Dans le Kwilu, Il n y a pas de saut métier, il n y a que des sautes gens

Il n y a pas de saut métier, il n y a que des sautes gens, dit-on. Les femmes de Mbankana l’ont compris. Grace à la fabrication de Tshikwangue, madame Chantal arrive à faite face à certaines charges de la vie. Elle explique dans ce carré des dames comment fabrique-elle la tshikwange, comment la préparer et la rendre plus attrayantes que les autres.

 

Radio sango malamu

Télécharger ce dossier

Lire