Un nouvel affrontement dans les collines de Songa et de Rutezo entre les FARDC et les M23 : Bilan les M23 en fuite vers le pays voisin

16 morts et 5 capturés, tel est le bilan des affrontements du mercredi 22 février entre les FARDC et les M23. Selon le commandant de l’opération Sokola 2 et porte parole des FARDC, le major Guillaume Djike, les assaillants ont occupé les collines de Songa et Rutezo dans le groupement de Busanza depuis mardi 21 février 2017. Saisies des faits, les FARDC ont délogé les éléments de ces deux collines. Ils se trouvent loin des frontières les la RDC. Dans un point de presse tenu le même mercredi, L’administrateur du territoire de Rutshuru confirme l’information. Madame Libera ta Buhata appelle la population à regagner leur village respectifs car la situation est sous contrôle.

 

Reportage de la radio alliance

Télécharger ce fichier

Lire

Les pygmées et Bantous ainsi que quelques notables sous l’arbre à palabre à la recherche d’une paix durable entre communautés

Lancé par le vice-premier ministre et ministre le l’intérieur Emmanuel Shadari, le forum sur la paix durable entre communautés a été lancé mercredi 22 février 2017 à Kalemie. Prennent part à ce rassemblement, les peuples pygmée, bantous, les représentants du gouvernement central et provincial,  les notables de la province et de l’association Baraza du Nord-Kivu. Prenant le premier la parole, le président national du peuple autochtone s’est exprimé en donnant les causes et les conséquences dudit conflit. Parmi celles-ci, la sous-estimation et la déconsidération dont le peuple pygmée est victime. Pour  les chefs coutumiers du Tanganyika, c’est l’assassinat du commandant Luhala qui constitue le point de départ du conflit. Après avoir entendu les uns et les autres, un rapport a été remis au vice-premier ministre et ministre de l’intérieur.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Le vice-gouverneur de la province du Haut-Katanga promet la construction d’un centre de santé moderne dans le village de Lubembe

Confronté au multiple problème de santé, le village Lubembe de dispose pas d’un centre de santé viable. Tous les cas grave de maladie, les patients sont automatiquement transférés  à plus de 40 kilomètres. Selon le chef du village Lubembe, Kilufia Bualia, le poste de santé du village est situé dans une maison non viable sans matériel adéquat ni médicament de première nécessité. Le service de maternité n’existant pas, les femmes accouchent dans leurs maisons respectives. le taux de mortalité pendant l’accouchement est revu à la hausse. De passage dans ce village le lundi 06 février 2017, le vice-gouverneur de la province du Haut -Katanga, Bijou Mushitu Kath s’est engagée à doter le village Lubembe d’un centre de santé moderne dans un avenir très proche.

 

Reportage de la radio Déogracias

Télécharger ce fichier

Lire

300 kg des cuisses de poulets et poissons chinchards avariés saisis et incinérés à Kasumbalesa

Les agents de service vétérinaires de Kasumbalesa ont arrêté le jeudi 09 février 2017 cinq femmes commerçantes avec 300 kg des produits de consommation impropres à la consommation. Ces commerçantes ambulant détenaient et vendaient des poissons chinchards et cuisses de poulets avariés en provenance de la Zambie. Le chef de service vétérinaire, Tite Ilunga appelle la population de sa juridiction à la vigilance. Signalons que tous les produits avariés saisis ont été incinérés le même jour.

 

Reportage de la radio Déogratias

Télécharger ce fichier

 

 e

Lire

Des médailles et diplômes de mérite décernés au 10° contingent béninois de la Monusco opérant dans la province de Tanganyika

Le représentant du chef de bureau de la monusco pour le tanganika a procédé le 25 janvier 2017 à la remise des médailles et diplômes des nations-unies au 10e contingent béninois de la mission des nations unies en Rdc. L’événement s’est déroulé dans le quartier général de la Monusco/Kalemie. Déployé depuis 2016, ce bataillon va totaliser au mois de mars 2017, un an de beaux et loyaux services. Il a été déployé à Nyunzu et à Manono pour faire face aux conflits enter ethnique. Cette cérémonie vient clôturer le mandant du 10° bataillon des militaires béninois envoyés par les Nations-Unies dans le Tanganyika. Plusieurs personnalités du monde tant politique qu’humanitaire ont rehaussé de leur présence. Pour le vice-gouverneur de la province Ali bin Omar, la question de la paix exige du temps.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la province du Kwilu, l’aéroport du chef-lieu Bandundu-ville menacé par l’herbe sauvage et nids de poule

Construit pour désenclaver la province du Kwilu, l’aéroport de Bandundu-ville semble être abandonné à son triste sort. Selon le constat fait mercredi 31 janvier 2017 par le journaliste de la radio Bandundu-FM, lors d’un atterrissage d’un petit avion de 12 places, il se dégage que les nids de poule sur la piste, les champs de manioc de part et d’autre de la piste, l’herbe sauvage et le gros et petit bétail traversent à souhait la piste. Comme si cela ne suffisait pas, vendeurs et acheteurs, marchants et chasseurs ont trouvé sur la piste un lieu pour traverser dans une indifférence totale des autorités. Dépourvu du courant électrique, l’aéroport de Bandundu-ville devient un sanctuaire où les hommes en uniforme commis à la sécurisation, rançonnent  le petit peuple. Tel est l’environnement dans lequel se trouve le plus grand aéroport de la province.  Et pourtant pour chaque vol, tout passager est dans l’obligation de payer au moins 10 dollars de Go pass pour chaque déplacement. D’où la question, à quoi ou mieux à qui profite cet argent ?

 

Reportage de la radio Bandundu-FM

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café de Goma, le rôle des medias et la société civile dans la sécurité des populations

La ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu est en proie de criminalité et de kidnapping récurant.  Pas plus tard qu’au premier semestre de l’année 2016, plus de 10 personnes ont été enlevées, selon les sources proches des services de renseignement. Des cas de vol, de braquage armé et de banditisme urbain sont enregistrés chaque jour. Face à ce tableau sombre sur le plan de sécurité, le Collectif des Radios et Télévisions Communautaires du Nord-Kivu (CORACON) a organisé le lundi 17 octobre 2016 un café de presse avec comme problématique « le rôle des medias et de la société civile dans la sécurité des personnes ». Devant un panel d’invités constitués de tous les acteurs impliqués dans le sécurisation des personnes et de leur bien,  le CORACON a voulu que les uns et les autres analysent avec empressement la question de sécurité, en relever les causes et proposer les pistes de solutions. Ce magazine a eu lieu grâce à l’appui financier d’Internews-RDC.

 

Télécharger ce fichier

Panelistes

  1. Madame Rosalie Zawadi, Présidente provinciale UNPC/Nord-Kivu
  2. Monsieur Etienne Kambale, Rapporteur de la Société Civile Nord-Kivu
  3. Monsieur Guillaume Ndjike, Major et porte parole FARDC dans la zone opérationnelle Sokola II
  4. Monsieur Bill Tchagbeze, Monusco
Lire

Katanga : L’entreprise chinoise Kaipeng Mining en procès pour pollution minière à Likasi

Ouvert le 08 décembre, ce procès oppose d’un côté des cultivateurs de la ville de Likasi contre, de l’autre côté, l’entreprise minière chinoise Kaipeng Mining et l’Etat congolais. Ces derniers sont accusés de n’avoir pas indemnisé les cultivateurs victimes de la pollution engendrée par l’usine de traitement des minerais de cette compagnie chinoise. A la base de l’affaire en justice, les cultivateurs de Likasi avaient dénoncés et prouvés les conséquences néfastes des émanations toxiques de l’usine chinoise sur leurs récoltes. Pour ce premier jour de procès le tribunal s’est retiré pour statuer sur une motion de procédure soulevée par les avocats de l’entreprise chinoise.

Reportage de la radio Rcl Likasi

Télécharger ce fichier

Lire

Sud-Kivu : Inquiétudes suite aux évasions répétées des prisonniers de la prison de Kakunga en territoire de Fizi.

Le directeur de la prison de Kakunga à Fizi s’inquiète de multiples évasions des prisonniers enregistrées dans son établissement pénitentiaire ces derniers mois.  Pour Jumaine Kaonga la vétusté du bâtiment,  le manque de personnel pour la surveillance et la sécurité de la prison sont à l’origine de ces fuites. Il a exposé à la presse des pistes de solution en vue d’une bonne prise en charge de cet établissement et ses pensionnaires.

Reportage de la radio Muungano

Télécharger ce fichier

Lire

Sud-Kivu : Echanges des tirs entre des militaires/FARDC et un groupe des bandits armés à Luberizi dans la plaine de la Ruzizi le lundi 05 décembre 2016.

Selon le bureau de la police nationale de Mutarule, les militaires/FARDC poursuivaient des bandits armés qui venaient d’enlever deux hommes dans un champ à kakamba, un village situé non loin du camp militaire de Luberizi. Les militaires FARDC auraient ouvert le feu contre ces bandits, qui, à leur tour auraient ripostés, informent la même source. Un civil atteint par une balle perdue serait mort et  une des personnes enlevées aurait été touchée par une balle lors de cette chasse aux bandits, informent également des autorités locales de Rwenena, un village situé non loin du lieu où les deux groupes se seraient affrontés. Toujours selon les mêmes sources, les militaires FARDC sont parvenus à récupérer les deux hommes enlevés.

Reportage de la radio Rurale Sange

Télécharger ce fichier 

Lire