Écouter

Kalemie : Les prix des produits de première nécessité revus à la hausse (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Suite à l’impraticabilité de certaines routes, le chef lieu de la province du Tanganyika se voit couper les axes qui ravitaillaient la ville en produit vivrier. Cette situation entraine une pénurie en vivre. C’est le cas des produits comme le manioc, le mais ou encore les tomates qui sont devenus très rares sur le marché. Selon le constat fait le samedi 14 octobre par la radio Kaoze, les prix de produits ont pris de l’ascenseur.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

 

Lire

Province de Tanganyika : Installation des membres du groupe Baraza au village Sango Malumbi (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Dans le but d’assurer la mise en œuvre des recommandations du forum sur la paix dans la province du Tanganyika, les autorités politiques, administratives et ecclésiastiques ont procédé le samedi 14 octobre 2017 à l’installation des membres  du groupe Baraza au village Sango Malumbi. Situé à plus de 28 km du chef lieu de la province, ce village constitue une étape de processus de pacification entre communautés.

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier

Lire

Kasai Central : Les élus de la province demandent à la CENI d’organiser l’élection du gouverneur (Frederic Tshidile/Radio Diku Dietu)

Dans une déclaration rendue publique le mercredi 11 octobre 2017, les députés de la province du Kasai Central ont interpellé la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à organiser un scrutin pour remplacer le gouverneur Alex Kande déchu de ses fonctions il y a quelques jours. Cette demande fait suite à un vide constaté à la tête de l’exécutif provincial.

Reportage de la radio Diku Dietu

Télécharger ce fichier

Lire

Kabinda : Les élèves de l’institut Mukungila s’insurgent contre la nomination d’un nouveau préfet (JC Kabulue/Radio Veritas)

C’est la police nationale congolaise qui dispersé le mercredi 11 octobre 2017 la marche de colère des élèves de l’institut Mukungila à Kabinda. Selon les informations à notre possession, les élèves n’ont pas apprécié les méthodes utilisées pour remplacer leur préfet. Et pour le faire savoir, ils ont préféré occuper les principales artères de la ville de Kabinda entrainant à leur suite les élèves d’autres instituts comme le complexe institut de Kabinda (Instika).

Reportage de la radio Veritas

Télécharger ce fichier

Lire