La situation de déplacés du conflit interethnique dans le Tanganyika devient très préoccupante surtout dans le camps Kalunga

Lire

Dépourvus de tout, les déplacés du conflit interethnique dans le Tanganyika sont abandonnés à leur triste sort. Installé dans le site de Kalunga depuis 3 mois, plus de 2800 ménages sont confrontés à des besoins urgents. C’est notamment le manque de couverture contre la pluie pendant cette saison pluvieuse, le mangé, le soins de santé primaire et la scolarité des enfants. Selon le président du camp Amato Mulangi, depuis qu’ils sont dans le camp, personne ne s’occupe de leur situation. Il ajoute que plus de 11 personnes ont déjà trouvé   la dont le dernier en date du samedi 11 février 2017. Selon nos sources, la communauté anglicane procède à l’identification des déplacés dans le but d’envisager quelques opérations de secours.

 

Reportage de la radio Kaoze

Télécharger ce fichier