Sud-Kivu : Après avoir enregistré plus de 20 cas de personnes affectées par le cholera à Sange, la Zone de santé appelle la population au respect strict des règles d’hygiène (Gilbert Kwangaba/RC Sange)

Le superviseur chargé d’eau, hygiène et assainissement dans la zone de santé de Ruzizi de Ruzizi, Étienne TOGERA appelle la population de la cité de Sange à consommer une eau potable. Un appel lancé le mardi  15 aout 2017 au cours d’une campagne de sensibilisation communautaire organisée au marché de la place. Selon  Étienne TOGERA, la sensibilisation intervient suite aux vingt-six cas de choléra enregistrés dans l’espace de trois semaines au niveau de la plaine de la Ruzizi. D’après lui, ces  cas proviennent  de Ndunda, Runingu, Kiliba  et Rutanga dans la cité de Sange.

Reportage de la radio rurale de Sange

Télécharger ce fichier

Lire

Province de Lomami : la ville de Mweneditu dotée d’une morgue (Ali Bukasa/Kabinda)

La population de la ville de Mwedi ditu peut enfin pousser un ouf de soulagement. Enfin, le maire adjoint a inauguré le vendredi 04 aout 2017 une morgue  où l’on peut désormais conserver les dépouille mortelle. La cérémonie s’est déroulée en présence des plusieurs curieux venus Pour la circonstance. Signalons que cette chambre mortuaire est une première pour cette ville de plus ou moins 1 million d’habitants.

Télécharger ce fichier

Lire

Haut Lomami : Une infection d’une source inconnue affecte le lait maternel que les femmes allaitantes de Luena donnent au nourrisson (Gabin Malaika/Radio Oka kyondo)

Les femmes allaitantes de Luena se plaignent de l’infection constatée dans le lait maternel qu’elles donnent aux enfants. Dans un entretien accordé à la radio Oka kyondo le samedi 05 aout 2017, le lait change de couleur. Cette situation devient fréquente. Au moment où certaines préfèrent consulter les tradipraticiens, d’autres  par contre se ruent vers les centres de santé. Le médecin en chef du centre de santé de Luena, docteur Didi Lwamba explique comment soigner cette infection.

Reportage de la radio Oka kyondo

Télécharger ce fichier

 

 

Lire

Kalemie : Sensibilisation sur les moyens de prévention contre les IST et VIH/SIDA par le réseau des ONG actifs des jeunes en age juvénile (Josaphat Marquis Lutumba/Ucofem)

Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et les VIH/SIDA sont autant des fléaux qui rongent la ville de Kalemie. Depuis 2010, les personnes infectées étaient en nombres croissant mais vers les années 2015, plusieurs mouvements associatifs se sont coalisés pour sensibiliser, décourager les personnel de sexe sur le danger qu’il y a à s’adonner aux activités sexuelles avec des partenaires multiples. Dans ce magazine produit par  Josaphat Lutumba membre de l’Ucofel-Kalemie, le journaliste a fait intervenir plusieurs acteurs des ONG locales pour leur apport dals les efforts de lutte contre ces maladies. Ainsi, selon la coordonnatrice du réseau des femmes de Tanganyika madame Albertine Kungwa, le travail de sensibilisation doit être soutenu par tous les partenaires intervenants dans le secteurs de la santé. Dans

Télécharger ce fichier

Buta : La Division Provinciale de la Santé (DPS) appelle la population à contacter le centre de santé le plus proche en cas des symptômes ou signes du virus Ebola (Didier Munga/Radio Liberté)

La Division provinciale de la santé (DPS) à Buta, interpelle la population contre le danger que représente toujours  le virus Ebola. Docteur Jean Pierre Osoko de la Division Provinciale de la Santé (DPS) invite la population à la vigilance et à continuer à observer strictement les instructions et mesures d’hygiènes pour éviter la contamination. Le virus Ebola est une maladie très contagieuse qui se transmet par plusieurs voies dont le sang,  la consommation de viandes de chasse contaminées, rappelle-t-il aux habitants des zones où ce virus a été déclaré début mai 2017.

Télécharger ce fichier

Lire

Buta : La Division Provinciale de la Santé (DPS) sensibilise sur les mesures d’hygiène à observer pour éviter d’être contaminé par le virus Ebola (Didier Munga/Radio Liberté)

En passe d’être maitrisé, selon le ministère national de la santé, la fièvre hémorragique à virus Ebola laissera des traces inoubliables dans plusieurs villages de l’ex province Orientale. Dans une réunion de mercredi 24 mai 2017, le comité de gestion des urgences du virus Ebola, composé des membres du ministère de la santé publique et des partenaires locaux et internationaux, a avancé un chiffre de 520  personnes qui ont déjà été en contact avec des porteurs de ce virus. Ces personnes ont été identifiées dans la zone de santé de Likati. Deux d’entre ces personnes ont été testées positives au virus Ebola.  A Buta, la population est aux aguets. Dans un entretien accordé au journaliste Didier Munga de la radio Liberté le jeudi 22 juin 2017, le docteur Jean Pierre Osoko de la Division Provinciale de la Santé (DPS) appelle la population à continuer à observer strictement les instructions pour ne pas être contaminé par le virus Ebola.

Télécharger ce fichier

Lire

Journée mondiale de don de sang : l’hôpital général de référence d’Oicha lance un SOS aux donneurs de sang bénévoles. (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Un SOS aux  dons de sang est lancé par le gestionnaire de la banque du sang de l’hôpital général de référence d’Oicha. Monsieur Vagheni Kambale tire la sonnette d’alarme et affirme que la banque de sang d’Oicha dispose d’une très faible quantité de sang. Il  encourage la population à se présenter à l’hôpital pour donner le sang et sauver ainsi des vies.  Les donneurs de sang bénévoles, selon lui, vont bénéficier de certains avantages dont les soins et des examens sanitaires gratuits. Ils connaitront aussi leur état sérologique et groupe sanguin, a-t-il ajouté.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Spot 2 – Prévention Ebola – Lingala

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola en lingala a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en français, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Nancy Ngongo et Olivier Tuzolana
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 2 (Lingala)

Lire

Interview du professeur Rollin (US Center for Disease Control and prevention) sur le contrôle et la prévention des épidémies du virus Ebola- version longue

Zaina Kere Kere, l’une des journalistes travaillant sur le bulletin quotidien Vox Congo, a interviewé, lundi 5 juin dans les studios d’Internews à Kinshasa, le Professeur Pierre Rollin du Center for Disease Control and prevention (CDC), l’agence du gouvernement américain en charge du contrôle et de la prévention des épidémies aux Etats Unis et dans le monde. Il a été envoyé en République Démocratique du Congo pour appuyer l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement congolais dans la gestion des cas d’Ebola détectés dans le territoire d’Aketi (Bas Uele): deux personnes sont décédées. Le gouvernement et ses partenaires travaille à partir de la localité  de Likati pour contrôler et prévenir une éventuelle épidémie.

Le professeur Pierre Rollin est l’un des spécialistes mondiaux du virus Ebola (du nom d’une rivière près de Yambuku, Bas Uele, où on a découvert le virus en 1976). Il répond aux questions de Zaina Kere Kere sur l’histoire du virus Ebola en particulier en RDC, les mesures prises par le gouvernement depuis le début du mois de mai 2017 à la lumière de son expérience, notamment dans la gestion de l’épidémie en Afrique de l’Ouest en 2014 et sur la question des tests de vaccin autorisés par le gouvernement.

Cette interview est mise à disposition des 58 radios partenaires du Programme de Développement du Secteur des Médias (PDSM) financé par l’USAID. De façon complémentaire, une version courte en français et en lingala est envoyé aux 14 radios cibles de la Tshopo et du Bas Uele.

Lire

Spot 1 – Prévention Ebola – Lingala

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola en lingala a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en français, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Nancy Ngongo et Olivier Tuzolana
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 1 (Lingala)

Lire