Sud-Kivu :La NSCC/Uvira envisage d’autres actions après l’interdiction de la marche par l’Administrateur du territoire d’Uvira. ( Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

La marche prévue par la nouvelle société civile Congolaise ce jeudi 05 juillet 2018 pour interpeller le gouvernement Congolais à s’impliquer pour trouver la solution à la crise sécuritaire de Bijombo n’a plus eu lieu à Uvira. Pour cause ; son interdiction par l’administrateur du Territoire d’Uvira.
Dans une correspondance adressée à la nouvelle société civile Congolaise ; Rachid KASANGALA évoque des raisons sécuritaires dans sa juridiction en général et dans la cité d’Uvira en particulier. En réaction, le Coordinateur de la nouvelle Société civile Congolaise d’Uvira déplore cette façon d’agir de l’autorité territoriale. Toutefois,
selon Claude MISARE, le Coordinateur de la NSCC ; ils ne baisseront pas les bras.
Il en parle ici au micro de Gaius SHABILEPA.

Sud-Kivu : Les rescapés de l’incendie de Sange sollicitent l’appui du gouvernement provincial pour leur auto-prise en charge en marge de la commémoration du huitième anniversaire de cet accident. ( Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

Le représentant de l’union des rescapés et des familles éprouvées de l’incendie de Sange appelle le gouvernement provincial du Sud Kivu à les appuyer par des microcrédits. Ceci pour leur permettre d’exercer
certaines activités pour une auto-prise en charge.
incendie-sange
Nalwage MULUGWE Blaise a lancé cet appel l’avant midi de ce lundi 2 Juillet à l’occasion de la commémoration du huitième anniversaire de cet incendie, à
travers un culte de l’Eglise luthérienne à Kyanyunda sur le lieu où sont enterrés les corps de 301 personnes mortes dans cet incendie. Les raisons de cet appel dans ce reportage de Gaius SHABILEPA depuis Uvira.

Sud-Kivu : 17 combattants maï-maï du groupe Kijangala se sont rendus aux FARDC le samedi à Sange. (Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

Reddition samedi 16 juin dernier aux FARDC à Sange de 17 combattants Mai Mai du groupe KIJANGALA. Ils proviennent du village Kikuyu dans le groupement de Kigoma en chefferie de Bafuliru en territoire d’Uvira au Sud Kivu. Dans leur reddition, ces combattants ont amené avec eux cinq
armes avec d’autres effets militaires. Et c’est en présence de l’assistant de l’administrateur du territoire d’Uvira chargé des finances et d’autres notabilités de Sange. Toute fois ; le commandant de ce groupe mai mai n’est pas venu avec ses hommes, fait savoir son adjoint. Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient sur les raisons de cette reddition.

Sud-Kivu : La nouvelle société civile du Congo d’Uvira déplore la recrudescence de l’insécurité ces derniers jours dans cette cité. (Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

En l’espace de six jours ; le coordinateur de la nouvelle société civile du Congo d’Uvira a dénombré trois personnes abattues par balles et d’autres cas de vols à mains armés enregistrés dans différents quartiers. Des hommes armés non autrement identifiés en sont responsables, indique Claude MISARE. Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient sur les récits de ces cas d’assassinats.

Uvira: Le chef milicien mai mai Karakara n’est plus. (Gaius SHABILEPA/Radio le Messager du peuple)

Lire

Ce seigneur de guerre actif dans la plaine de Ruzizi haut et moyen plateaux d’Uvira a été tué la nuit du 9 avril dernier dans une attaque des FARDC à son domicile au village Rugeje. C’est en chefferie de Bafuliru dans le moyen plateau. Information livrée par des sources locales à Rugeje et confirmée par le chargé de communication et information des opérations Sokola II sud-Kivu à Uvira. Cette dernière signale aussi la mort de deux des gardes du corps de Karakara et l’arrestation de sa femme.

Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient avec le récit sur la mort de ce mai-mai.