Sud-Kivu: 20 filles-mères du camp des réfugiés burundais de Lusenda ont bénéficié d’une formation sur les activités génératrices des revenus organisée par Eben ezer Ministry avec l’appui de l’organisation britannique Children in crisis. (Aimerance NIYONKURU/Ongea)

Lire

20 filles-mères du camp des réfugiés burundais de Lusenda ont bénéficié d’une formation sur les activités génératrices des revenus organisée par Eben ezer Ministry avec l’appui de l’organisation britannique Children in crisis. Cette première formation est incluse dans un projet pilote de 6 mois qui sera élargi au mois d’octobre prochain. Les bénéficiaires ont remercié vivement les organisateurs de leur avoir appris à fabriquer des savons et serviettes hygiéniques pour les filles et les mamans.

Jean Paul RUVYAGIZA, Chef de programme d’Eben ezer Ministry au micro d’Aimerance NIYONKURU.

Equateur: Plus de 15 mille cas de paludisme dont 135 décès recensés, pour le premier trimestre 2018. (Peter Gbiako/RadioMwana)

Lire

Plus de 15 mille cas de paludisme dont 135 décès, pour le premier trimestre 2018, ce sont les chiffres communiqués Mercredi 25 avril, lors de la cérémonie commémorative de la journée mondiale contre la malaria. La manifestation s’est déroulée dans le bâtiment administratif du gouvernorat de l’équateur à Mbandaka. Les agents et cadres du secteur de la santé et des partenaires d’appui dont Sanru,UNICEF et l’OMS y ont assisté.

 

Sud-Kivu: Les eaux de pluie empêche le passage d’une ambulance à Sangya. (Thomson UNDJI/Ongea)

Lire

La pluie continue à faire des ravages dans le territoire de Fizi, comme dans la plaine de la Ruzizi. Une ambulance transportant des malades du camp de Lusenda vers l’hôpital de Nundu a rebroussé chemin au péril de la vie de ces malades.

Un récit de Thomson UNDJI.

Sud-Kivu: 14 points de vente d’alcool fermés autour du marché Katungulu I pour non-conformité aux normes sur décision de l’administration du camp des réfugiés Burundais de Lusenda (Aimable KAVUNJAPORI/ONGEA)

Lire

L’administrateur du camp de Lusenda, Monsieur Didier NUMBI WA NUMBI a pris la résolution de fermer tous les points de vente d’alcool (Nganda) autour du Marché Katungulu 1. Pour cause, ces nganda ne respectent pas les normes d’hygiène, et manquent les lieux d’aisance.
Aimable KAVUNJAPORI.

Nord-Kivu: La société civile demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier urgemment la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC (Alphonse Vikongo / Radio Muungano)

Lire

Les coordinations de la société civile de LUBERO, BUTEMBO, BENI Ville et Territoire demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier  urgemment  la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC.

Dans une déclaration signée le 25 Mars 2018, ces forces vives ont démontré comment les contenus de la loi No 035/CAB/MINETAT-COMMERCE EXTERIEUR/2018 du 05 Mars 2018 ne correspondent pas aux réalités que la population de BENI-LUBERO  traverse et  surtout que c’est la zone très  concernée par la culture du quinquina. Elles demandent d’envisager une étude minutieuse  sur terrain qui pourra permettre au Ministre de signer un arrêté adapté à la vie de tous ceux qui sont impliqués dans la culture et la commercialisation des écorces du quinquina en RDC.

Georges KATSONGO Président de la coordination de LUBERO  revient sur la suite des recommandations au micro de  VIKONGO  Alphonse.

 

Sud-kivu: la ville d’Uvira souffre d’un grand problème d’eau depuis plusieurs jours, la population se rue vers les eaux des rivières.(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Plusieurs Quartiers de la ville d’uvira sont dépourvus d’eau de la Régie de Distribution des eaux , ce jour-ci. Les habitants ont du mal à accéder à l’eau de la REGIDESO malgré une forte visibilité des robinets dans différentes avenues et coins de la ville. Pour pallier à ce problème des coupures d’eau certains habitants passent  des nuits blanches à l’attente du jaillissement d’eau au robinet, dans un aspect de résolution de ce problème les femmes, les hommes, jeunes et enfants se ruent à l’eau de rivière Mulongwe, Kalmabege ou Kanvivira mais encore d’autres habitant préfèrent aller vers la rivière Tanganyika. Selon, le responsable de la Régie des Distribution des eaux de la ville d’Uvira, signale les coupures intempestives du courant électrique serai à la base  de manque d’eau. Notons, que la population est exposée à l’épidémie choléra par l’usage de l’eau des rivières.
 

Equateur: L’épidémie choléra s’annonce en pleine ville de Mbandaka (Peter Gbiako/Radio Mwana)

Lire

Le gouverneur de la ville province de l’équateur déclare l’épidémie choléra en centre ville de Mbandaka au travers un communiqué de presse annoncé le samedi 17 mars 2018 par les médias locaux. Le chef de l’exécutif précise d’avoir eu les résultats positifs après prélèvement des échantillons à l’ institut national des recherches biologique. Constaté depuis quelques semaines dans 5 zones de santé  sur 8 que compte la division provinciale de la santé à l’équateur, situé non loin des rivières et à bord du fleuve Congo. La flambée des cas de décès et diarrhée a été enregistré dans ces structures sanitaires. Quant à la prise en charge des patients et à la prévention des malades, le gouvernement s’est mobilise sur le traitement. Les autorités communautaires appel la population à observer les mesures alimentaires d’hygiène et assainissement de l’environnement.
 

Sud-kivu: L’ONG S.O.S Femme et Enfant en Catastrophe, en sigle FEC sensibilise la population d’Uvira sur « la planification familiale pour le bien être de la femme,de l’enfant et de la famille »(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une conférence de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive a été organisée le mercredi 21 mars 2018 à Uvira. Dans le cadre d’informer la communauté d’Uvira  sur  la pratique des méthodes de planification familiale pour le bien être de la femme, de l’enfant et de la famille issue de santé sexuelle et reproductive. Exécuté par l’ONG, » SOS Femme et enfant en catastrophe en sigle  FEC  » à l’intention notamment des leaders communautaires. L’objectif de cette activité est celui de permettre aux leaders communautaires d’expliquer à leurs pairs éducatifs  les bénéfices et valeurs d’espacement des naissances dans l’amélioration de la santé de la mère et l’enfant. Notons que cette la planification familiale contribue à la réduction de la morbi-mortalité maternelle et infantile.
 

Nord-kivu: Plus des 20 femmes retenues chaque mois à l’hôpital général d’oicha, par manque des ressources financières(Florence Makalikali/Radio Moto oicha)

Lire

Les femmes rurales et les femmes déplacées de guerre sont regroupées à plus de 20 chaque mois à l’hôpital général d’Oicha. Depuis près d’un mois,  incapable de retrouver l’argent pour subvenir à la facture sans se rendre au champ. Suite à la guerre qui fait ravage dans le coin d’oicha. Il est à signaler que deux femmes ayant fouilles la cité de Mayimoya pour venir accoucher à l’hôpital général d’oicha mais elles sont buté à cette situation des frais. S’agissant des femmes issues des familles pauvres et des femmes déplacées de guerre ou encore des épouses des militaires qui ont du mal à honorer la facture des soins médicaux.Notons que l’hôpital général libère les femmes au bout de plusieurs mois  mais ceci est un manque à gagner.

Kasai-Oriental: Le chef-lieu Mbuji-mayi frappé par l’épidémie de choléra, 13 morts et 90 cas déclarés par le gouverneur Ngoy Kasanji(Ali BUKASA/Radio Ditunga)

Lire

Dans la province de Kasai-orientale, le gouverneur Alphonse Ngoy Kasanji,  fait un état de lieu sur l’épidémie de choléra qui a déjà fait objet de 13 victimes (décès) et plus de 90 cas déjà déclarés à Mbujimayi. Pour éradiquer à cette épidémie,les mesures de prévention se multiplient dans l’objectif de lutter contre la pandémie choléra. Comme mesure de prévention à l’égard de cette maladie la population doit soigner l’hygiène alimentaire et de l’environnement. D’après le gouverneur de la province, des équipes techniques sont déjà a pieds d’oeuvre pour lutter contre cette maladie et par différents canaux communicationnels où les messages de la sensibilisation est transmise en guise de se préserver contre l’épidémie.  Alphonse Ngoy Kasanji souligne que l’épidémie de choléra représente un grand défis pour la province du Kasai-oreintale. En ce qui concerne les soins appropriés les centres et des unités de traitement sont déjà érigés à Djulu. Signalons que le traitement pour cette maladie est belle est bien gratuit.