RDC-Education : Près de 75% des enfants non scolarisés à Kiliba dans le Sud-Kivu.

Lire

Environs 75% d’enfants restent non scolarisés à Kiliba ONDS. La pauvreté des parents après la fermeture des activités de la sucrerie de Kiliba, serait à l’origine de cette situation. Selon des leaders locaux de Kiliba, plusieurs responsable n’arrivent pas à payer les frais scolaires qui ne coutent qu’entre 1500 à 3000 Francs Congolais  pour leurs enfants. Ce sujet est abordé dans cet émission proposée par Gaius SHABILEPA de la Radio le Messager du Peuple.

Sud-Kivu: Le sifflet peut Sauver ; campagne lancée pour lutter contre l’insécurité à Uvira. /(Gaius Shabilepa/Radio le Messager du peuple)

Lire

L’organisation Mission des Jacobins sages MIJAS en collaboration avec la nouvelle société civile Congolaise ont lancé l’opération: « Le sifflet peut sauver à Uvira » le vendredi, 06 avril 2018.

Selon le Coordinateur de cette société civile ; l’objectif à travers cette campagne consiste à doter les ménages d’Uvira d’un moyen d’alerte aux agents de sécurité une fois menacée par des bandits ou voleurs de toutes catégories pendant la nuit.

Claude MISARE justifie cela par l’insécurité grandissante enregistrée ce dernier temps dans la cité d’Uvira.

Le Coordinateur de la nouvelle société civile d’Uvira en explique ici au micro de Gaius SHABILEPA.

Sud-kivu: L’ONG S.O.S Femme et Enfant en Catastrophe, en sigle FEC sensibilise la population d’Uvira sur « la planification familiale pour le bien être de la femme,de l’enfant et de la famille »(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une conférence de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive a été organisée le mercredi 21 mars 2018 à Uvira. Dans le cadre d’informer la communauté d’Uvira  sur  la pratique des méthodes de planification familiale pour le bien être de la femme, de l’enfant et de la famille issue de santé sexuelle et reproductive. Exécuté par l’ONG, » SOS Femme et enfant en catastrophe en sigle  FEC  » à l’intention notamment des leaders communautaires. L’objectif de cette activité est celui de permettre aux leaders communautaires d’expliquer à leurs pairs éducatifs  les bénéfices et valeurs d’espacement des naissances dans l’amélioration de la santé de la mère et l’enfant. Notons que cette la planification familiale contribue à la réduction de la morbi-mortalité maternelle et infantile.
 

Sud-Kivu: Les vaches venues de la plaine de la Ruzizi et de Burundi ravagent les champs des femmes cultivatrices de Kiliba (Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Les cultivateurs de Kiliba en majorité des femmes ont manifestée dans la matinée du 8 mars 2018 devant le bureau administratif de la cité de Kagando. Ces femmes protestent contre le ravage de leurs champs par des vaches qui sont venues de la plaine de la Ruzizi et d’autres du Burundi. les manifestants en colère ont détruit les maisons des éleveurs et brulé les graal où sont gardés ces animaux. Les cultivateurs exigent dans leur mémo le départ sans condition des troupeaux des vaches présents dans leur cité. Le chef de cité de Kagando confirme la manifestation et promet une réponse aux manifestants la semaine
prochaine. Gaius SHABILEPA depuis Uvira donne le récit de cette
marche.

Sud-Kivu: La société civile et les associations des jeunes d’Uvira procèdent à la pacification des conflits inter-communautaires à Bijombo(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une journée de réflexion est organisée le mardi 06 mars par une trentaine des représentants des églises, organisations membres de la société civile et associations des jeunes de hauts et moyens plateaux tenue à Uvira centre. Au cours de cette activité sur la paix , les organisations déplorent la persistance de l’insécurité à Bijombo et ses environs. Organisée par la communauté des églises évangéliques des amis du christ au CONGO CEEACO dans le but de pacification dans les régions ciblés par les activismes. Il s’agit pour les participants d’établir les responsabilités et de donner les pistes de  solutions aux conflits inter-communautaires vécus dans cette région. Pour la Société civile de Bijombo, il sollicite auprès du gouvernement de s’impliquer à l’arrestation de tous détenteurs d’armes et le responsable de la CEEACO donne aussi son point de vue sur  la détention d’arme illégal par les membres de communauté à Bijombo qui est coonsideré la cause de cycle des violences dans cette région.