Presse café : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé  » (Remapco et Internews)

Lire

En raison de l’épidémie de la maladie à  virus Ebola déclarée dans la province de Bas-Uélé en début de ce mois de mai, le REMACPO et Internews en RDC ont organisé ce 30 mai 2017 en toute urgence un café presse à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Thème retenu : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé ».
Le chef de la division provinciale de la santé, deux délégués de l’UNICEF et un délégué du bureau de la société civile de la Tshopo, ont ainsi échangé et partagé des informations sur ce virus avec une cinquantaine de journalistes. L’objectif était d’amener les professionnels des medias et les prestataires du domaine médical ainsi que des acteurs de la société civile à réfléchir sur des actions qui peuvent activement contribuer à la lutte effective contre cette fièvre hémorragique à virus Ebola. Lors de cette activité, la première du genre depuis l’apparition du virus Ebola au Bas-Uélé, les journalistes notamment ont promis de s’impliquer activement et d’intensifier  des messages de prévention dans les médias. La province de la Tshopo est la plaque tournante de toutes les actions de riposte de l’épidémie en faveur de la province voisine, le Bas-Uéle, une province à accès difficile dans les zones touchées et où les infrastructures routières laissent à désirer.

Panélistes:

  1. Docteur Adelard Lufungola de la division provinciale de la santé,
  2. Hervé Mwamba chargé de communication de l’Unicef,
  3. Mr François Lemba de la société civile Tshopo,
  4. Mme Ghislaine Itama coordonnatrice du Remapco

Presse café : « La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant : Rôle des medias et autorités locales  » (Internews et Rateproka)

Lire
« La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant ; rôle des médias et autorités locales », est le thème du café presse  qui s’est tenu le 12 mai à Mbujimayi.  L’activité a été organisée par le Réseau des Radios Associatives et Télévision de Proximité du Kasaï- Oriental (RATEPROKA) en partenariat avec  INTERNEWS en RDC.
Ce Café de presse avait pour but de sensibiliser les autorités locales sur leurs rôles et responsabilités concernant le droit du public à l’information et la liberté de la presse d’une part et, d’autre part amener les médias à la prise de conscience et au professionnalisme dans la gestion des informations.
Ce café presse s’est tenu dans un contexte  marqué par plusieurs atteintes au droit des journalistes du Kasaï Oriental d’informer la population sur la profonde crise politique et sécuritaire qui  secoue cette province. Le gouverneur de cette province Alphonse Ngoy Kasanji, a notamment ordonné la suspension des émissions de débats politiques et la diffusion des informations sur le phénomène KAMUINA NSAPU au Kasaï Oriental. 65 personnes dont des journalistes, membres des organisations de la société civile et des autorités locales ont pris part à ce café de presse.

Emission animée par  Emmanuel Kalonji de la Rtf/Mbj

 

Panélistes :
1.      Baba Isaac KALONJI, Journaliste indépendant et Doyen dans la profession
2.      Isaac Lambert MBUYI KANA, Coordonnateur de l’OMEC ;
3.      Guylain BANZA, Coordonnateur Provincial du CSAC ;
4.      Clément CIDIBI, Chef de Division Provinciale de Communication et Médias

Ebola :  »Tout le monde peut l’éviter en observant scrupuleusement les mesures d’hygiène » (Nicole Etete et Steve Mbusa/Radio Amani)

Lire

L’épidémie d’Ebola demeure un danger permanent dans les agglomérations proches de Likati. Bien que maitrisée selon les autorités sanitaires plusieurs cas continuent à être sous surveillances. La ronde de ce samedi 03 juin effectuée par les reporters de la Radio Amani revèle
que plusieurs voyageurs sont jusques là ignorants et n’observent pas
les mesures préventives. Les détails dans ce magazine réalisé par
Nicole Etete et Steves Mbusa de la radio Amani de Kisangani.

Magazine de la Radio Amani

Télécharger ce fichier

Presse café : Le rôle des journalistes dans la couverture médiatique des sujets liés aux enjeux sécuritaires en RDC. (Internews et Vox Congo)

Lire

Les journalistes ont un  rôle particulièrement important à jouer en raison des conflits et violences politiques qui continuent de secouer la RDC. Le Presse Café « Quel est le rôle des journalistes dans la couverture médiatique des sujets liés aux enjeux sécuritaires en RDC ? » organisé par l’équipe de Vox Congo avec l’appui complémentaire d’USAID et de la Coopération Suisse, mardi 30 mai 2017 au Centre de Resources pour les Médias de Kinshasa. L’objectif poursuivi est non seulement se susciter une réflexion mais surtout de proposer des moyens appropriés pour les journalistes de contribuer à la réduction  des conflits politiques et de la violence.

 

Panelistes

  1. Francine Mokoko, journaliste correspondant de TV5 Monde-Afrique en RDC.
  2. Eric Izami, Journaliste reporter à télévision Antenne A,
  3. Tshivis Tshivuadi, Président de la structure JED, Journaliste en Danger
  4. Kasonga Tshilunde, Président national de l’UNPC, Union nationale de la presse du Congo.

Kwilu : Une dizaine des prisonniers, tous mineurs, s’évade de la prison du cinquantenaire à Bandundu-ville (Rolly Mukiaka/Bandundu-Ville)

Lire

C’est dans la nuit de jeudi 25 mai au vendredi 26 mai 2017 que ces prisonniers tous âgés de moins de 18 ans se sont échappés de la prison du cinquantenaire à Bandundu ville. Selon une source proche des responsables de cette prison,  ces détenus auraient cassé la porte et escaladé les murs. Aucune autorité n’a voulu se prononcer sur cette deuxième évasion des prisonniers en l’espace de 6 mois. Le service de sécurité serait à la recherche de ces mineurs évadés. (Rolly Mukiaka/Bandundu FM)

 

Télécharger ce fichier

Kalemie : Grève des conducteurs des taxis motos contre les tracasseries de la police de circulation routière. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Les taximen motos de la ville de Kalemie ont observé le vendredi 26 mai 2017 une journée sans travail. Ils ont brulé des pneus et manifesté  à la place Kisebwe, ainsi que dans plusieurs artères de la ville. Par ce geste, ils disent dénoncer les tracasseries  dont ils sont victimes de la part des agents de la police de circulation routière. Toutes les activités de la ville ont tourné au ralenti à la grande colère des paisibles citoyens. Le maire  Alvar Lubuli les interpelle tous au respect de l’ordre public. Reportage de Jacques Furahisha.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Le gouverneur Godel Kinyoka attendu devant l’assemblée provinciale du Kwilu ce vendredi 2 mai 2017. (Rolly Mukiaka, Bandundu-Ville)

Lire

Sauf imprévu, Gödel Kinyoka, gouverneur du Kwilu sera entendu par l’ensemble des députés de cette province  à la plénière de ce vendredi 2 mai 2017. Les organisations de la société civile ainsi que certains membres du législatif provincial réclament son départ à la tête de la province du Kwilu. C’est la société civile qui a ouvert le ballet en initiant la première une pétition contre la gestion calamiteuse du gouverneur. Ensuite, C’est l’adjoint du gouverneur qui a demandé de comptes à son chef lors de la réunion de sécurité de la province du lundi 22 mai. Réunion au cours de laquelle, selon des témoins, les deux hautes autorités de la province ont failli se bagarrer. Enfin, ça sera au tour de quatre députés provinciaux du Kwilu de déposer le mercredi 24 mai au bureau de l’assemblée provinciale, une motion de défiance contre le gouverneur. Tous accusent Gödel Kinyoka,  entre autres, de gestion opaque des ressources de la province.  Rolly Mukiaka  résume les griefs à l’encontre du gouverneur:


Télécharger ce fichier

Bas-Uélé : Plus de 500 personnes ont été en contact avec des porteurs du virus Ebola dans la zone de santé de Likati. (Jean Kombozingi/Radio Rubi, Buta, Bas Uele)

Lire

Dans sa réunion de mercredi 24 mai 2017, le comité de gestion des urgences du virus Ebola, composé des membres du ministère de la santé publique et des partenaires locaux et internationaux, a avancé un chiffre de 520  personnes qui ont déjà été en contact avec des porteurs de ce virus. Ces personnes ont été identifiées dans la zone de santé de Likati. Deux d’entre ces personnes ont été testées positives au virus Ebola.  Jean KOMBOZINGI TITA ZELU de la radio RUBI à Buta fait le point de l’évolution de cette épidémie depuis son apparition au Bas-Uélé.

reportage

Tshopo: Baisse de la consommation de la viande de chasse à Isangi, les habitants ont peur d’attraper le virus Ebola. (Joseph Bassay/Radio Bondeko)

Lire

La vente et la consommation de la viande de chasse connaissent une réduction très sensible dans la cité d’Isangi. Plusieurs familles ont banni cette viande de leur régime alimentaire pour écarter tout risque de contamination. Cette méfiance et dérogation aux habitudes culinaires de la zone, s’observe depuis l’annonce de l’apparition du virus hémorragique d’Ebola dans la province voisine de Bas Uélé, au début de ce mois de Mai 2017. Les plus malheureux  par cette situation sont  les chasseurs et revendeurs de cette viande. Selon eux,  les recettes ont baissé à plus de la moitié. Reportage signé Joseph BASSAY (radio Bondeko Isangi)

Reportage de la Radio Bondeko

Télécharger ce fichier

Ebola : Prudence oblige, des habitants de Kisangani se méfient des voyageurs depuis l’apparition de ce virus au Bas-Uélé, province voisine de la Tshopo. (Trésor-Polycarpe)

Lire

Mieux vaut prévenir que guérir! De nombreux boyomais craignent que le virus Ebola déclaré au Bas-Uélé à 600 km de Kisangani traverse les frontières. Certains d’entre eux, rencontrés dans les rues de Kisangani, affirment adopter déjà quelques mesures préventives et règles d’hygiène.  Ils  évitent notamment tout contact avec les voyageurs.  On les écoute au micro de Trésor-Polycarpe MOKIANGO de la Radio Télévision Kintuadi/Kisangani

 

Télécharger ce fichier