Sud-Kivu: La classe politique du territoire d’Uvira réagit à la publication de la liste des partis et regroupements politiques. (Jacques FURAHISHA/Radio le Messager du peuple)

Lire

6 jours après la publication de la liste de partis et regroupement politiques reconnus en RDC, la classe politique dans le territoire d’Uvira l’interprète de différentes manières. Certains parlent d’acharnement politique, d’autres soulèvent le manque de légitimité de certains partis politiques. Les détails dans ce reportage de Jacques Furahisha depuis Uvira.

Equateur: La commission diocésaine justice et paix a organisé une tribune d’expression populaire le Mercredi 18 avril 2018 à Mbandaka. (Peter Gbiako/Radio Mwana)

Lire

La commission diocésaine justice et paix a organisé une tribune d’expression populaire le Mercredi 18 avril 2018 au cercle paroissial Bakusu de Mbandaka.

Axée sur le thème : la situation politique et sécuritaire de l’heure présage t- elle des élections crédibles et apaisées en décembre 2018 ?

Y ont pris part, les acteurs de la société civile, les acteurs politiques, les jeunes du mouvement Lucha, les peuples autochtones, les femmes déléguées des associations féminines et les cadres de services de sécurité.

L’objectif de cette sensibilisation avec Peter Gbiako de la Radio Mwana de Mbandaka.

Tanganyika: Arrivée du premier lot des machines à voter ce vendredi dans la ville de KALEMIE. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le premier lot des machines à voter est arrivé vendredi 6 avril 2018 à Kalemie dans la province du Tanganyika. Six kits, en raison d’un par territoire de la province.

Ces machines vont servir à la formation et à la sensibilisation, indique le secrétaire exécutif provincial de la CENI/Tanganyika, Stéphane Moma Kabondo. « On a amené donc 6 kits de machines à voter pour 6 territoires du Tanganyika. Ce premier lot pourra servir pour la sensibilisation, afin que les gens s’imprègnent donc de la procédure même du début à la fin. A partir de l’installation de la machine, de la préparation des cartes, de l’ouverture et de clôture des activités électorales, les fiches des résultats, … D’ici la fin du mois d’avril, nous devons avoir le grand lot », promet M. Moma.

La CENI/Tanganyika a procédé le même jour, à la première série de formation sur l’utilisation et fonctionnement de la machine à voter qui
devrait être utilisée lors des prochaines élections.

Nord-Kivu: La société civile de LUBERO demande au gouvernement de la RDC d’éradiquer les groupes armés dans ce territoire (Alphonse Vikongo/Radio Muungano)

Lire

La société civile de LUBERO demande au gouvernement de la RDC d’éradiquer les groupes armés dans ce territoire. Sans minimiser les efforts des FARDC sur place, cette structure indique que l’axe KASUGHO-KAGHERI-BUNYATENGE et l’axe KIVALE-KIGHALE-KILAU ; la présence et l’activisme des miliciens MAI MAI s’y font remarquées. Pire encore,  ces inciviques y ont déjà institués des impôts et taxes insupportables par certains compatriotes qui ont jugés mieux d’abandonner leurs domiciles et devenir déplacés dans des agglomérations plus ou moins sécurisées. Dans une interview  exclusive ce jeudi 29-03-2018, Georges KATSONGO Président de cette structure s’est confié à VIKONGO Alphonse on l’écoute.

Sud-Kivu: Le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, s’implique à l’établissement de l’ordre dans le secteur de l’immigration à Baraka (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, Luc MULIMBALIMBA a présidé le conseil de sécurité local le dimanche 28 mars 2018 à Baraka. La suppression des barrières, les taxes illégales ainsi que le contrôle des documents des étrangers étaient les points à l’ordre du jour. Plusieurs personnalités ont pris part, dont les administrateurs du territoire de Fizi et le chef de secteur Mutambala. Avant son retour à Bukavu, Luc MULIMBALIMBA a confirmé son implication systématique pour remettre de l’ordre dans le secteur de l’immigration.

Nord-kivu: La situation sécuritaire à Oicha dans les milieux des déplacées oblige les femmes mariées vivant dans les salles de classe de s’abstenir de la vie conjugale(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Une dizaine des familles des déplacés passent la nuit dans des salles de classe à l’école Mwangaza. D’où cet aspect de manque de demeure s’insurge sur la vie conjugale des femmes mariées déplacées. Elles sont  regroupées à l’école primaires Mwangaza dans l’obligation de s’abstenir de l’acte sexuel pourtant consacré par le mariage. A cause de la guerre Jadis habituées à partager du plaisir avec leurs époux, elles sont désormais forcées à  replier sur elles mêmes dans des salles de classe où elles sont entassées avec les enfants. Une situation où une femme qui pour elle a trouvé une méthode d’avoir un enfant en dehors de cette situation malgré que ça lui a coûté une fortune. Notons pour les femmes déplacées la célébration le journée internationale des droits à la femme n’as pas de sens.

 

Nord-Kivu: Un homme assassiné à son domicile, dans la localité de Tenambo, située au nord d’oicha par un groupe d’assaillant armés et non autrement identifiés(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Un homme assassiné dans sa localité, le mercredi 07 mars 2018, habitant de Tenambo située à la périphérie Nord d’Oicha. Les assaillants ont fait incursion dans la maison de Monsieur Oden, tué à bout pourtant devant sa femme. Un assassinat de suite d’une vive tension à Oicha et Tenambo. Les habitants, en majorité des jeunes sont descendus dans la rue pour protester contre cette  énième cas de meurtre. Dispersé par la police, Ils accusent une unité des Forces Armées de la République Démocratique du Congo basée sur place d’en être auteurs et exigent leur relèvement.
 

Kwilu: Le phénomène urbain « Kuluna »fait encore parlé de lui à bandundu-ville, affrontement en plein jours entre deux bases des banditismes(Rolly Mukiaka/Bandundu fm)

Lire

Plusieurs actes de banditisme urbain sont enregistrés ces jours à Bandundu-ville, chef lieu du Kwilu. Les jeunes gens de différents quartier et communes regroupés en base, sèment les terreurs dans la ville sans crainte ni contrainte. Dans la matinée de mercredi 07 mars 2018 à Bandundu-ville, il s’est produit un affrontement entre les jeunes de quartier Air Congo dans la commune de Basoko et des jeunes du quartier Mampuya dans la commune de Mayoyo. Selon un témoin, tout a commencé de suite d’une coupure d’électricité générale dans le chef-lieu de Kwilu. D’où les jeunes des Air congo quartier ont semé la terreur pendant la journée dans le quartier Mampuya de suite de cet attaque les jeunes du quartier Mampuya ont sacagé de leur passage dans la nuit les biens et personnes sur leur chemin. Cet affrontement fait un bilan des plusieurs blessés par machette, le javelot, des pertes en nombres des biens impressionnant de valeur des habitants. Notons que quelques bandits arrêtés ont été présenté par l’autorité provincial.
 

Sud-Kivu: La société civile et les associations des jeunes d’Uvira procèdent à la pacification des conflits inter-communautaires à Bijombo(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une journée de réflexion est organisée le mardi 06 mars par une trentaine des représentants des églises, organisations membres de la société civile et associations des jeunes de hauts et moyens plateaux tenue à Uvira centre. Au cours de cette activité sur la paix , les organisations déplorent la persistance de l’insécurité à Bijombo et ses environs. Organisée par la communauté des églises évangéliques des amis du christ au CONGO CEEACO dans le but de pacification dans les régions ciblés par les activismes. Il s’agit pour les participants d’établir les responsabilités et de donner les pistes de  solutions aux conflits inter-communautaires vécus dans cette région. Pour la Société civile de Bijombo, il sollicite auprès du gouvernement de s’impliquer à l’arrestation de tous détenteurs d’armes et le responsable de la CEEACO donne aussi son point de vue sur  la détention d’arme illégal par les membres de communauté à Bijombo qui est coonsideré la cause de cycle des violences dans cette région.

Kalemie: L’association socioculturelle de LWENDE, satisfait de la nomination de ses quatre fils au poste de ministre provincial dans le gouvernement(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Les chefs coutumiers de KALEMIE et Nyunzu sont réunis au sein de l’association socioculturelle LWENDE, le lundi 05 mars 2018 dans le quartier Symphon  à Kalemie. Cette union étais organisée dans le but de remercier le gouverneur de la province de Tanganyika de la nomination de ses quatre fils au poste des ministres provinciaux. Cet émotion de satisfaction est présenté dans un mémorandum lu  au siège de l’association de LWENDE et de Nyunzu par les chefs coutumiers. Ces derniers affirment leur attachement au Président de la République Démocratique du Congo  pour la confiance accordé aux fils de KALEMIE.