A Tanganyika, Certains parents s’opposent à la vaccination de leurs enfants de 0 à 59 mois contre la poliomyélite. ( Shabani Bin Ibrahimu / RTU )

Lire

Lancement officiel par le représentant du chef de division de la santé de la campagne contre la poliomyélite ce mercredi 26 septembre 2018 à Kongolo. La cérémonie a eu lieu dans le quartier Mankoto où la population des sectes religieux refuse les vaccins.
Tous les enfants de 0 à 59 mois sont concernés et 68.765 enfants sont attendus dans la zone de santé de Kongolo.
On écoute Monsieur KABWE NGOY, représentant du chef de division de la santé à Kongolo .
shabani bin Ibrahimu.

Nord-Kivu : L’attaque des ADF à Oicha a surpris les médecins du centre hospitalier Maman MUPONYAJI en pleine intervention chirurgicale. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

L’incursion rebelle de l’ADF à Oicha lundi 24 septembre 2018 est survenue au moment où les médecins du centre hospitalier Maman MUPONYAJI étaient en pleine intervention chirurgicale. Cette structure sanitaire de la congrégation des sœurs oblates de l’assomption est située du côté Est de la commune rurale d’Oicha. Au cours de cette incursion, plusieurs de malades ont fui.

Equateur : 5000 enfants de 3 à 17 ans bénéficieront d’un encadrement psycho-social après l’éradication de l’épidémie d’ebola à Bikoro, Itipo et Iboko. ( Peter GBIAKO / Radio Mwana )

Lire

L’ONG APEE vient d’initier un projet d’appui psycho-social aux enfants financé par l’UNICEF pour éduquer, former et divertir les enfants affectés psychologiquement par la maladie à virus ebola.
Pendant 6 mois les animateurs des espaces amis des enfants conduiront des activités récréatives positives et d’apprentissage à l’intention des enfants.
Peter GBIAKO pour les details.

Ebola : Perturbation des cours dans plusieurs écoles causée par une folle rumeur à Beni. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muulungane )

Lire

Une folle rumeur annonçant une vaccination des élèves et écoliers contre la maladie à virus Ebola a été à la base des perturbations des cours dans plusieurs écoles de la ville de Beni ce lundi 17-09-2028.
D’après certains chefs d’établissements scolaires rencontrés, il n’a pas été facile pour eux de contenir les parents qui réclamaient partir avec leurs enfants. Madame Kahindo Florence gestionnaire du complexe scolaire la politesse de Malepe est parmi ceux qui ont été menacés par les parents et cesser avec les cours.
Contacté le directeur général de la lutte contre la maladie à virus Ebola, Docteur Njoloko Tambwe a indiqué qu’il n’y pas de vaccin prévu pour les apprenants dans leurs institutions scolaires.
Ainsi le président de l’ANAPCO, Jean Pierre Mufunza Lusenge demande aux parents de se tranquilliser et ne pas contribuer à la perturbation du calendrier scolaire à cause des futilités.
Notons que cette perturbation intervient deux jours après que la même situation soit vécue dans les écoles de Mabolio et de Mambango en commune de BUNGULU.
Les 3 personnalités se sont exprimées au micro de VIKONGO Alphonse.

Beni : Le ministre national de la Santé a visité le centre de traitement Ebola ce jeudi à Beni. ( Alphonse VIKONGO / Radio Muungano )

Lire

Le ministre national de la Santé, le docteur Oly ilunga a visité le jeudi 30 août 2018, le centre de traitement ebola à Beni.
Pendant cette visite, il a rencontré et échanger avec docteur KAKULE MUTSUNGA, guéri d’ebola.
Le témoignage de Docteur Kakule Mutsunga au micro de Vikongo Alphonse.

NORD-KIVU : 10 tonnes des matériels médico-chirurgicaux, un don de l’UNFPA à l’hopital général de Beni.(Alkavis VIKONGO / Radio Muungano )

Lire

Selon le responsable de cette agence des nations unies, Mr SELEM OUTON, cette dotation entre dans le cadre d’accompagner le gouvernement congolais dans la riposte contre la maladie à virus EBOLA qui frappe la région de Beni. Au total, dix (10) tonnes des matériels médico-chirurgicaux d’une valeur de deux- cent –quinze milles dollars américain (215.000 $) ont étés officiellement remises à l’Etat congolais. C’est le directeur général de la direction de la riposte contre maladie à virus ebola, docteur NDJOLOKO TAMBWE BATHE qui a réceptionné le don au nom du ministre national de la santé. Après la réception, le docteur NDJOLOKO a remis à son tour ces cartons au maire a.i de Beni MUHINDO BAKWANAMAHA Modeste. D’après toujours le représentant du fond des nations unies pour la population, cette dotation a pour but de permettre aux mamans d’accoucher dans les maternités et hôpitaux des zones de santé de : BENI, OICHA et MABALAKO sans risque d’EBOLA, mais aussi permettre aux femmes et aux adolescents d’avoir accès à la santé de reproduction et planification familiale et enfin permettre que les femmes qui seront victimes de violences sexuelles puissent être prises en charge même pendant la période d’EBOLA.
Prenant la parole au nom de la population, le maire adjoint Modeste MUHINDO et faisant intérim de son titulaire a remercié cette agence onusienne et a promis gérer ce don en bon père de famille pour l’intérêt de sa population.
Rappelons ici que depuis l’apparition de cette maladie à Mangina environ 75 personnes ont déjà trouvé la mort de suite de cette maladie dans la région selon les données du ministère de la santé avec l’OMS publiées lundi soir.
Le représentant de l’UNFPA, SELEM OUTON revient sur le fait en ces termes.

Sud-Kivu : Distribution effective de l’eau potable après la fin des travaux de construction d’un réservoir de 350 m3 d’eau pour alimenter la cité de Baraka et ses environs. ( Amani DAUDI / Ongea )

Lire

La REGIDESO en partenariat avec le comité d’eau potable de Baraka ont finalisé les travaux de construction d’un réservoir d’eau potable pouvant alimenter tous les quartiers de la cité de Baraka et ses environs tel que le site de transit des réfugiés burundais de Mungemonge.
Ce réservoir est de 350 mètre cube ; ce lundi 27 août, l’eau a commencé à y couler.

Tanganyika : L’épidémie de choléra déclarée à Kongolo. (Shabani Bin Ibrahimu / RTU)

Lire

Le Médecin chef de zone de santé ad intérim de Kongolo, Docteur Jean-Pierre KISUBI a annoncé officiellement la présence des cas des personnes atteintes de choléra le samedi 25 août 2018 dans cette partie de la province du Tanganyika.
Six (6) cas sont actuellement enregistrés a t-il annoncé en ajoutant que la prise en charge est gratuite.
Rappelons qu’en 2017, 417 cas avait été enregistré.
Le Docteur Jean-Pierre KISUBI au micro de Shabani Bin Ibrahimu.

Sud-Kivu : Deux semaines sans eau à Lusenda. Les membres de la communauté locale sont obligés de s’approvisionner en eau potable dans le camp des réfugiés burundais. ( Jonathan ISSAYA / Ongea )

Deux semaines sans eau potable dans la communauté de Lusenda. Les tuyaux qui alimentent la communauté en eau ont été coupés par les malfrats non-autrement identifiés.
Les membres de la communauté sont obligés d’aller puiser l’eau dans le camp des réfugiés burundais de Lusenda.

Sud-Kivu : La croix-rouge et les autorités locales ont entretenu les tombes du cimetière de Kagando à Kiliba. ( Gilbert KWANGABA / Ongea )

Lire

La Croix-Rouge RDC et les autorités locales de Kiliba ont procédé la semaine dernière au remblayage des tombes et à l’enterrement des os des personnes qui ont été déterrées par les eaux des pluies de la rivière Kiliba en avril dernier.
La profanation de ces tombes du cimetière de Kiliba se fait par les bêtes en divagation comme les porcs.
Gilbert KWANGABA pour le point.