Kolwezi : Plus de 500 membres de la Linapedho en formation sur la résolution pacifique des conflits. (Sabbin Morisho)

Lire

Cet atelier sur la « résolution pacifique des conflits » a regroupé à Kolwezi plus de 500 défenseurs judicaires et activistes des droits de l’Homme membres de la Ligue Nationale Paysanne de Droit de l’Homme (LINAPEDHO). Du 02 au 04 mai 2017, les participants ont ainsi partagé leurs expériences sur les voies et moyens de régler un conflit de manière apaisée. Ils ont à cet effet abordé avec les facilitateurs de cet atelier les différentes manières de résoudre un conflit devant les juridictions civiles, militaires, et hors tribunaux. (Sabbin Morisho/RCK-Kolwezi)

reportage de la rck Kolwezi
Télécharger ce fichier

Lualaba : Des médecins sans prime de risque depuis janvier 2017. (Sabbin Morisho)

Lire

Une dizaine de médecins de la province de Lualaba privé de leur prime de risque depuis plus de 4 mois. Selon le président provincial du Syndicat National des Médecins (SYNAMED-LUALABA), , ils ont été retirés sans explication de la liste de paie des médecins  au niveau national depuis le debut de cette année. Dr. Patrick Tshinawej deplore   l’augmentation du nombre des médécins qui n’ont pas de prime de risque en province de Lualaba. Selon lui, avant cette nouvelle diminution,  sur 280 médecins que compte le Lualaba, seuls 80 étaient regulièrement remunérés.  Lui et certains membres du SYNAMED-LUALABA  se sont reunis le jeudi 04 mai 2017 en vue de mettre en place des mécanismes pour permette aux médecins impayés de recouvrer leur droit. (Sabbin Morisho/RCK-Kolwezi)

 

Reportage de la radio Rck Kolwezi

télécharger ce fichier

Tanganyika : Le député national Zoé Kabila prend en charge les frais de participation à l’épreuve de dissertation 2017 de tous les finalistes du secondaire du territoire de Manono. (Trio Banze)

Lire

Zoé Kabila a payé les frais de participation à l’épreuve de dissertation 2017 pour tous les élèves finalistes du secondaire de deux sous division de Manono. Cette information est confirmée par  l’inspecteur Chef de pool du secondaire, monsieur Apollinaire Kwange. Selon lui, ce geste de Zoé Kabila, élu du territoire de Manono est un soutien  financier aux parents et aux élèves  pour soulager tant soit peu les moments difficiles que la population de ce territoire traverse. (Trio Banze/Radio Kaoze)

Reportage de la radio Manono

Télécharger ce fichier

Kalemie : Plus de 13 200 élèves attendus pour l’épreuve de dissertation sur l’ensemble de la province du Tanganyika (Jacques Furahisha)

Lire

C’est le gouverneur de la province du Tanganyika, Richard Ngoy Kitangala qui a procédé le mardi 02 mai 2017 au lancement de l’épreuve de dissertation. Ce coup d’envoie a été donné en présence des autorités politico-administratives, ainsi que tous les partenaires du système éducatif de la province. Sur 33 centres dont 8 dans la ville de Kalemie, la province éducationnelle de Tanganyika attend au total environs 13 276 élèves dont 3577 pour la ville de Kalemie. Selon quelques élèves, les questions de l’épreuve étaient abordables.

Reportage de la radio kaoze

Télécharger ce fichier

Tanganyika : L’école primaire EPAF de Kalemie occupée par des familles de déplacés en provenance des villages environnants la ville. (Jacques Furahisha)

Lire

Ces déplacés  sont installés dans les salles de classe de l’EP. EPAF depuis le  lundi 01 mai 2017. Ils ont fuit des nouveaux combats qui ont éclaté entre Pygmées et bantous à  Tabac Congo, Kimbondo, kahengele, Musoshi et Kasambondo, des villages situés en péripherie de Kalémie.   Le gouverneur de la province du Tanganyika, Richard Kitangala a ordonné que ces nouveaux déplacés quittent les installations de l’EP. EPAF et soient conduits dans les différents camps prévus pour leur accueille. Cette nouvelle vague de déplacés arrive au moment où  l’hôtel de ville de Kalemie enregistre des anciens déplacés pour les rapatrier dans leurs villages respectifs.

Reportage de la radio Kaoze
Télécharger ce fichier

Kananga : Sur 54 journalistes reconnus par l’UNPC, il n’y a que 9 femmes. (Elysée Lusamba)

Lire

A l’approche de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 03 mai de chaque année, les femmes des médias dénoncent la faible représentativité des femmes aux postes de décision et le nombre reduit des femmes dans les médias à Kananga.   Sur 54 journalistes reconnus par l’Union nationale de Presse du Congo (UNPC) à Kananga, on ne compte que 9 femmes. Dans la dizaine de médias établie dans la province, seule une entreprise médiatique est dirigée par une femme. Selon elles, les managers de médias ne tiennent pas compte des compétences pour les promotions ou embauches dans les structures de presse de cette province. Pour la directrice provinciale de l’Union Congolaise des femmes de Media (UCOFEM), Dauphine Malu, il s’agit d’une injustice liée à certaines pesanteurs culturelles. Pour le directeur de la Radio Kasaï Horizon, Edouard Diyo, la faute revient aux femmes elles-mêmes qui ne s’impliquent pas assez dans ce métier. (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Reportage de la radio Diku Dietu
Télécharger ce fichier

Les enseignants du Kasai central ont grand besoin d’une formation en gestion de stress en milieu scolaire après les tuéries enregistrées dans cette zone. (Elysée Lusamba)

Lire

Les affrontements meurtriers entre miliciens de Kamwina Sanpu et les FARDC depuis 2016 portent un coup sur l’éducation des enfants. Cette inquiétude est de Pierre Tshilenge, psychologue et doyen de la faculté de psychologie à l’université Simon Kimbangu de Kananga  dans la province du Kasai central. Il s’est adressé à ce sujet à la presse le mardi 02 avril 2017. Selon lui, les atrocités vécues du fait de ces conflits armés ont des conséquences néfastes  sur le comportement des enfants. Pierre Tshilenge propose que les enseignants soient  outillés en gestion de stress en milieu scolaire. Pour lui, les proffessionnels de la craie doivent apprendre à identifier les signes de traumatismes chez les élèves et à orienter les victimes vers les structures spécialisées. (Elysée Lusamba/radio Diku Dietu).

 

 

Reportage de la radio Diku Dietu
Télécharger ce fichier

Kwilu : Plus de 2,5 millions de personnes attendues pour l’opération d’enrôlement des électeurs lancée à Bandundu-ville le 30 avril 2017 (Rolly Mukiaka)

Lire

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Corneille Nanga a procédé le dimanche 30 avril 2017 au lancement des opérations d’enrôlement des électeurs dans la province du Kwilu.  L’honorable député national Papy Nyango est le premier citoyen a avoir obtenu sa carte d’électeur à Bandundu ville. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des notables, membres de la Monusco, la société civile et autres personnalités politico administratives du Kwilu. Selon le Président de la CENI, plus de 2,5 millions d’électeurs sont attendus sur l’ensemble de la province. Une nouvelle bien accueillie par des milliers d’électeurs venus assister au lancement de ladite opération.

Télécharger ce fichier

Sud-Kivu : Fête du travail, l’intersyndicat des travailleurs exige des meilleures conditions de travail et des emplois pour les jeunes diplomés. (Patrick Kahondwa)

Lire

Les travailleurs de la ville de Bukavu se sont donnés rendez-vous le lundi 01 mai 2017, journée internationale du travail, dans la salle Concordia à la Cathédrale notre dame de la paix. Objectif : passer au peigne fin les problèmes des fonctionnaires du Sud-Kivu.  Selon le président de l’intersyndical de la province Padiri Lugano Kyalumba, il est temps que l’Etat réajuste les salaires et s’occupe du bien être des travailleurs.  Présent à la cérémonie, le gouverneur de la province Marcelin Tshisambo a encouragé les fonctionnaires au travail. Il a en outre annoncé que des réflexions sont en cours pour mettre en place des mécanismes permettant aux étudiants de trouver du travail après leurs études. (Patrick Kahondwa/Radio ISDR)

Reportage de la radio Isdr

Télécharger ce fichier

Tanganyika : Une nouvelle vague de déplacés s’installe à Kalemie. (Jacques Furahisha)

Lire

De centaines de déplacés des conflits entre pygmées et bantous dans les villages environnants Kalemie continuent à envahir cette ville. Le dimanche 30 avril 2017, plusieurs déplacés ont notamment occupé des terrains de football de certaines écoles de Kalemie. Selon les dernières informations, les pygmées et les bantous s’affrontent à nouveau dans les villages de Lukwangulo, Katolo, Musoshi, Banga pour ne citer que ceux-là. Cette situation vient freiner les efforts du gouvernement provincial de commencer à rapatrier les déplacés dans leurs villages respectifs. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Reportage de la radio Kaoze
Télécharger ce fichier