Open Media Fund : La Non-application de la loi portant protection des personnes vivants avec handicaps(Swahili/Radio Moto-oicha)

Lire

 

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Eric Katembo KASYANO, juriste parle de l’inefficacité de la loi portant protection des personnes vivant avec handicaps à Oicha. Le juriste , Eric Katembo KASYANO regrette que ces lois ne soient pas d’application par les autorités municipales d’Oicha. Selon lui, les handicaps ne sont pas pris en charge; par contre, ceux qui se débrouillent en exerçant de petits métiers, sont tracassés par certains taxatrices. Ce juriste exprime les vœux de voir ces lois être appliquées.

 

Open Media Fund : L’installation d’une BARAZA dans la ville de Kalemie (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

La commission diocésaine Justice et Paix à organisé une cérémonie d’installation de la BARAZA, composé de 14 personnes dont il s’agit de 7 pygmées et 7 bantous. Résultat d’un  processus de paix  dans la ville de Sango Malumbi à 32 kilo mètre sur l’axe de Lukwangulo. Ceci est crée dans  l’objectif de mettre fin aux conflits qui a endeuillé la province de Tanganyika et de promouvoir la paix pour tous dans la ville de kalemie. La réussite  de cette BARAZA dépends aussi de l’implication du gouvernement pour sensibiliser ce groupement.

 

 

Open Media Fund : Les droits des personnes vivants avec handicaps

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmée dans les débats démocratiques ».  Dans cette émission il est question de s’intéresser aux droits des personnes vivants avec handicap.
Les personnes vivants avec handicaps sont méprisé et négligé par leur entourage vu comme des êtres inutiles et anormal pour la société.
Pour les jeunes pygmées et les handicapes ont leur droit d’exercer n’importe quel travail comme toute une personne normale.
Ces derniers sont utiles et ils ont le droit d’être respecter, à ce sujet ils peuvent aussi également jouir de leur droit en tant qu’être humain. Malgré l’état physique des handicapés, ils sont appelé à travailler plus avec leurs vélos comme un moyen de se déplacer vers un endroit à un autre , dans le marché à la vente de certains produits.
Pour CONSTATIN KWABWE, handicape de naissance, Ce dernier vit de son travail de cordonnier et grâce à ce travail il gagne sa vie auparavant il vivait à la dépendance des hommes mais aujourd’hui il mène une vie indépendante sans  aucune entraide.Plusieurs hommes  vivants avec handicaps  regrette d’être négliger par les jeunes filles qui par leur conception sur  les personnes vivant avec handicap, le considère comme des hommes  incapable à satisfaire leur  besoins. D’autre part les jeunes gens  les considèrent comme des amis.  Cet émission est financé par Internews RDC et présentée par FURAHISHA MAKANGILA JACQUES