Nord-Kivu: Affrontement entre FARDC et les présumées ADF sur la route Béni-Kasindi (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Les ADFs ont attaqué une position des FARDC entre Nyaleke et le pont Semuliki sur la route Béni-Kasindi dans la matinée de samedi 20 janvier 2018 en territoire de Béni. Les Forces loyalistes ont riposté à cette attaque sur la route Mbau  Kamango, appelé également le Triangle de la mort. Cet affrontement opposent les FARDC aux présumés rebelles de l’ADF durant un combat des 3 heures. Selon des sources sécuritaires, un bilan définitif n’est pas présenté au cours des affrontements. Notons que lors de ces accrochages  quatre armes de type AK47, un mortier et une radio Motorola  ont été récupéré par l’armée.

Kalemie: Les déplacés du conflit bantous pygmées lancent un appel d’aide aux autorités provinciales.(Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Les déplacés de conflit bantous pygmées installés dans le camp de Nkankomba à kalemie lancent un appel aux autorités de la province, de leur venir en aide depuis le mardi 24 janvier 2018. N’ayez pas bénéficier de l’aide humanitaire  affirment depuis leur arrivé à Kalemie dans une période d’ une année et 3 mois. Ces derniers frappés par la maladie et plusieurs cas  des décès enregistré des jours à l’autre. Causé par des nuits passées à la belle étoille sous des moustiquaires imprégnées. Aucuns matériels à leur égard pour s’abriter avec leurs familles n’aient donné auprès des autorités.  Signalons que ces déplacés sont incapables de se prendre en charge la raison pour laquelle ils lancent un appel d’aide.

 

Haut-Katanga: 22 détenus prisonniers bénéficient d’une libération conditionnelle depuis la prison urbaine de likasi.(Théodore Sapu/RCK Likasi)

Lire

L’exécution de la mesure sur les 22 détenus prisonniers d’une  libération conditionnelle s’est tenue le mardi 23 janvier 2018 depuis  la prison urbaine de BOMA à Likasi.  C’est en application de l’arrêté ministérielle du 29 décembre 2017 portant la signature du ministre national de la justice et garde des sceaux que cet acte a été mise en application. Dans son adresse aux détenus, le directeur de la prison de BOMA explicite le contour qui a abouti à ces résultats des 32 personnes détenus  proposés à la libération conditionnelle dont 22 en sont bénéficiaires. Leur bon comportement pendant les séjours dans la  maison carcérale  été une condition à cette liberté. Signalons que le procureur de la République du parquet de Likasi à prodiguer quelques conseils à ceux qui ont été libéré et ceux-là qui restent en prison.

 

Haut-Katanga: Quatre ans de servitude pénal principal sentence prononcée sur le prévenu militaire à l’issue d’une audience foraine tenue au camp de l’école de génie militaire (Théodore SAPU/RCK Likasi)

Lire

Le procès en flagrance d’un officier de la FARDC qui avait tiré en date du 10 janvier l’amant de sa deuxième femme et brûler tous les biens de la maison s’est tenu le jeudi 12 janvier 2018 à la cour militaire. Ce procès à caractère juridique s’ été centrée sur la réquisition du ministère public ; la plaidoirie de la défense et le prononcé du tribunal militaire.  A l’égards de ce prévenu détenu militaire condamné à 4 ans de servitude pénal et principal à la cour militaire au payement des frais d’instance. Le magistrat militaire dans sa réquisition faisant office de l’OMP a soutenu les faits en droit des quatre accusations dont la violation des consignes dissipation de munition de l’état ; destruction méchante ainsi des  coups et blessures. Notons, c’est détenu étant un délinquant de primaire La proposition au tribunal de le condamner à dix ans de peine ayant été allégé par le collectif des avocats de la défense.

 

Nord-Kivu: La situation sécuritaire à Mavivi entrave les activités des cultivateurs dans leurs champs (Luckson MUBAKE/Radio Muungano)

Lire

La population du village de MAVIVI,  à plus ou moins 12 Km de Béni-ville n’accède plus dans leurs champs. Et Cela est causé ,à l’activisme des groupes armés dans la région,dénommée  les ADF. Le président de la société civile précise que les activités de la population de Béni deviennent de plus en plus limité mais aussi la vie semble être  difficile dans cette partie où l’agriculture est la principale activité pour la survie.  La société civile plaide et fait appel au gouvernement congolais  pour la cause de la population de Mavivi à  vivre dans une sécurité apaisée.

 

Sud-Kivu: L’autorité provinciale d’Uvira préoccupé de la recrudescence de l’insécurité dans la plaine de la Ruzizi( Elie Kalimbire/Radio Messager du peuple)

Lire

Le vice-gouverneur se séjourne depuis le jeudi 17 janvier 2018 à Uvira. Indigné par l’attitude de ces hommes non identifiés de leur méthode d’extorquer les biens et de dénuder les habitants. La présence l’autorité provinciale du Sud-Kivu se justifie par  un échange avec les souches de la population dans le but de mener une étude sur l’aggravation de la situation sécuritaire dans la plaine de la Ruzizi. Afin d’identifier les causes réelles de la persistance de la situation sécuritaire à Uivra. Notons que les causes de la persistance de l’insécurité est de plusieurs sources à défaut causé par les chômages dont la population se livre à la méthode la plus facile mais aussi  à la présence des groupes armés étrangers localisés à UVIRA.

Nord-Kivu: Les hommes non autrement identifiés et armés perturbent l’ordre public à Kyondo(Alkavis VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

Le  commissariat de la Police Nationale Congolaise de KYONDO en chefferie de Bashu,  a été attaqué la matinée de  jeudi 18 janvier  2018 dans le territoire de Béni au Nord-Kivu.  L’attaque se fait par des présumés mai-mai , ces rebelles  ont  surpris les agents de l’ordre en pleine parade.  Trois policiers  ont été atteints par bal, avant d’être acheminés dans une structure sanitaire de la  place pour des  soins. Les rebelles avaient pour but de perturber l’ordre public dans le territoire de Béni. Signalons que SIVAVUYIRWA BARTELEMY fonctionnaire délégué de la commune rurale de KYONDO confirme ce fait en promettant le renforcement des dispositifs sécuritaires dans son entité.

 

Nord-Kivu: « Journées sans médias » à la libération d’un journaliste kidnappé (Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Une série de journées sans radios et télévisions en ville et territoire de Béni a été décrétée par les responsables et journalistes des médias. Cette décision est tombée dans une rencontre extraordinaire tenue le vendredi 12 Janvier 2018 à Beni ville par ces professionnels des médias. Décision prise  après le kidnapping du journaliste et directeur de la Radio Télévision Graben Beni, Jadot Mangwengwe aux cotés des plusieurs autres civiles enlévé par des  hommes non autrement identifiés. Par ailleurs, un message a été lancé aux ravisseurs pour la libération sans condition, et également  aux autorités compétent  exigeants de s’ impliquer à cette situation et ainsi un appel de  solidarité lancé pour tous journalistes à l’égard de leur confrère  journalistes à se mobiliser pour la libération de ce dernier.

Tanganyika : Etat de lieux de la situation sécuritaire de la ville de kalemie (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Le commandant du 22 ème mouvement navale, des forces armées de la République Démocratique du Congo a tenu un point de presse le  vendredi 12 janvier 2018 dans la commune de la Lukuga. Organisé  dans son cabinet de travail au camp marrain, à cette occasion  le maire de la ville de Kalemie  à fait un état de lieu de la situation sécuritaire positive et un compte rendu de la visite du chef de l’État à Kalemie chef de la province de Tanganyika la semaine dernière.

Nord-kivu: Défaite des Mai-mai face aux FARDC à Kasindi(Jacques Kikuni/Radio Muungano)

Lire

Les mai mai ont lancé un assaut ce jeudi 28 décembre 2017 contre les positions de la FARDC à la commune rurale de Kasindi. Ces forces négatives ont subi une perte énorme lors de leur attaque. 11 mai mai tués au total sur place. Selon une source du côté de la FARDC, enregistre 2 blessé grièvement  dont il s’agit du colonel et du major et quatre soldats tués. Signalons que toutes les activités ont été paralysés en attente de l’autorité locale  de la suite de la situation générale du milieu.