Spot 1 – Prévention Ebola – Lingala

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola en lingala a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en français, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Nancy Ngongo et Olivier Tuzolana
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 1 (Lingala)

Lire

Kisangani : Malgré l’insuffisance des moyens de protection sur le virus Ebola, un engouement de la population pour les opérations d’enrôlement des électeurs (Armand Makanisi/Radio Kintuadi)

L’épidémie à virus Ebola sévit depuis quelques temps dans la zone de
santé de Likati au Bas Uélé, province frontalière à celle de Tshopo.Vu
son mode de transmission, c’est-à-dire par le contact physique. Le
mécanisme de prévention devrait être à tous les niveaux à Kisangani.
Le cas des populations fréquentant les différents centres
d’inscription et d’enrôlement des électeurs ou jusque-là, aucune
mesure préventive n’est observée. Armand Makanisi a fait la ronde ce
Jeudi des certains centres dans la commune de Makiso et propose ce
reportage. Reportage d’Armand Makanisi de la RTK5 de Kisangani.

Reportage de la radio Kintuadi

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé  » (Remapco et Internews)

En raison de l’épidémie de la maladie à  virus Ebola déclarée dans la province de Bas-Uélé en début de ce mois de mai, le REMACPO et Internews en RDC ont organisé ce 30 mai 2017 en toute urgence un café presse à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Thème retenu : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé ».
Le chef de la division provinciale de la santé, deux délégués de l’UNICEF et un délégué du bureau de la société civile de la Tshopo, ont ainsi échangé et partagé des informations sur ce virus avec une cinquantaine de journalistes. L’objectif était d’amener les professionnels des medias et les prestataires du domaine médical ainsi que des acteurs de la société civile à réfléchir sur des actions qui peuvent activement contribuer à la lutte effective contre cette fièvre hémorragique à virus Ebola. Lors de cette activité, la première du genre depuis l’apparition du virus Ebola au Bas-Uélé, les journalistes notamment ont promis de s’impliquer activement et d’intensifier  des messages de prévention dans les médias. La province de la Tshopo est la plaque tournante de toutes les actions de riposte de l’épidémie en faveur de la province voisine, le Bas-Uéle, une province à accès difficile dans les zones touchées et où les infrastructures routières laissent à désirer.

Panélistes:

  1. Docteur Adelard Lufungola de la division provinciale de la santé,
  2. Hervé Mwamba chargé de communication de l’Unicef,
  3. Mr François Lemba de la société civile Tshopo,
  4. Mme Ghislaine Itama coordonnatrice du Remapco
Lire

Ebola :  »Tout le monde peut l’éviter en observant scrupuleusement les mesures d’hygiène » (Nicole Etete et Steve Mbusa/Radio Amani)

L’épidémie d’Ebola demeure un danger permanent dans les agglomérations proches de Likati. Bien que maitrisée selon les autorités sanitaires plusieurs cas continuent à être sous surveillances. La ronde de ce samedi 03 juin effectuée par les reporters de la Radio Amani revèle
que plusieurs voyageurs sont jusques là ignorants et n’observent pas
les mesures préventives. Les détails dans ce magazine réalisé par
Nicole Etete et Steves Mbusa de la radio Amani de Kisangani.

Magazine de la Radio Amani

Télécharger ce fichier

Lire

Spot 2 – Prévention Ebola – Français

Visé par le Ministère de la Santé, ce second spot de prévention sur le virus Ebola a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en lingala, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Zaina Kere Kere et Karim Benard-Dende
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Lire

Spot 1 – Prévention Ebola – Français

Visé par le Ministère de la Santé, ce premier spot de prévention sur le virus Ebola a été produit par Internews dans le cadre de l’appui demandé par les radios partenaires de la Tshopo, un appui incluant leurs confrères du Bas Uele, après l’émergence du virus près de Likati, Bas Uele, au début du mois de mai 2017.

Cet appui comprend des sessions de mentoring pour la production de reportages et de brèves, un appui financier à la production, la production de deux spots et d’une interview d’un spécialiste de la lutte contre Ebola, le professeur Rollin du U.S. Center for Disease Control and Prevention (CDC) (traduit en lingala), l’organisation d’un café presse sur la question à Kisangani (médias, société civile, Ministère de la Santé et UNICEF), diffusés dans 14 radios du Bas Uele et de la Tshopo.

Ce spot a également été produit en lingala, zozande et boa.

Texte: Lea Otshudi et Breuil Munganga
Voix: Zaina Kere Kere et Karim Benard-Dende
Musique : Fred Kabeya
Technique et Montage: Olivier Tuzolana

Télécharger le fichier MP3: Spot 1

Lire

Tshopo : Des habitants de Kisangani souhaitent une intensification des stratégies de prévention contre le virus Ebola (Felix Abosa/RTK 5)

La surveillance sur le mode de transmission de la maladie à virus
Ebola entre Tshopo et Bas Uélé pose encore problème. C’est ce que
laisse entendre quelques chauffeurs rencontrés dans les rues de Kisangani ce jeudi 01 juin 2017. Ils souhaitent une intensification des stratégies de  prévention sur tout le poste de contrôle, ainsi que les parkings pour éviter l’entrée du virus dans la ville.  Bien que l’épidémie n’a pas encore traversé la zone de santé de Likati  dans le bas Uélé la province de la Tshopo reste toujours exposée, vu  le trafic intense entre ces 2 provinces.  Suivez leurs réactions au micro de Felix Abossa de la radio télé  Kintuadi de Kisangani.

Vop pop de la RTK 5
Télécharger ce fichier

Lire

Bas-Uélé : Plus de 500 personnes ont été en contact avec des porteurs du virus Ebola dans la zone de santé de Likati. (Jean Kombozingi/Radio Rubi, Buta, Bas Uele)

Dans sa réunion de mercredi 24 mai 2017, le comité de gestion des urgences du virus Ebola, composé des membres du ministère de la santé publique et des partenaires locaux et internationaux, a avancé un chiffre de 520  personnes qui ont déjà été en contact avec des porteurs de ce virus. Ces personnes ont été identifiées dans la zone de santé de Likati. Deux d’entre ces personnes ont été testées positives au virus Ebola.  Jean KOMBOZINGI TITA ZELU de la radio RUBI à Buta fait le point de l’évolution de cette épidémie depuis son apparition au Bas-Uélé.

reportage

Lire

Tshopo: Baisse de la consommation de la viande de chasse à Isangi, les habitants ont peur d’attraper le virus Ebola. (Joseph Bassay/Radio Bondeko)

La vente et la consommation de la viande de chasse connaissent une réduction très sensible dans la cité d’Isangi. Plusieurs familles ont banni cette viande de leur régime alimentaire pour écarter tout risque de contamination. Cette méfiance et dérogation aux habitudes culinaires de la zone, s’observe depuis l’annonce de l’apparition du virus hémorragique d’Ebola dans la province voisine de Bas Uélé, au début de ce mois de Mai 2017. Les plus malheureux  par cette situation sont  les chasseurs et revendeurs de cette viande. Selon eux,  les recettes ont baissé à plus de la moitié. Reportage signé Joseph BASSAY (radio Bondeko Isangi)

Reportage de la Radio Bondeko

Télécharger ce fichier

Lire

Ebola : Prudence oblige, des habitants de Kisangani se méfient des voyageurs depuis l’apparition de ce virus au Bas-Uélé, province voisine de la Tshopo. (Trésor-Polycarpe)

Mieux vaut prévenir que guérir! De nombreux boyomais craignent que le virus Ebola déclaré au Bas-Uélé à 600 km de Kisangani traverse les frontières. Certains d’entre eux, rencontrés dans les rues de Kisangani, affirment adopter déjà quelques mesures préventives et règles d’hygiène.  Ils  évitent notamment tout contact avec les voyageurs.  On les écoute au micro de Trésor-Polycarpe MOKIANGO de la Radio Télévision Kintuadi/Kisangani

 

Télécharger ce fichier

Lire