Nord-kivu: La situation sécuritaire à Oicha dans les milieux des déplacées oblige les femmes mariées vivant dans les salles de classe de s’abstenir de la vie conjugale(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Une dizaine des familles des déplacés passent la nuit dans des salles de classe à l’école Mwangaza. D’où cet aspect de manque de demeure s’insurge sur la vie conjugale des femmes mariées déplacées. Elles sont  regroupées à l’école primaires Mwangaza dans l’obligation de s’abstenir de l’acte sexuel pourtant consacré par le mariage. A cause de la guerre Jadis habituées à partager du plaisir avec leurs époux, elles sont désormais forcées à  replier sur elles mêmes dans des salles de classe où elles sont entassées avec les enfants. Une situation où une femme qui pour elle a trouvé une méthode d’avoir un enfant en dehors de cette situation malgré que ça lui a coûté une fortune. Notons pour les femmes déplacées la célébration le journée internationale des droits à la femme n’as pas de sens.

 

Kongolo: Trois mois impayés, les enseignants menacent une grève sur leurs arriérés(Shabani Ibrahim/Radio de le l’Unité)

Lire

Les enseignants du territoire de kongolo exigent la paie de leurs arriérés de trois mois impayées. Les professionnels de craies mécontent de la situation salariale qui demeure toujours dans des grandes promesses irréalisables. Selon une information à notre possession, les noms de certains enseignants sont omis sur la liste de la bank TMB, qui s’est retiré de la paie de ces derniers à cause de l’insécurité. D’où le salaire d’un mois est repartie à 1% ,déçu de la situation menacent une grève pour décanter la situation. Signalons que l’inspecteur Pool secondaire de l’enseignement appel les Hommes du savoir et de connaissance aux dialogues et à la patience.

 

Kwilu: Le Tribunal de grande instance siégeant en matière de flagrance prononce un jugement contre »le phénomène Kuluna »qui s’est produit dans deux quartiers de la ville de Bandundu-ville la semaine passée(Rolly Mukiaka/Bandundu-Fm)

Lire

Le tribunal des Grandes Instances a prononcé un jugement contre les bandits, appelé Kuluna, le 12 mars 2018, à la tribune de Bandundu-ville. Arrêté après affrontement de deux bases en plein jour dans  une audience de 48 heures en public devant les magistrats et les avocats. Sur les 14 prévenus, la TGI condamne 5 prévenus à 5 ans de prison à vie, libère 8 autres détenus en raison de leurs innocence mais transfert 1 détenu a son juge naturel à cause de son état civil en titre de mineur. Selon, le communiqué de la mairie ces inciviques seront condamnés transféré à la prison central.
 

Kalemie: l’Institut Nationale de Sécurité Sociale (INSS) procède à la sensibilisation des employeurs et employés sur la loi fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale dans la province de Tanganyika(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

L’Institut National de Sécurité Sociale  a lancé le vendredi la campagne de vulgarisation de la loi fixant les règles relatives au régime général de la  sécurité sociale dans la province du Tanganyika,  du numéro 16/009/ du 15 juillet 2016. Cette loi promulguée par le président de la République, entre en vigueur le 15 juillet 2018.  Elle concerne tous les travailleurs et fixe le mandat du conseil d’administration de l’INSS. Le président de la Fédération des Entreprises du Congo dit avoir le devoir de sensibiliser tous les travailleurs pour s’approprier de cette loi afin de la rendre rationnelle. Quant à l’intersyndicale, il promet une large sensibilisation auprès des bénéficiaires et demande aux employeurs la mise en application sans faille de ladite loi pour le bien-être de entreprises et travailleurs. Notons que cette sensibilisation est un moyen efficace de lutte contre la pauvreté.

Kalemie: Le Réseau des Femmes de Médias du Tanganyika (REFEMET), s’implique à la vulgarisation de thème national de la journée internationale des droits de la femme, »Investir dans la force productrice de la femme rurale une priorité pour la RDC »dans différents axes du chef-lieu(Jacques furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le Réseau des femmes de médias du Tanganyika REFEMET en sigle a organisée le 11 mars samedi  une sortie dans le village Tanganyika de KALEMIE. L’objectif poursuivi par ces femmes journalistes et professionnels des médias de différentes radios de la province est celui de vulgariser le thème national du mois de la femme « Investir dans la force productrice de la femme rurale priorité pour la République Démocratique du Congo». Les femmes rurales ne se retrouvent pas seulement dans les camps des déplacées mais la plupart d’entre elles, sont celles qui n’ont pas été sur le banc de l’école, c’est pourquoi la REFEMET se met à la mobilisation de toutes ses femmes qui se cherchent à la survie.  Signalons que  le réseau des femmes des médias de Tanganyika pense organisées dans les jours qui viennent plusieurs autres activités au cours de ce mois dédié à la femme.
 

Nord-Kivu: Les femmes rurales déplacées de Béni, vivent dans des conditions extrêmement déplorables à Oicha(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Les femmes déplacées du territoire de Béni n’ont pas célébrée la journée Internationale de la femme. Pour cause elles vivent dans des conditions extrêmement déplorables à Oicha. Dépourvues de tout, elles sont regroupées à l’école primaire Mwangaza où elles passent nuit dans des salles de classe. Forcées par la guerre d’abandonner leurs champs, elles ne se sentent pas concernées par le thème national retenu pour la célébration de la journée des droits des femmes, »Investir dans la force productrice de la femme rurale priorité pour la République Démocratique du Congo ». Souligne une femme, elle peut jamais être une force productrice tout en étant  dépendante de la guerre. Notons que les femmes vivant avec les blessures ne peuvent pas être  un moteur de développement pour la société.

 

Sud-Kivu: Les vaches venues de la plaine de la Ruzizi et de Burundi ravagent les champs des femmes cultivatrices de Kiliba (Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Les cultivateurs de Kiliba en majorité des femmes ont manifestée dans la matinée du 8 mars 2018 devant le bureau administratif de la cité de Kagando. Ces femmes protestent contre le ravage de leurs champs par des vaches qui sont venues de la plaine de la Ruzizi et d’autres du Burundi. les manifestants en colère ont détruit les maisons des éleveurs et brulé les graal où sont gardés ces animaux. Les cultivateurs exigent dans leur mémo le départ sans condition des troupeaux des vaches présents dans leur cité. Le chef de cité de Kagando confirme la manifestation et promet une réponse aux manifestants la semaine
prochaine. Gaius SHABILEPA depuis Uvira donne le récit de cette
marche.

Kalemie: Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, l’église CEPCO célèbre un culte d’action de grâce à l’honneur de la femme(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Un culte d’action de grâce a été célébré à l’occasion de la journée internationale de la femme le 08 mars 2018, à l’église CEPCO ville qui a servi un cadre de célébration. Les femmes des différentes associations, des confessions religieuses, des partis politiques et des femmes commerçantes ont pris part à cette célébration. Le Ministre de genre, famille et enfant lance un appel à toutes les femmes rurales de s’investir à la participation massive dans l’action de la vie courante. Du coté de gouverneur de la ville, Richard Ngoy Kitangala, reconnaissant les qualités et les attributions que porte une femme souligne pour dire » la femme est toute une vie ». A la suite de cette journée, le ministre de genre, famille et enfant a procédé par une visite dans deux camps  des déplacés des conflits bantous pygmées à Kalemie.
 

Nord-Kivu: Un homme assassiné à son domicile, dans la localité de Tenambo, située au nord d’oicha par un groupe d’assaillant armés et non autrement identifiés(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Un homme assassiné dans sa localité, le mercredi 07 mars 2018, habitant de Tenambo située à la périphérie Nord d’Oicha. Les assaillants ont fait incursion dans la maison de Monsieur Oden, tué à bout pourtant devant sa femme. Un assassinat de suite d’une vive tension à Oicha et Tenambo. Les habitants, en majorité des jeunes sont descendus dans la rue pour protester contre cette  énième cas de meurtre. Dispersé par la police, Ils accusent une unité des Forces Armées de la République Démocratique du Congo basée sur place d’en être auteurs et exigent leur relèvement.
 

Kwilu: Le phénomène urbain « Kuluna »fait encore parlé de lui à bandundu-ville, affrontement en plein jours entre deux bases des banditismes(Rolly Mukiaka/Bandundu fm)

Lire

Plusieurs actes de banditisme urbain sont enregistrés ces jours à Bandundu-ville, chef lieu du Kwilu. Les jeunes gens de différents quartier et communes regroupés en base, sèment les terreurs dans la ville sans crainte ni contrainte. Dans la matinée de mercredi 07 mars 2018 à Bandundu-ville, il s’est produit un affrontement entre les jeunes de quartier Air Congo dans la commune de Basoko et des jeunes du quartier Mampuya dans la commune de Mayoyo. Selon un témoin, tout a commencé de suite d’une coupure d’électricité générale dans le chef-lieu de Kwilu. D’où les jeunes des Air congo quartier ont semé la terreur pendant la journée dans le quartier Mampuya de suite de cet attaque les jeunes du quartier Mampuya ont sacagé de leur passage dans la nuit les biens et personnes sur leur chemin. Cet affrontement fait un bilan des plusieurs blessés par machette, le javelot, des pertes en nombres des biens impressionnant de valeur des habitants. Notons que quelques bandits arrêtés ont été présenté par l’autorité provincial.