Open Media Fund : La Non-application de la loi portant protection des personnes vivants avec handicaps(Swahili/Radio Moto-oicha)

Lire

 

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Eric Katembo KASYANO, juriste parle de l’inefficacité de la loi portant protection des personnes vivant avec handicaps à Oicha. Le juriste , Eric Katembo KASYANO regrette que ces lois ne soient pas d’application par les autorités municipales d’Oicha. Selon lui, les handicaps ne sont pas pris en charge; par contre, ceux qui se débrouillent en exerçant de petits métiers, sont tracassés par certains taxatrices. Ce juriste exprime les vœux de voir ces lois être appliquées.

 

Open Media Fund : Les lépreux face à la persistance de l’insécurité à Beni(Swahili/Radio Moto-oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

 Les lépreux expriment leur inquiétude face à la persistance de l’insécurité dans la région de Beni. Ces vulnérables attribuent cette situation aux autorités congolaises qu’ils accusent même d’être complices. Ils implorent la grâce de Dieu pour que la guerre prenne fin en République Démocratique Congo.

Open Media Fund: Le changement de classe politique(Internews et Radio Moto-Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Les jeunes leaders communautaires se plaignent de la naïveté de l’actuelle classe politique. Ils estiment que le gouvernement contient nombreux acteurs des anciens régimes du pays, et qu’ils seraient responsables de l’instabilité politique auprès du chef de l’Etat. Ainsi pour eux, le changement de la classe politique est une solution dont la RDC a actuellement besoin.

 

Open Media Fund : Les retards dans le processus électoral(Internews et Radio Moto-Oicha)

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Deux jeunes des partis politiques ont des avis partagés sur la responsabilité du blocage au processus électoral. Celui du PPRD accuse les politiciens de l’opposition de bloquer le système notamment en abandonnant des plénières lors des questions sensibles. Le jeune de l’opposition accuse lui, la majorité de tout monter pour maintenir le retard dans les élections.

 

Open Media Fund : Les avantages d’avoir la carte d’électeur chez les pygmées de Mavivi, Oicha et de Mbau(Internews et Radio Moto-Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Un groupe des pygmées venus de Mavivi, Eringeti et Oicha en territoire de Beni parlent des avantages d’avoir sa carte d’électeurs. C’est bon d’avoir sa carte d’électeur parce que, expliquent-ils, non seulement elle sert de document migratoire, mais aussi elle nous permettra de participer aux élections. Ils conseillent son bon usage.

Open Média Fund : Les effets négatives de la guerre dans les conditions de vie chez les pygmées de MBAU(Internews et Radio Moto-oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

5 pygmées de Mbau, parmi eux deux femmes, déplorent les effets de la guerre qui ont affecté négativement leurs conditions de vie. Ils ont fui leurs villages, ils dorment à la belle étoile, ils n’ont pas de quoi nourrir leurs enfants.

Kalemie : Les femmes journalistes et professionnels de médias lancent la sortie officielle de leur association dénommée « Union des Femmes des Médias du Tanganyika(Jacques Furhisha/Radio Kaoze)

L’Union des Femmes des Médias du Tanganyika, est une association sans but lucratif ayant pour objectif de promouvoir les femmes journalistes de la province du Tanganyika. Le comité de cette gente féminine , a été élu il ya trois mois dans une réunion tenue à la radio kaoze en présence de plusieurs personnalités dont les directeurs de certaines radios de kalemie. La sortie officielle de l’association de l’Union des femmes professionnels des Médias  doit avoir lieu selon une source proche de cette structure, ce samedi 16 décembre 2017 au cercle SNCC de kalemie.

Province de Lomami : La sensibilisation sur les mesures de prevention contre le cholera(Ali BUKASA/Radio Ditunga)

Lire

La population des territoires de Luilu et de Ngandajika dans la Province de Lomami sont appelée à se mobiliser pour contraire et prendre les mesures exigeantes de choléra. Cet appel du chef de division provinciale de la santé de Lomami arrive au moment où les cas de choléra ne font qu’augmenter. Situation qui crée de la polémique entre les communautés et les autorités locales concernées.Le chef de la division provinciale apaise et donne le tableau actualisé du choléra. Selon, les docteurs de Zone des santés à kandakanda, font un état de lieux de choléra constate qu’aujourd’hui le choléra est présentement  dans les zones de santé de Kalambay et de Ngandajika, les sources officielles les confirment. Le ministre provincial de la santé Tribond LUMBALA pour lui le choléra est sous contrôle et les malades sont prisent en charge mais par contre la Nouvelle Société Civile de Lomami; exige le retour rapide du gouverneur de la province et du président de l’assemblée provincial de la Lomami à prendre des mesures urgentes afin de limiter les effets de contagion de cet épidémie.

Presse-café:  » Les 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées au Genre, Quels acquis?(Internews et Ucofem)

Lire

Pour sortir la masse de l’ignorance des lois et assurer une éducation sûre des femmes et des hommes, les acteurs de la lutte contre les violences basées sur le genre, au côté du gouvernement, se sont engagés, entre autres, à sensibiliser et vulgariser le nouveau Code de la famille tout au long de la campagne 2017. l’Objectif de ce Presse-café était celui de contribuer à la sensibilisation et la vulgarisation de la campagne de 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites à la femme. Mais non seulement  celui d’inculquer aux genres le bien fondé de la lutte contre les violences faites à la femme pendant cette période ;faire de la lutte contre les violences faites à la femme un combat de tous les jours ;impliquer la population dans cette lutte pour que sa réussite soit totale.

Panélistes:

  • Madame Esther KAMWANAI, Ministre du Genre , famille et enfants
  • Madame Clotilde KABEMBA, RAF
  • Madame Anna MAYIMONA, Directrice de l’UCOFEM 20 ans
  • Docteur Jule MWIMBI

Presse-café:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC »

Lire

Presse café Internews:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC » tel est a été le thème développée le vendredi 08 décembre 2017 au Centre des Ressources pour les Médias situé dans la commune de Gombe. Objectif poursuivi,
Le 10 décembre constitue une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées, pour les droits de l’Homme. L’éducation aux droits de l’Homme contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’Homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés. L’éducation aux droits de l’homme est bien plus qu’un sujet de leçon ou que le thème d’une journée: c’est un processus qui vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité.

Qu’en est-il donc de la situation des droits l’homme en République Démocratique du Congo (RDC) ?
D’où l’objectif principal de ce presse-café était de faire un Etat de lieux de la situation des droits de l’Homme en RDC.

Panélistes:

  • Madame Sandra YOKA, Directrice des droits humains, ONG solidarité pour un monde meilleur;
  • Maître George KAPIAMBA, Président de l’ACAJ;
  • Monsieur Esaie KABWIT, Représentant du Ministre des droits Humains