Kinshasa: « Focus group » ;Journée de collecte des données sur les groupes de discussion concernant les activités des radios partenaires du PDSM(Internews-RDC)

Lire

Internews-RDC a organisé un Focus group vendredi 22 décembre 2017  dans ses locaux à Kinshasa . Dans le cadre de l’évaluation du plan de suivi et évaluation du PDSM, une recherche de terrain (groupes de discussion) était conduite dans les provinces couvertes par le programme, pour collecter les données qui ont permis d’apprécier le niveau d’atteinte des résultats en comparaison aux résultats atteints en 2016 pour en établir l’évolution. Cette mission a concerné les provinces de Kinshasa, Haut Katanga, Kasaï-Oriental et Sud Kivu.
l’Objectif général poursuis dans cette journée d’échange étais celui de contribuer, par cette évaluation des actions de terrain du DDC et en conformité avec son plan de suivi-évaluation (PMP), à l’atteinte efficiente et efficace de son objectif général : «Libres et Responsables: Protéger la Liberté de Presse pour le Débat démocratique en RDC». Ce dernier avait pour objectif spécifiques d’organiser des groupes de discussion avec les clubs d’auditeurs des radios partenaires du PDSM dans leurs provinces respectives de recueillir les besoins des communautés en termes d’information et leur opinion ou perception des radios appuyées par le PDSM, documenter quantitativement et qualitativement les progrès réalisés (ou non) par les radios partenaires vers l’atteinte des objectif général et spécifique du PDSM.

 

Presse-café:  » Les 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées au Genre, Quels acquis?(Internews et Ucofem)

Lire

Pour sortir la masse de l’ignorance des lois et assurer une éducation sûre des femmes et des hommes, les acteurs de la lutte contre les violences basées sur le genre, au côté du gouvernement, se sont engagés, entre autres, à sensibiliser et vulgariser le nouveau Code de la famille tout au long de la campagne 2017. l’Objectif de ce Presse-café était celui de contribuer à la sensibilisation et la vulgarisation de la campagne de 16 jours d’activisme de lutte contre les violences faites à la femme. Mais non seulement  celui d’inculquer aux genres le bien fondé de la lutte contre les violences faites à la femme pendant cette période ;faire de la lutte contre les violences faites à la femme un combat de tous les jours ;impliquer la population dans cette lutte pour que sa réussite soit totale.

Panélistes:

  • Madame Esther KAMWANAI, Ministre du Genre , famille et enfants
  • Madame Clotilde KABEMBA, RAF
  • Madame Anna MAYIMONA, Directrice de l’UCOFEM 20 ans
  • Docteur Jule MWIMBI

Presse-café:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC »

Lire

Presse café Internews:  » Journée Internationale des droits de l’Homme 2017:  » Etats de lieux de la situation des droits humains en RDC » tel est a été le thème développée le vendredi 08 décembre 2017 au Centre des Ressources pour les Médias situé dans la commune de Gombe. Objectif poursuivi,
Le 10 décembre constitue une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées, pour les droits de l’Homme. L’éducation aux droits de l’Homme contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’Homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés. L’éducation aux droits de l’homme est bien plus qu’un sujet de leçon ou que le thème d’une journée: c’est un processus qui vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité.

Qu’en est-il donc de la situation des droits l’homme en République Démocratique du Congo (RDC) ?
D’où l’objectif principal de ce presse-café était de faire un Etat de lieux de la situation des droits de l’Homme en RDC.

Panélistes:

  • Madame Sandra YOKA, Directrice des droits humains, ONG solidarité pour un monde meilleur;
  • Maître George KAPIAMBA, Président de l’ACAJ;
  • Monsieur Esaie KABWIT, Représentant du Ministre des droits Humains

Bukavu : Presse café : « Insécurité, rôle des médias dans la lutte contre le phénomène Kidnapping au Sud-Kivu » (Internews-RDC)

Lire

Voilà une année maintenant qu’au Sud-Kivu,  des habitants de la ville de Bukavu et des territoires environnants, refont face  au phénomène « Kidnapping » avec demande de rançon.  Les statistiques de la police font état pour ces trois derniers mois, avril, mai et juin 2017,  de 5 cas de kidnappings à Bukavu.  Ces cas sont les seuls dont les familles des victimes ont saisi officiellement la police, d’autres étant méconnus des agents de l’ordre. Quoique, la Police estime qu’il n’y a pas, à date, de réseau organisé des kidnappeurs, mais juste  des jeunes gens isolés qui cherchent par cette voie à gagner de l’argent, les médias du Sud-Kivu eux, veulent sans attendre sensibiliser la population contre ce phénomène. Selon l’Union nationale de la presse du Congo/Sud-Kivu (UNPC), les médias doivent à tout prix chercher des voies et moyens pour étouffer cette pratique,  qui du reste peut prendre de l’ampleur. C’est ainsi que le 22 juin 2017 en  collaboration avec Internews en RDC, la « synergie des médias du Sud-Kivu contre les kidnappings » a organisé un café presse, afin d’amener les journalistes, les organisations de la société civile et les autorités de l’ordre à réfléchir sur comment décourager ce phénomène sous toutes ses formes. Ce café, dont est issu ce magazine a été financé par l’USAID avec des fonds complémentaires de la Coopération Suisse.

Télécharger ce fichier

Panélistes :

  1. Charles BALOLEKWA, Commissaire provincial principal en charge de la police judiciaire,
  2. Claver BASEME, représentant le ministère provincial de l’intérieur,
  3. Justin BAHIBARWA, Délégué du Bureau de Coordination de la Société civile du Sud-Kivu et Défenseur des droits humains, Coordonnateur de l’Association SOS IJM.
  4. Justin KYANGA,  Directeur de la Radiotélévision Ngoma ya Kivu (RTNK) et délégué de l’Union Nationale de la Presse du Congo à ce panel.