Les enseignants du Kasai central ont grand besoin d’une formation en gestion de stress en milieu scolaire après les tuéries enregistrées dans cette zone. (Elysée Lusamba)

Les affrontements meurtriers entre miliciens de Kamwina Sanpu et les FARDC depuis 2016 portent un coup sur l’éducation des enfants. Cette inquiétude est de Pierre Tshilenge, psychologue et doyen de la faculté de psychologie à l’université Simon Kimbangu de Kananga  dans la province du Kasai central. Il s’est adressé à ce sujet à la presse le mardi 02 avril 2017. Selon lui, les atrocités vécues du fait de ces conflits armés ont des conséquences néfastes  sur le comportement des enfants. Pierre Tshilenge propose que les enseignants soient  outillés en gestion de stress en milieu scolaire. Pour lui, les proffessionnels de la craie doivent apprendre à identifier les signes de traumatismes chez les élèves et à orienter les victimes vers les structures spécialisées. (Elysée Lusamba/radio Diku Dietu).

 

 

Reportage de la radio Diku Dietu
Télécharger ce fichier

Lire