Nord-kivu: Plus des 20 femmes retenues chaque mois à l’hôpital général d’oicha, par manque des ressources financières(Florence Makalikali/Radio Moto oicha)

Lire

Les femmes rurales et les femmes déplacées de guerre sont regroupées à plus de 20 chaque mois à l’hôpital général d’Oicha. Depuis près d’un mois,  incapable de retrouver l’argent pour subvenir à la facture sans se rendre au champ. Suite à la guerre qui fait ravage dans le coin d’oicha. Il est à signaler que deux femmes ayant fouilles la cité de Mayimoya pour venir accoucher à l’hôpital général d’oicha mais elles sont buté à cette situation des frais. S’agissant des femmes issues des familles pauvres et des femmes déplacées de guerre ou encore des épouses des militaires qui ont du mal à honorer la facture des soins médicaux.Notons que l’hôpital général libère les femmes au bout de plusieurs mois  mais ceci est un manque à gagner.