Sud-Kivu : L’ONG DH  »Africa Agissant pour l’Enfant et la Femme Vulnérable » (A.A.E.F.V) forme les défenseurs des droits humains sur la collecte des informations pour défendre les opprimés (Gilbert Kwangaba/RR sange)

L’ONG  de défense des droits Humains dénommée « Africa  agissant  pour l’enfant et la femme Vulnérable« ( A.A.E.F.V) a initié depuis hier  mercredi  16 aout 2017 à sange une série de formation sur les droits humains. Cette formation concerne une trentaine des défenseurs  dans le but de collecter les informations sur divers cas de violations de droits. Selon le formateur.  Selon  le Formateur Élias Mapenzi, la plaine de la Ruzizi connait un taux élevé de cas de violations qui ne sont pas dénoncés, d’où la nécessité de former des personnes pour non seulement collecter mais surtout les défendre.

Reportage de la radio Rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Lire

Kalemie : Les étudiants de la faculté de médecine ont prêté serment lors de la cérémonie de collation des grades académiques 2016-2017 (Fulbert Balulage/Radio Kaoze)

A l’occasion des cérémonies de collation des grades académiques 2016-2017, l’université de Kalemie a mis sur le marché, pour la première fois depuis son existence, 3 médecins. Selon le recteur Adalbert Sango, malgré les difficultés inhérentes à toute formation, l’unikal a tenu contre vent et marrée et compte poursuivre pour doter le  pays en général et la province du Tanganyika en particulier, des hommes et des femmes compétents formés localement pour servir la communauté. Il en outre demandé aux médecins de veiller sur le serment d’Hippocrate.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Likasi : L’Université locale a enregistré plus de 26% de réussite à la première session de l’année académique 2016-2017 (Théodore Sapu/RckLikasi)

Effervescence dans la ville de Likasi en début de cette semaine. C’est à la suite de l’organisation  couplé de collation des grades et de la clôture de l’année académique le lundi 31 juillet 2017 conformément au calendrier ministériel. Plusieurs établissements de l’enseignement  supérieur et universitaire tant  officiels  que  privés n’ont  pas  dérogé à la règle. C’est le cas de l’université de Likasi (UNIL)  qui a enregistré un taux de réussite de 26 % pour les promotions de troisième graduat et deuxième licence pour cette  année académique à la première session. Résultat  donné par le secrétaire Général académique le Professeur Justin BANZA   WA BWANGA . Près de 1181 finalistes du 1er et second cycle  dont 27 distinction  sont  largués  sur  le marché  de l’emploi  par  cet alma mater.

Reportage de la Rcklikasi

Télécharger ce fichier

Lire

Formation de l’Shi : La protection et la liberté des journalistes sont des garanties pour la réussite de leur mission surtout en période électorale (Sabin Musikabu/Participant)

« Considérations générales sur la liberté de la presse, Contexte d’exercice de la liberté de la presse et du processus électoral en RDC, Comment le journaliste devrait-il se protéger au regard du contexte électoral de la RDC« , tels sont les grands axes développés le mardi 25 juillet 2017 par Michel Mushigi, avocat au Barreau de Lubumbashi. Dans son exposé, maitre Michel Mushigi a interpellé les journalistes sur les mesures de protection qui caractérisent leur profession. Il a affirmé que le risque zéro n’existe pas dans la profession d’où le professionnel des médias doit se veiller sur les instruments juridiques qui encadrent et réglementent la profession pour sa protection.

Télécharger ce fichier

Lire

Formation l’shi : Placée sous le thème  »couverture de l’information électorale », la formation des journalistes a suscité beaucoup d’intérêts et d’attentes de la part des participants.

Venus des 4 provinces de la République Démocratique du Congo à savoir le Haut Katanga, le Haut Lomami, la lomami et le Kasai Oriental, 14 journalistes attendus ont tous rehaussé honoré leur participation à l’atelier de formation portant sur la couverture de l’information électorale. Si pour les uns la question électorale était trop capitale pour leur remise en niveau pour d’autres, elle tombe à point nommé pour plusieurs raisons. D’abord le caractère des concepts technique et souvent complexes cernés la signification et en suite, il était temps d’en avoir connaissance car la RDC est en pleine processus électoral. Ainsi certains participants ont tenu à exprimer leurs attentas.

Télécharger ce fichier

Lire

Formation de L’shi : Le Secrétaire Exécutif Provincial (SEP) appelle tous les partenaires du processus électoral et particulièrement les journalistes à une implication responsable pour sa réussite.

Démarré par la thématique liée au processus électorale en République Démocratique du Congo, l’atelier de formation des journalistes tenu à Lubumbashi a connu des experts des domaines concernés face aux professionnels des medias pour éclairer les zones d’ombres dans la compréhension des termes techniques. C’est le cas pour le dimanche et lundi 23 et 24 juillet 2017 où le Secrétaire Exécutif de la Province (SEP) du Haut-Katanga madame Mymy Fabienne Mukulumoya s’est penché sur les aspects liés aux thèmes comme : Comprendre le processus électoral en cours et ses limites, Quid de la révision du fichier électoral, L’opération d’enregistrement des partis politiques et nominations des candidats aux élections 2017-2018, La procédure de résolution des contentieux électoraux. Madame Mymy Fabienne Mukulumoya a insisté sur l’apport de tous le partenaires du processus électoral pour sa réussite et en particulier l’apport des journalistes.

 

Télécharger ce fichier

Lire

Lubumbashi : Le secrétaire exécutif de la CENI-Haut Katanga appelle les journalistes à cerner et comprendre le processus électoral pour une bonne sensibilisation (Théodore Sapu et Internews)

Les journalistes des radios partenaires au programme de développement du secteur des médias en RDC (PDSM)  invités à faire la distinction entre une information traditionnelle et une information électorale. Cette recommandation est de madame  le secrétaire exécutif provincial de la CENI –province du haut Katanga madame Mymy Fabienne Mukulumoya.  Elle s’est entretenue avec ces journalistes des radios communautaires venus de plusieurs provinces qui composaient l’ancien Katanga ce lundi 24 juillet 2017. C’était lors d’un atelier de formation sur la couverture médiatique de l’information électorale, organisé à Lubumbashi par Internews en RDC avec des fonds de l’USAID.  Dans son exposé, madame Mymy Fabienne a mis l’accent sur Les enjeux du processus électoral en cours en RDC.

 

Télécharger ce fichier

Lire

Internews : La protection des journalistes en période électorale, la thématique traitée à l’occasion de la 3e et 4e journée de formation à Goma (Florence Makalikali/Participante)

Commencée depuis le 20 juillet dans la ville de Goma, la formation des journalistes sur la couverture médiatique de l’information électorale a atteint une vitesse de croisière. Pour la 3e et la 4e journée, maitre Armand Muyima du barreau Américain de Goma s’est penché sur la protection des journalistes en période électorale. Selon le juriste, un bon journaliste est celui qui sait dire la vérité dans chaque étape de sa profession. Donc, poursuit-il, un journaliste doit être au service de la paix.

Télécharger ce fichier 

 

 

Lire

Goma : Formation des journalistes des radios partenaires à Internews sur :« La couverture médiatique de l’information électorale » (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Démarré depuis le jeudi 20 juillet 2017, la formation des journalistes des radios partenaires à Internews se ressourcent sur la thématique « La couverture médiatique de l’information électorale ». Objectif poursuivi est de permettre aux chevaliers de la plume et de micro à comprendre avec précision la technicité des concepts électoraux avant d’en rendre compte aux auditeurs. Ainsi, le secrétaire exécutif provincial de la CENI – province du Nord-Kivu, Hubert Kashiwa s’est penché sur le thème comprendre le processus électoral en cours et ses limites. Il en a profité pour appeler le journaliste à jouer pleinement leur rôle avec plus de responsabilité.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Beni : Plus de 100 candidats passent le test pour intégrer la Police Nationale Congolaise (PNC) à Oicha (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Plus de cent candidats ont passé le lundi 10 juillet 2017 un concours d’admission à la Police Nationale Congolaise (PNC). Le but de ce recrutement est de renforcer les rangs de la (PNC). L’appel à candidature  a été lancé depuis plus d’un mois. Seuls les détenteurs d’un diplôme d’Etat du cycle secondaire ont été retenu pour passer le test.  A cette occasion, le commissaire  supérieur principal de la PNC district d’Oicha, le colonel Jean Pierre Wumbi a signifié aux candidats que ce service est à la fois un sacrifice et une vocation.

Reportage de la radio moto oicha

Télécharger ce fichier

Lire