Sud-Kivu : Les déplacés internes sont passés de 641 à 916 personnes en une semaine à Minembwe. ( Ghislain BAFUNYEMBAKA / Ongea )

Lire

L’insécurité bat toujours son plein dans le groupement Bijombo en territoire d’Uvira.
Pour preuve, en une semaine, au poste d’encadrement administratif de Minembwe, les déplacés internes des conflits interethniques de Bijombo enregistrés ont grimpé de 641 à 916 personnes.
Ghislain BAFUNYEMBAKA, nous explique les raisons de ces déplacements.

Sud-Kivu : Le centre d’écoute de l’ONU femme a été vidé de tous ses matériels informatiques par des inconnus dans le camp de Lusenda. ( Odette NIBIZI / Ongea )

Lire

Le Centre d’écoute de l’Organisation ONU Femme dans le camp de Lusenda a été vidé de tous ses matériels informatiques par des inconnus dans la nuit du 18 à 19 juin.
Tout a été emporté, les voleurs ont laissé le centre vide de tout matériel.
Odette NIBIZI, a rencontré la Présidente de ce Centre, Madame NZOBONIMPA Séverac.

Sud-Kivu : 17 combattants maï-maï du groupe Kijangala se sont rendus aux FARDC le samedi à Sange. (Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

Reddition samedi 16 juin dernier aux FARDC à Sange de 17 combattants Mai Mai du groupe KIJANGALA. Ils proviennent du village Kikuyu dans le groupement de Kigoma en chefferie de Bafuliru en territoire d’Uvira au Sud Kivu. Dans leur reddition, ces combattants ont amené avec eux cinq
armes avec d’autres effets militaires. Et c’est en présence de l’assistant de l’administrateur du territoire d’Uvira chargé des finances et d’autres notabilités de Sange. Toute fois ; le commandant de ce groupe mai mai n’est pas venu avec ses hommes, fait savoir son adjoint. Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient sur les raisons de cette reddition.

Sud-Kivu : La nouvelle société civile du Congo d’Uvira déplore la recrudescence de l’insécurité ces derniers jours dans cette cité. (Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

En l’espace de six jours ; le coordinateur de la nouvelle société civile du Congo d’Uvira a dénombré trois personnes abattues par balles et d’autres cas de vols à mains armés enregistrés dans différents quartiers. Des hommes armés non autrement identifiés en sont responsables, indique Claude MISARE. Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient sur les récits de ces cas d’assassinats.

Beni : Une personne tuée et trois portées disparues après l’incursion des ADF jeudi soir à BILIMANI- KYUSKIVI. ( Florence MAKALIKALI / RADIO Moto-Oicha )

Lire

Une personne tuée et trois autres portées disparues, c’est le bilan de l’incursion rebelle ce jeudi 14 juin 2018 soir , des rebelles ADF à BILIMANI- KYUSKIVI à un Kilomètre à L’Est de la localité de TENAMBO centre en territoire de Beni. Les autorités civiles de cette localité indiquent aussi la mort d’un militaire et le camp des militaires sur cet axe incendié.

Florence MAKALIKALI NOUS EN PARLE

Sud-Kivu : La Police locale et les responsables de la plage de Lusenda prennent des précautions à l’approche des vacances pour prévenir les noyades. ( Shadrack MAJALIWA / Ongea )

Lire

Pendant les vacances de l’année scolaire 2016-2017, dix cas de noyade des enfants mineurs, parmi lesquels les enfants réfugiés burundais ont été enregistrés à la plage de Lusenda.

A l’approche des nouvelles vacances du mois de Juillet prochain, les responsables de la Plage de Lusenda et la Police locale interdisent carrément les enfants mineurs à fréquenter la plage et mettent en garde les parents qui ne prendront pas soins de leurs enfants en cette période.

Shadrack MAJALIWA, reportage.

Sud-Kivu: 641 déplacés, conséquences des affrontements intercommunautaires dans le Groupement BIJOMBO ( Ghislain BAFUNYEMBAKA / Ongea )

Lire

Dans le groupement de Bijombo, en territoire d’Uvira, la population locale continue à abonner ses champs, maisons et bétails pour se réfugier à Minembwe.
A l’heure actuelle, le chef de poste d’encadrement administratif de Minembwe a déjà enregistrés 641 déplacés, soit 109 ménages depuis avril 2018.
Ghislain BAFUNYEMBAKA.

Sud-Kivu : 9 armes AK 47, un sac des chanvres, et un sac de gri-gri ont été ravi ce week-end. L’opération « TUJIKINGE » porte déjà des fruits dans la cité d’Uvira. ( Pavel KIZA et Serge BISIMWA /Ongea )

Lire

Lancement de l’opération ‘’TUJIKINGE’’ contre les bandits armés dans la cité d’Uvira par le gouvernement provincial du Sud-Kivu et la Police Nationale Congolaise. Déjà, l’opération porte ses fruits; 9 armes AK 47, un sac des chanvres, et un sac de gri-gri ont été ravi ce week-end.

A Beni, les femmes du mouvement « Rien sans les femmes » souhaitent rencontrer les chefs d’Etat des pays d’origine des groupes armés étrangers présents à l’Est de la République Démocratique du Congo (Alphonse VIKONGO / Radio Muungano)

Lire

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU célébrée chaque 29 mai  a été commémorée à Beni (Nord Kivu) dans la base de Madiba au quartier Boikene, qui a été le lieu de l’ensemble des cérémonies. Les autorités locales, la société civile, la Police Nationale Congolaise, les Forces Armées de la RDC , les personnels civils et militaires de la MONUSCO ont participé à ces cérémonies. Le commandant des forces de la MONUSCO, le chef de bureau de la MONUSCO Beni-Lubero et le maire adjoint ont fait le tour d’horizon de la situation actuelle en matière de sécurité dans la région de Beni.
Prenant la parole , les femmes de Beni participant  au sein du mouvement Rien sans les Femmes ont émis le vœu d’être soutenues par les autorités congolaises pour une rencontre avec les chefs d’États des pays d’origine des groupes armés étrangers actifs sur le territoire congolais: en clair, les femmes de Beni souhaitent être reçues par le président Museveni pour discuter de leurs solutions pour la fin des incursions sanglantes imputées au groupe rebelle ougandais ADF dans la région de Beni.

Suivons la teneur de leur message lu par Espérance KAZI

 

Sud-Kivu: Trois jeunes réfugiés burundais attrapés par les sungusungu pour vols des lampadaires dans le camp de Mulongwe. (Moutard MATESO/Ongea)

Lire

Vols de lampadaires dans le camp des réfugiés de Mulongwe.
3 jeunes réfugiés burundais ont été attrapés lundi par les Sungusungu, une structure locale des réfugiés burundais pour la sécurité des camps. Ces jeunes ont ensuite été acheminés à la Police Nationale Congolaise.
Ils sont accusés de vol des lampadaires qui éclairent le camp de Mulongwe.
BUCHUMI Didier, président de Sungusungu dans le camp de Mulongwe est au micro de Moutard MATESO.