A Bangombe près de 25 Km de Kenge, un accident de circulation fait état de 7 morts et des dégâts matériels importants

Un accident de circulation est survenu le lundi 05 septembre 2016 au niveau de Bangombe à 25 km de la ville de Kwango. Le bilan fait état de 7 morts et des dégâts matériels considérables. Selon un rescapé, le conducteur de véhicule accidenté voulait éviter un nid de poule se trouvant sur la route, c’est alors que la charge de bagage a balancé le véhicule jusqu’à provoquer l’accident.  Au dernière nouvelle, le conducteur serait dans le décombre de la cabine et un enfant de 17 ans a trouvé la mort sur place lors de l’accident.  Tous les frais seraient pris en charge par le gouvernement provincial.

Reportage de la radio Bandundu FM

Télécharger ce fichier

Lire

A Buegera dans la plaine de la Ruzizi, un accident de circulation a fait 4 morts et 3 blessés graves dont la vie est en danger

Un accident de circulation s’est déroulé le lundi 05 septembre 2016 dans la plaine de la Ruzizi au niveau de Buegara. Le bilan fait état de 4 morts et de 3 blessés graves. Selon le témoin sur place, le mauvais état de route et l’excès de vitesse seraient les causes de l’accident. D’après la même source, tous les accidentés ont été acheminés dans un centre hospitalier de Luvungi, dans le territoire de Kamanyola.

Reportage de la radio rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Lire

A Beni dans le Nord-Kivu, une rentrée scolaire 2016-2017 sous une sécurisation policière dans la cité d’Oicha

La rentrée scolaire 2016-2017 se déroule sur une haute sécurisation policière à Oicha dans le territoire de Beni. Le 05 septembre 2016, les éléments de la police ont quadrillé toute la cité et les environs des écoles pour permettre aux élèves de procéder à une rentrée scolaire sans crainte. Le préfet de l’institut Nzaza appelle la population les parents à envoyer les enfants à l’école.

Reportage de la radio Moto oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Une rentrée scolaire plutôt timide à Mwene ditu, dans le Kasaï Oriental

La rentrée scolaire 2016-2017  a été très timide à Mwene ditu dans le Kasaï Oriental. Dans les rues, il y a à peine des élèves. Dans beaucoup  d’établissements  les élèves ont deserté. Dans quelques écoles, les élèves sont à compter au bout du doigt. Beaucoup de parents se sont abstenus d’envoyer leurs enfants aux écoles. Un parent s’est expliqué pour dire qu’il a eu peur que quelque arrive à ses enfants. C’est donc sous cet air assez timide que les écoles la ville de la ville de  Mwene ditu ont accueilli les élèves le lundi 05 septembre 2016.

Reportage de la radio Carmel Mont Sion

Télécharger ce fichier

Lire

La rentrée scolaire 2016-2017 un peu timide dans la ville de Mbandaka

La rentrée scolaire 2016-2017 a connu une ambiance particulière dans la ville de Mbandaka le lundi 05 septembre dernier. Les écoles  publiques ainsi que privées ont inscrit bon nombre de nouveaux élèves. Certains parents ont inscrit leurs enfant le jour même de la rentrée.  Les inspecteurs de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel(EPSP)/initiation à la citoyenneté ont fait la ronde des écoles pour voir l’effectivité de la rentrée scolaire.

Reportage de la Radio Mwana

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la plaine de la Ruzizi à Sangé, l’ONG Jeunes pour l’Education à la citoyenneté (JEC) affirme qu’investir dans la jeunesse, c’est garantir un bon avenir pour une nation

Une centaine de jeunes de la cité de Sange (Sud Kivu) ont été sensibilisés ce samedi 3 septembre 2016 sur l’importance d’investir dans la jeunesse. C’est au cours d’une conférence-débat organisée par l’organisation dénommée  » Jeunes pour l’éducation à la citoyenneté » (JEC). Cette conférence-débat avait pour thème « investir dans la jeunesse, c’est capitaliser les forces qu’elle incarne ». Selon Patience Miruho, coordinateur de cette organisation locale, la jeunesse est la force d’une société et le poumon de l’humanité. De plus,  les jeunes sont à la base d’un développement et sont très curieux. Pourquoi investir dans la jeunesse? la réponse avec Patience Miruho au micro de Gilbert Kwangaba Duygu.

Extrait sonore de la radio rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Lire

Dans le territoire de Miabi, un atelier sur la formation des journalistes sur l’animation des émissions liées au processus électoral

Le Centre de formation pour les droits humains (CEFOP-DH) a renforcé  jeudi 01 septembre 2016 la capacité des journaliste de Miabi sur l’animation des émissions liées au processus électoral. Les participants sont venus de Mbuji mai et ceux du territoire de Miabi. 4 modules ont été dispensés. C’est notamment ceux liés aux techniques de productions, notions essentielles sur les droits humains, etc. D’après Maitre Lisa Luboya du CEFOP-DH, il est question de responsabiliser le journaliste lors de la présentation des émissions de débat. Dans l’ensemble, 17 journalistes ont été formés.

Reportage de radio Carmel Mont Sion

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la province du Kasaï Oriental, les écoles de Miabi font état d’un grand engouement dans l’inscription des élèves au niveau primaire, secondaire et professionnel

Les inscriptions pour l’année 2016-2017 sont particulièrement nombreuses dans le territoire de Miabi. Dans des spots remis depuis le 15 août 201 aux médias, les promoteurs d’écoles multiplient les messages pour inciter les parents à inscrire un plus grand nombre d’élèves. A 3 jours de la rentrée scolaire, parents et élèves se bousculent pour obtenir l’inscription.

Reportage de la radio Canal Mont Sion

Télécharger ce fichier

Lire

A Mbandaka, les parents des élèves dénoncent des fournitures scolaires vendues dans les écoles alors que l’école est censée être gratuite

Les parents des élèves des écoles de Mbandaka s’insurgent contre la vente de fournitures au niveau des écoles. Pour le Comité des parents, les écoles les vendent à des prix exorbitants alors qu’au niveau des marchés le prix est accessible. Par ailleurs,  à 3 jours de la rentrée scolaire, les inscriptions des nouveaux élèves se poursuivent à travers écoles.

Reportage de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la province du Kwilu, les enseignants de Bagata exigent le paiement de deux mois de salaire avant la rentrée scolaire 2016-2017

Les enseignants de la cité de Bagata exigent le paiement de leur salaire du mois de juillet et aout 2016 avant la rentrée scolaire 2016-2017. Dans un sit-in organisé vendredi 02 septembre 2016 devant le bureau de Caritas dans le territoire de Bagata, province du kwilu, ils s’insurgent contre leur hiérarchie sur sa décision de passer la charge de leur paiement de l’ONG catholique Caritas à la procredit Bank. Cette dernière n’existe que de nom dans la contrée. Ainsi, Ils conditionnent la reprise des activités scolaires dans ce coin par la liquidation de leurs arriérés de mois de juillet et aout 2016.

Reportage de la radio Bandundu FM

Télécharger ce fichier

Lire