Elections-Beni : C’est poussé par le gout du changement, que les femmes de Bakaiku se sont rendues aux urnes le 31 mars 2019.

Lire

Tout en déplorant le faible taux de participation des femmes aux élections du le 31 Mars dernier, le peu de femmes du quartier Bakaiku de la commune d’Oicha dans la ville de Beni au Sud-Kivu, qui se sont rendues aux urnes pour élire des nouveaux parlementaires de l’assemblée nationale et provinciale, affirment  que cette élection était l’unique moyen d’espérer au changement, et de résoudre le problème de l’insécurité dans leur contrée. Elles ont exposé leurs pensées au court de l’émission Sauti ya Wanawake de la Radio Oicha Moto.

Elections-Beni : Pourquoi aucune femme n’a été élue députée lors du scrutin du 31 Mars 2019?

Lire

Beaucoup des femmes d’Oicha dans la ville de Beni pensent que ce résultat est la preuve tangible que les femmes ne s’aiment pas entre elles et aussi se sous-estiment. D’autres par contre font croire que ces sont les hommes qui interfèrent à chaque fois dans les actions des femmes qui seraient à la base de cet échec des femmes aux récentes élections dans leur région. Autant d’hypothèses qui ont émaillé au court de l’émission-débat Sauti ya wanawake de la Radio Oicha Moto que vous pouvez suivre dans le podcast ci-joint.

RDC-Elections : 4 mois après, les jeunes de Beni sont satisfaits d’avoir participé aux élections du 31 mars dernier.

Lire

Les jeunes d’Oicha au Pakanza se félicitent d’avoir participé aux élections du 31 Mars 2019 en ville et territoire de Beni. Ils remercient les jeunes pour leur participation massive aux élections du 31 Mars 2019. Ils encouragent au même moment ceux qui n’avaient pas voté de se préparer pour les élections locales. L’intégralité de leurs réactions dans cette émission produite par la Radio Moto Oicha.

Tshopo : Confusion autour des libertés publiques chez les jeunes de Kisangani en période électorale. (MEPAD)

A Kisangani, des associations des jeunes ont publiquement soutenus ou rejetés des candidats lors des différents scrutins organisés depuis le 30 décembre dernier en RDC. Ces attitudes traduisent l’incompréhension, voire l’ignorance qu’entretiennent  de nombreux jeunes sur les libertés publiques, les droits d’appartenir à une association et celui de manifester.

C’est bien ce qui était au cœur d’un débat communautaire organisé en mai 2019 à Kisangani, précisément dans la commune de Kabondo par l’ONG MEPAD avec l’appui financier d’internews RDC.

Ecoutez le magazine réalisé avec les jeunes de Kabondo à Kisangani.

RDC-Elections : Internews a organisé une série des formations sur le traitement de l’information électorale à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi

47 journalistes des différents médias ont bénéficié des formations organisées par Internews sur le traitement de l’information électorale à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi.
Avant le début de la formation, chaque participant a présenté un reportage réalisé sur le processus électoral en République Démocratique du Congo. Pendant et après la formation aussi d’autres reportages ont été réalisés pour évaluer des progrès de chacun d’eux en traitement de l’information électorale.
Léa OTSHUDI, Charles NTIRICA et Gilbert KYUNGU sont les Formateurs qui ont assuré l’encadrement de ces journalistes respectivement à Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi.

Retrouvez ci-dessous les différents reportages réalisés avant, pendant et après lesdites formations.

1. Haut Katanga

 

2. Sud-Kivu

3. Kinshasa

Café presse : Surmonter les inégalités hommes-femmes pendant la campagne électorale, thème de café presse organisé par CORACON à Goma.

Le CORACON, Collectif des Radios Communautaires du Nord-Kivu a organisé un café presse dans le cadre du projet Congo News d’Internews RDC  le 20 novembre 2018 à Goma dans le Nord-Kivu. A l’instar d’autres provinces où la même activité avait eu lieu, le thème exploité était : « Comment les femmes candidates peuvent-elles parvenir à surmonter les inégalités hommes-femmes pendant la campagne électorale ? »

Suivez ces 2 magazines produits à l’issue de ladite activité.

RDC-Elections : Les avis se disloquent davantage au sein de la classe politique autour de la MAV. ( Jocelyne Bilonda )

Lire

Accepter le vote avec machine à voter, c’est accepter la tricherie. C’est ce qu’estime  l’opinion Lushoise dans le camp de l’opposition. Par contre du côté de la majorité présidentielle dans la même région appui l’usage de cet outil informatique tout en scandant les avantages qu’offrent la machine à voter dans le processus électoral en cours en RDC. Les avis des uns et des autres sont exposés dans ce reportages de Jocelyne Bilonda.

RDC-Elections : Conditions pour le déroulement du scrutin. ( Nice / Don Bosco )

Lire

La CENI se dit toujours déterminée dans ses préparatifs de l’organisation des élections. Actuellement la CENI province du Haut Katanga est entrain de déployer certains matériels électoraux dans les territoires de cette province. Mais aussi la même CENI prépare son personnel,à travers des formations, pour bien accompagner ce processus. La secrétaire exécutive de cette institution, sensibilise la population sur le comportement du jour du scrutin. Reportage signé Nice de la radio Don Bosco de Lubumbashi.

RDC-Elections : Réactions des Lushois face à la machine à voter. ( SHOUDELLEDE / RTC Kolwezi )

Lire

La commission électorale nationale indépendante, CENI en sigle, confirme l’utilisation de la machine à voter a moins de deux semaines avant la tenue des élections en RDC. Pour elle, cette machine est une bonne innovation pour la rapidité des opérations. Cependant, certaines personnes restent sceptiques alors que d’autres apprécient ce choix. Reportage de Shoudellede la radio télévision communautaire libre de Kolwezi.

RDC-Elections : Avis de la population au choix de Martin FAYULU. ( SHOUDELLETE / RTC Kolwezi )

Lire

L’opposition congolaise vient de designer Martin FAYULU comme le candidat unique de cette classe politique. La décision est tombée ce 11 Novembre a Genève a l’issue d’une réunion qui a regroupé les ténors de l’opposition dont Moise Katumbi, Jean Pierre Bemba, Vital Kamerhe et Felix Tshisekedi. Des points de vue des Katangais restent partagés à ce sujet comme vous pouvez le suivre dans ce reportage de Shoudelle de la radio télévision communautaire Libre de Kolwezi.