Dans la province de Tanganyika, un débat public, Presse Café, sur la problématique sur la cohabitation pacifique des peuples autochtones et bantous de Nyunzu

Un débat public (« Presse Café ») a été organisé le samedi 22 octobre 2016 à Nyunzu. Le débat entre representants des peuples bantous et pygmées, représentants de la société civile, avec la participation des autorités locales, portait sur le rôle des médias et de la société civile sur la cohabitation pacifique des peuples autochtones et bantous.  Pour les participants, il est question de présenter les causes de conflits entre pygmées et bantous, notamment sur les questions foncières d’une part et de l’autre, proposer des pistes de solutions pour aboutir à une cohabitation pacifique entre les différents peuples. Ce programme radio a été produit par le réseau des médias associatifs et communautaires du Katanga (Remack) grâce à l’appui financier d’Internews, dans le cadre d’une mission de mentoring dédié à ces questions. Pour faciliter la compréhension des auditeurs, le débata été produit en swahili et diffusé dans les radios partenaire du PDSM dans la province du Tanganyika.

Panelistes :

  1. Prince Maunda, Représentant des medias
  2. Dieudonné Kasonde, Représentant de la Société civile de Nyunzu
  3. François Mwamba, Représentant de peuple bantous
  4. Alexandre Mwamba, Représentant de peuple pygmées

 

Télécharger ce fichier

Lire

Dans la province de l’Equateur, la gestion de la prime de risque des infirmiers divise Gouverneur, Justice et les services de sécurité

Le reliquat resté sur la paie des infirmiers du mois de juillet dans la province de l’Equateur divise le gouverneur de la province, la justice et le service de sécurité. Ce reliquat s’élève à plus de 35 millions de francs congolais.  A cet effet, la justice accuse le comptable Alpha Namubi d’avoir détourné la cagnotte. Ce dernier est aux arrêt depuis le 30 juillet 2016. Le Gouverneur de la province, lui, s’étonne et se demande pourquoi le parquet a envoyé une invitation au comptable suivie d’un mandat d’amener. Tony Bolamba affirme avoir consigné ces fonds au compte de trésor public. Sur le terrain, les infirmiers constatent avec regret un conflit entre institutions provinciales et gouvernementales pour de l’argent qui leur est destiné.

Reportage de la radio Mwana

Télécharger ce fichier

Lire