« Impossible d’organiser les élections en RDC en 2017 »: les propos du président de la CENI sur TV5 Afrique divise la classe politique à Kalemie. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa a evoqué, il y a quelques semaines sur TV5 Afrique que certaines contraintes techniques laissent entrevoir l’impossibilité de l’organisation des élections en RDC fin 2017. Les acteurs politique tant de l’opposition que de la majorité à Kalemie ne sont pas rester indifférents face à cette déclaration. Certains politiciens donnent raison à Corneille Nangaa. D’autres par contre, estiment qu’il n’a pas le prérogative de reporter la date des élections.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Kwilu : Clôture de la session parlementaire de mars: le gouverneur n’ a plus présenté ses moyens de defense contre la motion incidentielle introduite à l’Asspro. (Rolly Mukiaka/Bandundu-Ville)

La session parlementaire de mars a été clôturée ce jeudi 29 juin 2017 dans la province du Kwilu. C’était en présence de 10 députés sur les 36 que compte cette chambre. Selon le vice-président de cette institution qui a présidé la cérémonie, le bilan législatif est mitigé pour plusieurs raisons. D’abord, a t-il declaré, sur toutes les recommandations adressées au gouvernement provincial, aucune n’a été respectée par l’exécutif. Ensuite, a  poursuivi la même source, la motion incidentielle contre le gouverneur du Kwilu n’a pas été vidée, car ce dernier est retenu à Kinshasa  par le vice premier ministre et ministre de l’intérieur. Pour ce dernier cas, l’assemblée provinciale compte convoquer une session extraordinaire pour permettre au gouverneur de présenter ses moyens de défense.

Télécharger ce fichier

 

Kananga : L’assemblée provinciale clôture sa session parlementaire de mars sur une note de satisfaction. (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Lire

La chambre législative de la province du Kasai central a clôturé le jeudi 29 juin 2017 sa session parlementaire de mars. Selon le président de la chambre de délibération, Augustin Kamwitu, les honorables députés, malgré l’insécurité, se sont acquittés convenablement de leurs taches telles que l’exige leur mission. A l’ordre de cette session, il y avait : l’interpellation du gouverneur intérimaire, la revisitation de l’édit portant répartition des recettes aux entités décentralisées, l’accompagnement de la chambre à la bonne organisation des épreuves de l’examen d’état,  ainsi que plusieurs lois pour le bon fonctionnement de la province. Le président de l’assemblée provinciale, Augustin Kamwitu a également salué la visite effectuée au mois de mars par le président de la République dans sa province.

Reportage de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

 

Nord-Kivu : Les 57 ans d’indépendance du Congo fetés en toute méditation à Beni. (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

La commémoration le vendredi 30 juin 2017 du 57 me anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo s’est faite dans la méditation sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu et particulièrement à Beni, comme recommandé par le chef de l’Etat Joseph Kabila. Peut-on toutefois dire, 57 ans après, que la RDC est vraiment indépendante? Les avis des habitants de Beni sont partagés à ce sujet.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

 

Tanganyika : Le 57e anniversaire de l’indépendance la République Démocratique du Congo a été célébré sous le signe de l’unité et de la paix à Kalemie. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

A l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’accession de la RDC a la souveraineté nationale le vendredi 30 juin 2017, le gouverneur de la province du Tanganyika  a appelé les fils et les filles de sa juridiction à veiller sur la paix et l’unité. Richard Ngoy Kitangala estime que ce sont là, les valeurs qui favorisent le développement.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

 

Kananga : Une motion de défiance contre la ministre de provinciale de la santé levée faute de respect de procédure (Élisée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Lire

Accusée de l’utilisation abusive du seau de la province en lieu et place du vice-gouverneur, la ministre provinciale Innocente Bakanseta s’est vue interpellée par une motion de défiance au niveau de l’assemblée provinciale. Lors de la plénière du samedi 24 juin 2017, un autre député membre de la majorité à présenté une autre motion incidentelle. Pour l’honorable Raphaël Kasonga, la motion contre la ministre provinciale de la santé ne répond pas aux us et coutume de l’assemblée. Pour lui, avant de présenter une motion, il faut d’abord écouter les personnes impliquées dans un problème. Ainsi, à la majorité écrasante, la motion contre la ministre Innocente Bakanseka a été rejetée.

Reportage de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

 

Kwilu : Attendu depuis le 2 juin pour présenter ses moyens de défense contre la motion de défiance, le gouverneur se trouve bloqué à Kinshasa par le vice premier ministre et ministre de l’Intérieur (Rolly Mukiaka/Bdd-ville)

Lire

Les honorables députés provinciaux et initiateurs de la motion de défiance contre le gouverneur Glodel Kinyoka brulent d’impatience pour pour écouter les moyens de défense du chef de l’exécutif. Interpelé à Kinshasa par le vice premier ministre et ministre de l’intérieur, seul le vice gouverneur est rentré dans le Kwilu et le titulaire  est retenu à Kinshasa. Un mois après le dépôt de la motion, l’honorable Hervé Koyasa rapporteur de l’assemblée provinciale estime que la loi a réglé cette question. Pour lui, la motion reste pendante et le gouverneur finira par répondre aux griefs retenus à sa charge.

Télécharger ce fichier

 

Presse café : « Etat de lieu de l’application de l’accord du 31 décembre » (VoxCongo et Internews)

Lire

6 mois après la signature de l’accord dit du 31 décembre, il était important de faire une évaluation sur sa mise en application. Cette évaluation à mi parcours se justifie d’autant plus que c’est cet accord qui officialise la gestion consensuelle de l’exécutif entre le pouvoir, l’opposition et la société civile, il fixe notamment la tenue des élections présidentielles législatives et provinciales au plus tard le 31 décembre 2017 et institutionnalise le Conseil National de Suivi de l’Accord (CENSA) comme institution d’appui à la démocratie et actes des mesures de décrispation politique. C’est pour éclairer la lanterne de l’opinion sur cette problématique que VoxCongo et Internews ont mis autour d’une table, les signataires de cet accord.

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. François Nzekuye, majorité présidentielle
  2. Odette Banbadowa, Opposition politique
  3. Gérard Bisamu, CENCO
  4. Beau Paul Mupenda, Société civile

Beni : 26 mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes et minutions de guerre récupérées, bilan des affrontements entre les FARDC et les Mai mai à Kabasha (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

L’heure est au bilan après l’incursion samedi 17 juin 2017  des rebelles Maï-maï  à Kabasha, une localité à 30 km  de la ville de Beni.   Le commandant des opérations  sokola I à Beni, le général Falcy Kabwe a fait état ce jeudi 22 juin 2017 à Beni d’une vingtaine d’assaillants mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes lourdes de guerre récupérées, lors de ces affrontements. Il a parlé également de 3 morts et 4 blessés du coté des FARDC. Pour sa part, l’administrateur du territoire de Beni Amissi Kalinda affirme qu ‘à date la localité de Kabasha est sous contrôle des FARDC. Il  invite les habitants à regagner leurs maisons et  les jeunes à se désolidariser des forces négatives. Reportage de Florence Makalikali/Radio Moto Oicha.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

 

Nord-Kivu : le territoire de Beni sous menace d’une nouvelle rébellion (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Des bruits de bottes se font encore entendre dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu. Selon l’Administrateur du territoire Amisi Kalonda, plusieurs groupes armés viennent encore de mettre sur les routes la population des plusieurs villages dont Kabasha, kalunguta, Mataba, Maboya et Kivira. L’Administrateur Amisi appelle ces groupes armés à déposer les armes et aux miliciens de reprendre des activités civiles car, ajoute-t-il, les forces armées de la RDC, sont en alerte pour mettre hors d’état de nuire tout fauteur des troubles. La société civile approuve la démarche de l’Administrateur.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier