Sud-Kivu: 300 musulmans et non musulmans ont bénéficié du don en vivres de l’association ASIAD à Kamanyola. (Elie LAMBERT & Pavel KIZA/Ongea)

Lire

L’Association ASIAD avec le financement de l’ONG Allemande Muslimu Iheli Pheni donne des vivres à 300 fidèles musulmans et non musulmans de Makobola à Kamanyola.
Il s’agit de: 10 tonnes de riz, 50 sacs de sucre, et 100 bidons d’huiles d’arachides.

Equateur: Après sa visite à Bikoro, l’archevêque de Mbandaka-Bikoro a tenu une conférence de presse sur l’épidémie d’ebola le jeudi à Mbandaka. (Peter GBIAKO/Radio Mwana)

Lire

L’archevêque de Mbandaka-Bikoro, Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU a tenu une conférence de presse sur la riposte contre l’épidémie d’Ebola ce jeudi 24 mai 2018 au cercle Paroissial Bakusu de Mbandaka. Devant les professionnels des médias de la ville de Mbandaka et autres fidèles catholiques, Il a décidé la suspension de toute pratique de sacrements et a reporté l’ordination des prêtres jusqu’à la fin de l’épidémie d’Ebola à l’Equateur.
Notons que l’Archevêque revient de la zone rouge de Bikoro où l’épidémie à virus hemorragique ebola sévit ces jours-ci.

Sud-Kivu : 31 familles des réfugiés burundais ont été relocalisées ce jeudi, du centre d’accueil de Lusenda vers le nouveau camp de Mulongwe. (Charles NININAHAZWE et Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

31 familles des réfugiés burundais ont été relocalisées ce jeudi, du centre d’accueil de Lusenda vers le nouveau camp de Mulongwe.
Cette relocalisation intervient deux semaines après les dates prévues du 11 et 12 mai dernier à cause des changements climatiques dans la zone.
Les sentiments des bénéficiaires au micro de Marie-Charles NININAHAZWE et Serge BISIMWA.

Sud-Kivu: Les chefs des villages et le comité directeur du camp des réfugiés Burundais de Lusenda réhabilitent chaque samedi les routes secondaires endommagées. (Alexandre BIZIMANA/Ongea)

Lire

Dans le camp des réfugiés burundais de Lusenda, chaque samedi depuis deux week-ends, les chefs des villages ensemble avec le comité directeur du camp et les réfugiés désireux de porter main forte, s’activent pour la réhabilitation des routes secondaires détruites par les eaux de pluie de ces deux derniers mois.
Alexandre BIZIMANA, nous fait le point.

Beni: « La population a toujours alerté. » Réaction du porte-parole du conseil urbain de la jeunesse de Beni à la demande du commandement des opérations sukola 1 pour lutter contre les attaques des ADF. (Alphonse VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

Le commandement des opérations sokola 1 demande à la population de dénoncer à temps utile afin de lui permettre d’intervenir tôt quand les ADF attaquent une contrée. Le porte-parole des ces opérations capitaine Mak Azukai s’est confié à la presse de Beni.  En réaction, le porte parole du conseil urbain de la jeunesse Charmant Wandambi dit qu’il n’y a pas du nouveau dans le message de l’armée car les alertes se font toujours mais la déception provient du côté militaire dans la plupart de cas.
Plusieurs villages du territoire de Beni et quelques coins reculés du coté Est de la ville de Beni sont déjà désertés par leurs habitants à cause des multiples attaques des Adf. Également de Beni ville jusqu’à Eringeti sur la RN 4 tous les champs qui servaient les habitants au coté Est sont déjà inaccessibles.

Sud-Kivu: En une semaine, un hippopotame tue 4 pécheurs sur la rive gauche du Lac Tanganyika vers la cité de Baraka. (Moutard MATESO/Ongea)

Lire

En une semaine, un hippopotame tue 4 personnes, toutes des pêcheurs, sur la rive gauche du Lac Tanganyika dans la cité de Baraka.
Le cas le plus récent remonte à la nuit du dimanche où deux pêcheurs, dont un burundais ont été tués après que leur pirogue soit renversé par cet animal.
Moutard MATESO, a rencontré Ekyoci EBUNGA, le chef de service de l’environnement et conservation de la nature dans le territoire de Fizi.

Sud-Kivu : Un homme a tué sa femme par étrangement dans le village Tchakira, en territoire de Fizi. (Ghislain BAFUNYEMBAKA/Ongea)

Lire

Dans le village Tchakira, en territoire de Fizi, une dispute conjugale qui venait de durer depuis longtemps vire à un meurtre.
Un homme de ce village a tué sa deuxième femme, par étrangement. L’infortunée a laissé 7 orphelins.
Ghislain BAFUNYEMBAKA pour les détails.

Sud-Kivu : Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et la Commission Nationale pour les Réfugiés recensent les réfugiés burundais du nouveau camp de Mulongwe. (Fely MUTUNGWA/Ongea)

Lire

Le Haut-Commissariat de Nations Unies pour les Réfugiés et la Commission Nationale pour les Réfugiés en RDC procèdent depuis le 21 mai 2018 à un recensement général des réfugiés burundais dans le camp de Mulongwe.
La finalité de ce recensement, c’est avec Fely MUTUNGWA.

Sud-Kivu: 415 enfants réfugiés burundais enregistrés depuis le début de cette année 2018 auprès du préposé de l’Etat Civil congolais du secteur Tanganyika, en territoire de Fizi. (Thomson UNDJI/Ongea)

Lire

Au moins 415 enfants réfugiés burundais ont été enregistrés auprès du préposé
de l’Etat Civil congolais à Mboko, secteur Tanganyika, territoire de Fizi.
Un lieu d’enregistrement s’est même installé dans le camp de Lusenda.
Thomson UNDJI pour les détails.

Sud-Kivu: Les réfugiés Burundais du camp de Mulongwe s’indignent du manque d’eau potable dans les 4 robinets que comptent ce camp de près de 5 000 personnes. (Aimable KAVUNJAPORI et Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

4 robinets d’eau potables pour près de 5000 âmes. Voilà la
réalité du camp des réfugiés burundais de Mulongwe ; d’ailleurs l’eau
potable est irrégulière dans ces robinets
Ces réfugiés sont approvisionnés en eau potable par le Haut Commissariat des Réfugiés, via les camions citernes.