RDC : A Kisangani les jeunes se contentent de se faire justice face aux conducteurs auteurs d’accidents mortels.

Ce phénomène de justice populaire que mènent des jeunes depuis peu, accablent également des présumés voleurs attrapés dans les différentes communes de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo. Ces jeunes se disent agir ainsi à cause de l’impuissance du pouvoir judiciaire à réprimer les auteurs de ces accidents et à indemniser les victimes. C’est au cours d’une série de 5 débats communautaires organisés par le MEPAD avec appui d’Internews-RDC, que des juristes comme Patient Biselenge, Maitre Avocat au barreau de Kisangani, ont profité pour attirer l’attention des jeunes sur les responsabilités pénales qu’ils encourent en posant ces actes.

Tshopo : Confusion autour des libertés publiques chez les jeunes de Kisangani en période électorale. (MEPAD)

A Kisangani, des associations des jeunes ont publiquement soutenus ou rejetés des candidats lors des différents scrutins organisés depuis le 30 décembre dernier en RDC. Ces attitudes traduisent l’incompréhension, voire l’ignorance qu’entretiennent  de nombreux jeunes sur les libertés publiques, les droits d’appartenir à une association et celui de manifester.

C’est bien ce qui était au cœur d’un débat communautaire organisé en mai 2019 à Kisangani, précisément dans la commune de Kabondo par l’ONG MEPAD avec l’appui financier d’internews RDC.

Ecoutez le magazine réalisé avec les jeunes de Kabondo à Kisangani.

Equateur : 8 présumés malfaiteurs aux arrêts avec armes et munitions ce lundi à Mbandaka. ( Peter GBIAKO / Radio Mwana )

Lire

La police nationale Congolaise vient de réaliser un coup de filet en arrêtant 8 présumés bandits à mains armées. Ils ont été présentés au gouverneur de province et à la population le lundi 16 juillet 2018 devant le bureau de la police de lutte contre la criminalité à Mbandaka dans la province de l’Equateur.

Tanganyika : L’insécurité à Kongolo inquiète les services de sécurité après l’attaque d’une femme dans la maison au quartier Kangoy. ( SHABANI BIN IBRAHIMU / RTU )

Lire

Des hommes avec armées blanches ont pénétré dans une maison la nuit du mercredi 11 juillet 2018 au Quartier Kangoy. Après lui avoir donné des coups de machettes, ils obligèrent à cette femme de leur donner de l’argent. La femme se trouve dans un poste de santé pour les soins appropriés. On écoute le major Guylain Kisimba, commandant adjoint de la Police Nationale Congolaise/Kongolo qui répond au micro de shabani bin Ibrahimu.

Sud-Kivu : Huit (8) citoyens burundais en situation irrégulière sur le sol congolais au niveau de cité de Kamanyola sont aux arrêts par les militaires FARDC. ( Wendo JOES & Hassan SHABANI / Ongea )

Lire

Les services de sécurité congolais ont mis la main, ce mercredi 11 juillet sur huit (8) citoyens burundais en situation irrégulière sur le sol congolais au niveau de la cité de Kamanyola, près de la rivière de la Ruzizi.
Ils sont menacés d’extradition vers le Burundi par les services de Migration congolais.
Un reportage de Wendo JOES et de Hassan SHABANI.

Beni : La SOFEPADI a organisé un cadre de concertation et plaidoyer en faveur des victimes de violences sexuelles, le jeudi à l’hôtel la Référence de BENI. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muungano )

Lire

La solidarité féminine pour la paix et le développement intégrale SOFEPADI en sigle, a organisé ce jeudi 21 juin à l’hôtel la Référence de BENI, un cadre de concertation et plaidoyer en faveur des victimes de violences sexuelles. Les acteurs de la justice, les autorités politico-administratives et membres de la société civile ont pris part à cette activité centrée sur la mise en oeuvre de l’exécution des jugements dans le dossier des violences. Maître Isabelle Namwezi de la SOFEPADI est au micro de Vikongo Alphonse.

Sud-Kivu : Un enfant de trois ans kidnappé depuis le samedi dans la localité de Kayange dans la plaine de la Ruzizi. ( Wendo JOES / Ongea )

Lire

Un nouveau phénomène de Kidnapping vient de voir le jour dans la plaine de la Ruzizi. Depuis le début de cette année, les kidnappeurs enlèvent des enfants, puis les jettent dans la brousse quelques jours plus tard ; on pourra découvrir un corps sans vie avec un cou brisé. Le dernier cas en date, et qui fait déjà peur, est la disparition d’un enfant de 3 ans de la localité de Kayange depuis le samedi dernier. Jusqu’à ce jeudi 21 juin, personne n’a de ses nouvelles.
Wendo JOES pour les détails.

Sud-Kivu : 9 armes AK 47, un sac des chanvres, et un sac de gri-gri ont été ravi ce week-end. L’opération « TUJIKINGE » porte déjà des fruits dans la cité d’Uvira. ( Pavel KIZA et Serge BISIMWA /Ongea )

Lire

Lancement de l’opération ‘’TUJIKINGE’’ contre les bandits armés dans la cité d’Uvira par le gouvernement provincial du Sud-Kivu et la Police Nationale Congolaise. Déjà, l’opération porte ses fruits; 9 armes AK 47, un sac des chanvres, et un sac de gri-gri ont été ravi ce week-end.

Sud-Kivu: Le chef du village de Katogota invite les citoyens burundais en situation irrégulière de se mettre en ordre avec les services de l’immigration. ( Wendo JOES/Ongea)

Lire

Une trentaine des citoyens burundais agriculteurs en situation irrégulière de plusieurs mois à Katogota dans la plaine de la Ruzizi.
Le chef de ce village, Eric MUVOMO invite ces citoyens burundais qui s’y sont installés pour les activités champêtres avec les habitants de se mettre en règle avec les services de l’immigration de la RDC.
Wendo JOES nous dit plus.

Beni: Le sergent Ntagonahigizi condamné à mort et radié des FARDC par le tribunal militaire de garnison de Beni. ( Florence MAKALIKALI/radio Moto Oicha)

Lire

Le sergent Ntagonahigizi a été condamné à mort, radié des Forces armées de la République démocratique du Congo et va payer une somme aux victimes à titre de dommages et intérêts. Ce sont des peines infligées à ce militaire qui a tué cinq personnes samedi dernier à Mbau. Il a été condamné ce lundi au cours d’un procès en flagrance tenu au bureau du secteur de Beni Mbau.