Beni : Les FARDC ont mis en déroute le jeudi 06 juin 2017 un groupe armé non autrement identifié à Kainama. (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

L’agglomération de Kainama située au Nord-Est du territoire de Beni est  passée sous le contrôle de l’armée loyaliste. Les FARDC ont repris cette localité le matin de ce jeudi 6 juillet après des violents affrontements qui les ont opposés à un groupe d’hommes armés non autrement identifiés. Selon le porte parole de l’opération sokola I, le capitaine Mak Azukay, cela fait plusieurs mois que des groupes armés tentent sans succès d’occuper certains villages du grand nord.  Pour le porte parole de l’opération Sokola I, la situation est sous contrôle et les habitants peuvent vaquer librement à leurs occupations.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Conflit bantous et pygmées à Kalemie : plus de 8 morts et des maisons en feu dans plusieurs villages sur l’axe Mulengi. (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Un nouveau conflit a éclaté mardi 04 juillet 2017 dans les villages de Mulengi, Lukwangulo, Moni et Mukuku dans la province du Tanganyika. Ce conflit oppose les peuples bantous et pygmées vivants dans ces villages depuis plusieurs décennies. Selon le représentant de peuple bantous, certains pygmées avaient tenté de bruler les habitations du village de Lukwangulo. Pour le représentant de peuple pygmée, le chef Kanyama   ce sont plutot des jeunes garcons bantous qui avaient bloqué le passage à 3 filles pygmées qui se rendaient au marché.  Saisi de la situation, l’honorable député de Kalemie Damien Tambi en congé parlementaire à Mulengi, appelle les uns et les autres à l’apaisement.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

 

 

Lire

Kananga : Le cadre de concertation de la jeunesse et les mouvements associatifs féminins sensibilisent la jeunesse sur la manière de se désolidariser des groupes armés Kamwina Nsapu (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Prévenir les jeunes contre l’adhésion au sein des groupes armés  « Kamwina Nsapu », tel est l’objectif de la journée de sensibilisation organisée le jeudi 29 juin 2017 par le cadre de concertation des jeunes et les structures féminines de la province du Kasai central. Dans son adresse aux participants, maitre Yasmine Katshunga a notamment demandé aux jeunes et aux femmes  de dénoncer  tout mouvement suspect des membres de ce groupe auprès des autorités. L’activité a été financé par la Monusco.

 

Reportage de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

Lire

Beni : Un dispositif sécuritaire particulier dans le but de contrecarrer toute menace pour une bonne célébration de la journée du 30 juin (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

En prévision de la journée où la République Démocratique du Congo (RDC) commémore le 52e anniversaire de son indépendance,  le commissaire supérieur principal de la Police Nationale Congolaise (PNC) Jean Pierre Umbi a annoncé le jeudi 29 juin 2017 un important dispositif sécuritaire sur l’ensemble du territoire de Beni sera mis en place avant, pendant et après la manifestation pour permettre que la cérémonie se déroule sans incident. Le commissaire supérieur de la PNC a, en outre, appelé la population à coopérer avec avec les services spécialisés pour dénoncer tout fauteur de trouble.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Bukavu : Presse café : « Insécurité, rôle des médias dans la lutte contre le phénomène Kidnapping au Sud-Kivu » (Internews-RDC)

Voilà une année maintenant qu’au Sud-Kivu,  des habitants de la ville de Bukavu et des territoires environnants, refont face  au phénomène « Kidnapping » avec demande de rançon.  Les statistiques de la police font état pour ces trois derniers mois, avril, mai et juin 2017,  de 5 cas de kidnappings à Bukavu.  Ces cas sont les seuls dont les familles des victimes ont saisi officiellement la police, d’autres étant méconnus des agents de l’ordre. Quoique, la Police estime qu’il n’y a pas, à date, de réseau organisé des kidnappeurs, mais juste  des jeunes gens isolés qui cherchent par cette voie à gagner de l’argent, les médias du Sud-Kivu eux, veulent sans attendre sensibiliser la population contre ce phénomène. Selon l’Union nationale de la presse du Congo/Sud-Kivu (UNPC), les médias doivent à tout prix chercher des voies et moyens pour étouffer cette pratique,  qui du reste peut prendre de l’ampleur. C’est ainsi que le 22 juin 2017 en  collaboration avec Internews en RDC, la « synergie des médias du Sud-Kivu contre les kidnappings » a organisé un café presse, afin d’amener les journalistes, les organisations de la société civile et les autorités de l’ordre à réfléchir sur comment décourager ce phénomène sous toutes ses formes. Ce café, dont est issu ce magazine a été financé par l’USAID avec des fonds complémentaires de la Coopération Suisse.

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. Charles BALOLEKWA, Commissaire provincial principal en charge de la police judiciaire,
  2. Claver BASEME, représentant le ministère provincial de l’intérieur,
  3. Justin BAHIBARWA, Délégué du Bureau de Coordination de la Société civile du Sud-Kivu et Défenseur des droits humains, Coordonnateur de l’Association SOS IJM.
  4. Justin KYANGA,  Directeur de la Radiotélévision Ngoma ya Kivu (RTNK) et délégué de l’Union Nationale de la Presse du Congo à ce panel.
Lire

Kalemie : Un conflit ouvert oppose les cultivateurs aux éleveurs dans les villages de Mukuku et de Lukwangulo (Jacques Furahisha/radio Kaoze)

Au moment où les autorités tentent de pacifier la province au sujet de conflit intercommunautaire, voici encore une guerre ouverte entre les éleveurs et les cultivateurs. En effet, les cultivateurs ont exprimé leur indignation dans une émission à la radio Kaoze le samedi 24 juin 2017. Cette situation est vécue dans les villages de Mukuku, Lukwangulo, Mulengi et Moni. les éleveurs reconnaissent les faits mais ils affirment que c’est à cause de l’insécurité dans les montagnes de ces villages.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Uvira : 1 mort et un blessé grave dans une embuscade entre Kiliba et Kawizi sur la plaine de la Ruzizi (Gaius Shabilepa/Radio Le messager du Peuple)

Sur la nationale N°5, des hommes non autrement identifiés ont tiré le samedi 24 juin 2017 sur un véhicule de transport en commun. Selon les témoins sur place, une personne a trouvé la mort et une autre grièvement blessée. Et selon la mème source, une autre attaque perpétrée par les coupeurs de route a eu lieu la nuit de vendredi à samedi. Ces hommes armés ont dévalisés les passagers de tous leurs biens. Saisie de la situation, les éléments FARDC postés a Mutahule dans la plaine de la Ruzizi, se sont mis à la recherche de ces bandits armés. Le commandant de la 3342e bataillon le lieutenant colonel Gilbert Misamba affirme que les FARDC ont réussi à arrêter un coupeur de route et des armes récupérées.

Reportage de la radio le Messager du peuple

Télécharger ce fichier

Lire

Beni : 26 mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes et minutions de guerre récupérées, bilan des affrontements entre les FARDC et les Mai mai à Kabasha (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

L’heure est au bilan après l’incursion samedi 17 juin 2017  des rebelles Maï-maï  à Kabasha, une localité à 30 km  de la ville de Beni.   Le commandant des opérations  sokola I à Beni, le général Falcy Kabwe a fait état ce jeudi 22 juin 2017 à Beni d’une vingtaine d’assaillants mai mai tués, 9 capturés et plusieurs armes lourdes de guerre récupérées, lors de ces affrontements. Il a parlé également de 3 morts et 4 blessés du coté des FARDC. Pour sa part, l’administrateur du territoire de Beni Amissi Kalinda affirme qu ‘à date la localité de Kabasha est sous contrôle des FARDC. Il  invite les habitants à regagner leurs maisons et  les jeunes à se désolidariser des forces négatives. Reportage de Florence Makalikali/Radio Moto Oicha.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

 

Lire

Beni : Les journalistes de la Radio Télévision Muungano de Beni (RTMB) bloqués dans la rédaction et traumatisés par la présence de miliciens Mai Mai lors de l’attaque de Beni ce 22 juin (Jacques Kinkuni, Directeur de la RTMB)

Les médias en particulier en zone rurale et en zone de conflit sont devenus des cibles pour les belligérants et quiconque souhaitent en découdre avec un groupe concurrent.  Depuis le début de ce mois de juin, les journalistes de 4 radios communautaires viennent de vivre des expériences traumatisantes (Radio Mutanga au Sud-Kivu et la Radio Francophone des Grands Lacs dans le Tanganyika). Aujourd’hui, jeudi 22 juin 2017, c’est le tour de la Radio Télévision Muungano de Beni (RTMB) d’être assiégée par des hommes, appartenant vraisemblablement aux milices Mai Mai, armés de AK47 et munitions de guerre pendant les combats entre miliciens Mai Mai et les FARDC. Pendant plus de deux heures, journalistes, techniciens et autres membres de la radio,  en pleins préparatifs de la première édition du journal parlé du matin, ont été empeché de travailler par les assaillants. Le Directeur de la radio Télévision Muungano de Beni (RTMB) Jacques Kikuni pour plus des détails :

 

Extrait sonore de la radio Muungano
Télécharger ce fichier

Lire

Nord-Kivu : le territoire de Beni sous menace d’une nouvelle rébellion (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Des bruits de bottes se font encore entendre dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu. Selon l’Administrateur du territoire Amisi Kalonda, plusieurs groupes armés viennent encore de mettre sur les routes la population des plusieurs villages dont Kabasha, kalunguta, Mataba, Maboya et Kivira. L’Administrateur Amisi appelle ces groupes armés à déposer les armes et aux miliciens de reprendre des activités civiles car, ajoute-t-il, les forces armées de la RDC, sont en alerte pour mettre hors d’état de nuire tout fauteur des troubles. La société civile approuve la démarche de l’Administrateur.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire