Sud-Kivu : L’Institut Supérieur pour le Développement Rural (ISDR) au point de fermer ou délocaliser suite au manque d’étudiants à Fizi (Bernard Akili/RC Muungano)

Dans le territoire de Fizi, l’Institut Supérieur pour le Développement Communautaire (ISDR) menace de fermer ses portes. En lançant un cri d’alarme le mardi 26 septembre 2017, le Directeur Général de cet alma mater situé à Fizi centre Edmond Ngelelo, affirme qu’à chaque année académique, l’effectif  ne fait que décroitre. Pour l’année académique 2017-2018, il n’y a que 40 étudiants, toutes les facultés confondues. Pour le DG Ngelelo, la pauvreté et le faible pouvoir d’achat faible de la population sont parmi les causes de ce manque d’étudiants.

Reportage de la radio Communautaire Muungano

Télécharger ce fichier

Lire

Kasai Oriental : Le secretaire execufit provincial de la CENI sensibilise les mouvements associatifs féminins pour une participation massive au processus d’enrôlement (Diane Cibola/Radio Bwena Munutu)

L’écart entre les hommes et les femmes dans la participation au processus électoral s’est réduit au Kasaï-oriental. Propos du secrétaire exécutif provincial de la CENI Kasaï-oriental, Nicolas Kalambayi wa Kalambayi. Selon Nicolas Kalambayi le taux de participation de la femme à l’enrôlement est évalué à 48%, un taux élevé par rapport au résultat enregistré en 2011. Il l’a dit au cours de la journée d’échange organisée le samedi 2 septembre 2017, par l’Union des Femmes pour la Dignité Humaine, UFDH en sigle. L’activité s’est tenue au siège de la dynamique des femmes de la société civile dans la ville de Mbujimayi.

Reportage de la radio Bwena Muntu

Télécharger ce fichier

Lire

Kalemie : Les femmes journalistes et professionnels de médias dotées d’une association dénommée « Union des Femmes des Médias de Tanganyika,(UFEM) ». (Jacques Furahisha/Radio Kaoze).

La province de Tanganyika vient enfin de se doter une association regroupant les professionnels de médias de sexe féminin. Dans une réunion tenue le samedi 02 septembre 2017 à la Radio Kaoze, la gente féminine des professionnels de médias ont élu madame Josaphat Marquis Lutumba comme présidente de ce qu’il faut appeler désormais « Union des femmes des Médias de Tanganyika ». Cette Ufem est constituée de 6 membres pour un mandat de 6 mois.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Province de Tanganyika : Plus de 250 femmes assistent à un atelier de 2 jours à Kalemie sur l’autonomisation de la femme (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Rendre une femme autonome, c’est l’objectif d’un atelier de 2 jours qui se tient du mercredi 23 à jeudi 24 aout 2017 à Kalemie. Initié et financé par l’honorable député national Vicky Katumwa, cet atelier a pour thématique l’autonomisation de la femme et l’auto-prise en charge familiale. Selon l’organisateur, après cet atelier des micro crédits seront donnés à ces femmes pour associer la théorie à la pratique. Signalons que les 205 participants viennent de Kalemie et de Kabimba.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café : « Les stratégies pour faire élire une femme au poste de gouverneur du Sud-Kivu » (Internews/UNPC)

La problématique sur la sous représentation des femmes dans les organes de décision continue à alimenter les débats. C’est le cas dans ce presse café organisé le mercredi 02 aout 2017 à Bukavu. En effet, après l’annonce de la CENI de l’organisation des élections de gouverneurs et leurs adjoint dans 11 provinces de la République Démocratique du Congo, le secrétariat exécutif de la CENI Sud-Kivu confirme le dépôt de 9 candidats en course mais aucune femme. D’où la pertinence de la thématique : « Quelle stratégie pour faire élire une femme au poste de gouverneur du Sud-Kivu ? »

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. Espérance Mawazo, Membre de l’Observatoire de la parité
  2. Rigobert Kabamba, Professeur à l’Université Officielle de Bukavu (UOB)
  3. Solange Lwashiga, Membres du Caucus des femmes pour la paix au Sud-Kivu
Lire

Kalemie : Avec l’appui de la déléguée provincial de l’UCOFEM, les organisations du membre du cadre permanent de concertation des femmes congolaises (CAFCO) ont procédé à la restitution des formations sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique (JM Lutumba, UCOFEM)

La représentante de la province du Tanganyika de l’Union Congolaise des Femmes de Médias (UCOFEM), madame Blanche, chef de service genre famille et enfants/Kalemie a organisé le vendredi 28 juillet 2017 à un atelier de restitution sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique et la participation aux débats politiques que le CAFCO avait organisé à Lubumbashi du 03 au 08 juillet 2017 pour 26 organisations féminines du Grand Katanga. A Kalemie, les femmes des mouvements associatifs ont répondu en nombre  pour partager leur expérience sur la thématique du jour. Signalons que l’activité de Lubumbashi a connu l’appui financier d’Internews au travers du projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue soutenu par le Département d’Etat américain.

Télécharger ce fichier

Lire

Kwilu : Les mouvements associatifs féminins sensibilisés sur la participation aux opérations électorales et à la résolution pacifique des conflits (Rolly Mukiaka/Bdd-ville)

La section politique de la Monusco a sensibilisé le mercredi 27 juillet 2017 les femmes de Kiwit et de Kenge sur la résolution pacifique des conflits et la promotion de droits de femmes liés au processus électoral. C’est dans ce cadre que les organisateurs ont estimé que la femme être une actrice de paix. De son coté, pour maitre Joelle Lobombo, facilitatrice dans cette campagne, s’est penché sur des questions juridiques pour la défense et la promotion des droits de la femme. Signalons qu’au terme de ces deux campagnes, deux comité des femmes pour la paix ont été installés.

Télécharger ce fichier

Lire

Sud-Kivu : La Fondation Panzi mène des enquêtes sur des cas de violence sexuelle basés sur le genre à Shabunda (Papy Mulingati/Radio Mutanga)

La fondation Panzi a initié du samedi 08 au dimanche 09 juillet 2017 une recherche sur les violences sexuelles basées sur le genre en territoire de Shabunda. Selon  le chercheur Ali Bitega, ces enquêtes vont permettre à la fondation d’envisager des interventions à Shabunda sur les questions d’accès à la justice. Cette activité a connu la participation de la société civile.

Reportage de la radio Mutanga

Télécharger ce fichier

Lire

Internews en RDC encourage les organisations féminines à se servir des résultats de l’étude menée par l’UCOFEM sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. (Ucofem et Internews-RDC)

L’Union Congolaise des Femmes de Médias, UCOFEM en sigle a organisé le vendredi 07 juillet 2017 dans la salle Yvonne Compère de l’hôtel Sultani, une séance de présentation des résultats de l’étude sur les freins à la participation politique des femmes en RDC, notamment en période électorale. Selon cette étude, les lois et les coutumes empechent les femmes de se lancer en politique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de deux programmes financés par l’USAID et la coopération Suisse et exécutés par Internews en RDC. Pour le directeur-Pays d’Internews-RDC, monsieur Karim Benard Dende,  sur base de cette étude, des organisations féminines peuvent faire des plaidoyers auprès notamment des décideurs pour accroitre la participation civique et politique des femmes au sein de la société congolaise. On l’écoute :

Télécharger ce fichier

Lire

UCOFEM : Les lois et les coutumes de la RDC parmi les causes qui freinent la participation politique de la femme congolaise. (Ucofem et Internews-RDC)

« La femme est sous représentée au niveau politique en RDC ». C’est un rappel  de l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) après l’étude qu’elle vient de mener sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. Elle a présenté ce vendredi 07 juillet 2017 à l’hôtel Sultani les résultats de cette étude devant un panel de plusieurs invités tant d’organisations nationales qu’internationales. Cette activité s’inscrit dans le cadre de deux programmes financés par l’USAID et la coopération Suisse et exécutés par Internews en RDC. Pour Anna Maimona, présidente de l’UCOFEM, les causes de la sous-représentation de la femme dans les sphères de décision sont plus d’ordres institutionnels et coutumiers. On l’écoute :

Télécharger ce fichier

Lire