La sécurité dans la ville de Kisangani est une affaire de tous, dixit le commandant PNC Guy Biabengo

Lire

Le comandant ville de la Police Nationale Congolaise appelle la population boyomaise au calme et à vaquer paisiblement à ces occupations. Le colonel Guy Biabengo s’est exprimé lundi 13 mars 2017 suite aux coups de feu qui ont été entendus dimanche soir  au marché central de Kisangani. Selon le témoignage, l’auteur du forfait serait un homme en uniforme qui voulait arracher les téléphones portables  des passants. La victime criant au secours, cet élément incontrôlé s’est en fui. Le commandant Guy BIABENGO affirme que la police est  à la recherche de cet incivique avec son complice qui ne autre que le conducteur de taxi moto.

Extrait sonore de la radio RTK5

Télécharger ce fichier

Presse café à Kananga : La sécurité des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme dans les zones des conflits armés et sanglants : Responsabilités et rôle des autorités.

Lire

’La sécurité des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme dans les zones des conflits armés et sanglants’’ : Responsabilités et rôle des autorités. C’est autour de ce thème qu’Internews Rdc a organisé un café presse à Kananga le vendredi 10 mars 2017 en collaboration avec l’Union des Radios Communautaires du Kasaï Occidentale (Urackoc) démembré.  Une cinquantaine des professionnels des médias, certains membres de la société civile et l’autorité provinciale ont échangé afin de dégager des pistes de solutions, suite aux évènements violents qui secouent depuis plus d’un mois la province du Kasaï centrale en générale et la ville de Kananga en particulier. Les intervenants se sont penchés sur les causes du conflit et selon les uns en les autres, plusieurs pistes de solutions ont été proposées en veillent sur la sécurité du journaliste et les défenseurs de droits de l’homme.

Panelistes :

  1. Justin Milonga Milonga, Vice-gouverneur de la province du Kasaï-central
  2. Patrick Amisi Mukengeshayi, Secrétaire provincial de l’OMEC/Kasaï-central
  3. Albert Kyungu, Société civil
  4. Edouard Diyi, Journaliste et animateur de l’émission

Télécharger ce fichier

Les scientifiques de Tanganyika réfléchissent sur la problématique de la décentralisation, du découpage et du développement de la province

Lire

Lancées par le chef de l’exécutif provincial de Tanganyika, les journées scientifiques ont démarré le samedi  11 mars 2017 à l’université de Kalemie. Objectif poursuivi, la maitrise par l’élite locale des concepts comme la décentralisation, le découpage et le développement de la province du Tanganyika. Pour le gouverneur de la province, Richard Ngoy Kitangala, les résolutions issues des journées scientifiques vont rencontrer les attentes de la population. Contrairement aux éditions précédentes où les journées scientifiques étaient organisées par les facultés, cette année, l’organisation a été mise à la disposition de l’université de Kalemie.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Dans la cité de Kalemie, le chef de l’exécutif provincial lance les travaux de construction d’une route à 4 bandes, longue de plus de 4600 mètres

Lire

Lancés le 24 juin 2016 par le président de la République, les travaux de la voirie urbaine du chef lieu de la province de Tanganyika ont démarré le vendredi 10 mars 2017. Selon le gouverneur de la province, Richard Ngoy Kitangala, les études de faisabilité ont été la cause du retard. initialement prévu pour deux bandes, finalement, cette route aura quatre bandes, affirme le gouverneur. Longue de plus de 4600 mètres, le travail de construction de cette voirie a été confié à l’entreprise chinoise GREC 9.

 

Sur 129 cas de maladie semblable au cholera, 5 ont été confirmés et déjà un cas de décès dans la province de la Tshopo

Lire

Le cholera sévit de nouveau dans la Province de la Tshopo. D’après le Ministre provincial de la santé-Tshopo, le docteur Joachim ONDENDAKEMI qui a livré cette information le jeudi 02 mars 2017, le gouvernement provincial s’investit pour éviter la contamination. Selon le ministre provincial de la santé, cinq cas ont été identifiés dans les zones de santé de la Tsopo et de Bafwasende et on signale un décès.  Cependant, on a noté également 129 cas des malades présentant des signes de cholera. Selon la zone de santé de Kisangani, tous ces malades proviennent des sites miniers de Badengaido dans la Province de l’Ituri. Dans son message à la population, le Docteur Joachim ONDENDAKEMI, appelle la population au respect strict des pratiques essentiels d’hygiène.

 

Reportage de la radio RTK5

Télécharger ce fichier

 

La population de l’ex-province Orientale sensibilisée sur le processus électoral et les droits humains.

Lire

Le Groupe Lotus, une association de défense des droits humains, a organisé le jeudi 02 mars 2017 un atelier de formation à l’intention des activistes du secteur des élections et de droits. Pour le secrétaire exécutif de la Ceni, Aimée Lihaha, l’initiative est louable. Elle en a profité pour affirmé tout le soutien de la commission électorale pour soutenir toutes les campagnes de sensibilisations liées au processus électoral. D’après l’organisateur, cette activité concerne les autres provinces démembrées. Cet atelier s’est  déroulé à l’Alliance Française de Kisangani. Il a connu la participation des autorités administratives et politiques. C’est le cas du ministre provincial des droits humains, monsieur Maurice Habibu Sakapela qui procédé à l’ouverture des travaux.

 

reportage de la radio RTK5

Télécharger ce fichier

Dans la cité de Kalemie, la fondation Mzee Laurent-Désiré Kabila a posé de la première pierre pour la construction de la maison dite de la femme

Lire

A l’occasion de journée internationale de femme célébrée en mars de chaque année, le fondation Mzee Laurent-Désiré Kabila a procédé le mercredi 08 mars 2017, à la pose de la Première pierre de la maison de la femme. Devant les autorités politico-administratives, le présidente de la dite fondation, l’honorable Janet Kabila a declaré que cette maison de la femme sera plus un centre d’instruction et d’encadrement de la femme en ce qui concerne son renforcement de capacité et sa mise à niveau sur l’évolution de la femme à travers le monde. Les femmes présentes à la cérémonie ont trouvé en cette maison, une réponse aux préoccupations qui étaient les leur.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

3 buts pour les Bantous et 1 contre le peuple Twa, c’est le score du match de football entre les deux communautés pour sceller l’accord de paix issu du forum de Kalemie

Lire

Après les tristes évènements de décembre 2016, c’est le dimanche  05 mars 2017 que le peuple Twa a encore foulé le sol de la cité de Manono. Ceci, à la faveur d’une rencontre sportive de football entre les peuples Bantous et Twa. En présence d’une forte présence des éléments de la Monusco, la rencontre s’est déroulée dans le but de faciliter la cohabitation pacifique entre ces deux communautés. Selon le représentant de Twa, le score du match 3 contre 1 en faveur de bantous  importe peu car estime t-il, le plus important est le climat de paix qui commence à renaître entre communautés. Un match retour est programmé le dimanche 12 mars 2017 dans le village de Twa.

 

Reportage de la radio Manono

Télécharger ce fichier

Dans le territoire de Manono, une grippe appelée « Fukata » fait plusieurs victimes et appelle à une intervention d’urgence

Lire

Une maladie virale appelée  »Fukuta » fait déjà plusieurs victimes dans la cité de Manono. Selon le médecin chef de zone de santé de Manono, Paul Sébastien, dans une semaine l’hôpital n’a enregistré qu’un seul cas et après 2 semaines, plus de 6 cas ont été signalés. Pour le docteur, cette maladie est banale. Ainsi la population doit respecter scrupuleusement les règles d’hygiène. A chaque infection, le docteur Paul Sébastien appelle la communauté à se diriger directement à l’hôpital dans les 3 jours de l’infection.

Reportage de la radio Manono

Télécharger ce fichier

 

A l’occasion de journée internationale de la radio et télévision en faveur de l’enfant, les ONG de l’Equateur appellent les enfants à se servir de ces outils pour leur encadrement

Lire

Une conférence débat sur la journée Internationale de la Radio et Télévision en faveur des enfants a été organisé le lundi 06 Mars 2017 à Mbandaka dans la province de l’Equateur. Initialement prévue le 05 Mars, cette activité de sensibilisation s’est déroulée au centre d’écoute et d’information conviviale des adolescents Ceica de la Commune de WANGATA. Dans différents exposés prononcés pour la circonstance, il a été remarqué que les enfants sont ignorants de leur droit, raison pour laquelle, ils sont exposés  à plus de sollicitation. Selon les statistiques de l’OMS, 15 % d’enfants sont victimes des rapports sexuels précoce, ce qui entraine des grossesse à haut risque et la contamination aux IST et VIH. Il a été demandé aux promoteurs des radios et télévisions de créer les espaces pour les émissions présentées et animées par les enfants reporters.