Sud-Kivu : Au moins 30 vaches emportées par les présumés rebelles FNL à Kamidoki dans les hauts-plateaux d’Uvira. ( Ghislain BAFUNYEMBAKA / Ongea )

Lire
Climat tendu depuis ce week-end à Kamidoki, zone de Rurambo, dans les hauts-plateaux d’Uvira. Des hommes armés, présumés rebelles FNL du Burundi ont investi ce petit village de Kamidoki et emporté 30 vaches des habitants. Les bêtes ont été conduites dans la forêt de Lulenge. Témoignages d’un notable du milieu.

Sud-Kivu : Les réfugiés burundais, rwandais et les membres de la communauté d’accueil récoltent dans le champ communautaire de 36 hectares initié par l’organisation ADRA depuis février 2018 dans la vallée de Kakomba. ( Mihali CORDONCTH / Ongea )

Lire

Afin de lutter contre la faim et faciliter une cohésion sociale entre les réfugiés burundais, ainsi que les réfugiés rwandais se trouvant à Malinde et les communautés d’accueil, l’organisation ADRA avait initié un programme de champ communautaire de 36 hectares dans la vallée de Kakomba.
Actuellement, l’heure est à la récolte, la redistribution et la prochaine saison culturale qui comprendra aussi les boutures de manioc.
Mihali CORDONTCH nous en dit plus.

Sud-Kivu : Les Réfugiés Burundais et les membres de la communauté locale louent l’initiative de l’agence adventiste d’aide au développement « Un champ communautaire pour tous à Fizi. (Fely MUTUNGWA/Ongea)

Lire

« Un champ communautaire pour tous ; réfugiés burundais et membres de la communauté. » C’est l’initiative de l’organisation ADRA, l’agence adventiste d’aide au développement, autour du camp de Mulongwe à Malinde afin de se prévenir contre les éventuels conflits et lutter contre la faim dans la zone.
Les Réfugiés et les membres de la communauté louent cette initiative au micro de Fely MUTUNGWA.

Bukavu (Camp des réfugiés Lusenda) : SVH, Solidarité des Volontaires pour l’humanité évalue à mi-parcours son action sur l’accessibilité des ménages des réfugiés burundais à la terre arable dans le territoire de Fizi. (Jonathan ISSAYA/Ongea)

Lire

L’organisation locale, SVH, Solidarité des Volontaires pour l’Humanité a procédé à l’évaluation à mi-parcours de son action sur la sensibilisation de la communauté de Fizi à céder des champs de culture à la communauté des réfugiés burundais de Lusenda.

Les résultats de cette évaluation en swahili avec Jonathan ISSAYA.

Nord-Kivu: La société civile demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier urgemment la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC (Alphonse Vikongo / Radio Muungano)

Lire

Les coordinations de la société civile de LUBERO, BUTEMBO, BENI Ville et Territoire demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier  urgemment  la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC.

Dans une déclaration signée le 25 Mars 2018, ces forces vives ont démontré comment les contenus de la loi No 035/CAB/MINETAT-COMMERCE EXTERIEUR/2018 du 05 Mars 2018 ne correspondent pas aux réalités que la population de BENI-LUBERO  traverse et  surtout que c’est la zone très  concernée par la culture du quinquina. Elles demandent d’envisager une étude minutieuse  sur terrain qui pourra permettre au Ministre de signer un arrêté adapté à la vie de tous ceux qui sont impliqués dans la culture et la commercialisation des écorces du quinquina en RDC.

Georges KATSONGO Président de la coordination de LUBERO  revient sur la suite des recommandations au micro de  VIKONGO  Alphonse.

 

Sud-Kivu: Les vaches venues de la plaine de la Ruzizi et de Burundi ravagent les champs des femmes cultivatrices de Kiliba (Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Les cultivateurs de Kiliba en majorité des femmes ont manifestée dans la matinée du 8 mars 2018 devant le bureau administratif de la cité de Kagando. Ces femmes protestent contre le ravage de leurs champs par des vaches qui sont venues de la plaine de la Ruzizi et d’autres du Burundi. les manifestants en colère ont détruit les maisons des éleveurs et brulé les graal où sont gardés ces animaux. Les cultivateurs exigent dans leur mémo le départ sans condition des troupeaux des vaches présents dans leur cité. Le chef de cité de Kagando confirme la manifestation et promet une réponse aux manifestants la semaine
prochaine. Gaius SHABILEPA depuis Uvira donne le récit de cette
marche.

Nord-Kivu: Les agglomérations envahissent l’environnement du lac Edouard en territoire de Béni-Lubéro, et empêchent le développement de la pisciculture(Alkavis vikongo/Radio Muungano)

Lire

Une grande menace environnementale pèse sur le lac Edouard en territoire de Béni et Lubero au Nord-Kivu ce dernier temps. Tous les points de ventes des poissons autour du lac dans l’ancien temps, sont déjà transformés en villages et dont les activités champêtres des habitants ne laissent pas tranquille les espèces protégés de ce patrimoine publique. Démonstration faite le mercredi 31 janvier 2018 par les enseignants chercheurs de l’Institut Supérieur du Bassin du Nil ISBN/Béni au cours d’une conférence scientifique qui a été animée au sein de leur institution. Ici il a été question de présenter à l’assistance le résultat des enquêtes menées au cours de l’année 2017 dans la région périphérique du lac. Pour n’est pas aboutir à la carence des poissons un jour dans la région alimentée par ce lac, le secrétaire général académique de l’ISBN/Béni suggère aux bénéficiaires la relance de la pisciculture; STAR NYEMBO. Notons que l’agriculture envahit le couloir écologique du lac Edouard.

 

Open Media Fund : les Conflits fonciers dans le territoire d’OPALA ( Sipmlice BOTOWANIAMA/ REMACPO )

Lire

la terre est une grande richesse pour les habitants du territoire d’OPALA. Ce  conflit naisse toujours par le non respect de limite du terrain de l’autre  mais aussi ce conflit est occasionné par une construction dont la concession est en leg. Ces raisons sont d’autant plus vaincues en ces jours.

 

 

Télécharger ce fichier

Province de Lomami : les agronomes du territoire de Luilu en atelier de renforcement de capacité ( Junior Tshowatshowa/ Radio Ditunga )

Lire

Les agronomes du Territoire de Luilu appelés à servir d’exemple dans la communauté. C’est ce qui ressort d’un entretien entre l’inspecteur provincial de l’agriculture, Monsieur Dieu-donné Tshibanda et les agronomes du territoire de Luilu. Selon l’inspecteur Dieu-donné, les agronomes doivent travailler dans le respect des normes liées à leur profession. Ainsi ajoute-t-il, les agronomes doivent à mesure de disponibiliser à manger à la communauté pour l’émergence de leur territoire.

Reportage de la Radio Ditunga

Télécharger  ce fichier

Province du Kwilu : Mise en œuvre du projet d’agroforesterie pour palier à l’insuffisance alimentaire à Gungu (Adelin Nkwey/Radio Nsemo)

Lire

Le territoire de Gungu apparait comme propice pour les activités d’agroforesterie. C’est dans ce cadre que l’Union européenne a financé un certain nombre des projets des paysans pour une autosuffisance alimentaire. Dans une itinérance effectuée le lundi 23 octobre 2017, la radio Nsemo d’Idiofa a surpris quelques cultivateurs locaux entrain de soutenir  les revenus familiaux.

Interview de la radio Idiofa

Télécharger ce fichier