Beni : Clôture sans incident majeur de la session d’examen d’Etat 2017 à Oicha (Radio Moto Oicha)

Les élèves finalistes du cycle d’enseignement secondaire à Oicha ont clôturé comme partout ailleurs en RDC ce jeudi 22 juin  la session d’examen d’Etat édition 2016-2017.   Selon le chef de la sous-division d’Oicha James VAVUHAGHE aucun incident majeur  n’a été enregistré  pendant le déroulement  de ces épreuves nationales. Des élèves finalistes rencontrés à Oicha espèrent emprunter bientôt le chemin de l’université. Florence Makalikali.

Reportage de la radio Moto Oicha
Télécharger ce fichier

Lire

Lancement des épreuves des examens d’Etat sur l’ensemble du territoire de Beni (Florence Makalikali/Moto Oicha)

Comme sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu, les épreuves des examens d’État ont commencé le lundi  19 juin 2017 sur tout le territoire de Beni. C’est l’administrateur du territoire Amisi Kalonda qui a lancé officiellement ces épreuves nationales au centre de l’institut Mabalako à Oicha. Le numéro un du territoire était accompagné du chef de la sous division d’Oicha.  Les deux autorités ont appelé les finalistes au travail bien fait.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

 

Lire

Tanganyika : 30 centres pour 11550 élèves parmi lesquels 3359 filles et 4 pour les réfugiés congolais vivant en Tanzanie à la session de l’examen d’État 2016-2017 (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lancée sur l’ensemble du territoire national, la session de l’examen d’Etat édition 2016-2017 s’est déroulée sans incident dans la province du Tanganyika. Le vice-gouverneur Ali Bin Omari Semukindje a visité les centres des écoles conventionnées catholiques, Kamaito, Bakita et Maendeleo. La province éducationnelle de tanganyika compte 34 centres pour accueillir  11550 élèves dont 3359 filles. Selon certains élèves, trouvés à la sortie de l’épreuve, tout s’est bien passé. Signalons 4 centres ont été réservés aux réfugiés congolais vivant en Tanzanie.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Beni : Des écoles déplacées pour cause de guerre et installées à Oicha peinent à clôturer l’année scolaire 2016-2017. (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Ces écoles implantées à Oicha il y a 2 ans maintenant avaient fui des attaques à répétition des groupes armés dans les groupements Batangi-Mbau et Bambuba-Kisiki en territoire de Beni. Depuis, elles fonctionnent dans des conditions extrêmement difficiles. Manque des bâtiments adéquats, baisse de l’effectif des enseignants et élèves et non-paiement des minervaux par les parents,  sont dans le lot des difficultés que connaissent ces écoles déplacées pour cause de guerre.  Florence Makalikali est descendue sur le terrain ce mardi 13 juin 2017 pour s’imprégner de la situation dans ces institutions d’enseignements.

 

 

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier 

Lire

Nord-Kivu : L’administrateur de Beni choqué par l’interprétation de l’hymne national congolais à l’école primaire Muungano de Oicha. (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

L’administrateur du territoire de Beni n’a pas du tout apprécié la façon dont les élèves de l’EP Muungano de Oicha chantent  le « Débout congolais ». Il a assisté à une parade des élèves de cette école le jeudi 08 juin 2017. Selon Amisi Kalonda l’interprétation originale de l’hymne national a été complètement déformée par les écoliers. La chanson a perdu son caractère méditatif a-t-il déploré. Reportage de Florence Makalikali/Radio Moto Oicha.

 

Reportage de la radio Moto Oicha
Télécharger ce fichier

Lire

Nord-Kivu : L’armée, la police et les habitants d’Oicha s’impliquent de plus en plus dans les travaux de salubrité de la cité (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

C’est devenu une coutume depuis quelques mois maintenant à Oicha de voir chaque jeudi de la semaine,  l’armée, la police et les habitants nettoyer les artères de la cité. Ces travaux communautaires collectifs visent à maintenir la cité propre et à nouer des liens  de convivialité entre les autorités et la population. Reportage de Florance Makalikali/Moto Oicha.

Reportage de la radio Moto Oicha
Télécharger ce fichier

Lire

Processus électoral en RDC : L’ONG ONCG-Institute rencontre des notables de Rutshuru pour réfléchir sur la mise en place des nouveaux cadres de dialogue entre communautés en vue des élections apaisées au Nord-Kivu. (John Koharo)

L’ONG ONCG-Institute a réuni le mardi 02 mai 2017  à Kiwanja, territoire de Rutshuru, des responsables d’Eglises, des autorités locales et autres partenaires locaux capable d’influencer positivement le processus électoral en cours dans ce territoire. Ils ont principalement réfléchi sur  la création des nouveaux groupes de dialogue et de partage d’information entre communautés. Selon le responsable de cette ONG Désiré Kajabika, ces cadres auront principalement pour mission de traiter pacifiquement des différends entre communautés pour un processus électoral  apaisé sur l’ensemble du territoire de Rutshuru. (John Koharo/Radio Alliance)

Reportage de la Radio Alliance

Télécharger ce fichier

Lire

Tanganyika : Le député national Zoé Kabila prend en charge les frais de participation à l’épreuve de dissertation 2017 de tous les finalistes du secondaire du territoire de Manono. (Trio Banze)

Zoé Kabila a payé les frais de participation à l’épreuve de dissertation 2017 pour tous les élèves finalistes du secondaire de deux sous division de Manono. Cette information est confirmée par  l’inspecteur Chef de pool du secondaire, monsieur Apollinaire Kwange. Selon lui, ce geste de Zoé Kabila, élu du territoire de Manono est un soutien  financier aux parents et aux élèves  pour soulager tant soit peu les moments difficiles que la population de ce territoire traverse. (Trio Banze/Radio Kaoze)

Reportage de la radio Manono

Télécharger ce fichier

Lire

Kalemie : Plus de 13 200 élèves attendus pour l’épreuve de dissertation sur l’ensemble de la province du Tanganyika (Jacques Furahisha)

C’est le gouverneur de la province du Tanganyika, Richard Ngoy Kitangala qui a procédé le mardi 02 mai 2017 au lancement de l’épreuve de dissertation. Ce coup d’envoie a été donné en présence des autorités politico-administratives, ainsi que tous les partenaires du système éducatif de la province. Sur 33 centres dont 8 dans la ville de Kalemie, la province éducationnelle de Tanganyika attend au total environs 13 276 élèves dont 3577 pour la ville de Kalemie. Selon quelques élèves, les questions de l’épreuve étaient abordables.

Reportage de la radio kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Manono : Le sous proved de l’EPSP appelle les élèves au respect des travaux manuels prévus dans le programme scolaire. (Trio Banze)

Dans un communiqué officiel ce lundi 24 avril 2017, le sous-Proved (Province éducationnelle) de Manono, monsieur Guy Banze invite les élèves à se présenter à l’hôpital du cinquantenaire pour défricher les alentours de ce centre hospitalier.  Dans ce communiqué, le sous-proved invite les uns et autres à se munir de coupe-coupe, machette, et autres instruments pour le sarclage manuel. Il rappelle également que les travaux manuels sont recommandés par le programme scolaire. Cependant, cet appelle est loin de rencontrer l’assentiment des parents.

Reportage de la radio Manono
Télécharger de fichier

Lire