Open Media Fund : Mariage précoce chez le peuple pygmée (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Le Programme de Développement du Secteur des Médias (PDSM) de l’USAID est mis en œuvre depuis 2010 par Internews. Depuis début 2016, ce programme bénéficie d’un financement complémentaire de la Direction du Développement et de la Coopération du Département Fédéral des Affaires Etrangères de la Confédération suisse qui a pour objectif de renforcer la protection de la liberté de presse et de renfoncer le débat démocratique.

La logique d’intervention du PDSM consiste :

  • à renforcer la pérennité économique des médias ciblés, notamment en renforçant les capacités techniques dans les radios communautaires cible, afin qu’ils soient en mesure de produire de l’information de qualité, ceci sera notamment possible en rémunérant régulièrement les journalistes et en limitant leur vulnérabilité à la corruption ;
  • à renforcer les capacités des producteurs d’information que sont les professionnels des médias, pour qu’ils soient davantage en mesure de produire une information fiable et indépendante ;
  • à soutenir les initiatives visant à favoriser un environnement facilitant la production d’une information indépendante, notamment en défendant la liberté de presse, l’accès à l’information publique et l’accès des femmes aux médias et au débat démocratique;
  • enfin, à stimuler la production d’information sur le processus électoral, grâce aux capacités nouvelles acquises par les journalistes et à un environnement plus favorable à l’exercice du métier de journaliste.

Ci dessous, les productions de la radio Kaoze en langue swahili sue la participation des peuples pygmées au débat démocratique.

Emission de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

A un mois de la fin d’enrôlement dans certains bureaux de la province de Tanganyika, la Ceni compte déjà plus de 720 milles enrolés

Sur les 507 bureaux d’enrôlement dans la province de Tanganyika, 506 sont opérationnels. Selon le bilan donné par le représentant de la Ceni/Tanganyika le samedi 18 février 2017, Stéphane Moma a annoncé plus de 720 milles enrôlés. Il a en outre fustigé les difficultés que la Ceni rencontre à Manono dans l’exercice de leur travail. Le secrétaire exécutif de la Ceni dénonce    le cas d’insécurité, le cas des déplacés internes. Pour les cas des enfants de mois de 18 ans, Stéphane Moma invite les uns et les autres au respect de la procédure d’enrôlement.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la cité de Kaseke au nord de Kalemie, les déplacés ayant fui le conflit entre pygmées et Bantous appellent à une assistance des autorités

Les déplacés des conflits entre pygmées et bantous dans la cité de Nyunzu appellent à une assistance de la part de l’autorité. Dans une émissions produite le lundi 14 novembre 2016 sur place dans le camp de Kaseke, ces déplacés racontent leur calvaire surtout pendant cette période pluvieuse. Dépourvus de tout, ces déplacés se sentent menacés notamment par les maladies hydriques.

 

 

Émission de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Nommé recteur en mars 2016, le professeur et Abbé Adalbert Sango décrit son parcours professionnel dans les différentes institutions universitaires où il a eu à partager ses connaissances

Le professeur Adalbert Sango a été nommé recteur de l’Université de Kalemie (Unikal) en mars 2016. Dans une émission du lundi 14 novembre 2016, produite  à la radio Kaoze, l’actuel recteur de l’Unikal estime que la réussite d’une carrière professionnelle est le fruit à la fois du sacrifice, de privation et de l’abnégation. Abbé du diocèse de Kalemie et doyen de la faculté de communication, Adalbert Sango a commencé comme professeur r à  l’Université de Lubumbashi. Après plusieurs années, il a partagé ses connaissances dans plusieurs institutions universitaires dans l’ex-province du Katanga dont Unikal. D’une cinquantaine révolue, le professeur appelle les étudiants au travail.

 

Emission de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la cité de Walungu, les enfants de la rue deviennent de plus en plus nombreux et très souvent agressifs

Dans la cité de Walungu, les enfants de la rue se comptent par milliers depuis environ 5 ans. Selon le constat fait par l’Ong local  »Droit de l’enfant », la situation devient de plus en plus inquiétante. Dans l’émission  »Droit et devoir de l’enfant » du samedi 12 novembre 2016, la présidente de l’ONG  »Droit de l’enfant » estime que la cause de l’agressivité des enfants de la rue, c’est notamment, le manque d’occupation. Madame Floride Tshishugi appelle l’Etat à rendre effectivement et totalement gratuit l’enseignement primaire dans le secteur tant public que privé.

 

Emission de la radio Mulangane

Télécharger ce fichier

Lire

A Walungu dans le Sud-Kivu, le bureau local de la Ceni sensibilise sur le processus électoral et l’importance de l’enrôlement.

Depuis le démarrage de la refonte du fichier électoral, la Commission Electorale Nationale Indépendante s’étend sur l’ensemble du territoire national pour sensibiliser la population à s’investir dans le processus électoral. C’est le cas dans le territoire de Walungu, province du Sud-Kivu où le chef du bureau local de la Ceni, monsieur  Bernard Kalolo utilise tous les moyens à sa possession pour appeler la population à s’enrôler massivement. Dans l’émission  »Bic-rouge » du 08 novembre 2016, de la radio Mulangane, le chef du bureau local de la Ceni a expliqué non seulement l’importance de disposer d’une carte d’électeur mais également l’avantage tant politique que citoyen que cela procure à son propriétaire.

 

Emission de la radio Mulangane

Télécharger ce fichier

Lire