OCHA inquiète de la promiscuité des lieux d’aisance d’écoles d’Oicha (Nord-Kivu)

  •     Latrines EP Mwangaza

Les installations hygiéniques ou lieux d’aisance des écoles primaires Mwangaza, Masosi, de l’institut Mabalako et de l’établissement Mukakira, dans le quartier Pakanza sont dans un état de délabrement avancé et leurs utilisateurs, notamment les déplacés de guerre court des risques des maladies infectieuses si rien n’est fait, craignent les responsables de zone de santé rurale de Oicha, après constat et évaluation de la situation humanitaire avec les représentants de l’agence des Nations Unies pour la coordination des aides humanitaires, Ocha.  En dehors des élèves, presque tous les ménages de déplacées de guerre du quartier Pakanza utilisent les mêmes latrines destinées aux écoliers de trois écoles primaires publiques situées dans les mêmes périmètres du même quartier. Une promiscuité qui met en danger la santé d’élèves et enfants qui les utilisent au regard non seulement du nombre d’utilisateurs mais également du détournement de leurs usages. Un reportage de Kavetya Mbusa.

+ posts