Dans la cité de Kalemie, le velo et le taxi moto sont les principaux moyens de transport en commun, cependant les chauffeurs se plaignent de mauvaise condition de travail

Lire

Dans la cité de Kalemie, les vélos et les motos sont les moyens les plus vieux pour le transport des personnes et de leur bien. Certains ont déjà fait plus de dix ans dans la profession. Ils se marient et gèrent leur ménage grâce à ce travail. C’est le cas de Muteba qui est dans cette profession. il se plaint chaque soir de douleur lombaire. Dans un entretien avec Alain Mangobo, journaliste à la radio Kaoze du lundi 26 septembre 2016, Muteba affirme que le soir il peut faire une recette se 1500 fc.

 

Magazine de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Dans la province de l’Equateur, les enfants reporters apprennent les notions de base sur les techniques journalistiques de production des émissions

Lire

Les enfants reporters de la province de l’Equateur apprennent les techniques journalistiques de production des émissions. Au cours d’un ateliers organisé par l’Unicef/Mbandaka le 12 aout 2016, il était question pour ces journalistes de produire une émission sur l’allaitement maternel exclusif. C’est dans ce cadre qu’ils ont reçu monsieur Alphonse Makolo, Coordonnateur Pronanut section Mbandaka. La production s’est déroulée au studio de la radio Mwana à Mbandaka sous la supervision du journaliste Peter Gbiako.

Magazine de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Dans la ville de Kalemie, le rétablissement du courant induit la reprise des activités génératrices de recette

Lire

Après plus de 4 semaines passées dans le noir, le courant a été rétabli au début du mois de juillet. Depuis, plusieurs activités lucratives apprennent à revivre. C’est le à Kisembwe, un milieu de référence de la ville de Kalemie. Kisebwe est aussi un lieu d’affaire où hommes d’affaires, vendeurs, acheteurs et badeaux se donnent rendez-vous. Les activités à Kisebwe se développent, c’est notamment le jeux de hasard, les salons de coiffures, etc. Kalemie vit les jours comme les nuits à la grande joie de ses habitants.

Magazine de la radio kaoze

Télécharger ce fichier

Kindu (Maniema): ouverture d’un 13ème centre de ressources pour les enseignants, financé dans le cadre du programme OPEQ de l’USAID

Lire

Le 19 juillet 2016 à Kindu (Maniema) était inauguré un Centre de ressources pour les enseignants parpar M. Djomba Omana, Ministre provincial de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, le Secrétaire général de l’enseignement primaire et secondaire du Ministère de l’Education Primaire et Secondaire, Christopher Tocco, directeur de la mission de l’agence américaine pour le développement international et le directeur régional de IRC (International Rescue Committee). Ce centre comprend entre autres un cyber café, une bibliothèque, une salle de réunion et de formation. Tour à tour, tous les intervenants ont demandé aux responsables de l’enseignement de bien gérer ce centre, le 13e que vient de construire IRC en République Démocratique du Congo dans le cadre du programme Opportunities for Equitable Access to Quality Basic Education (OPEQ) de l’USAID mis en oeuvre par IRC.

Ce magazine a été produit par l’Union des Radios Communautaires et Associatives du Maniema (URCAM) et Internews dans le cadre du Programme de Développement du Secteur des Médias, financé par USAID et mis en oeuvre par Internews. Un reportage TV a également été produit par l’URCAM: cliquer ici pour le voir.

 

Télécharger ce fichier

Les relais communautaires en formation sur la prise en charge psychosociale des victimes de viol à Uvira

Lire

Plus de 70 prestataires de services et relais communautaires ont suivi lundi  04 juillet 2016, une formation de prise en charge de victimes de viol à Uvira.  Cette formation consiste à outiller le personnel de santé sur les techniques appropriées pour venir en aide au victime de viol. Cette formation a pour objectif de donner des soins, de planifier le temps pour venir en aide aux victimes et surtout de bien accompagner les femmes victimes de viol à bien s’en sortir de traumatisme lié au viol. Organisée par la Fondation-Panzi, cette formation sera organisée dans plusieurs territoires du Sud-Kivu où les femmes sont victimes dont Lemera, le haut plateau de Minembwe.

Ce magazine est de la radio le Messager du peuple

Télécharger ce fichier

Dans le territoire d’Uvira, les autorités mettent en place des mécanismes pour combattre le banditisme urbain

Lire

La population d’Uvira appelle les autorités à trouver un moyen pour combattre le banditisme urbain. Ces actes de vandalisme se remarquent de plus en plus dans les endroits publics comme le marché du quartier Mulongwe, Kasenga et Kalimabenge, les écoles et autres terrain de football. Saisi de la situation, le commissaire de la police nationale congolaise confirme les faits. Wabenga Masumbuko affirme que les mesures de sécurité sont entrain de prise pour la sécurisation de personnes et de leur biens.

reportage de la radio le messager du peuple

Télécharger ce fichier

Dans le territoire d’Uvira, les hippopotames font des victimes par dizaine chaque mois depuis le début de l’année 2016

Lire

Les hippopotames font déjà plus de 5 tués et des champs dévastés dans le territoire d’Uvira. selon monsieur, Moise Nyangala, président fédéral des pécheurs, ces hippopotames en divagation sur le littoral du lac Tanganyika, ne laissent rien passer sur leur passage alors qu’ils sont protégés par la législation de le République Démocratique du Congo. Depuis le début de l’année 2016, plus de 8 pécheurs ont déjà fait les frais et  plusieurs champs ont été dévastés. Ces informations ont été confirmées par des cultivateurs de la cité.  De son coté, monsieur Jimmy Shakalonge, chef de la cellule de conservation de la nature affirme que toutes les dispositions sont prises prises pour la sécurité des personnes et de leurs biens. Cependant, il appelle les pécheurs de ne pas s’approcher à des zones réservées aux hippopotames pour brouter l’herbe et s’abreuver.

 

Reportage de la radio le messager du peuple

Télécharger ce fichier

Uvira : Un atelier de renforcement de capacité sur le rôle et la responsabilité des journalistes dans la communauté

Lire

Le responsable du bureau de Monusco-Uvira sensibilise sur le rôle et la responsabilité des journalistes dans une communauté. Dans un atelier tenu à Uvira la semaine du 16 au 22 mai 2016, la Monusco tient au renforcement de capacité en techniques  de journalisme. Dans son speech, le responsable de la Monusco-Uvira Oult Mouhamed interpelle le journaliste sur son rôle d’unificateur, de pacificateur et du créateur de la cohésion communautaire. Ainsi poursuit-il, par un journaliste doit être modéré, juste, objectif et équilibré  non seulement dans le traitement de l’information mais également dans sa conduite. Signalons que ce sont les journalistes de Fizi, Uvira et Kamanyola et ceux du territoire de Walungu qui ont pris part à cet atelier.

Panelistes :

  1.  Oult Mouhamed, responsable du bureau de la Monusco-Uvira
  2.  John Kakozi, journaliste à la radio-télé Impact
  3. Déogracias Abedi, Procureur du parquet de grande instance

 

Magazine de la radio le messager du peuple

Télécharger ce ficher

 

REMACPO – Kisangani: pour la journée mondiale de la liberté de la presse, un débat sur la situation de la liberté de la presse et l’indépendance des médias dans l’ex-Province Orientale

Lire

Pour la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, ce 3 mai 2016, le Réseau des Médias Associatifs et Communautaires de la Province Orientale a produit et diffusé une émission débat sur la situation de la liberté de la presse dans l’ancienne province.

Panelists:
M. Magloire BOLUNDA : Directeur de la radio Oped FM une radio privée éméttant à Kisangani
M. Ernest MUKULI : Coordonateur de l’ONG MEPAD (Médias pour la paix et la démocratie) une ONG qui milite pour les droits des journalistes; Rédacteur en chef du Journal MONGONGO
M. Alphonse MAHINDO : Professeur à l’université de Kisangani.

Magazine spécial Journée Internationale de la Liberté de la Presse, présentée par Zaina Kere Kere et Julie Sefu

Lire

Avec le soutien d’Internews, la journaliste Zaina Kere Kere a produit un magazine d’information sur la situation de la liberté de la presse en République Démocratique du Congo. Co-présentée par Zaina Kere Kere et Julie Sefu avec Jean-Louis Miassekwama d’Antenne A, l’émission revient sur la situation des journalistes à Kinshasa et à Bukavu avec des reportages sur Solange Lusiku (Le Souverain, Bukavu), Taïssi Baguka (Radio Maendeleo, Bukavu), Bijou Ndondji (RTVS1, Kinshasa), Emmanuel Badibanga (L’Avenir, Kinshasa), Freddy Mulumba (Le Potentiel, Kinshasa) et Charlie Bamungu, cadre dirigeante de CCTV à Kinshasa. Chantal Kanyimbo, rapporteur du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSAC) et Joseph Boucard Kasonga Tshilunde, président de l’UNPC, sont interviewés en plateau par Jean-Louis Miassekwama.

Cette émission a été diffusé le 3 mai 2016, sur Antenne A et Be One. Elle a également été diffusé sur les deux chaînes de télévision Antenne A et Be One: voir la vidéo sur YouTube.

Cette émission est libre de droits et peut être diffusée dans les radios communautaires qui le souhaitent.

Téléchargement: