Sud-Kivu : le HCR et la CNR ont formés 100 vigiles du camp des réfugiés Burundais de Lusenda. (Aimable KAVUNJAPORI/Ongea)

Lire

Les 100 vigiles ‘’sungusungu’’ qui s’occupent de la sécurité interne du camp des réfugiés burundais de Lusenda ont été remis à niveau par le HCR et son partenaire CNR. Leur formation a tourné autour des rôles que doivent jouer les acteurs qui interviennent dans la sécurité d’un camp des réfugiés. Les 5 grands points relatifs aux conflits armés, à la criminalité à l’intérieur et à l’extérieur du camp, le terrorisme, les troubles à l’ordre public et les catastrophes naturelles ont été abordés dans le fond par ces deux organisations.
Aimable KAVUNJAPORI.

Sud-Kivu : Soupçonnée de sorcière, le corps sans vie de Madame Nasungula non loin de sa résidence à Baraka. (André FAUCON/Ongea)

Lire

Enlevée par des inconnus dans la nuit du dimanche 14 avril, le corps sans vie de Madame Nasungula Tabisha a été retrouvé ce mercredi 17 avril à une centaine de mètres de sa résidence. Âgée de plus de 50 ans, elle était soupçonnée par son entourage de pratiquer la sorcellerie contre ses voisins.
André FAUCON

[/audio

Sud-Kivu : Le chef du village de Katogota vient de lancer les travaux de construction de mémorial des victimes du massacre de Katogota. (Wendo JOES/Ongea)

Lire

A un mois de la commémoration du 19 ème anniversaire du massacre de Katogota qui avait couté la vie à 350 personnes, le chef du village de Katogota avec le soutien de la paroisse catholique de Luvungi vient de lancer les travaux de construction de mémorial des victimes. Parmi les victimes, des réfugiés burundais de 1993 et les citoyens congolais tués en masse par les rebelles du RCD le 14 mai 2000.
Wendo JOES.

Lomami : Les agents et fonctionnaires de l’Etat de Mwene ditu ont adressé un mémorandum au Chef de l’Etat. (Aly BUKASA/RCButook)

Lire

Les agents et fonctionnaires de l’Etat ont marché le vendredi 8 février 2019 jusqu’à l’inspection urbaine de la fonction publique de Mwene ditu, ville ferroviaire de Lomami.
Certains pour réclamer leurs arriérés des salaires, d’autres pour le payement des primes de risque.
Dans leur mémo, ils appellent l’actuel Président de la République à régler leurs desiderata.
Reportage de Aly BUKASA / Radio Communautaire Butook, RCB Fm

Ebola : L’ONG internationale Internews renforce la sensibilisation contre le virus ebola au Nord-Kivu et Ituri. (Olivier TUZOLANA/VoxCongo)

Lire

L’ONG internationale Internews a mis en oeuvre un projet pour sensibiliser les communautés locales sur le virus ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Depuis le mardi 29 janvier 2019, une équipe basée à Goma et à Beni produit des bulletins d’information en français, swahili et kinande, trois langues parlées dans les zones touchées par cette épidémie.
Un page facebook, un compte soundcloud « Koma Ebola » sont déjà opérationnels. Vous pouvez écouter et télécharger les différents bulletins mis en ligne.

La situation de l’évolution de la riposte mise à jour le soir du mercredi 6 février 2019 se présente de la manière suivante:

 

– Au total, 789 cas (735 confirmés et 54 probables), 488 décès et 267 personnes guéries
– 1 nouveau cas confirmé
– 2 nouveaux décès de cas confirmés
– 199 cas suspects
Toutes ces données en détails sont disponibles sur le site web du ministère de la santé de la RDC. Pour consulter ces statistiques, cliquez sur ce lien https://mailchi.mp/sante.gouv.cd/ebola_kivu_6fev19

Sud-Kivu : Le HCR a animé un débat sur l’hypothèse de son retrait dans les interventions en faveur des réfugiés Burundais au camp de Lusenda. ( Emmanuel BIMENYIMANA / Ongea )

Lire

Comment les réfugiés burundais peuvent-ils se prendre en charge au cas où le HCR suspendait son assistance humanitaire ? Cette question a fait l’objet des discussions dans la réunion que le HCR a animée le mardi 06 novembre dans le camp de Lusenda. Nombreux réfugiés burundais voudraient un renforcement en agriculture et d’autres se faire inscrire dans les écoles de métier.
Emmanuel BIMENYIMANA, nous en dit plus.

Sud-Kivu : Action Aid a lancé l’opération séduction et encouragement des enfants réfugiés burundais de 3 à 5 ans qui fréquentent la crèche dans le camp de Lusenda. ( Odette NIBIZI et Serge BISIMWA / Ongea )

Lire

Action Aid, l’organisation humanitaire en charge de l’éducation dans les camps et les sites des réfugiés burundais à l’Est de la RDC lance une opération séduction dans les crèches des enfants réfugiés burundais âgés de moins de 5 ans à Lusenda.
Ces enfants, estimés à plus de 371 qui fréquentent les crèches ont reçu chacun au moins une paire de chaussure pour les encourager ; et inviter les autres parents à envoyer leurs enfants dans des crèches.
Odette NIBIZI pour les détails.

Nord-Kivu : Les pygmées vivants à Oicha souhaitent aussi le départ de la Monusco de la RDC. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

Les propos du chef de l’État congolais Joseph Kabila au sujet du retrait des forces onusiennes en RDC, rencontrent l’assentiment des pygmées vivant à Oicha. Ceux ci pensent que la Monusco n’est pas dans le territoire de Beni pour le maintien de la paix car selon eux l’insécurité persiste malgré sa présence .

Nord-Kivu : Le phénomène ADF sera éradiqué avant le 23 décembre 2018. ( Florence MAKALIKALI / Radio Moto Oicha )

Lire

Le chef d’état-major général des FARDC en séjour à Beni se fixe l’objectif de mettre fin au phénomène ADf avant le 23 Décembre 2018, date prévue pour les élections en RDC.
Cette nouvelle a été communiquée lors de la réunion entre le Gouverneur du Nord-Kivu et toute la notabilité locale au bureau du territoire de Beni.

Sud-Kivu : Le Programme Alimentaire Mondial, PAM innove dans la distribution des vivres aux réfugiés burundais installés dans le site de Mulongwe. ( Mihali CORDONTCH / Ongea )

Lire

Le Programme Alimentaire Mondial, PAM vient d’innover son système de distribution des vivres dans le site de Mulongwe.
Désormais, depuis ce mois de septembre 2018, la distribution de la ration alimentaire se fait directement en nature sans passer par le système des Jetons via M-PESA.
Au micro de Mihali CORDONTCH, les réfugiés burundais du site de Mulongwe commentent ce nouveau système de distribution.