Kasai Oriental : le coordonnateur fédéral des réseaux des jeunes engagés pour le progrès, exige des autorités provinciales de retrouver les 3 agents de la CENI enlevés lors du premier lancement des opérations d’enrôlement (Diane Cibola/Radio Bwena Muntu)

Lire

En marge de la célébration le mercredi 30 Août 2017, par l’humanité entière de la journée internationale des personnes disparues, le coordonnateur fédéral des réseaux des jeunes engagés pour le progrès, demande aux autorités provinciales de s’impliquer davantage pour retrouver les 3 agents de la CENI enlevés. Ceux-ci étaient affectés à Bena Cisuaka, village situé à plus de 80 km du sud-est de la ville de Mbujimayi. Ils y travaillaient comme membre des centres d’inscription des électeurs basés dans cette province. Ces 3 jeunes gens avaient été enlevés quelques jours seulement après l’ouverture de ces centres par des gens identifiés comme miliciens Kamuena Nsapu. Au micro de Diane Cibola, Théo Mbuyi lance le message pour l’implication du gouverneur du Kasaï-Oriental afin de retrouver ces jeunes

Extrait sonore de la radio Bwena muntu

Télécharger ce fichier

 

Kasai Central : La CENI appelle les acteurs politiques à sensibiliser leur partisans à l’enrôlement massif des électeurs (Corneille Muamba/Radio Diku Dietu)

Lire

L’antenne de la CENI au Kasaï-central invite les membres du Mouvement pour le Renouveau (MR) à s’impliquer pour le retour d’une paix durable afin de faciliter le début de l’opération d’enrôlement. Cet appel a été lancé le lundi 28 out 2017. Selon le secrétaire exécutif de la CENI, cette institution compte enrôler 1 554 634 personnes à travers 914 centres d’inscription et 6 antennes. De son côté, Denis Mukongo président fédéral du MR a promis au secrétaire exécutif de la Ceni son implication dans ce processus d’enrôlement afin de participer à l’élection du nouveau président de la République cette année.

Extrait sonore de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

Kananga : La CENI, Le gouvernement et le CNSA en consultation pour évaluer le processus électoral (Corneille Muamba/Radio Diku Dietu)

Lire

Le président national de la Commission Électorale Nationale (CENI) Indépendante, Corneille Nanga séjourne à Kananga depuis ce dimanche 27 août 2017. A la tête d’une délégation de 150 personnes en provenance de Kinshasa, c’est pour une mission officielle pour non seulement évaluer le processus électoral mais également voir dans quelle mesure lancer les opérations d’enrôlement dans le Kasai et Kasai central. Signalons que cette séance d’évaluation concerne aussi le gouvernement et les membres du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) du 31 décembre 2016.

extrait sonore de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

Kasai Oriental : La Direction Générale des Migrations (DGM) découvre à l’aéroport de Bipemba un lot important des cartes d’électeurs dans le bagage d’un voyageur (Diane Cibola/Radio Bwena Muntu)

Lire

Les agents de la Direction Générale des Migrations (DGM) ont surpris le dimanche 20 aout 2017  à l’aéroport de Bipemba à Mbuyimayi un lot un lot important de cartes d’électeurs dans le bagages d’un voyageur à destination de Kinshasa. Selon Alidor Numbi wa Kapuya, député provincial élu de Katanda, ce sont les agents de la DGM commis à l’aéroport qui ont mis la main sur ce lot de cartes au moment où ils procédaient à la fouille de ces bagages. Ces cartes d’électeurs proviendraient de la province du Sankuru.

Extrait sonore de la radio Bwena Muntu

Télécharger ce fichier

Sud Kivu : Le comité de Reboisement de Sange (CORESA) sensibilise toutes les couches de la population de Sange à lutter contre le feu de brousse (Gilbert Kwangaba/RR de sange)

Lire

Le Comité de Reboisement de Sange (CORESA) appelle la population de la cité de sange non seulement à lutter contre le feu de brousse mais surtout à l’éviter. Cet appelle a été lancé le lundi 14 aout 2017 lors d’une campagne porte à porte dans la cité de Sange. Selon le Coordinateur de cette structure Richard MASUMBUKO, plusieurs animateurs  communautaires circulent dans les quartiers pour amener toutes les couches de la population à s’impliquer pour combattre ce phénomène. Ainsi, Richard Masumbuko en appelle à la prise de conscience de chacun pour sauver les champs et les arbres de la foret car estime -t-il, préserver l’environnement, c’est contribuer à réduire les effets de gaz à effet de serre.

Extrait sonore de la radio rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Sud-Kivu : Après avoir enregistré plus de 20 cas de personnes affectées par le cholera à Sange, la Zone de santé appelle la population au respect strict des règles d’hygiène (Gilbert Kwangaba/RC Sange)

Lire

Le superviseur chargé d’eau, hygiène et assainissement dans la zone de santé de Ruzizi de Ruzizi, Étienne TOGERA appelle la population de la cité de Sange à consommer une eau potable. Un appel lancé le mardi  15 aout 2017 au cours d’une campagne de sensibilisation communautaire organisée au marché de la place. Selon  Étienne TOGERA, la sensibilisation intervient suite aux vingt-six cas de choléra enregistrés dans l’espace de trois semaines au niveau de la plaine de la Ruzizi. D’après lui, ces  cas proviennent  de Ndunda, Runingu, Kiliba  et Rutanga dans la cité de Sange.

Reportage de la radio rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Bandundu-Ville : La société civile fait son évaluation le jour de la clôture des opérations d’enrôlement des électeurs (Rolly Mukiaka/Bdd-ville)

Lire

90 jours après le lancement des opérations d’enrôlement dans la ville de Bandundu, chef lieu de la province du Kwilu, les bureaux installés dans la ville ont fermé le mardi 01 aout 2017. En attendant que le secrétariat exécutif provincial  ne donne le chiffre des personnes enroulées, la société civile espère déjà arracher 2 postes à la députation nationale. Dans un entretien accordé aux journalistes locaux, la société civile plaide pour le paiement de personnel qui ont travaillé pendant les 3 mois des opérations d’enrôlement.

Télécharger ce fichier

Formation de L’shi : Le Secrétaire Exécutif Provincial (SEP) appelle tous les partenaires du processus électoral et particulièrement les journalistes à une implication responsable pour sa réussite.

Lire

Démarré par la thématique liée au processus électorale en République Démocratique du Congo, l’atelier de formation des journalistes tenu à Lubumbashi a connu des experts des domaines concernés face aux professionnels des medias pour éclairer les zones d’ombres dans la compréhension des termes techniques. C’est le cas pour le dimanche et lundi 23 et 24 juillet 2017 où le Secrétaire Exécutif de la Province (SEP) du Haut-Katanga madame Mymy Fabienne Mukulumoya s’est penché sur les aspects liés aux thèmes comme : Comprendre le processus électoral en cours et ses limites, Quid de la révision du fichier électoral, L’opération d’enregistrement des partis politiques et nominations des candidats aux élections 2017-2018, La procédure de résolution des contentieux électoraux. Madame Mymy Fabienne Mukulumoya a insisté sur l’apport de tous le partenaires du processus électoral pour sa réussite et en particulier l’apport des journalistes.

 

Télécharger ce fichier

Kananga : L’Observatoire Congolais pour les Droits Humains appelle le président de la CENI à retirer ses paroles sur la non organisation des élections fin 2017 (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Lire

L’Observatoire Congolais pour les Droits Humains (OCDH) section de Kananga condamne les propos du président de la CENI il y a quelques jours à TV5 Afrique. Corneille Nangaa avait déclaré sur cette chaine internationale qu’il est techniquement impossible d’organiser les élections vers fin 2017. Le président provincial de l’OCDH Hubert Ngalanjoko s’est adressé à la presse le mercredi 12 juillet 2017. Il appelle le président de la CENI à retirer ses propos. Selon lui, Corneille Nangaa devait se concerter avec toutes les parties prenantes à  l’accord du 31 décembre,avant de déclarer que les élections n’auront pas lieu cette année.

Reportage de la Radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

Internews en RDC encourage les organisations féminines à se servir des résultats de l’étude menée par l’UCOFEM sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. (Ucofem et Internews-RDC)

Lire

L’Union Congolaise des Femmes de Médias, UCOFEM en sigle a organisé le vendredi 07 juillet 2017 dans la salle Yvonne Compère de l’hôtel Sultani, une séance de présentation des résultats de l’étude sur les freins à la participation politique des femmes en RDC, notamment en période électorale. Selon cette étude, les lois et les coutumes empechent les femmes de se lancer en politique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de deux programmes financés par l’USAID et la coopération Suisse et exécutés par Internews en RDC. Pour le directeur-Pays d’Internews-RDC, monsieur Karim Benard Dende,  sur base de cette étude, des organisations féminines peuvent faire des plaidoyers auprès notamment des décideurs pour accroitre la participation civique et politique des femmes au sein de la société congolaise. On l’écoute :

Télécharger ce fichier