Presse café : « Les stratégies pour faire élire une femme au poste de gouverneur du Sud-Kivu » (Internews/UNPC)

La problématique sur la sous représentation des femmes dans les organes de décision continue à alimenter les débats. C’est le cas dans ce presse café organisé le mercredi 02 aout 2017 à Bukavu. En effet, après l’annonce de la CENI de l’organisation des élections de gouverneurs et leurs adjoint dans 11 provinces de la République Démocratique du Congo, le secrétariat exécutif de la CENI Sud-Kivu confirme le dépôt de 9 candidats en course mais aucune femme. D’où la pertinence de la thématique : « Quelle stratégie pour faire élire une femme au poste de gouverneur du Sud-Kivu ? »

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. Espérance Mawazo, Membre de l’Observatoire de la parité
  2. Rigobert Kabamba, Professeur à l’Université Officielle de Bukavu (UOB)
  3. Solange Lwashiga, Membres du Caucus des femmes pour la paix au Sud-Kivu
Lire

Kalemie : Avec l’appui de la déléguée provincial de l’UCOFEM, les organisations du membre du cadre permanent de concertation des femmes congolaises (CAFCO) ont procédé à la restitution des formations sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique (JM Lutumba, UCOFEM)

La représentante de la province du Tanganyika de l’Union Congolaise des Femmes de Médias (UCOFEM), madame Blanche, chef de service genre famille et enfants/Kalemie a organisé le vendredi 28 juillet 2017 à un atelier de restitution sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique et la participation aux débats politiques que le CAFCO avait organisé à Lubumbashi du 03 au 08 juillet 2017 pour 26 organisations féminines du Grand Katanga. A Kalemie, les femmes des mouvements associatifs ont répondu en nombre  pour partager leur expérience sur la thématique du jour. Signalons que l’activité de Lubumbashi a connu l’appui financier d’Internews au travers du projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue soutenu par le Département d’Etat américain.

Télécharger ce fichier

Lire

Kwilu : Les mouvements associatifs féminins sensibilisés sur la participation aux opérations électorales et à la résolution pacifique des conflits (Rolly Mukiaka/Bdd-ville)

La section politique de la Monusco a sensibilisé le mercredi 27 juillet 2017 les femmes de Kiwit et de Kenge sur la résolution pacifique des conflits et la promotion de droits de femmes liés au processus électoral. C’est dans ce cadre que les organisateurs ont estimé que la femme être une actrice de paix. De son coté, pour maitre Joelle Lobombo, facilitatrice dans cette campagne, s’est penché sur des questions juridiques pour la défense et la promotion des droits de la femme. Signalons qu’au terme de ces deux campagnes, deux comité des femmes pour la paix ont été installés.

Télécharger ce fichier

Lire

Sud-Kivu : La Fondation Panzi mène des enquêtes sur des cas de violence sexuelle basés sur le genre à Shabunda (Papy Mulingati/Radio Mutanga)

La fondation Panzi a initié du samedi 08 au dimanche 09 juillet 2017 une recherche sur les violences sexuelles basées sur le genre en territoire de Shabunda. Selon  le chercheur Ali Bitega, ces enquêtes vont permettre à la fondation d’envisager des interventions à Shabunda sur les questions d’accès à la justice. Cette activité a connu la participation de la société civile.

Reportage de la radio Mutanga

Télécharger ce fichier

Lire

Internews en RDC encourage les organisations féminines à se servir des résultats de l’étude menée par l’UCOFEM sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. (Ucofem et Internews-RDC)

L’Union Congolaise des Femmes de Médias, UCOFEM en sigle a organisé le vendredi 07 juillet 2017 dans la salle Yvonne Compère de l’hôtel Sultani, une séance de présentation des résultats de l’étude sur les freins à la participation politique des femmes en RDC, notamment en période électorale. Selon cette étude, les lois et les coutumes empechent les femmes de se lancer en politique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de deux programmes financés par l’USAID et la coopération Suisse et exécutés par Internews en RDC. Pour le directeur-Pays d’Internews-RDC, monsieur Karim Benard Dende,  sur base de cette étude, des organisations féminines peuvent faire des plaidoyers auprès notamment des décideurs pour accroitre la participation civique et politique des femmes au sein de la société congolaise. On l’écoute :

Télécharger ce fichier

Lire

UCOFEM : Les lois et les coutumes de la RDC parmi les causes qui freinent la participation politique de la femme congolaise. (Ucofem et Internews-RDC)

« La femme est sous représentée au niveau politique en RDC ». C’est un rappel  de l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) après l’étude qu’elle vient de mener sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. Elle a présenté ce vendredi 07 juillet 2017 à l’hôtel Sultani les résultats de cette étude devant un panel de plusieurs invités tant d’organisations nationales qu’internationales. Cette activité s’inscrit dans le cadre de deux programmes financés par l’USAID et la coopération Suisse et exécutés par Internews en RDC. Pour Anna Maimona, présidente de l’UCOFEM, les causes de la sous-représentation de la femme dans les sphères de décision sont plus d’ordres institutionnels et coutumiers. On l’écoute :

Télécharger ce fichier

Lire

Kalemie : Le réseau des femmes journalistes de Tanganyika plaide pour une représentation équitable et la promotion du genre dans les médias (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Un réseau de femmes journalistes est en gestation dans la province du Tanganyika. En effet, dans une réunion tenue le mercredi 28 juin 2017 à Kalemie, plusieurs femmes professionnels de médias se sont retrouvés pour mettre en place un cadre où les femmes journalistes pour se retrouver régulièrement dans le but de parler des problèmes qui concernent les femmes dans leur profession. Pour Nelly Ngungwa, une participante à la réunion, le but de leur réseau sera de lutter pour représentation équitable des femmes dans les médias et faire la promotion du genre.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Kananga : Sur 54 journalistes reconnus par l’UNPC, il n’y a que 9 femmes. (Elysée Lusamba)

A l’approche de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 03 mai de chaque année, les femmes des médias dénoncent la faible représentativité des femmes aux postes de décision et le nombre reduit des femmes dans les médias à Kananga.   Sur 54 journalistes reconnus par l’Union nationale de Presse du Congo (UNPC) à Kananga, on ne compte que 9 femmes. Dans la dizaine de médias établie dans la province, seule une entreprise médiatique est dirigée par une femme. Selon elles, les managers de médias ne tiennent pas compte des compétences pour les promotions ou embauches dans les structures de presse de cette province. Pour la directrice provinciale de l’Union Congolaise des femmes de Media (UCOFEM), Dauphine Malu, il s’agit d’une injustice liée à certaines pesanteurs culturelles. Pour le directeur de la Radio Kasaï Horizon, Edouard Diyo, la faute revient aux femmes elles-mêmes qui ne s’impliquent pas assez dans ce métier. (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Reportage de la radio Diku Dietu
Télécharger ce fichier

Lire

Bukavu : 13 journalistes du Nord-et Sud-Kivu échangent sur la thématique : « Journalisme sensible au genre et participation de la femme aux débats démocratiques ».

Un atelier de 4 jours sur le « journalisme sensible au genre et participation de la femme aux débats démocratiques » a débuté ce 24 avril au Centre de Ressources et de Formation des Médias à Bukavu. 13 journalistes  décortiquent des aspects relatifs notamment aux inégalités liées au genre, stéréotypes liés au genre et le rôle des médias dans la promotion du genre. Ils devront, à la fin de cette formation, prouver la compréhension de ces notions acquises à travers des reportages de terrain. Ces journalistes, du Nord Kivu et Sud Kivu, viennent  de radios communautaires, publiques et commerciales. Cette formation rentre dans les activités du Projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue (WDD) financé par le Département d’Etat Américain et mise en œuvre par Internews. Après Bukavu, 39 autres journalistes de 11 provinces vont partager leur expérience sur cette  thématique au courant du mois de mai à Lubumbashi, Mbuji Mayi et Kinshasa.  Madame Noëmie KILEMBE, coordinatrice de ce Projet, revient sur les objectifs de ces ateliers.

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café: « Quel rôle les femmes peuvent-elles jouer dans le processus de résolution pacifique des conflits au Nord-Kivu ? »

Cette question était le centre d’intérêt d’un café presse organisé le 25 mars 2017 à Goma par Internews en RDC, le collectif des radios communautaires du Nord-Kivu (CORACON) et l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM)  dans le cadre du programme de développement du secteur des médias en RDC (PDSM), financé par l’USAID avec un fond complémentaire de la coopération Suisse. La majorité des participants a reconnu le rôle important que les femmes du Nord-Kivu jouent déjà dans la prévention et le règlement des conflits et dans la consolidation de la paix dans cette province. Certains ont cependant  souligné que les autorités politico locales n’impliquent pas encore assez la femme aux décisions prises en vue de la prévention et du règlement des différends. Pour ce deuxième camp, il importe que les femmes participent sur un pied d’égalité à tous les efforts visant à maintenir et à promouvoir la paix et la sécurité, qu’elles y soient pleinement associées, et qu’elles participent davantage. Christophe Tocco, directeur de la mission bilatérale de l’USAID/RDC et le bureau régional de l’Afrique centrale, Karim Bénard Dende, directeur pays d’Internews en RDC étaient présents à cette rencontre, ainsi que les panelistes suivant :
1. Edgard Mahungu : Porte-parole Ministre provincial de la communication
2. Germaine Kigwene : Coordonnatrice de Congo Peace network
3. Thomas d’Aquin Muiti : Président de la Société civile Nord-Kivu
4. Florance Kavira : Vice-présidente de l’Union Congolaise des femmes des médias/Nord-Kivu(UCOFEM)

 

Télécharger ce fichier

Lire