Presse-café: « Loi sur les ASBL : pour bien comprendre les réformes proposées »(Voxcongo et Internews)

Lire

Presse-café Voxcongo : « Loi sur les ASBL : pour bien comprendre les réformes proposées », le thème traité le mercredi 27 décembre 2017 au Centre des Ressources des Médias(CRM) situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Cette activité est  organisé par voxcongo en appui avec Internews-RDC devant un auditoire composé des journalistes et des acteurs de la société civile.

Le contexte  de loi modifiant et complétant la loi N°004/2001 du 21 juillet 2001 sur les dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d’utilité publique a été déposé à l’Assemblée nationale depuis le 5 octobre 2017. Initié par le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, il est décrié par la société civile qui le trouve liberticide.
Dans son exposé de motif, ce projet de loi précise que les enquêtes menées notamment par le Secrétariat Général à la Justice, l’Agence Nationale des Renseignements et la Direction des cultes et Associations, 3569 ASBL de droits congolais et de droits étrangers sont dépourvues de personnalité juridique. Par conséquent, il leur sera interdit de fonctionner.
On peut notamment lire dans l’article 15bis de ce projet de loi que sous peine de nullité, l’ASBL est tenue de déclarer par écrit au ministre de la justice, avec copie au ministre des finances, dans les 8 jours à dater de la réception, l’origine de tout fonds d’au moins 5000 USD.
Les ONG internationales sont également visées. Si le projet de loi passe, il leur sera interdit d’exercer une activité politique. Sous peine d’interdiction d’exercer leurs activités en RDC, les ONG internationales ne pourront solliciter, recevoir, accepter ou agréer des dons d’un pays étrangers, qu’après avoir préalablement informé le Premier ministre.

Panélistes:

  • RIgo GENE, Sécretaire Général du conseil national des ONG;
  • Maître George KAPIAMBA, ACAJ

Open Media Fund : L’apprentissage des métiers chez les jeunes, swahili(Richard Kirimba/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Les jeunes encouragent l’entreprenariat, l’apprentissage des métiers et dénoncent l’absence d’un système de l’Etat à employer les jeunes. Ils condamnent aussi le critère qui exige de l’expérience à qui veut postuler à un emploi (par ex avoir de l’expérience de 5 ans). Pour eux, ceci est une façon de réduire les chances des jeunes à accéder à l’emploi.

Open Media Fund : La contribution de la femme au processus électoral, swahili(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Dans ce débat produit avec une femme ambitieuse, qui rêve être un jour une femme député soit au niveau national ou provincial. Cela dans le but de plaider les causes des femmes dans le territoire de Beni longtemps meurtries par les affres des groupes armés. Elle ne redoute pas les compétences des femmes dans la communauté.

 

Open Media Fund : L’apport de la jeunesse dans le développement du territoire d’Oicha,Swahili(Richard Kirimba/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Les jeunes étudiants constatent que les réalisations des dirigeants du pays sont insuffisantes par rapport aux attentes de la population. L’alternance au pouvoir peut y apporter un changement, croient ces jeunes gens

Open Media Fund : Discrimination et Inégalités scolaires chez les handicapés(Swahili/Radio Moto Oicha)

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».
Les personnes avec handicaps échangent sur leur scolarisation. Ils dénoncent la discrimination et inégalités scolaires dont ils ont toujours été victimes dans leurs familles et leurs environnement. Certains parents inscrivent à l’école les enfants valides et laissent à la maison les handicapés, indiquent-ils.

Open Media Fund : La sensibilisation des jeunes par les jeunes sur l’importance de la carte d’électeur(Swahili/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Ce débat parle des échanges des jeunes sur l’importance d’être détenteur d’une carte sur plus en ce qui concerne le nouveau majeur. Les jeunes élèves de l’institut Monseigneur Kahongya à Oicha sensibilisent les autres jeunes sur l’importance de la carte d’électeur. Elle est notamment une pièce d’identité pour tout congolais, une autorisation à voter et à se faire voter, reconnaissent ces jeunes élèves. Soucieux de voter pour la première fois, ils espèrent trouver des candidats dont le profil va permettre la promotion de la paix et du développement.

 

Open Media Fund : La situation socio-sécuritaire chez les personnes vivants avec handicaps à Beni(Swahili/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

« La question soulevée dans ce débat est celui de faire l’étude sur l’état socio-sécuritaire. »Les personnes vivants avec handicaps analysent la situation socio-sécuritaire dans la région de Béni. Ces derniers demandent à l’Etat congolais de monter des stratégies de protection de personnes vivant avec handicaps en cas des guerres comme elles sont les plus touchées. Toutefois, ces vulnérables demandent au gouvernement congolais de mettre fin à la guerre dans la région de Béni.

 

Kalemie : Renforcement des capacités des enseignants des écoles technique de kalemie, Kabimba et de Nyemba.(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

L’Inspection provincial de l’enseignement secondaire du Tanganyika a organisé du 14 au 16 décembre 2017 un atelier. Cette formation de renforcement des capacités avait pour objectif d’équiper les participants des connaissances solides pour leur tour à former  les encadreurs comme futur cadre de la société. les bénéficiaires de cet atelier sont les enseignants des écoles de l’option technique de kalemie, des enseignants de kabimba et de Nyemba. Cet atelier est organisé suite après quelques défis observé sur les enseignements des écoles techniques de la place. Signalons que les détenteurs des connaissances ont une mission délicat sur le comportement désirable dans la société.
 

Open Media Fund : La participation des pygmées d’Oicha à l’enrôlement(Jackson Muhindo/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Sept pygmées dont 6 femmes vivant dans leur campement à Oicha parlent de leur participation au processus d’enrôlement de février 2017 dans leur territoire. Ils relèvent les avantages d’avoir sa carte d’électeur, on est électeur et éligible.

 

Open Media Fund : Les personnes vivants avec handicaps font l’analyse sur le processus électoral(Swahili/Radio Moto Oicha)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Les personnes vivants avec handicaps analysent les processus électoral en République Démocratique du Congo dans tous ses aspects.Ces derniers font leurs analyses sur la tenue de ce  processus électoral en RDC. Pour elles, seules les élections pourront apporter un changement positif dans le pays. C’est pourquoi elles appellent la CENI d’organiser vite les élections.