Écouter

Les journalistes de l’Equateur se plaignent de l’opacité entretenue entre le gouverneur sur la manière de communiquer avec les medias

Lire

Les journalistes de la province de L’Équateur constatent qu’il n’existe aucun cadre de communication au gouvernorat. Depuis 3 mois de son investiture, les journalistes n’ont pas accès aux sources fiables d’informations.  Dans un entretien avec le ministre provincial de la communication tenu le 14 aout 2016, les journalistes ont exprimés un chapelet des préoccupation sur la façon dont les médias souhaiteraient accompagnes l’exécutif provincial sur les actions à réaliser au profit de la province. Les professionnels de médias en ont profité pour féliciter le chef de l’exécutif sur le choix porté à leur collègue pour le poste de la communication au niveau du gouvernement local.

Reportage de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Dans la ville de Mbandaka, la population exprime son mécontentement sur le massacre à répétition à Beni dans le Nord-Kivu

Lire

La population de la province de l’Equateur exprime en lingala, son mécontentement sur le massacre à répétition dans la province du Nord-Kivu en général et à Beni en particulier. Au micro des journalistes de la radio Mwana de l’Equateur du dimanche 14 aout 2016, la population de cette ville appelle les autorités à faire preuve de sensibilité et de compassion pour la protection des compatriotes de Beni.

Vox pop de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Pour permettre d’établir les responsabilités sur les derniers massacres survenus à Beni, le procès des éléments ADF capturés est fixé pour le samedi 20 aout 2016

Lire

C’est confirmé pour ce samedi 20 aout le début du procès des présumés adf et congolais impliqués dans le massacre à Beni. La précision a été livrée, mercredi 17 aout à la presse par le colonel LUFWA gouvernement présents à Beni à la prison de KANGBAYI où sont détenus quelques suspects. Et ce, en présence des vice-premiers ministres et ministres de l’Intérieur et de la Défense encore présents à Beni. Selon le colonel MOKONO premier avocat général des Fardc, tous ceux prévenus ont été arrêtés dans le cadre des opérations Sokola I et II.  Les congolais seront jugés au pays et les étrangers.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lors d’une marche pacifique le mercredi 17 aout dernier à Beni, les manifestants ont exigé la démission du vice premier ministre et ministre de l’intérieur et du vice premier ministre et ministre de la défense.

Lire

Retour au calme à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, après une matinée très  tendue le mercredi 17 aout 2016. La manifestation organisée par les coordinations de la société civile du Grand-Nord a réuni des milliers de gens  pour exprimer leur ras-le-bol contre ces massacres à répétition et l’inefficacité et l’incapacité des autorités  de garantir la sécurité de ses frontières.   Dans un mémo remis à l’Administrateur du territoire, la population exige la démission du vice premier ministre et ministre de l’intérieur et celui de la défense. Selon Lewis Saliboko premier secrétaire rapporteur des forces vives de Beni, d’autres actions plus grave seront entreprises le samedi 20aout après évaluation et ce jusqu’à obtenir l’exécution de toutes les recommandations formulées à l’endroit des acteurs concernés.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

En soutient au peuple de Beni, La population de Kalemie manifeste sa compassion à la population de Beni

Lire

En guise de soutien à la population de Beni, la province du Tanganyika a manifesté sa compassion à la population de Beni. Les habitants de Kalemie condamnent avec la dernière énergie le massacre à répétition qui se déroule dans cette partie de la République. Quelques jeunes se sont exprimé le mercredi 17 aout 2016. Dans leur propos, ils en appellent à l’autorité pour protéger et sécuriser la population. Ils affirment être prêt pour défendre les limites frontalières de la République.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Les FARDC opérant dans le grand nord de la province du Nord-Kivu sont dotées de nouvelles tenues militaires

Lire

Les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) opérant dans le secteur du Grand Nord dans la province du Nord-Kivu ont été doté depuis samedi 13 aout 2016 de nouvelles tenues militaires. Selon le général Marcel Mbangu, cette nouvelle tenue a une certaine spécificité pour les distinguer les forces de l’armée de la RDC aux autres forces. D’après le général, la distribution doit se poursuivre dans les territoires de Lubero et de Beni. Selon les habitants sur place, certains militaires ont été déjà visible avec cette nouvelle tenue depuis le début de cette semaine.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Dans son propos adressé à la population de Beni, le premier ministre a tenu à apaiser tout le monde sur les engagements du gouvernement pour la protection de la population et de leurs biens

Lire

Le premier ministre Augustin Matata Ponyo a annoncé que le gouvernement prend et prendra toutes dispositions pour la protection des personnes et de leurs biens. Cet engagement a été pris samedi 13 aout dernier lors de sa visite de consolation aux victimes de massacre de Beni. Dans sa suite, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, le chef d’Etat major des FARDC, ainsi que celui de police. Dans son propos, le premier a affirmé que la situation à Beni préoccupe même le président de la République.

Extrait sonore de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

A L’Equateur, la population de Mbandaka a donné son point de vue sur le massacre à répétition qui se déroule à Beni

Lire

La massacre qui s’est perpétré à Beni le samedi 6 aout 2016, devient comme une goutte d’eau qui fait déborder le vase. Sur l’ensemble du territoire national, les voix s’élèvent pour condamner ce massacre à répétition dans la ville de Beni. C’est le cas à Mbandaka chef lieu de la province de l’Equateur où la population appelle le gouvernement et la Monusco à prendre ses responsabilités.

Vox pop de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Aussitôt après son arrivée à Beni, le premier ministre Augustin Matata Ponyo fait un état macabre des actes commis par les  »terroristes » de l’ADF dans le village de Beni

Lire

Le premier ministre Augustin Matata Ponyo s’est rendu a Beni samedi 13 aout 2016 pour réconforter la ville et surtout les victimes de massacres. A son arrivée, le premier ministre a condamné ces actes de violence. Dans sa délégation, plusieurs ministres et autres autorités de la République. Matata Ponyo et les FARDC, les autorités et notabilités locales ont tenu plusieurs renions pour faire un état de lieu complet de la situation et prendre des mesures appropriées pour la protection de la population et de leur Biens. Le premier ministre a également eu des entretiens avec les familles de victimes.

reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

6 jours après le massacre de plus de 40 personnes à Beni, la situation de la ville porte encore les stigmates de la violence et une grande visibilité des hommes en uniforme.

Lire

La ville de Beni peine à reprendre son rythme normal. 6 jours après le massacre de plus de 40 personnes, soit le dimanche 14 aout 2016, la population peine à réaliser que le milieu est encore habitable. Certains commencent à regagner leur milieu d’habitation pour organiser les obsèques des victimes de massacre, portant avec eux quelques biens de première nécessité. Aucune activité professionnelle n’est organisée. Même la circulation des engrains est timide à part celle des véhicules essentiellement des militaires et casques bleus. Entre temps, les mouvements associatifs s’activent à faire le bilan sur le nombre réel des victimes.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier