RDC : Avec l’appui d’Internews, Kiliba a abrité une série des débats communautaires autour des thématiques sociopolitiques.

Play

Avec l’appui d’Internews RDC, ONG Internationale américaine spécialisée dans le renforcement de capacité des médias, la Radio ONDESE émettant à partir du village KILIBA dans le territoire d’Uvira, s’est lancée dans une dizaine de variétés d’émissions sur différents thématiques sociales. Plus de 3 journalistes dont Mwamini CHIMANA Ladouce, KAZERA Mukulo, Calvin MUKOLOKA étaient engagés dans cet exercice. Ensembles avec les acteurs politiques, de la société civile et des leaders religieux ainsi que la populatio. Ensemble ils ont analysé et proposé des solutions aux autorités de l’Etat afin d’éradiquer des problèmes tels que : Le mariage précoce de la jeune fille, les violences sexuelles, le chômage des jeunes, traites des femmes au sein des entreprises, la non scolarisation de la jeune fille etc. qui sévissent leur village que vous pouvez explorer ici en podcast. Situé dans la plaine de Ruzizi au Sud-Kivu, depuis plusieurs décennies KILIBA,subit un déséquilibre de son économie et de sa population.


RDC : Autour de la radio Moto Oicha à Beni, les femmes ont trouvé des solutions à leurs multiple problème.

Play

Les femmes du quartier Oicha dénoncent des privations de la femme à l’héritage. Elles disent ne pas savoir la vraie cause qui pousse certains parents à priver l’héritage à leurs filles. De même au sujet de leurs éducation, les filles du quartier Pakanza toujours dans la commune d’Oicha à Beni dans le Nord-Kivu, dénoncent la discrimination faite à leur égard, lors d’une série d’émission en directe de la Radio Moto Oicha dans laquelle plusieurs femmes d’Oicha ont pris part.

Violences sexuelles : En RDC, les arrangements à l’amiable, une double peine pour les victimes.

Pour lutter contre ce fléau que beaucoup, surtout des jeunes hommes, semble être Peu et ou mal informé, Internews s’est appuyée à associer des juristes et à organiser à travers le MEPAD, une série des débats communautaires, à Kisangani dans la Tshopo, afin de rendre accessible à tous, la législation en matière de répressions des actes de violences sexuelles.

RDC : A Kisangani les jeunes se contentent de se faire justice face aux conducteurs auteurs d’accidents mortels.

Ce phénomène de justice populaire que mènent des jeunes depuis peu, accablent également des présumés voleurs attrapés dans les différentes communes de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo. Ces jeunes se disent agir ainsi à cause de l’impuissance du pouvoir judiciaire à réprimer les auteurs de ces accidents et à indemniser les victimes. C’est au cours d’une série de 5 débats communautaires organisés par le MEPAD avec appui d’Internews-RDC, que des juristes comme Patient Biselenge, Maitre Avocat au barreau de Kisangani, ont profité pour attirer l’attention des jeunes sur les responsabilités pénales qu’ils encourent en posant ces actes.

RDC : Les femmes obligées à s’offrir à leurs patrons avant d’obtenir du travail à Oicha dans le Sud-Kivu.

Play

Ces femmes victimes dont la plupart occupent le quartier Bakaiku dans la commune d’Oicha dans la ville de Beni au SUd-Kivu ont profité de l’occasion d’une série d’émissions « SAUTI YA WANAWAKE » conçues par la Radio Moto Oicha avec l’appui d’Internews(organisation internationale) pour déplorer le retour en puissance du phénomène « travail sexuellement acquis » dans leur région. Le manque criant d’emplois dans cette partie de la RDC serait pour elles, la principale motivation qui pousse différents employeurs d’exploiter sexuellement leurs candidates qui voudrait obtenir d’eux une embauche, chose qu’elles condamnent avec dernière énergie. Poursuivez en écoutant ces émissions-débat qui exploitent ces sujets.

RDC : Intégration de la femme dans la gestion des affaires coutumières, une discrimination de longue date au Sud-Kivu.

Play

Les femmes Babembe dans le territoire de Fizi dans la province du Sud-Kivu disent être discriminées par leurs coutumes qui ne leurs donnent pas accès à la direction de leurs entités coutumières. Selon elles, depuis plusieurs années tous les chefs des groupements et de villages ne sont que des hommes. Ces femmes se sont ainsi exprimées lors du débat public tenu à Swima à Fizi sur la participation de la femme dans la gestion des entités coutumières, organisé par la Radio le Messager du Peuple avec l’appui de l’organisation internationale Internews à l’intention des femmes leadeuses et gardiennes de coutume Babembe. Suivez ci-dessous l’intégralité de ce débat en swahili animé par Joséphine MUNGUBI de la Radio le Messager du Peuple.

Insécurité : Filles et garçons déplorent la continuité de la guerre dans la région de Beni.

Play

Les jeunes du quartier Masosi ont ouvertement exprimés leurs points de vue sur la persistance de l’insécurité à Beni. Ils demandent au gouvernement congolais d’éradiquer ce phénomène. C’est au court de l’émission Sauti Ya VIJANA de la Radio Moto Oicha émettant dans le territoire de Beni qu’ils ont exprimés leurs regrets.

RDC: Des jeunes de Kiringye (Uvira) ne demandent qu’une éducation adéquate et de qualité pour leur avenir.

Play

Plusieurs jeunes de Kiringye n’ont pas accès à une éducation de qualité et adéquate. La prime et divers frais font défaut aux parents pour leur garantir une éducation voulue. Cet état frappe aussi les enseignants qui sont à la merci des parents. Le système de paie se fait donc par convention, car même arrivé au délai exigé, les parents ne sont souvent pas toujours prêts à payer les frais exigés. Clovis Kamoni nous emmène à la rencontre de ces jeunes à travers ce magazine en swahili.

RDC-Uvira : La fermeture de l’usine CDC apporte des lourdes conséquences à plusieurs familles victimes.

Play

Plus d’une centaine de familles se retrouve dans une situation de vie précaire suite au manque de travail après la fermeture de l’usine du Centre de Développement communautaire CDC de Kiringye à Uvira dans le Sud-Kivu. Des habitants affirment que durant son fonctionnement, l’entreprise offrait plusieurs avantages qui rendaient la vie paisible dans son époque. Depuis sa fermeture tout a basculé, aucune nouvelle maison n’est  visiblement  construite dans cette localité de l’Est du pays et plusieurs exodes rural y sont enregistrés tel que le témoigne les autochtones qui ses sont exprimés dans cet émission en swahili proposée par Clovis Kamoni.

Sud-Kivu : Des filles de Kiringye crient au piétinement de leurs droits dans la ville d’Uvira.

Play

Dans cette partie de l’Est de la République Démocratique du Congo, des filles sont prisent comme objet de plaisir. Plusieurs d’entre elles tombent régulièrement enceintes de grossesses sans Père et voient leur vie se détériorer dès le bas age. Parmi des causes majeures, on cite: Des nombreux cas de divorces qui s’y opèrent, manque d’emplois des jeunes et vieux, et la coutume. Clovis Kamoni approfondi ce sujet dans cet émission en swahili.