Nord-Kivu: Six jeunes blessés, bureau du quartier Paida saccagé tel est le bilan d’une altercation entre la population, la Police et les Fardc à PAIDA et à Rwangoma. (Alphonse VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

Six jeunes blessés, le bureau du quartier Paida saccagé; c’est le bilan de l’altercation qui avait eu entre la population, la Police Nationale Congolaise et les Forces Armées de la RDC à Paida et à Rwangoma. A cela, s’ajoute 2 ambulances attaquées et caillassées la soirée de mardi 01 mai 2018. Tout est parti de l’assassinat par balle de monsieur Kambale Mavwe par un homme en uniforme incontrôlé autour de 16 heures trente, heure locale. Paida et Rwangoma sont 2 quartiers voisins situés à l’est de la ville de BENI.

Le médecin directeur de l’hôpital général de référence de BENI condamne l’attaque des ambulances, Docteur Michel Kasereka Tosalisana, au micro de Vikongo Alphonse.

Nord-Kivu: Les récentes ordonnances présidentielles  révoquant 200 magistrats ont renforcé le problème de sous-effectif dans les tribunaux de Butembo et Lubero. (Alkavis VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

174 magistrats ont été révoqués, 70 démis d’office, 12 relevés de manière anticipée, deux autres magistrats ont démissionné volontairement et un a été mis à la retraite. Tel est le nombre ayant trait aux récentes ordonnances présidentielles signées le 14 avril 2018 qui ont aussi concernés deux magistrats de Butembo-Lubero.

Il s’agit de: Kwete Jérémie du Tribunal de grande instance de Butembo et  Emimbu Muyanzi Cyprien  du Tribunal de paix de Lubero. Le procureur de la République près  le Tribunal de grande instance de Butembo, le magistrat Vallery Muali Lumadia indique que ces renvois  vont amplifier le sous-effectif des magistrats dans plusieurs juridictions tout comme à Butembo.  Il est au micro d’Alkavis VIKONGO.

Nord-Kivu: La société civile de LUBERO demande au gouvernement de la RDC d’éradiquer les groupes armés dans ce territoire (Alphonse Vikongo/Radio Muungano)

Lire

La société civile de LUBERO demande au gouvernement de la RDC d’éradiquer les groupes armés dans ce territoire. Sans minimiser les efforts des FARDC sur place, cette structure indique que l’axe KASUGHO-KAGHERI-BUNYATENGE et l’axe KIVALE-KIGHALE-KILAU ; la présence et l’activisme des miliciens MAI MAI s’y font remarquées. Pire encore,  ces inciviques y ont déjà institués des impôts et taxes insupportables par certains compatriotes qui ont jugés mieux d’abandonner leurs domiciles et devenir déplacés dans des agglomérations plus ou moins sécurisées. Dans une interview  exclusive ce jeudi 29-03-2018, Georges KATSONGO Président de cette structure s’est confié à VIKONGO Alphonse on l’écoute.

Province du Kwilu : Mise en œuvre du projet d’agroforesterie pour palier à l’insuffisance alimentaire à Gungu (Adelin Nkwey/Radio Nsemo)

Lire

Le territoire de Gungu apparait comme propice pour les activités d’agroforesterie. C’est dans ce cadre que l’Union européenne a financé un certain nombre des projets des paysans pour une autosuffisance alimentaire. Dans une itinérance effectuée le lundi 23 octobre 2017, la radio Nsemo d’Idiofa a surpris quelques cultivateurs locaux entrain de soutenir  les revenus familiaux.

Interview de la radio Idiofa

Télécharger ce fichier

Kalemie : Avec l’appui de la déléguée provincial de l’UCOFEM, les organisations du membre du cadre permanent de concertation des femmes congolaises (CAFCO) ont procédé à la restitution des formations sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique (JM Lutumba, UCOFEM)

Lire

La représentante de la province du Tanganyika de l’Union Congolaise des Femmes de Médias (UCOFEM), madame Blanche, chef de service genre famille et enfants/Kalemie a organisé le vendredi 28 juillet 2017 à un atelier de restitution sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique et la participation aux débats politiques que le CAFCO avait organisé à Lubumbashi du 03 au 08 juillet 2017 pour 26 organisations féminines du Grand Katanga. A Kalemie, les femmes des mouvements associatifs ont répondu en nombre  pour partager leur expérience sur la thématique du jour. Signalons que l’activité de Lubumbashi a connu l’appui financier d’Internews au travers du projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue soutenu par le Département d’Etat américain.

Télécharger ce fichier

Goma : le satisfécit du formateur et des participants à la cloture de la formation des journalistes sur la couverture de l’information électorale (Florence Makalikali/Goma)

Lire

L’atelier de formation sur la couverture de l’information électorale s’est clôture le mardi 25 juillet 2017 à Goma. Au total, 16 journalistes venus des provinces de la Tshopo, du Tanganyika, et du Nord-Kivu ont renforcé leur capacité sur des notions techniques et juridiques du processus électoral. Les participants comme le formateur principal se félicitent non seulement du déroulement de la formation mais surtout de l’application et du comportement durant toute la durée de la formation.

Télécharger ce fichier

Lubumbashi : Le secrétaire exécutif de la CENI-Haut Katanga appelle les journalistes à cerner et comprendre le processus électoral pour une bonne sensibilisation (Théodore Sapu et Internews)

Lire

Les journalistes des radios partenaires au programme de développement du secteur des médias en RDC (PDSM)  invités à faire la distinction entre une information traditionnelle et une information électorale. Cette recommandation est de madame  le secrétaire exécutif provincial de la CENI –province du haut Katanga madame Mymy Fabienne Mukulumoya.  Elle s’est entretenue avec ces journalistes des radios communautaires venus de plusieurs provinces qui composaient l’ancien Katanga ce lundi 24 juillet 2017. C’était lors d’un atelier de formation sur la couverture médiatique de l’information électorale, organisé à Lubumbashi par Internews en RDC avec des fonds de l’USAID.  Dans son exposé, madame Mymy Fabienne a mis l’accent sur Les enjeux du processus électoral en cours en RDC.

 

Télécharger ce fichier

Presse café : « La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant : Rôle des medias et autorités locales  » (Internews et Rateproka)

Lire
« La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant ; rôle des médias et autorités locales », est le thème du café presse  qui s’est tenu le 12 mai à Mbujimayi.  L’activité a été organisée par le Réseau des Radios Associatives et Télévision de Proximité du Kasaï- Oriental (RATEPROKA) en partenariat avec  INTERNEWS en RDC.
Ce Café de presse avait pour but de sensibiliser les autorités locales sur leurs rôles et responsabilités concernant le droit du public à l’information et la liberté de la presse d’une part et, d’autre part amener les médias à la prise de conscience et au professionnalisme dans la gestion des informations.
Ce café presse s’est tenu dans un contexte  marqué par plusieurs atteintes au droit des journalistes du Kasaï Oriental d’informer la population sur la profonde crise politique et sécuritaire qui  secoue cette province. Le gouverneur de cette province Alphonse Ngoy Kasanji, a notamment ordonné la suspension des émissions de débats politiques et la diffusion des informations sur le phénomène KAMUINA NSAPU au Kasaï Oriental. 65 personnes dont des journalistes, membres des organisations de la société civile et des autorités locales ont pris part à ce café de presse.

Emission animée par  Emmanuel Kalonji de la Rtf/Mbj

 

Panélistes :
1.      Baba Isaac KALONJI, Journaliste indépendant et Doyen dans la profession
2.      Isaac Lambert MBUYI KANA, Coordonnateur de l’OMEC ;
3.      Guylain BANZA, Coordonnateur Provincial du CSAC ;
4.      Clément CIDIBI, Chef de Division Provinciale de Communication et Médias

Bukavu : 13 journalistes du Nord-et Sud-Kivu échangent sur la thématique : « Journalisme sensible au genre et participation de la femme aux débats démocratiques ».

Lire

Un atelier de 4 jours sur le « journalisme sensible au genre et participation de la femme aux débats démocratiques » a débuté ce 24 avril au Centre de Ressources et de Formation des Médias à Bukavu. 13 journalistes  décortiquent des aspects relatifs notamment aux inégalités liées au genre, stéréotypes liés au genre et le rôle des médias dans la promotion du genre. Ils devront, à la fin de cette formation, prouver la compréhension de ces notions acquises à travers des reportages de terrain. Ces journalistes, du Nord Kivu et Sud Kivu, viennent  de radios communautaires, publiques et commerciales. Cette formation rentre dans les activités du Projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue (WDD) financé par le Département d’Etat Américain et mise en œuvre par Internews. Après Bukavu, 39 autres journalistes de 11 provinces vont partager leur expérience sur cette  thématique au courant du mois de mai à Lubumbashi, Mbuji Mayi et Kinshasa.  Madame Noëmie KILEMBE, coordinatrice de ce Projet, revient sur les objectifs de ces ateliers.

Télécharger ce fichier

Irène Mbombo, présidente de l’Ucofem-Kananga : « l’Ucofem est une structure à grande notoriété grâce aux activités de terrain et sensibilisation ».

Lire

L’absence d’une école de qualité en communication et en journalisme à Kananga freine la promotion du travail des femmes journalistes. Cette déclaration est de madame Irène Mbombo présidente de l’Ucofem Kasaï Centrale lors d’une interview tenue le vendredi 10 mars 2017. Selon la présidente de l’Ucofem et journaliste de son état, les conditions de travail ne contribuent pas à la visibilité de la femme dans les médias, malgré les avancées significatives enregistrées ces dernières années. Cependant, Irène Mbombo reconnait que sa structure a une grande notoriété sur l’ensemble de la province  grâce à la détermination des femmes  en ce qui concerne la sensibilisation et le travail de terrain.

 

Télécharger ce fichier