lun. Jan 27th, 2020

Faits sociaux

Sud-Kivu : Environ 70% d’enfants abandonnent chaque année leurs études depuis 1996 dans la plaine de Ruzizi.

Play

A Sange et Luberizi,  ce constant s’observe  depuis 1996, année de la fermeture du projet Rizicole de la plaine de Ruzizi. Plusieurs habitants de ces deux villages, des acteurs de la société civile et les autorités locales confirment cette triste réalité qu’ils vivent. Selon ces sources, la fermeture des activités de ce projet de production du Ruzizi conduit par les Chinois dans cette zone ne permet plus à plusieurs parents de scolariser leurs enfants jusqu’à l’obtention des diplômes des études secondaires. Suivez dans ce magazine produit par Eric NGABO de la Radio le Messager du peuple la quintessence de ce sujet.

Sud-Kivu : Pluseurs jeunes de la cité de Sange et de Luberizi se rallient aux groupes armés à cause du chômage..

Play

Dans cette partie du territoire on y enregistre des vols des bétails  et plusieurs autres actes de violation de droits de l’homme. La raison de cette insécurité est le chômage de jeunes depuis la fermeture du projet de riziculture intitulé « projet de la Ruzizi ».  Nous vous proposons de suivre ce magazine en Kiswahili produit par Eric NGABO de la Radio le Messager du Peuple.

Sud-Kivu : La sucrerie de Kiliba plonge la population de Ruzizi dans l’extreme pauvreté.

Play

Les populations de Kiliba ONDS confrontée à une pauvreté extrême depuis la fermeture de la sucrerie de Kiliba. Une situation vécue depuis l’année 1995, année de la dernière campagne de production du sucre par cette industrie sucrière située à Kiliba dans en territoire d’Uvira au Sud Kivu. Selon des anciens travailleurs de la SUCKI interrogés, suite à la fermeture de cette usine ils connaissent de véritables difficultés économiques dans leurs ménages. Gaius SHABILEPA dans cette émission en Kiswahili vous fait découvrir la vie économique des habitants de Kiliba.

RDC-Education : Près de 75% des enfants non scolarisés à Kiliba dans le Sud-Kivu.

Play

Environs 75% d’enfants restent non scolarisés à Kiliba ONDS. La pauvreté des parents après la fermeture des activités de la sucrerie de Kiliba, serait à l’origine de cette situation. Selon des leaders locaux de Kiliba, plusieurs responsable n’arrivent pas à payer les frais scolaires qui ne coutent qu’entre 1500 à 3000 Francs Congolais  pour leurs enfants. Ce sujet est abordé dans cet émission proposée par Gaius SHABILEPA de la Radio le Messager du Peuple.

Nord-Kivu : Recrudescence du phénomène « mariage précoce » dans la plaine de Ruzizi.

Play

Des mariages précoces chez les jeunes filles ne cessent d’être enregistrés à Kiliba ONDS et plusieurs villages de la plaine de Ruzizi.  Pour cause, le chômage causé par la fermeture de la Sucrerie de Kiliba renseignent des leaders locaux et autorités locales. Selon plusieurs sources contactées à Kiliba ONDS, les plus vulnérables de ce phénomène sont des filles, souvent chassées par leurs maris après avoir mis au monde. Découvrez  les tenants et aboutissants de ce phénomène à travers cette émission en swahili proposez par Gaius SHBAILEPA de la Radio Messager du Peuple.

Sud-Kivu : Soupçonnée de sorcière, le corps sans vie de Madame Nasungula non loin de sa résidence à Baraka. (André FAUCON/Ongea)

Play

Enlevée par des inconnus dans la nuit du dimanche 14 avril, le corps sans vie de Madame Nasungula Tabisha a été retrouvé ce mercredi 17 avril à une centaine de mètres de sa résidence. Âgée de plus de 50 ans, elle était soupçonnée par son entourage de pratiquer la sorcellerie contre ses voisins.
André FAUCON

[/audio

A Tanganyika, Certains parents s’opposent à la vaccination de leurs enfants de 0 à 59 mois contre la poliomyélite. ( Shabani Bin Ibrahimu / RTU )

Play

Lancement officiel par le représentant du chef de division de la santé de la campagne contre la poliomyélite ce mercredi 26 septembre 2018 à Kongolo. La cérémonie a eu lieu dans le quartier Mankoto où la population des sectes religieux refuse les vaccins.
Tous les enfants de 0 à 59 mois sont concernés et 68.765 enfants sont attendus dans la zone de santé de Kongolo.
On écoute Monsieur KABWE NGOY, représentant du chef de division de la santé à Kongolo .
shabani bin Ibrahimu.

Ebola : Perturbation des cours dans plusieurs écoles causée par une folle rumeur à Beni. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muulungane )

Play

Une folle rumeur annonçant une vaccination des élèves et écoliers contre la maladie à virus Ebola a été à la base des perturbations des cours dans plusieurs écoles de la ville de Beni ce lundi 17-09-2028.
D’après certains chefs d’établissements scolaires rencontrés, il n’a pas été facile pour eux de contenir les parents qui réclamaient partir avec leurs enfants. Madame Kahindo Florence gestionnaire du complexe scolaire la politesse de Malepe est parmi ceux qui ont été menacés par les parents et cesser avec les cours.
Contacté le directeur général de la lutte contre la maladie à virus Ebola, Docteur Njoloko Tambwe a indiqué qu’il n’y pas de vaccin prévu pour les apprenants dans leurs institutions scolaires.
Ainsi le président de l’ANAPCO, Jean Pierre Mufunza Lusenge demande aux parents de se tranquilliser et ne pas contribuer à la perturbation du calendrier scolaire à cause des futilités.
Notons que cette perturbation intervient deux jours après que la même situation soit vécue dans les écoles de Mabolio et de Mambango en commune de BUNGULU.
Les 3 personnalités se sont exprimées au micro de VIKONGO Alphonse.

Ebola : Les décisions du conseil de sécurité de la ville de Beni sur les comportements des charlatans face à l’épidémie d’ebola. (Alphonse VIKONGO / Radio Muungano )

Play

Certaines personnes promettent des guérisons de la maladie due au virus de la fièvre hémorragique dans certains coins de Beni. Parmi elles, une religieuse passe même sur les médias pour parler d’ebola sans mandat de la coordination de la riposte.
La réunion hebdomadaire de sécurité de la ville de beni a tablé sur cette question ce mercredi 15 août 2018.
Jean Claude Batsieba Mayasi en est le porte-parole.

Sud-Kivu : La croix-rouge et les autorités locales ont entretenu les tombes du cimetière de Kagando à Kiliba. ( Gilbert KWANGABA / Ongea )

Play

La Croix-Rouge RDC et les autorités locales de Kiliba ont procédé la semaine dernière au remblayage des tombes et à l’enterrement des os des personnes qui ont été déterrées par les eaux des pluies de la rivière Kiliba en avril dernier.
La profanation de ces tombes du cimetière de Kiliba se fait par les bêtes en divagation comme les porcs.
Gilbert KWANGABA pour le point.


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d614853752/htdocs/clickandbuilds/radiocongoshare/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252