Beni : Les médecins observent pendant 3 jours un recueillement en mémoire de leurs collègues assassinés au Kasaï et au Sud-Kivu. (Richard Kirimba)

Pendant 3 jours, soit du jeudi 04 au samedi 05 mai 2017, les médecins de la ville de Beni sont appelés à observer au lieu de travail trois jours de recueillement en mémoire de leurs collègues tués au Kasaï et au Sud-Kivu.  Selon le docteur Esaü Nzala, président de la cellule de l’ordre des médecins-Beni,  il ne s’agit pas d’une grève mais plutôt d’une façon d’exprimer leur solidarité à l’égard de leurs collègues victimes d’actes d’intolérance. Au cours d’une interview accordée à la radio Moto Oicha, le docteur Esau Nzala affirme que ce mouvement a pour but d’interpeller les autorités sur la situation sécuritaire des médecins.

Reportage de la radio Moto oicha
Télécharger ce fichier

Lire

Equateur : Des religieuses de la congrégation de soeurs de Lisungi sont contre le travail des enfants à Mbandaka. (Annie Booto)

La place de l’enfant et son avenir se trouve à l’école ! C’est en ces termes que sœur Amina Mbota de la congrégation de sœurs  »Lisungi » à Mbandaka fustige le travail des enfants et rappelle aux parents d’envoyer plutôt leurs enfants à l’école. Selon cette religieuse de plus en plus d’enfants font des petits boulots dans les rues et ménages de Mbandaka. Certains sont remarqués aux petites heures du matin en train de faire du petit commerce et d’autres des travaux ménagers dans des familles nanties de la place. Pour Sœur Amina Mbote cette situation viole non seulement la convention relative aux droits de l’enfant mais également la loi portant protection de l’enfant en RDC. (Reportage de Annie BOOTO/Radio Mwinda).

Reportage de la radio Mwinda
Télécharger ce fichier

Lire

Haut-Lomami: Les vendeuses de cannes à sucre au marché-Congo de Luena appelées à plus d’ordre et de propreté. (Avema Kabemba)

Ce rappel à l’ordre lancé le jeudi 20 avril 2017 est de Mme Bibiche Longwa, administratrice-gérante du marché –Congo de Luena, cité située à plus de 150 km de la ville de Kamina. Selon elle, les marchandes de canne à sucre étalent et écoulent leurs marchandises en désordre. Elles peuvent occasionner des accidents de circulation, craint-elle. Elle reproche plus que ça à ces petites vendeuses de salir le marché. Bibiche Longwa affirme que  ces marchandes jettent les déchets de cannes à sucre par terre au marché et sur la voie publique. Elle prévient  d’interdire toute vente des cannes à sucre au Marché-congo si ces marchandes continuent à troubler l’ordre au marché et à vendre leurs cannes à sucre arnachiquement.  Avema Kabemba de la radio Oka kyondo de Luena décrit comment se fait la vente de la canne à sucre dans ce marché.

Reportage de la radio Oka Kyondo
Télécharger ce fichier

Lire

Nord-Kivu : JED dénonce l’interpellation, en toute illégalité, d’un journaliste par l’ANR. (JED)

Journaliste en danger (JED) s’insurge contre l’interpellation d’un journaliste d’une radio communautaire dans les installations de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), antenne locale de Vitshumbi, une cité située à environ 115 Km de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (Est de la RD Congo).

Une radio communautaire incendiée par un groupe de miliciens opérationnel dans le Kasaï, au centre de la RD Congo (Journaliste en danger (JED)

Journaliste en danger (JED) condamne l’incendie des installations de la Radio Communautaire Satellite du Kasaï, une station émettant à Mayi Munene, une cité située à 45 Km de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï (Centre de la RD Congo).

Le respect des libertés publiques pendant la période électorale, c’est la thématique d’un atelier de réflexion organisé par le bureau conjoint des droits de l’homme de la Monusco à Bdd-ville

Le bureau conjoint des droits de l’homme de la Monusco-Bandundu ville vient d’organiser du lundi 27 au mercredi 29 mars 2017 un atelier sur la liberté publique pendant la période électorale. L’atelier visait entre autres, une bonne réalisation par les participants du monitoring sur la violation des droits de l’homme pendant les élections, l’exercice de la liberté publique liée aux élections et la protection des défenseurs ainsi que les victimes de liberté et droits de l’homme, des témoins électoraux. Les participants, environ 50, proviennent des mouvements de la société civile, de pouvoir judiciaire et du pouvoir politique. Pour les organisateurs, ces participants devraient a l’issue de la formation développer de bons reflexes en matière de protection des droits de l’homme.

 

Reportage de la radio Bandundu FM

Télécharger ce fichier

Lire

Irène Mbombo, présidente de l’Ucofem-Kananga : « l’Ucofem est une structure à grande notoriété grâce aux activités de terrain et sensibilisation ».

L’absence d’une école de qualité en communication et en journalisme à Kananga freine la promotion du travail des femmes journalistes. Cette déclaration est de madame Irène Mbombo présidente de l’Ucofem Kasaï Centrale lors d’une interview tenue le vendredi 10 mars 2017. Selon la présidente de l’Ucofem et journaliste de son état, les conditions de travail ne contribuent pas à la visibilité de la femme dans les médias, malgré les avancées significatives enregistrées ces dernières années. Cependant, Irène Mbombo reconnait que sa structure a une grande notoriété sur l’ensemble de la province  grâce à la détermination des femmes  en ce qui concerne la sensibilisation et le travail de terrain.

 

Télécharger ce fichier

Lire

A Likasi, la PNC a procédé à la présentation de 15 voleurs d’ordinateurs dans différents centre de la CENI

Au total, quinze jeunes personnes accusées de vol d’ordinateurs dans deux centres d’enrôlement des électeurs de l’antenne CENI LIKASI. Selon le colonel VINCENT MBOMA BADI BADI, ces malfrats ont dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 MARS emportés  cinq ordinateurs dont trois au centre d’enrôlement de l’institut LWANGA commune de Kikula,  l’une des quatre centres de la ville de Likasi et les deux autres, au centre de l’école laïc dans la même commune. Le commissaire supérieure de la police ville de Likasi en a profité pour interpeller les jeunes au civisme et la population  de collaborer avec la police. L’autorité urbaine a rassuré la population que la justice sera faite.

Reportage de la radio Rck likasi

Télécharger ce fichier

Lire

L’organisation Counterpart-international sensibilise les femmes de Bukavu à participer massivement aux opérations d’enrôlement pour espérer un monde 50-50 à l’horizon 2030

L’avenir du pays dépend aussi de la participation de la femme, c’est en ce terme que le forum sur la sensibilisation de la femme a été lancé le vendredi 10 mars 2017. Organisé par L’ONG Counterpart avec a future for all, ce forum vise à appeler les femmes et jeunes filles à s’impliquer totalement dans les opérations de révision du fichier électoral qui permettra à la femme d’être à la fois électeur et éligible. Selon madame Chantal Nyamuzigi, coordonatrice de l’ONG a future for all, l’encadrement de la femme doit commencer par elle-même. De son coté, Godens Maheshe, secrétaire exécutif de la Ceni Sud-Kivu et l’un des intervenants affirme que sur les 85% des personnes enrôlées dans le Sud-Kivu, le pourcentage des femmes se chiffre à 51%.

reportage de la radio ISDR

Télécharger ce fichier

Lire

Ensemble pour la parité 50-50 à l’horizon 2030, investissons pour les femmes dans un climat de paix, thème pour célébrer la journée du 8 mars à Manono

Les mouvements associatifs féminins du territoire de Manono se mobilisent pour donner une saveur particulière à la journée internationale célébrée le 8 mars de chaque année pour promouvoir les droits  des femmes. Dans un message adressé le samedi 04 mars 2017 aux femmes sans distinction ethnique, madame Béatrice Maganga, la chargée du genre, famille et enfants pour le territoire appelle les uns et les autres à la paix, à l’équité. Pour les femmes particulièrement, la chargée de genre, famille et enfant encourage les femmes du territoire de Manono à poursuivre les études et les terminer, car estime t-elle, à l’horizon 2030, la représentation de la femme dans les institutions publique doit être de 50-50.

 

Reportage de la radio manono

Télécharger ce fichier

Lire