Droits Humains: Plus de 27 journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont participé à un atelier de formation ce 26 et 27 septembre à Kinshasa. (olivier TUZOLANA)

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM), Internews a organisé un atelier de formation avec comme thème: « les droits de l’Homme et les élections. Quid de la participation politique de la femme ? ».  Les journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont échangé sur les différentes questions qui se rapportent aux droits de l’Homme, sur les violations récurrentes des droits de l’Homme de manière générale et ceux qui touchent la femme en particulier.

En tout,  deux sous-thèmes exploités:  « Les droits de l’homme et les droits à la participation de la femme », développé par Maître Bopaul MUPENDA, chargé des programmes de l’ACAJ; et
« Les mécanismes internationaux de protection des droits de la femme »  par Maître Paul NKUADIO, Expert en droit des médias d’Internews et Patrick TSHIBUYI, chargé de communication de la cour pénale internationale en RDC.

Après ces échanges, les journalistes effectueront des descentes sur terrain afin de réaliser 20 reportages sur des thématiques bien précises sous la supervision de Léa OTSHUDI, Journaliste-Formatrice. Cet exercice vise non seulement à concilier la théorie à la pratique mais aussi à les outiller sur les techniques d’enquête et d’interview dans la recherche, la collecte et le traitement de l’information qui se rapporte sur les droits de l’Homme.

Le projet « Supporting Democratic Processes in the DRC through Balanced and Inclusive Media » (SDPM) entend soutenir les processus démocratiques pacifiques en augmentant la participation civique informée en RDC.

RDC : Le service de genre, famille et enfant de Beni, dénonce les violences faites aux femmes et aux jeunes filles.

Play

Madame Bernadette MBAMULYAKOKI cheffe du service de Genre, famille et enfant en territoire de Beni dénonce les violences basées sur le genre dont sont victimes plusieurs femmes dans les ménages et dans la société. Dans cette émission enregistrée avec la radio Moto Oicha, elle regrette que nombreuses femmes soient privées de leurs droits. Ainsi elle exhorte les femmes à dénoncer ces actes ignobles dont elles sont victimes.

RDC : Les morts ont-ils des droits?

Play

Une préoccupation qui a fait objet de toute une série d’émissions-débats qu’a organisé l’ONG Média Pour la Paix et la Démocratie (MEPAD) avec l’appui l’O.N.G.I « Internews-RDC ». C’est à Kisangani dans la Tshopo que ce sont déroulées ses émissions en complicité avec 3 associations des jeunes de Kabondo(USTD, CPU et KOSSOVO) qui ont participé activement à ce projet. « Les morts ont des droits que beaucoup des jeunes de la ville de Kisangani ignorent » tel que l’a annoncé François Okonda Momba, journaliste et participant à cette émission Bilingue (Lingala et Swahili) que vous pouvez réécouter en mode Podcast ici.

Violences sexuelles : En RDC, les arrangements à l’amiable, une double peine pour les victimes.

Pour lutter contre ce fléau que beaucoup, surtout des jeunes hommes, semble être Peu et ou mal informé, Internews s’est appuyée à associer des juristes et à organiser à travers le MEPAD, une série des débats communautaires, à Kisangani dans la Tshopo, afin de rendre accessible à tous, la législation en matière de répressions des actes de violences sexuelles.

RDC-Beni : Les femmes d’Oicha proposent des solutions idoines aux problèmes de l’éducation, du droit de la femme à l’héritage et des violences faites aux femmes rurales, au court de cette émission.

PlayPlay

Nord-Kivu : Recrudescence du phénomène « mariage précoce » dans la plaine de Ruzizi.

Play

Des mariages précoces chez les jeunes filles ne cessent d’être enregistrés à Kiliba ONDS et plusieurs villages de la plaine de Ruzizi.  Pour cause, le chômage causé par la fermeture de la Sucrerie de Kiliba renseignent des leaders locaux et autorités locales. Selon plusieurs sources contactées à Kiliba ONDS, les plus vulnérables de ce phénomène sont des filles, souvent chassées par leurs maris après avoir mis au monde. Découvrez  les tenants et aboutissants de ce phénomène à travers cette émission en swahili proposez par Gaius SHBAILEPA de la Radio Messager du Peuple.

Tshopo : Confusion autour des libertés publiques chez les jeunes de Kisangani en période électorale. (MEPAD)

A Kisangani, des associations des jeunes ont publiquement soutenus ou rejetés des candidats lors des différents scrutins organisés depuis le 30 décembre dernier en RDC. Ces attitudes traduisent l’incompréhension, voire l’ignorance qu’entretiennent  de nombreux jeunes sur les libertés publiques, les droits d’appartenir à une association et celui de manifester.

C’est bien ce qui était au cœur d’un débat communautaire organisé en mai 2019 à Kisangani, précisément dans la commune de Kabondo par l’ONG MEPAD avec l’appui financier d’internews RDC.

Ecoutez le magazine réalisé avec les jeunes de Kabondo à Kisangani.

Lomami : Les agents et fonctionnaires de l’Etat de Mwene ditu ont adressé un mémorandum au Chef de l’Etat. (Aly BUKASA/RCButook)

Play

Les agents et fonctionnaires de l’Etat ont marché le vendredi 8 février 2019 jusqu’à l’inspection urbaine de la fonction publique de Mwene ditu, ville ferroviaire de Lomami.
Certains pour réclamer leurs arriérés des salaires, d’autres pour le payement des primes de risque.
Dans leur mémo, ils appellent l’actuel Président de la République à régler leurs desiderata.
Reportage de Aly BUKASA / Radio Communautaire Butook, RCB Fm

Café presse : AFEM, Association des Femmes des Médias a organisé un café presse en collaboration avec VoxCongo à Bukavu. (Olivier TUZOLANA / VoxCongo )

Play

L’Association des femmes des médias, AFEM en sigle en collaboration avec le programme radiophonique VoxCongo d’Internews avait organisé un Café presse le 21 novembre dernier à Bukavu.
Comme à Kinshasa, le thème abordé dans le débat était le même  » Comment les femmes candidates peuvent-elles surmonter les inégalités homme-femme pendant la campagne électorale ?  »
Ce café de presse tenu à la veille du lacement officiel de la campagne électorale a réuni 50 personnes pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour combattre les préjugés et stéreotypes dont sont victimes les femmes candidates pendant cette période.
Une rencontre animée par Douce NAWEZI.

Beni : 11 manifestants arrêtés par la Police Nationale Congolaise dans la soirée du mardi au centre commercial d’Oïcha à Beni. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oïcha )

Play

Onze personnes arrêtées, parmi elles trois maï-maï et plusieurs kiosques brûlés sur la chaussée. C’est le bilan de la manifestation improvisée dans la soirée de mardi 23 Octobre 2018 au centre commercial d’Oicha par les jeunes venus de KAZIMOTO. La police est intervenue pour disperser les manifestants à l’aide de tirs de sommation.
D’après le colonel Wumbi Jean Pierre commandant de la PNC en territoire de Beni, certains tirs de balle provenaient des manifestants.

Florence Makalikali pour les détails