Sud-Kivu : Deux semaines sans eau à Lusenda. Les membres de la communauté locale sont obligés de s’approvisionner en eau potable dans le camp des réfugiés burundais. ( Jonathan ISSAYA / Ongea )

Deux semaines sans eau potable dans la communauté de Lusenda. Les tuyaux qui alimentent la communauté en eau ont été coupés par les malfrats non-autrement identifiés.
Les membres de la communauté sont obligés d’aller puiser l’eau dans le camp des réfugiés burundais de Lusenda.

Sud-Kivu : La croix-rouge et les autorités locales ont entretenu les tombes du cimetière de Kagando à Kiliba. ( Gilbert KWANGABA / Ongea )

Lire

La Croix-Rouge RDC et les autorités locales de Kiliba ont procédé la semaine dernière au remblayage des tombes et à l’enterrement des os des personnes qui ont été déterrées par les eaux des pluies de la rivière Kiliba en avril dernier.
La profanation de ces tombes du cimetière de Kiliba se fait par les bêtes en divagation comme les porcs.
Gilbert KWANGABA pour le point.

Uvira : Le Mwami Richard KINYONYI NIJIMBERE réhabilite six (6) bornes fontaines sur les neuf (9) que compte le groupement Kagando dans la chefferie de la Plaine de la Ruzizi. ( Elie LAMBERT / Ongea )

Lire

Le Mwami Richard KINYONYI NIJIMBERE réhabilite six (6) bornes fontaines sur les neuf (9) que compte le groupement Kagando dans la chefferie Plaine de la Ruzizi.
L’initiative consiste à résoudre tant soi-peu, le problème de manque d’eau dans sa chefferie, dit-il.
Il est au micro d’Elie LAMBERT.

Sud-Kivu : Des matériels sanitaires remis au Centre de Santé KATALUKULU, un don de l’organisation féminine AFPDE sur financement de l’organisation britannique Action Medeor. ( Edouard NZAMBIMANA / Ongea )

Lire

L’organisation féminine locale AFPDE a remis au Centre de Santé KATALUKULU des matériels sanitaires pour tester la glycémie, la grossesse, les maladies d’urines, etc
C’est un don de AFPDE avec le soutien de l’organisation britannique Action Medeor qui a été donné le jeudi de la semaine passée.
Edouard NZAMBIMANA.

Ebola : Malgré la confirmation de la fièvre hémorragique à Mangina dans le territoire de Beni, les pygmées du camp de Luvangira continuent de consommer la viande des gibiers. (Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

Les pygmées informés de la présence de l’hémorragie à Virus Ebola continuent à chasser et à consommer les gibiers. Ces peuples autochtones l’ont confirmé ce samedi 4 Août 2018.
Pour eux, les animaux des brousses n’ont aucun problème.
Florence Makalikali.

Sud-Kivu : Le Fond social de la République dans un projet d’adduction d’eau dans la cité de Baraka. ( Moutard MATESO et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

Le Fond social de la République dans un projet d’adduction d’eau dans la cité de Baraka. Monsieur Hassani AMANI, chargé de projet du Fonds social indique, que c’est leur réponse aux maladies des mains sales.

Ebola : Les habitants d’Oicha se montrent très prudents contre l’épidemie. (Florence MAKALIAKALI / Radio MOto Oicha )

Lire

Face à l’épidémie à Virus Ebola déjà déclarée à Mangina dans le territoire de Beni, les habitants d’Oicha à plus ou moins 20 kilomètres au Nord-Est de Mangina se montrent très prudents contre cette maladie. Certains d’entre eux rencontrés ce vendredi 3 Août 2018 dans les artères principales de cette entité affirment qu’ils sont entrain d’observer toutes les règles d’hygiènes telles qu’indiquées par les autorités sanitaires.
Je vous propose de les écouter.

Nord-Kivu :  » La population doit rester calme. Nous organisons une riposte qui va protéger toute la population de Beni et environs « , propos du Ministre national de la santé à son retour de Mangina. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muungano )

Lire

Le ministre national de la santé accompagné du gouverneur du Nord-Kivu, du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies et 12 experts se sont rendus à Mangina le jeudi dans l’après-midi.
Il indique que toutes les batteries sont déjà en marche pour faire face à cette épidémie.
Il s’agit de la 10ème épidémie d’Ebola déclarée en RDC.
Selon les données du ministère de la Santé, 20 décès ont déjà été rapportés dans l’aire de santé de Mangina située à 30 kilomètres de la ville de Beni, dans la zone de santé de Mabalako, territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Beni : La 10ème épidémie d’Ebola déclarée en RDC dans l’aire de santé de Mangina inquiètent les habitants de Beni. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muungano )

Lire

La déclaration de la fièvre hémorragique d’ebola à Mangina dans la zone de santé de Mabalako en territoire de BENI le mercredi 01 Août 2018 par le ministère national de la santé en Rdc fait peur à plus d’une personne. Certains habitants de la ville de Beni qui se sont livrés à notre micro ce jeudi disent être surpris de l’éruption de cette épidémie dans le milieu qui approvisionne en vivres la ville alors que d’autres axes sont occupés par des groupes armés. Ainsi ils demandent aux autorités d’isoler cette agglomération et éradiquer cette terrible maladie.

Equateur : Les prestataires de la lutte contre ebola ont brulé des pneus devant leur quartier général réclamant la paie de leurs primes ce lundi à Mbandaka. ( Peter GBIAKO / Radio Mwana )

Lire

Colère et Mécontentement des prestataires de la riposte contre Ebola ce lundi 16 juillet 2018 à Mbandaka dans la province de l’Équateur. Un groupe de manifestants venu de Bikoro a brûlé des pneus devant le quartier général de lutte contre l’épidémie d’Ebola. Tous revendiquent la paie de prime de récompense auprès de la commission de lutte et du projet de développement du système de santé Pdss. Ils annoncent que leurs noms sont omis sur la liste de paie affichée à l’agence Soficom. Pour la majorité des prestataires de la ville de Mbandaka, Le blocage provient de doublons sur la liste après les contrôles administratifs et débordement des effectifs ayant dépassé 2 mille personnes. Le gouverneur de province Bobo Boloko Dieu-donné est descendu sur le lieu et demande que la solution soit trouvée dans 48 heures.