Les pygmées et Bantous ainsi que quelques notables sous l’arbre à palabre à la recherche d’une paix durable entre communautés

Lire

Lancé par le vice-premier ministre et ministre le l’intérieur Emmanuel Shadari, le forum sur la paix durable entre communautés a été lancé mercredi 22 février 2017 à Kalemie. Prennent part à ce rassemblement, les peuples pygmée, bantous, les représentants du gouvernement central et provincial,  les notables de la province et de l’association Baraza du Nord-Kivu. Prenant le premier la parole, le président national du peuple autochtone s’est exprimé en donnant les causes et les conséquences dudit conflit. Parmi celles-ci, la sous-estimation et la déconsidération dont le peuple pygmée est victime. Pour  les chefs coutumiers du Tanganyika, c’est l’assassinat du commandant Luhala qui constitue le point de départ du conflit. Après avoir entendu les uns et les autres, un rapport a été remis au vice-premier ministre et ministre de l’intérieur.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Un diplôme d’encouragement décerné au gouverneur du Kwilu, Glodel Kinyoka pour son soutient à la faveur de son engagement volontaire aux activités de la jeunesse.

Lire

Le comité provincial du Corps des Jeunes Volontaires (CJV) a décerné mercredi 22 février 2017 au gouverneur de la province du Kwilu, Glodel Kinyoka, un diplôme d’encouragement pour son soutien volontaire sans réserve aux activités des jeunes. Très marque par le geste, le gouverneur du Kwilu a affirmé l’intérêt que lui et son gouvernement accorde pour encourager les jeunes de toute son entité aux initiatives et actes de volontariat pour le développement de la province. Ayant pour mission de promouvoir l’esprit de volontariat, les jeunes du CJV ont été renforcés dans les actions de développement, dont la cérémonie de prestation de serment est programmé pour le mercredi 08 mars 2017.

 

Reportage de la radio Bandundu FM

Télécharger ce fichier

Pose, à Kalemie, de la première pierre de l’institut congolais des hydrocarbure par le ministre du gouvernement central des hydrocarbures

Lire

Comme annoncé lors de la conférence quadripartite entre la Zambie, le Burundi, la Tanzanie et la RDC, le ministre congolais des hydrocarbures a procédé le lundi 20 février 2017 à la pose de la première pierre de la construction de l’institut congolais des hydrocarbures. Selon le ministre  Aimé Ngoyi Mukena, le choix de Kalemie se justifie du fait Kalemie est proche de Tanzanie et qu’elle a une grande expérience dans le domaine des hydrocarbures. Pour le gouverneur de la province Richard Ngoy Kitangala, la construction de l’institut congolais des hydrocarbures est un facteur de désenclavement scientifique de la province.  Signalons cette institution est érigée dans le site de Mulengi, site situé à plus de 10 km de la ville de Kalemie.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

La gestion du lac Tanganyika et le jumelage du port de Kalemie au centre d’un quadripartite entre la Tanzanie, le Burundi, la Zambie et la RDC.

Lire

Une conférence sur la gestion du lac Tanganyika et le jumelage du port de Kalemie s’est ouverte le samedi 18 février 2017 à Kalemie, chef lieu de la province du Tanganyika. La première journée a été réservé aux exposée des experts internationaux des parties prenantes. Les échanges ont porté sur les potentialités du lac Tanganyika. Les représentants de ce 4 pays ont décidé de la création à Kalemie de l’institut congolais des pétroles et hydrocarbures. Signalons le République Démocratique du Congo a été représenté par le ministre national des hydrograrbures. Pour rappel, Cette conférence sur les potentialité du lac Tanganyika est la deuxième après celle organisée à Uvira dans le Sud-Kivu en septembre 2009.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

A un mois de la fin d’enrôlement dans certains bureaux de la province de Tanganyika, la Ceni compte déjà plus de 720 milles enrolés

Lire

Sur les 507 bureaux d’enrôlement dans la province de Tanganyika, 506 sont opérationnels. Selon le bilan donné par le représentant de la Ceni/Tanganyika le samedi 18 février 2017, Stéphane Moma a annoncé plus de 720 milles enrôlés. Il a en outre fustigé les difficultés que la Ceni rencontre à Manono dans l’exercice de leur travail. Le secrétaire exécutif de la Ceni dénonce    le cas d’insécurité, le cas des déplacés internes. Pour les cas des enfants de mois de 18 ans, Stéphane Moma invite les uns et les autres au respect de la procédure d’enrôlement.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Dans la province du Kwilu, L’interfédéral de l’UDPS a organisé un culte d’action de grâce en mémoire d’Etienne Tshisekedi

Lire

Des milliers des combattants ont envahi le temple de l’église saint Paul de Bandundu-ville le vendredi 17 février 2017 pour un culte d’action de grâce en mémoire du président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Dans son homélie, l’officient du jour s’est inspiré de livre de corinthiens où on parle de la résurrection du christ. Pour l’interfédéral de l’UDPS/Kwilu, Tshisekedi est mort mais il n’est pas mort. Il a marqué les temps, les époques et la jeunesse. Son combat pour la démocratie sera défendu par les générations à venir.  En attendant le rapatriement du corps, les réveillons se tiennent à la permanence du parti où un livre de signature de condoléance est ouvert au public. Signalons que l’occasion était propice pour célébrer les 35 ans d’âge du parti dans le Kwilu.

Reportage de la radio Bandundu FM

Télécharger ce fichier

La situation de déplacés du conflit interethnique dans le Tanganyika devient très préoccupante surtout dans le camps Kalunga

Lire

Dépourvus de tout, les déplacés du conflit interethnique dans le Tanganyika sont abandonnés à leur triste sort. Installé dans le site de Kalunga depuis 3 mois, plus de 2800 ménages sont confrontés à des besoins urgents. C’est notamment le manque de couverture contre la pluie pendant cette saison pluvieuse, le mangé, le soins de santé primaire et la scolarité des enfants. Selon le président du camp Amato Mulangi, depuis qu’ils sont dans le camp, personne ne s’occupe de leur situation. Il ajoute que plus de 11 personnes ont déjà trouvé   la dont le dernier en date du samedi 11 février 2017. Selon nos sources, la communauté anglicane procède à l’identification des déplacés dans le but d’envisager quelques opérations de secours.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier  

Dans le Tanganyika, la situation de l’insécurité et de déplacement de la population entrave le déroulement normal d’enrôlement.

Lire

Lancées depuis bientôt deux mois, les opérations d’enrôlement dans la province du Tanganyika font face à plusieurs défis. Selon le constat de la Monusco Kalemie fait le vendredi 17 février 2017, 4 territoires sur les 5 que compte la province sont dans une situation d’insécurité. C’est le cas notamment à Manono, Kabalo, Moba, Nyunzu où le conflit interethnique ne permet non seulement à la population de se rendre vers le centres d’inscription mais également et surtout le personnel de la Ceni à s’acquitter convenablement de leur tache. Ainsi le représentant de la Monusco, Stéphane Moma appelle toutes les parties prenantes à s’impliquer pour contribuer à la réussite des opérations d’enrôlement dans le Tanganyika.

 

reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Sit-in devant la coordination des écoles catholiques de Bukavu : Les manifestants exigent la suppression des primes payées par les parents.

Lire

Etant à la base des conflits entre chefs d’établissements et parents d’élevés, la prime payée les parents doit être supprimée. C’est le message contenu dans le memo déposé le lundi 06 février 2017, à la coordination de l’association des écoles catholiques du Sud-Kivu par les parents d’élèves membres de l’association.  Les manifestations sollicitent l’implication du coordinateur de l’association pour l’application correcte des textes légaux sur les frais à payer aux écoles. En réponse,  le coordonnateur l’association l’abée Patrice Mukata Bayonga estime que les écoles sont dans une bonne dynamique des écoles de l’excellence, rien ne justifie la suppression de la prime.  Mécontents de la réponse, les parents ont décide de continuer la lutte jusqu’à obtenir la suppression de prime qualifiée d’illégale par les parents.

 

Reportage de la radio Isdr

Télécharger ce fichier

Le vice-gouverneur de la province du Haut-Katanga promet la construction d’un centre de santé moderne dans le village de Lubembe

Lire

Confronté au multiple problème de santé, le village Lubembe de dispose pas d’un centre de santé viable. Tous les cas grave de maladie, les patients sont automatiquement transférés  à plus de 40 kilomètres. Selon le chef du village Lubembe, Kilufia Bualia, le poste de santé du village est situé dans une maison non viable sans matériel adéquat ni médicament de première nécessité. Le service de maternité n’existant pas, les femmes accouchent dans leurs maisons respectives. le taux de mortalité pendant l’accouchement est revu à la hausse. De passage dans ce village le lundi 06 février 2017, le vice-gouverneur de la province du Haut -Katanga, Bijou Mushitu Kath s’est engagée à doter le village Lubembe d’un centre de santé moderne dans un avenir très proche.

 

Reportage de la radio Déogracias

Télécharger ce fichier