Beni : Les habitants de Beni déplorent la tracasserie administrative qui précède l’obtention des duplicata des cartes d’électeurs. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

Certains habitants du territoire de Beni ayant déjà perdu leurs cartes d’électeurs ont répondu présent à l’appel de la CENI demandant à chacun de passer à l’antenne territoriale pour se procurer son duplicata. L’opération de livraison est en cours d’exécution mais les demandeurs de duplicata affirment avoir déboursé de l’argent à la police et à la commune pour obtenir les procès verbaux de perte de pièces, unique document exigé pour obtenir son duplicata.
Florence Makalikali nous en parle depuis Oicha dans le territoire de Beni

Sud-Kivu : Deux semaines sans eau à Lusenda. Les membres de la communauté locale sont obligés de s’approvisionner en eau potable dans le camp des réfugiés burundais. ( Jonathan ISSAYA / Ongea )

Deux semaines sans eau potable dans la communauté de Lusenda. Les tuyaux qui alimentent la communauté en eau ont été coupés par les malfrats non-autrement identifiés.
Les membres de la communauté sont obligés d’aller puiser l’eau dans le camp des réfugiés burundais de Lusenda.

Sud-Kivu : La croix-rouge et les autorités locales ont entretenu les tombes du cimetière de Kagando à Kiliba. ( Gilbert KWANGABA / Ongea )

Lire

La Croix-Rouge RDC et les autorités locales de Kiliba ont procédé la semaine dernière au remblayage des tombes et à l’enterrement des os des personnes qui ont été déterrées par les eaux des pluies de la rivière Kiliba en avril dernier.
La profanation de ces tombes du cimetière de Kiliba se fait par les bêtes en divagation comme les porcs.
Gilbert KWANGABA pour le point.

Nord-Kivu : Les pygmées du territoire de Beni exigent aux candidats députés de s’imprégner de leurs situations pendant la période de campagne électorale. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

Célébration jeudi 09 Août 2018 de la journée mondiale des peuples autochtones.
A cette occasion, les pygmées vivant en territoire de Beni ont formulé leurs attentes par rapport aux prochaines élections prévues en RDC.
Déplacées de guerre pour la plupart, ces peuples autochtones voudraient voir les candidats députés abordés la question de l’insécurité dans leurs discours de campagne.

Sud-Kivu : L’Association des Femmes de Média du Sud-Kivu, AFEM-SK a animé son émission publique ‘’Témoin Spécial’’ dans la localité de Kamanyola au début de cette semaine. ( Hassan SHABANI et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

Sud-Kivu : L’Association des Femmes de Média du Sud-Kivu, AFEM-SK a animé son émission publique ‘’Témoin Spécial’’ dans la localité de Kamanyola au début de cette semaine. ( / Ongea )

L’Association des Femmes de Média du Sud-Kivu, AFEM-SK a animé le lundi de cette semaine, son émission publique intitulée ‘’Témoin Spécial’’ dans la localité de Kamanyola.
Au cœur du débat, auquel 33 femmes nyumba-kumi et les membres de la société civile ont pris part, la question relative à l’impact des femmes nyumba-kumi et chefs d’avenues dans le développement local.
Le débat a été animé dans l’objectif de renforcer le leadership féminin et l’intégration de la femme dans les instances de prise de décision, mais aussi pour savoir comment ces femmes exercent leur fonction dans la Société Civile
Le but étant de les aider à mieux faire et à atteindre leur vision.

Sud-Kivu : Le PAM a décidé de réduire le nombre de stand pour la distribution des vivres dans les camps de Lusenda et de Mulongwe. ( Emmanuel BIMENYIMANA / Ongea )

Lire

Le Programme Alimentaire Mondial, PAM a décidé de réduire à partir du mois de Juillet les stands pour la distribution des vivres de 2 à 1 stand dans le camp de Mulongwe, et de 17 à 9 dans le camp de Lusenda.
Une réduction qui crée des mécontents dans le camp de Mulongwe.
Suivons ces réfugiés au micro d’Emmanuel BIMENYIMANA.

Sud-Kivu : Une dizaine de femmes et enfants réclament la ration alimentaire du mois de juillet devant le Bureau du PAM dans le camp des réfugiés burundais de Mulongwe. ( Edouard NZAMBIMANA / Ongea )

Lire

Une dizaine des femmes et enfants, tous réfugiés burundais, ont manifesté le mercredi 1er août 2018 devant le Bureau du Programme Alimentaire Mondial, PAM, dans le camp de Mulongwe.
Ils réclament la ration alimentaire du mois de Juillet, ainsi que d’autres mois dans lesquels ils n’ont rien reçu faute des cartes lisibles.
Ils sont au micro d’Edouard NZAMBIMANA.
SON : MANIFESTATION_PAM
Il eut fallu l’intervention de la Police pour disperser cet attroupement.
Le PAM a promis de répondre à ces réclamations au moment opportun.

Sud-Kivu : L’organisation Save the Children UK présente aux jeunes leaders du camp de Lusenda et de Mulongwe son nouveau projet sur la protection de l’enfance, la démobilisation, le désarment et la réinsertion sociale de l’enfant. ( Jonathan ISSAYA / Ongea )

Lire

L’organisation internationale Save the Children UK a présenté cette semaine à une cinquantaine des jeunes leaders réfugiés burundais des camps de Lusenda et de Mulongwe, son nouveau projet sur la protection de l’enfance, la démobilisation, le désarmement, et la réinsertion sociale de l’enfant dans le territoire de Fizi.
Selon Madame Marie-Claire MBOMBO qui représentait Save the Children dans ces assises, ce projet de deux ans est financé par la Suède à travers son agence SIDA. Réactions des participants au micro de Jonathan ISSAYA.

Sud-Kivu : Le chef du village de Luvungi sensibilise les étrangers vivant dans cette partie du pays sur les conditions à remplir pour s’installer et travailler en RDC. ( Wendo JOES / Ongea )

Le chef du village de Luvungi, Monsieur MANENO KAHUKULA a profité de la libération des 8 burundais sans papiers arrêtés la semaine passée à Kamanyola pour sensibiliser sur les modalités d’installation et de travail en RDC pour les étrangers.
Wendo JOES nous en dit plus.

Equateur : Les prestataires de la lutte contre ebola ont brulé des pneus devant leur quartier général réclamant la paie de leurs primes ce lundi à Mbandaka. ( Peter GBIAKO / Radio Mwana )

Lire

Colère et Mécontentement des prestataires de la riposte contre Ebola ce lundi 16 juillet 2018 à Mbandaka dans la province de l’Équateur. Un groupe de manifestants venu de Bikoro a brûlé des pneus devant le quartier général de lutte contre l’épidémie d’Ebola. Tous revendiquent la paie de prime de récompense auprès de la commission de lutte et du projet de développement du système de santé Pdss. Ils annoncent que leurs noms sont omis sur la liste de paie affichée à l’agence Soficom. Pour la majorité des prestataires de la ville de Mbandaka, Le blocage provient de doublons sur la liste après les contrôles administratifs et débordement des effectifs ayant dépassé 2 mille personnes. Le gouverneur de province Bobo Boloko Dieu-donné est descendu sur le lieu et demande que la solution soit trouvée dans 48 heures.