Presse café : « Etat de lieu de l’application de l’accord du 31 décembre » (VoxCongo et Internews)

6 mois après la signature de l’accord dit du 31 décembre, il était important de faire une évaluation sur sa mise en application. Cette évaluation à mi parcours se justifie d’autant plus que c’est cet accord qui officialise la gestion consensuelle de l’exécutif entre le pouvoir, l’opposition et la société civile, il fixe notamment la tenue des élections présidentielles législatives et provinciales au plus tard le 31 décembre 2017 et institutionnalise le Conseil National de Suivi de l’Accord (CENSA) comme institution d’appui à la démocratie et actes des mesures de décrispation politique. C’est pour éclairer la lanterne de l’opinion sur cette problématique que VoxCongo et Internews ont mis autour d’une table, les signataires de cet accord.

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. François Nzekuye, majorité présidentielle
  2. Odette Banbadowa, Opposition politique
  3. Gérard Bisamu, CENCO
  4. Beau Paul Mupenda, Société civile
Lire

Beni : 26 mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes et minutions de guerre récupérées, bilan des affrontements entre les FARDC et les Mai mai à Kabasha (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

L’heure est au bilan après l’incursion samedi 17 juin 2017  des rebelles Maï-maï  à Kabasha, une localité à 30 km  de la ville de Beni.   Le commandant des opérations  sokola I à Beni, le général Falcy Kabwe a fait état ce jeudi 22 juin 2017 à Beni d’une vingtaine d’assaillants mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes lourdes de guerre récupérées, lors de ces affrontements. Il a parlé également de 3 morts et 4 blessés du coté des FARDC. Pour sa part, l’administrateur du territoire de Beni Amissi Kalinda affirme qu ‘à date la localité de Kabasha est sous contrôle des FARDC. Il  invite les habitants à regagner leurs maisons et  les jeunes à se désolidariser des forces négatives. Reportage de Florence Makalikali/Radio Moto Oicha.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

 

Lire

Nord-Kivu : le territoire de Beni sous menace d’une nouvelle rébellion (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Des bruits de bottes se font encore entendre dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu. Selon l’Administrateur du territoire Amisi Kalonda, plusieurs groupes armés viennent encore de mettre sur les routes la population des plusieurs villages dont Kabasha, kalunguta, Mataba, Maboya et Kivira. L’Administrateur Amisi appelle ces groupes armés à déposer les armes et aux miliciens de reprendre des activités civiles car, ajoute-t-il, les forces armées de la RDC, sont en alerte pour mettre hors d’état de nuire tout fauteur des troubles. La société civile approuve la démarche de l’Administrateur.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Tanganyika : Le président de l’assemblée provinciale et son questeur déchus de leurs fonctions suite à une motion de défiance (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Initiée par l’honorable député provincial Muganza Kayumba, la motion de défiance contre le président de l’assemblée provincial et son questeur a été adoptée par 13 députés sur les 24 que compte la chambre des représentants. le vote a eu lieu samedi 17 juin 207 à Kalemie. Les deux précités viennent de perdre leurs fonctions tout en restant membres simples de l’assemblée provinciale du Tanganyika. Ils sont accusés notamment de la me-gestion et  de manque de transparence.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Uvira : Après la menace de gréve initiée par la société civile lundi 12 juin, l’exécutif provincial lance les travaux de réhabilitation de la voirie (Elie Lambert Kalimbire/Radio Le messager du Peuple)

Les travaux de voirie urbaine ont repris le samedi 17 juin 2017 à Uvira. Cette relance a été annoncé lors d’un échange entre le gouverrneur du Sud-Kivu avec des habitants d’Uvira dans la salle polyvalente du territoire. Pour le gouverneur Marcellin Cishambo, les travaux avaient été suspendu pour cause de retard de décaissement de fonds. Selon lui plus de 900 milles dollars viennent d’être débloqué pour achever ces travaux. Signalons que la reprise de ces travaux  intervient après une journée ville morte organisée par la société civile le lundi 12 juin à uvira.

Reportage de la radio Le messager du Peuple

Télécharger ce fichier

 

Lire

Kananga : Plus de 90 miliciens Kamwina Nsapu dont 10 filles ont déposé les armes et regagné les FARDC. (Bernard Padikuba/RTCE)

Des miliciens KAMUINA NSAPU du quartier Salongo Muimba dans la commune de Nganza à Kananga ont déposée le mercredi 13 juin 2017 les effets de guerre à l’autorité provinciale du Kasai central. Au Total, 99 miliciens dont 10 femmes se sont présentés auprès des autorités provinciales comme pour dire, fini la guerre. Pour le chef de fil de cette bande, ils sont nombreux à vouloir abandonné la violence mais empêchés par certains chefs coutumiers. Pour le vice-gouverneur de la province, Justin Milonga, le geste posé par ces ex-kamwina nsapu est louable et mérite d’être soutenu. La cérémonie s’est déroulée devant les notables de la province.

Reportage de la radio RTCE

Télécharger ce fichier 

Lire

Sud-Kivu : les cités d’Uvira, de Luvungi et de la plaine de la Ruzizi dotées de l’éclairage public (Elie Lambert Kalembire/Radio Le messager du peuple)

Démarrage le mercredi 14 Juin à Uvira de l’opération d’installation de l’éclairage publique solaire sur la nationale n°5. Cette activité concerne également la cite de Luvungi et de toute la plaine de la Ruzizi. Jadis une place où les coupeurs de route et forces négatives opéraient pour semer l’insécurité, cette artères principales reliant le territoire d’Uvira au chef lieu de la province du Sud-Kivu à savoir Bukavu, l’éclairage permettra de mettre en déroute tous les semeurs de trouble opérant à cet endroit. Selon les information en notre possession, cette operation d’éclairage public est une initiative de l’honorable député national Luc MULIMBALIMBA sous le haut patronage du chef de l’Etat Joseph KABILA.

Reportage de la radio Le messager du peuple

Télécharger ce fichier

 

Lire

Kalemie : Les députés provinciaux exigent le départ du président de leur bureau suite à une mauvaise gouvernance. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

A l’assemblée provinciale de Tanganyika, le torchon brule entre le bureau de cette chambre et les autres députés provinciaux. Dans une motion initiée par l’honorable Mugannza Kayumba, le président du bureau s’illustre par la rétention sur les émoluments destinés à chaque député sans une raison valable. Ainsi, dans une motion incidentielle déposée lundi 05 juin 2017,  l’auteur de ladite motion exige carrément le départ du président de leur chambre. Cet avis n’est pas du gout des autres membres du bureau.

[/audio

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Le gouverneur Godel Kinyoka attendu devant l’assemblée provinciale du Kwilu ce vendredi 2 mai 2017. (Rolly Mukiaka, Bandundu-Ville)

Sauf imprévu, Gödel Kinyoka, gouverneur du Kwilu sera entendu par l’ensemble des députés de cette province  à la plénière de ce vendredi 2 mai 2017. Les organisations de la société civile ainsi que certains membres du législatif provincial réclament son départ à la tête de la province du Kwilu. C’est la société civile qui a ouvert le ballet en initiant la première une pétition contre la gestion calamiteuse du gouverneur. Ensuite, C’est l’adjoint du gouverneur qui a demandé de comptes à son chef lors de la réunion de sécurité de la province du lundi 22 mai. Réunion au cours de laquelle, selon des témoins, les deux hautes autorités de la province ont failli se bagarrer. Enfin, ça sera au tour de quatre députés provinciaux du Kwilu de déposer le mercredi 24 mai au bureau de l’assemblée provinciale, une motion de défiance contre le gouverneur. Tous accusent Gödel Kinyoka,  entre autres, de gestion opaque des ressources de la province.  Rolly Mukiaka  résume les griefs à l’encontre du gouverneur:


Télécharger ce fichier

Lire

Equateur : La société civile multiplie des actions de plaidoyer pour le limogeage du gouverneur Tony Cassius Bolamba. (Peter Gbiako)

Le cadre de concertation des organisations de la société civile de l’Equateur vient de clôturer la première phase des actions citoyennes menées pour  la destitution de  Mr Tony Cassius BOLAMBA au poste de  Gouverneur de cette province.  Il a organisé ce mercredi 10 mai un « sit in »  devant le bureau de l’assemblée provinciale de l’Equateur. Il a également déposé auprès dudit bureau un memo contenant les griefs retenus contre le  numéro un de la province. La société civile reproche au gouverneur BOLAMBA entre autres  le détournement des biens publics, la mauvaise gouvernance et la spoliation intempestive des espaces du domaine public et privé de l’Etat. (Peter Gbiako/Radio Mwana).

 

Reportage de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Lire