Ebola : Le chancelier, secrétaire de l’administrateur apostolique de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro a animé une conférence de presse sur La situation actuelle d’Ebola ce samedi au cercle paroissial Bakusu à Mbandaka. ( Peter GBIAKO / Radio Mwana )

Lire

La situation actuelle de la maladie à virus Ebola, ainsi que les activités religieuses dans l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro sont les deux points qui ont fait l’objet d’une conférence de presse ce samedi 09 juin 2018, au cercle paroissial Bakusu à Mbandaka. Animée par Gaspard Ndjoli, chancelier secrétaire de l’administrateur apostolique de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro,Fridolin Ambongo. Après un mois d’existence de l’épidémie d’Ebola à l’équateur, la situation sanitaire est stabilisée.
Des sources médicales confirment cette information, notamment le ministre national de la santé publique, Docteur Oly Ilunga, précise que la riposte est efficace. Voici ce qui justifie, la communication des nouveaux chronogrammes des activités ecclésiastiques, notamment l’ordination des prêtres catholiques le 1 er juillet, et l’inauguration de la cathédrale réfectionnée de Basankusu, le 15 juillet prochain. Le reportage avec Peter Gbiako de la radio Mwana à Mbandaka Équateur.

Equateur: Après sa visite à Bikoro, l’archevêque de Mbandaka-Bikoro a tenu une conférence de presse sur l’épidémie d’ebola le jeudi à Mbandaka. (Peter GBIAKO/Radio Mwana)

Lire

L’archevêque de Mbandaka-Bikoro, Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU a tenu une conférence de presse sur la riposte contre l’épidémie d’Ebola ce jeudi 24 mai 2018 au cercle Paroissial Bakusu de Mbandaka. Devant les professionnels des médias de la ville de Mbandaka et autres fidèles catholiques, Il a décidé la suspension de toute pratique de sacrements et a reporté l’ordination des prêtres jusqu’à la fin de l’épidémie d’Ebola à l’Equateur.
Notons que l’Archevêque revient de la zone rouge de Bikoro où l’épidémie à virus hemorragique ebola sévit ces jours-ci.

Equateur: Le Ministre national de la santé a lancé officiellement la campagne de vaccination contre le virus Ebola le lundi à Mbandaka. (Peter GBIAKO/Radio Mwana)

Lire

Lancement lundi 21 mai 2018,à l’esplanade de la mairie de Mbandaka dans la province de l’Équateur, de la campagne de vaccination ciblée des professionnels de la santé. C’est le docteur Oly Ilunga, ministre national de la santé publique, qui a procédé au lancement de cette activité devant les délégués des partenaires d’appui au secteur de la santé. Comment la cérémonie s’est déroulée ? Et comment les médias locaux sont impliqués dans la sensibilisation ? Les réponses à suivre dans le reportage signé Peter Gbiako de la Radio Mwana à Mbandaka.

Ebola: Le gouvernement provincial et les ong locales de l’Equateur sensibilisent la population contre la propagation d’ebola. ( Peter GBIAKO/Radio Mwana)

Lire

5 jours après la déclaration de l’épidémie d’Ebola à Ikoko Impenge, localité du territoire de Bikoro située à 128 km de la ville de Mbandaka par le ministère national de la santé publique. Le gouvernement provincial de l’Equateur et les ONG locales sensibilisent la population contre la propagation de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola
Suivons le reportage de Peter Gbiako de la Radio Mwana à Mbandaka Équateur.

Buta : La Division Provinciale de la Santé (DPS) appelle la population à contacter le centre de santé le plus proche en cas des symptômes ou signes du virus Ebola (Didier Munga/Radio Liberté)

Lire

La Division provinciale de la santé (DPS) à Buta, interpelle la population contre le danger que représente toujours  le virus Ebola. Docteur Jean Pierre Osoko de la Division Provinciale de la Santé (DPS) invite la population à la vigilance et à continuer à observer strictement les instructions et mesures d’hygiènes pour éviter la contamination. Le virus Ebola est une maladie très contagieuse qui se transmet par plusieurs voies dont le sang,  la consommation de viandes de chasse contaminées, rappelle-t-il aux habitants des zones où ce virus a été déclaré début mai 2017.

Télécharger ce fichier

Spot 2 – Prévention Ebola – Lingala

Lire

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola en lingala a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en français, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Nancy Ngongo et Olivier Tuzolana
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 2 (Lingala)

Interview du professeur Rollin (US Center for Disease Control and prevention) sur le contrôle et la prévention des épidémies du virus Ebola- version longue

Lire

Zaina Kere Kere, l’une des journalistes travaillant sur le bulletin quotidien Vox Congo, a interviewé, lundi 5 juin dans les studios d’Internews à Kinshasa, le Professeur Pierre Rollin du Center for Disease Control and prevention (CDC), l’agence du gouvernement américain en charge du contrôle et de la prévention des épidémies aux Etats Unis et dans le monde. Il a été envoyé en République Démocratique du Congo pour appuyer l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement congolais dans la gestion des cas d’Ebola détectés dans le territoire d’Aketi (Bas Uele): deux personnes sont décédées. Le gouvernement et ses partenaires travaille à partir de la localité  de Likati pour contrôler et prévenir une éventuelle épidémie.

Le professeur Pierre Rollin est l’un des spécialistes mondiaux du virus Ebola (du nom d’une rivière près de Yambuku, Bas Uele, où on a découvert le virus en 1976). Il répond aux questions de Zaina Kere Kere sur l’histoire du virus Ebola en particulier en RDC, les mesures prises par le gouvernement depuis le début du mois de mai 2017 à la lumière de son expérience, notamment dans la gestion de l’épidémie en Afrique de l’Ouest en 2014 et sur la question des tests de vaccin autorisés par le gouvernement.

Cette interview est mise à disposition des 58 radios partenaires du Programme de Développement du Secteur des Médias (PDSM) financé par l’USAID. De façon complémentaire, une version courte en français et en lingala est envoyé aux 14 radios cibles de la Tshopo et du Bas Uele.

Spot 1 – Prévention Ebola – Lingala

Lire

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola en lingala a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en français, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Nancy Ngongo et Olivier Tuzolana
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 1 (Lingala)

Kisangani : Malgré l’insuffisance des moyens de protection sur le virus Ebola, un engouement de la population pour les opérations d’enrôlement des électeurs (Armand Makanisi/Radio Kintuadi)

Lire

L’épidémie à virus Ebola sévit depuis quelques temps dans la zone de
santé de Likati au Bas Uélé, province frontalière à celle de Tshopo.Vu
son mode de transmission, c’est-à-dire par le contact physique. Le
mécanisme de prévention devrait être à tous les niveaux à Kisangani.
Le cas des populations fréquentant les différents centres
d’inscription et d’enrôlement des électeurs ou jusque-là, aucune
mesure préventive n’est observée. Armand Makanisi a fait la ronde ce
Jeudi des certains centres dans la commune de Makiso et propose ce
reportage. Reportage d’Armand Makanisi de la RTK5 de Kisangani.

Reportage de la radio Kintuadi

Télécharger ce fichier

Presse café : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé  » (Remapco et Internews)

Lire

En raison de l’épidémie de la maladie à  virus Ebola déclarée dans la province de Bas-Uélé en début de ce mois de mai, le REMACPO et Internews en RDC ont organisé ce 30 mai 2017 en toute urgence un café presse à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Thème retenu : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé ».
Le chef de la division provinciale de la santé, deux délégués de l’UNICEF et un délégué du bureau de la société civile de la Tshopo, ont ainsi échangé et partagé des informations sur ce virus avec une cinquantaine de journalistes. L’objectif était d’amener les professionnels des medias et les prestataires du domaine médical ainsi que des acteurs de la société civile à réfléchir sur des actions qui peuvent activement contribuer à la lutte effective contre cette fièvre hémorragique à virus Ebola. Lors de cette activité, la première du genre depuis l’apparition du virus Ebola au Bas-Uélé, les journalistes notamment ont promis de s’impliquer activement et d’intensifier  des messages de prévention dans les médias. La province de la Tshopo est la plaque tournante de toutes les actions de riposte de l’épidémie en faveur de la province voisine, le Bas-Uéle, une province à accès difficile dans les zones touchées et où les infrastructures routières laissent à désirer.

Panélistes:

  1. Docteur Adelard Lufungola de la division provinciale de la santé,
  2. Hervé Mwamba chargé de communication de l’Unicef,
  3. Mr François Lemba de la société civile Tshopo,
  4. Mme Ghislaine Itama coordonnatrice du Remapco