lun. Déc 16th, 2019

Faits sociaux

Equateur: L’épidémie choléra s’annonce en pleine ville de Mbandaka (Peter Gbiako/Radio Mwana)

Play

Le gouverneur de la ville province de l’équateur déclare l’épidémie choléra en centre ville de Mbandaka au travers un communiqué de presse annoncé le samedi 17 mars 2018 par les médias locaux. Le chef de l’exécutif précise d’avoir eu les résultats positifs après prélèvement des échantillons à l’ institut national des recherches biologique. Constaté depuis quelques semaines dans 5 zones de santé  sur 8 que compte la division provinciale de la santé à l’équateur, situé non loin des rivières et à bord du fleuve Congo. La flambée des cas de décès et diarrhée a été enregistré dans ces structures sanitaires. Quant à la prise en charge des patients et à la prévention des malades, le gouvernement s’est mobilise sur le traitement. Les autorités communautaires appel la population à observer les mesures alimentaires d’hygiène et assainissement de l’environnement.
 

Bandundu-ville: Un jeune homme retrouvé mort, calciné dans un chantier au quartier Malebo dans la commune de Mayoyo(Rolly Mukiaka/ Bandundu -fm)

Play

Un jeune homme d’une trentaine d’année révolue a été retrouvé mort et calciné à 7 h dans un chantier sur l’avenu Mbuji-mayi, en face de l’hôpital des sœurs religieuses de saint-joseph au quartier Mayoyo dans la ville de Mbandaka. Selon les habitants du quartier, c’était vers du 4 h du matin que  le jeune homme a subi la colère de la justice populaire après avoir être déclaré de voleur. Par rapport aux informations qui sont à notre possession les jeunes du quartiers réunis en groupe ont commencé à frapper la victime depuis le quartier Tchad. La police par son investigation fait le constant sur un bilan d’ une moto délaissé à coté de cadavre, une boule de chanvre  le trace de sang sur les feuilles de l’arbre et les battons auquel la troupe ces sont servi pour abattre. Notons que la semaine passée un homme a brûlé une dizaine des maisons sans cause jusqu’à présent.

Nord-kivu: Plus des 20 femmes retenues chaque mois à l’hôpital général d’oicha, par manque des ressources financières(Florence Makalikali/Radio Moto oicha)

Play

Les femmes rurales et les femmes déplacées de guerre sont regroupées à plus de 20 chaque mois à l’hôpital général d’Oicha. Depuis près d’un mois,  incapable de retrouver l’argent pour subvenir à la facture sans se rendre au champ. Suite à la guerre qui fait ravage dans le coin d’oicha. Il est à signaler que deux femmes ayant fouilles la cité de Mayimoya pour venir accoucher à l’hôpital général d’oicha mais elles sont buté à cette situation des frais. S’agissant des femmes issues des familles pauvres et des femmes déplacées de guerre ou encore des épouses des militaires qui ont du mal à honorer la facture des soins médicaux.Notons que l’hôpital général libère les femmes au bout de plusieurs mois  mais ceci est un manque à gagner.

Sud-kivu: La route nationale n°5 reliant Uvira et la ville de Bukavu est actuellement dans un état de délabrement très avancé(Jacques furahisha/Radio Kaoze)

Play

La circulation sur la route nationale N°5 est devenue un casse tête pour les usagers de cette route qui relie les deux principales villes de la province du Sud-kivu, notamment Uvira et Bukavu. Une forte visibilité de plusieurs nid sur le tronçon ce qui justifie la raison de cette situation n’est autre que l’état de délabrement très avancé dans lequel se trouve la route actuellement. Dans la cité d’Uvira, à plusieurs endroits, elle est entrecoupée par des fosses; des trous béants et, à certains lieux, elle ressemble à un lac quand il pleut abondamment. Tout ceci est causé par les eaux des pluies qui stagnent sur la RN°5.Hormis les villes mortes et les marches pacifiques l’inaction du Gouvernement congolais face à cette dégradation de la RN5 inquiète la population qui craint que si rien n’est fait, Uvira risque de se retrouvé enclavé par rapport à la Ville de Bukavu et aux pays voisins.Notons que la population espère toujours à la réhabilitation de cette nationale auprès de gouvernement congolais.

Nord-kivu: La situation sécuritaire à Oicha dans les milieux des déplacées oblige les femmes mariées vivant dans les salles de classe de s’abstenir de la vie conjugale(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Play

Une dizaine des familles des déplacés passent la nuit dans des salles de classe à l’école Mwangaza. D’où cet aspect de manque de demeure s’insurge sur la vie conjugale des femmes mariées déplacées. Elles sont  regroupées à l’école primaires Mwangaza dans l’obligation de s’abstenir de l’acte sexuel pourtant consacré par le mariage. A cause de la guerre Jadis habituées à partager du plaisir avec leurs époux, elles sont désormais forcées à  replier sur elles mêmes dans des salles de classe où elles sont entassées avec les enfants. Une situation où une femme qui pour elle a trouvé une méthode d’avoir un enfant en dehors de cette situation malgré que ça lui a coûté une fortune. Notons pour les femmes déplacées la célébration le journée internationale des droits à la femme n’as pas de sens.

 

Kongolo: Trois mois impayés, les enseignants menacent une grève sur leurs arriérés(Shabani Ibrahim/Radio de le l’Unité)

Play

Les enseignants du territoire de kongolo exigent la paie de leurs arriérés de trois mois impayées. Les professionnels de craies mécontent de la situation salariale qui demeure toujours dans des grandes promesses irréalisables. Selon une information à notre possession, les noms de certains enseignants sont omis sur la liste de la bank TMB, qui s’est retiré de la paie de ces derniers à cause de l’insécurité. D’où le salaire d’un mois est repartie à 1% ,déçu de la situation menacent une grève pour décanter la situation. Signalons que l’inspecteur Pool secondaire de l’enseignement appel les Hommes du savoir et de connaissance aux dialogues et à la patience.

 

Kwilu: Le Tribunal de grande instance siégeant en matière de flagrance prononce un jugement contre »le phénomène Kuluna »qui s’est produit dans deux quartiers de la ville de Bandundu-ville la semaine passée(Rolly Mukiaka/Bandundu-Fm)

Play

Le tribunal des Grandes Instances a prononcé un jugement contre les bandits, appelé Kuluna, le 12 mars 2018, à la tribune de Bandundu-ville. Arrêté après affrontement de deux bases en plein jour dans  une audience de 48 heures en public devant les magistrats et les avocats. Sur les 14 prévenus, la TGI condamne 5 prévenus à 5 ans de prison à vie, libère 8 autres détenus en raison de leurs innocence mais transfert 1 détenu a son juge naturel à cause de son état civil en titre de mineur. Selon, le communiqué de la mairie ces inciviques seront condamnés transféré à la prison central.
 

Kalemie: l’Institut Nationale de Sécurité Sociale (INSS) procède à la sensibilisation des employeurs et employés sur la loi fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale dans la province de Tanganyika(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Play

L’Institut National de Sécurité Sociale  a lancé le vendredi la campagne de vulgarisation de la loi fixant les règles relatives au régime général de la  sécurité sociale dans la province du Tanganyika,  du numéro 16/009/ du 15 juillet 2016. Cette loi promulguée par le président de la République, entre en vigueur le 15 juillet 2018.  Elle concerne tous les travailleurs et fixe le mandat du conseil d’administration de l’INSS. Le président de la Fédération des Entreprises du Congo dit avoir le devoir de sensibiliser tous les travailleurs pour s’approprier de cette loi afin de la rendre rationnelle. Quant à l’intersyndicale, il promet une large sensibilisation auprès des bénéficiaires et demande aux employeurs la mise en application sans faille de ladite loi pour le bien-être de entreprises et travailleurs. Notons que cette sensibilisation est un moyen efficace de lutte contre la pauvreté.

Kalemie: Le Réseau des Femmes de Médias du Tanganyika (REFEMET), s’implique à la vulgarisation de thème national de la journée internationale des droits de la femme, »Investir dans la force productrice de la femme rurale une priorité pour la RDC »dans différents axes du chef-lieu(Jacques furahisha/Radio Kaoze)

Play

Le Réseau des femmes de médias du Tanganyika REFEMET en sigle a organisée le 11 mars samedi  une sortie dans le village Tanganyika de KALEMIE. L’objectif poursuivi par ces femmes journalistes et professionnels des médias de différentes radios de la province est celui de vulgariser le thème national du mois de la femme « Investir dans la force productrice de la femme rurale priorité pour la République Démocratique du Congo». Les femmes rurales ne se retrouvent pas seulement dans les camps des déplacées mais la plupart d’entre elles, sont celles qui n’ont pas été sur le banc de l’école, c’est pourquoi la REFEMET se met à la mobilisation de toutes ses femmes qui se cherchent à la survie.  Signalons que  le réseau des femmes des médias de Tanganyika pense organisées dans les jours qui viennent plusieurs autres activités au cours de ce mois dédié à la femme.
 

Nord-Kivu: Les femmes rurales déplacées de Béni, vivent dans des conditions extrêmement déplorables à Oicha(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Play

Les femmes déplacées du territoire de Béni n’ont pas célébrée la journée Internationale de la femme. Pour cause elles vivent dans des conditions extrêmement déplorables à Oicha. Dépourvues de tout, elles sont regroupées à l’école primaire Mwangaza où elles passent nuit dans des salles de classe. Forcées par la guerre d’abandonner leurs champs, elles ne se sentent pas concernées par le thème national retenu pour la célébration de la journée des droits des femmes, »Investir dans la force productrice de la femme rurale priorité pour la République Démocratique du Congo ». Souligne une femme, elle peut jamais être une force productrice tout en étant  dépendante de la guerre. Notons que les femmes vivant avec les blessures ne peuvent pas être  un moteur de développement pour la société.

 


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/34/d614853752/htdocs/clickandbuilds/radiocongoshare/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252