RDC : A Masosi, les femmes dit avoir des idées pour éradiquer l’insécurité à Beni.

PlayPlay

Elles les ont exprimé lors d’une série d’émissions SAUTI YA WANAWAKE, organisée par la radio Moto Oicha dans le quartier de Masosi à Beni au Nord-Kivu, sur la persistance de l’insécurité et les difficultés que rencontrent les femmes rurales en territoire de Beni. Dans ces émissions, Elles demandent aux autorités à tous les niveaux de tenir compte des propositions des femmes lors de la prise de décisions.

« ][/audio]

RDC : Autour de la radio Moto Oicha à Beni, les femmes ont trouvé des solutions à leurs multiple problème.

Play

Les femmes du quartier Oicha dénoncent des privations de la femme à l’héritage. Elles disent ne pas savoir la vraie cause qui pousse certains parents à priver l’héritage à leurs filles. De même au sujet de leurs éducation, les filles du quartier Pakanza toujours dans la commune d’Oicha à Beni dans le Nord-Kivu, dénoncent la discrimination faite à leur égard, lors d’une série d’émission en directe de la Radio Moto Oicha dans laquelle plusieurs femmes d’Oicha ont pris part.

RDC : Le service de genre, famille et enfant de Beni, dénonce les violences faites aux femmes et aux jeunes filles.

Play

Madame Bernadette MBAMULYAKOKI cheffe du service de Genre, famille et enfant en territoire de Beni dénonce les violences basées sur le genre dont sont victimes plusieurs femmes dans les ménages et dans la société. Dans cette émission enregistrée avec la radio Moto Oicha, elle regrette que nombreuses femmes soient privées de leurs droits. Ainsi elle exhorte les femmes à dénoncer ces actes ignobles dont elles sont victimes.

Beni : Filles-Garçons victimes des injustices sociales se soutiennent pour vaincre.

Play

L’inaccessibilité des jeunes filles et garçons à l’éducation et à l’héritage laissé par leurs parents, demeurent des problèmes de longues dates e t trop inquiétants pour la jeunesse de Beni dans le Nord-kivu. Dans le quartier PAKANZA à Oicha, ces jeunes affirment que la plupart des parents avantagent plus les scolarités des garçons que des filles, « Le temps de la discrimination est révolu » disent-ils au court des émissions interactives »Sauti ya vijana » organisées successivement par la Radio Moto Oicha. Ils ont également affirmé leur soutiens mutuels filles-garçons, pour lutter contre le mariage précoce, un autre fléau de grande ampleur qui empêchent surtout les jeunes filles de cette partie de la RDC de mener une vie normale.

RDC : A Beni, même sous le crépitement d’armes lourdes, les jeunes espèrent à un avenir radieux.

Play

Des jeunes filles et garçons venus de MASOSI à Oicha et d’ailleurs se sont exprimés face aux mots qui gangrènent leur province du Nord-kivu, précisément à Beni. Ils sont venus répondre à l’invitation lancée par une série d’émissions interactives « Sauti Ya Vijana » organisées par la Radio Moto Oicha au sujet du développement de la RDC. Ils en ont profité pour exprimer ainsi, leurs inquiétudes face à l’insécurité persistante dans la région de Beni et du chômage montant des échelons, et leurs soucis de participer au développement du pays.

RDC-Beni : Les femmes d’Oicha proposent des solutions idoines aux problèmes de l’éducation, du droit de la femme à l’héritage et des violences faites aux femmes rurales, au court de cette émission.

PlayPlay

Beni : Ce que pensent les jeunes du développement de la RDC.

Play

Les jeunes du quartier Masosi à Oicha à Beni dans le Nord-kivu, s’estiment de leur apport pour le bon déroulement du processus du développement de leur pays. Ils pensent néanmoins qu’il revient aux autorités de l’Etat de les impliquer dans la gestion du pays pour que cet apport soit significatif et palpable. Plusieurs d’entre eux se sont exprimés dans cette émission Swahili de la Radio Moto Oicha.

Elections-Beni : C’est poussé par le gout du changement, que les femmes de Bakaiku se sont rendues aux urnes le 31 mars 2019.

Play

Tout en déplorant le faible taux de participation des femmes aux élections du le 31 Mars dernier, le peu de femmes du quartier Bakaiku de la commune d’Oicha dans la ville de Beni au Sud-Kivu, qui se sont rendues aux urnes pour élire des nouveaux parlementaires de l’assemblée nationale et provinciale, affirment  que cette élection était l’unique moyen d’espérer au changement, et de résoudre le problème de l’insécurité dans leur contrée. Elles ont exposé leurs pensées au court de l’émission Sauti ya Wanawake de la Radio Oicha Moto.

Elections-Beni : Pourquoi aucune femme n’a été élue députée lors du scrutin du 31 Mars 2019?

Play

Beaucoup des femmes d’Oicha dans la ville de Beni pensent que ce résultat est la preuve tangible que les femmes ne s’aiment pas entre elles et aussi se sous-estiment. D’autres par contre font croire que ces sont les hommes qui interfèrent à chaque fois dans les actions des femmes qui seraient à la base de cet échec des femmes aux récentes élections dans leur région. Autant d’hypothèses qui ont émaillé au court de l’émission-débat Sauti ya wanawake de la Radio Oicha Moto que vous pouvez suivre dans le podcast ci-joint.

Politique : Plusieurs femmes à Beni se sont dialoguées autour de leur l’avenir politique.

Play

Les femmes qui adhèrent dans des partis politiques à Oicha disent être motivées, par le désir d’être dans l’avenir des dirigeantes du pays pour qu’enfin leur rêve, celui de la parité 50-50. C’est ainsi qu’elles accèdent aux partis politiques, d’où elles doivent apprendre à diriger dans des postes de prise de décision. C’est à travers le plateau de l’émission spéciale aux femmes « Sauti ya Wanawuke » enregistrée dans la radio Oicha Moto qu’elles l’ont fait savoir.