulletin ONGEA sur SoundCloud Swahili

Bulletin ONGEA sur SoundCloud Kirundi

 

Sud-Kivu : Le HCR a organisé pendant une semaine la relocalisation de 853 réfugiés burundais se trouvant dans le site de transit de Kavinvira en territoire d’Uvira, vers le site de Mulongwe en territoire de Fizi. ( Gratiant ALENGA et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

Le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés a organisé pendant une semaine la relocalisation de 853 réfugiés burundais se trouvant dans le site de transit de Kavinvira en territoire d’Uvira, vers le site de Mulongwe en territoire de Fizi.
Cette relocalisation s’est faite du mardi à vendredi de la semaine passée.
Gratiant ALENGA pour les détails.

Sud-Kivu : 130 enfants déplacés internes du territoire de Fizi ont reçu des fournitures scolaires de l’organisation Oasis de la Culture. ( Ibrahim BYAOMBE et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

130 enfants déplacés internes du territoire de Fizi ont reçu le jeudi 06 septembre 2018 des kits scolaires pour la rentrée scolaire 2018-2019.
Il s’agit d’un don de l’organisation Oasis de la culture qui intervient en faveur des plus démunis dans le territoire de Fizi.
Depuis les récents affrontements entre les FARDC et les rebelles de William YAKOTUMBA, cette organisation intervient en faveur de ces familles déplacées.
Un reportage d’Ibrahim BYAOMBE.

Sud-Kivu : 505 réfugiés burundais fraîchement venus du Centre de transit de Mongemonge ont bénéficié de la ration sèche de la part du PAM. (Edouard NZAMBIMANA / Ongea )

Lire

Le Programme Alimentaire Mondial, PAM, a procédé à la distribution de la ration alimentaire, dite sèche, à 505 réfugiés burundais qui vivent dans les hangars du site de Mulongwe.
Il s’agit des réfugiés qui viennent fraichement du Centre de transit de Mongemonge et qui n’ont pas encore reçu les matériels pour la construction de leurs propres maisons
Edouard NZAMBIMANA.

Sud-Kivu : 900 enfants réfugiés burundais du camp de Lusenda seront inscrits dans les écoles de la communauté d’accueil par l’organisation humanitaire ADRA. ( Alexandre BIZIMANA et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

L’organisation humanitaire ADRA, en charge de l’Education dans les camps des réfugiés burundais du territoire de Fizi a procédé à l’identification et à l’enregistrement des enfants réfugiés burundais en âge de scolarisation pour cette année scolaire 2018-2019.
Au total, 900 enfants, filles et garçons ont été enregistrés. Ils étudieront, en première année primaire dans les écoles de la communauté d’accueil.
Alexandre BIZIMANA pour les détails.