RDC-Elections : Les avis se disloquent davantage au sein de la classe politique autour de la MAV. ( Jocelyne Bilonda )

Lire

Accepter le vote avec machine à voter, c’est accepter la tricherie. C’est ce qu’estime  l’opinion Lushoise dans le camp de l’opposition. Par contre du côté de la majorité présidentielle dans la même région appui l’usage de cet outil informatique tout en scandant les avantages qu’offrent la machine à voter dans le processus électoral en cours en RDC. Les avis des uns et des autres sont exposés dans ce reportages de Jocelyne Bilonda.

RDC-Elections : Conditions pour le déroulement du scrutin. ( Nice / Don Bosco )

Lire

La CENI se dit toujours déterminée dans ses préparatifs de l’organisation des élections. Actuellement la CENI province du Haut Katanga est entrain de déployer certains matériels électoraux dans les territoires de cette province. Mais aussi la même CENI prépare son personnel,à travers des formations, pour bien accompagner ce processus. La secrétaire exécutive de cette institution, sensibilise la population sur le comportement du jour du scrutin. Reportage signé Nice de la radio Don Bosco de Lubumbashi.

RDC-Elections : Réactions des Lushois face à la machine à voter. ( SHOUDELLEDE / RTC Kolwezi )

Lire

La commission électorale nationale indépendante, CENI en sigle, confirme l’utilisation de la machine à voter a moins de deux semaines avant la tenue des élections en RDC. Pour elle, cette machine est une bonne innovation pour la rapidité des opérations. Cependant, certaines personnes restent sceptiques alors que d’autres apprécient ce choix. Reportage de Shoudellede la radio télévision communautaire libre de Kolwezi.

RDC-Elections : Avis de la population au choix de Martin FAYULU. ( SHOUDELLETE / RTC Kolwezi )

Lire

L’opposition congolaise vient de designer Martin FAYULU comme le candidat unique de cette classe politique. La décision est tombée ce 11 Novembre a Genève a l’issue d’une réunion qui a regroupé les ténors de l’opposition dont Moise Katumbi, Jean Pierre Bemba, Vital Kamerhe et Felix Tshisekedi. Des points de vue des Katangais restent partagés à ce sujet comme vous pouvez le suivre dans ce reportage de Shoudelle de la radio télévision communautaire Libre de Kolwezi.

RDC-Elections : Retrait signature de Félix TSHISEKEDI et Vital KAMHERE à Genève, quid unité de l’opposition. ( José Mukendi / RTIV )

Lire

La société civile du Haut Katanga appelle les acteurs politiques à la retenue pour des élections libres, transparentes et apaisées le 23 décembre 2018. Cet appel fait suite au retrait de la coalition Félix TSHISEKEDI et Vital KAMHERE de l’accord d’un candidat unique de l’opposition.
Reportage de Jose Mukendi de RTIV depuis Lubumbashi.

RDC-Elections : La ligne éditoriale de chaque maison de presse, un défi parmi tant d’autres dans le débat politique. ( MUKENDI / RTIV )

Lire

Comment animer un débat politique et électoral, c’est le cœur de la formation de 4 jours des journalistes de Lubumbashi. Cette formation, tenue a une semaine avant le lancement de la campagne électorale, vise à renforcer les capacités de ces journalistes. Mais les défis restent nombreux, notamment la ligne éditoriale de chaque maison comme le dit Mukendi de la RTIV dans ce reportage depuis Lubumbashi.

RDC-Elections : Cas d’incivisme pendant la campagne électorale, des affiches déchirées à Lubumbashi. ( Nice / Don Bosco )

Lire

Des affiches de certains candidats aux élections de Décembre prochains en RDC sont déchirées dans la ville de Lubumbashi. Les auteurs de ces actes ne sont pas identifiées par les services de renseignements mais la CENI affirme que la loi puni ce genre de comportement.
Suivons ce reportage de Nice de la radio Don Bosco depuis Lubumbashi.

RDC-Elections : Les violences et conflits continuent d’être enregistrés en province du Sud–Kivu en cette période de campagne électorale en République démocratique du Congo. ( Colette SALIMA / Mama Radio )

Lire

A quelques jours de la tenue des élections, certains candidats tiennent des discours injurieux à l’égard des autres, d’autres ne sont pas traités de la même façon dans la manière de battre leur campagne.
C’est le cas de certains candidats qui battent campagne à des endroits publics pourtant non autorisé, d’autres qui sont menacés et empêchés de s’adresser à leur base.
Selon certains observateurs, cette situation risque de plonger le pays et la province en particulier dans des conflits et des violences post-électorales.
Cette situation s’observe alors qu’un code de bonne conduite de la CENI pour les élections a été adopté et signé le 13 mars dernier par des acteurs politiques, regroupements politiques et des candidats indépendants.
Pour Jean Bosco MUHEMERI, expert de la société civile en matière électorale, les acteurs politiques doivent respecter le code de bonne conduite de la CENI pour éviter la turbulence pendant cette période de campagne et aboutir à des élections apaisées.
Contacté, le commissaire provincial de la police au Sud-Kivu, le général Louis Second KARAWA, indique que la sécurisation du processus électoral a commencé depuis le début de la campagne électorale avec l’accompagnement de tous les candidats car cela est une mission de la police.
De leur coté les partis politiques sensibilisent leurs militants au respect de la liberté d’opinion et à l’acceptation des résultats des urnes.

Café presse : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? » , C’est le thème du café presse organisé par le REMACK en partenariat avec VoxCongo à Lubumbashi. ( Gilbert KYUNGU/REMACK )

Lire

Le CAFE DE PRESSE organisé à Lubumbashi par VoxCongo en collaboration avec le Remack a vécu ce vendredi 14 décembre 2018 à 15h00 en la salle de conférence du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, sous le thème : « Comment limiter les violences politiques en période électorale? »
Différentes causes des violences politiques ont été dénichées et des pistes de solutions pour les réduire sensiblement ont été dégagées. Un sujet qui n’a pas laissé indifférente toute l’assemblée. Que des acclamations en sourdine pour saluer les interventions des panélistes, et surtout cette accolade en gros plan entre les deux communicateurs, Mr Joseph Mulunda du MP/FCC et Christian Kalume d’UNAFEC / ENSEMBLE.
Les élections ne sont pas une fatalité en soit et la population en a marre des politiciens malveillants qui incitent à la violence.

Elections : A Lubumbashi la population reconnait l’importance de la machine à voter, mais demande q’elle soit écartée dans le processus électoral. ( Béni Rachidi / RPU )

Lire

La population Lushoise reconnait l’importance de la machine à voter dans les conditions de vote  et pense que la
Ceni n’a pas  eu assez de temps pour sensibiliser les électeurs quant à l’utilisation de cet outil informatique pour son utilisation au prochain scrutin du 23 décembre 2018, et pour, cela elle demande au gouvernement d’envisager une autre solution, car elle trouve inopportune son utilisation dans les élections prochaines. Les Lushois l’ont fait savoir au micro de Béni Rachidi de la RPU/Lushi