Kalemie : Les femmes journalistes et professionnels de médias lancent la sortie officielle de leur association dénommée « Union des Femmes des Médias du Tanganyika(Jacques Furhisha/Radio Kaoze)

L’Union des Femmes des Médias du Tanganyika, est une association sans but lucratif ayant pour objectif de promouvoir les femmes journalistes de la province du Tanganyika. Le comité de cette gente féminine , a été élu il ya trois mois dans une réunion tenue à la radio kaoze en présence de plusieurs personnalités dont les directeurs de certaines radios de kalemie. La sortie officielle de l’association de l’Union des femmes professionnels des Médias  doit avoir lieu selon une source proche de cette structure, ce samedi 16 décembre 2017 au cercle SNCC de kalemie.

Province de Tanganyika : Inondation dans le village de Rugumba à 12 km de kalemie(Jacques Furahisha/Radio kaoze)

Une quarantaine des maisons emportés lors de la pluie du samedi 09 au dimanche 10 Décembre 2017 dans  le village de Rugumba  situé à 12 km du centre ville. Le village de Rugumba est l’un  de village qui ravitaille la ville de kalemie en produits vivrières et avec une population estimé à 400 habitants. le village  de Rugumba a été attaqué par les eaux de la rivière de même nom que le village. Débordé  par les eaux de la rivière, deux victimes passent la nuit à la belle étoile depuis le samedi dernier sans assistance  et d’autres personnes ont voulu quitté le village pour trouver refuge à Kitshanga non loin du centre ville de  kalemie. Signalons que certaines habitants sur place préconise que  seul l’intervention de l’assistance du gouvernement congolaise peut sauver le village de Rugumba.

 

Open Media Fund : L’appelation du terme MUMBOTE chez les pygmées

Lire

« Appelation MUMBOTE »
Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Dans cette emission il est question de l’appellation du terme « Mbote » car chez les pygmées il ya plusieurs appellation dont aussi le terme MUMBOTE. Un pygmée une fois l’appelé bote, souvent il se sent insulté et est énervé à la fois. Pour les pygmées, ce terme représente des injures mais il est un terme normal pour les autres peuples.Appelé un pygmé Mumbote, c’est une façon de négliger cette communauté affirme l’un de ce jeune. Ce terme Mumbote a été interdit dans les résolutions du forum sur la paix, tenu à kalemie du 22 au 24 fevrier 2017. Les seuls termes acceptable sont entre autres, puygmé et peuple Twa .

Open Media Fund : L’installation d’une BARAZA dans la ville de Kalemie (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

La commission diocésaine Justice et Paix à organisé une cérémonie d’installation de la BARAZA, composé de 14 personnes dont il s’agit de 7 pygmées et 7 bantous. Résultat d’un  processus de paix  dans la ville de Sango Malumbi à 32 kilo mètre sur l’axe de Lukwangulo. Ceci est crée dans  l’objectif de mettre fin aux conflits qui a endeuillé la province de Tanganyika et de promouvoir la paix pour tous dans la ville de kalemie. La réussite  de cette BARAZA dépends aussi de l’implication du gouvernement pour sensibiliser ce groupement.

 

 

Open Media Fund : L’habillement chez les jeunes pygmées (Jacques Furahisha/Radio Kaoze)

Lire

Ensemble pour la paix c’est sont des émissions réalisées dans le cadre du projet Open Media Fund, « intégrons les jeunes et les femmes de la communauté pygmées dans les débats démocratiques ».

Dans cette émission il s’agit de l’habillement chez les jeunes pygmées.Parlons des jeunes actuels, la plupart sont confronté à l’influence de la nouvelle mode, selon les jeunes pygmées ce comportement est du à la largesse des certains parents qui ont baissé la garde en ce qui concerne l’habillement de leurs enfants. Cette nouvelle accoutrement au temps ancien n’existé pas quand bien même elle existé cela n’influencé guère le comportement des certains enfants il sied de comprendre que ce comportement s’adopte au moment certaines familles sont passif à cet habitude. Mais  il est aussi également une faute des parents, car  ils sont à la base de l’achat des certains vêtements indescents. L’accoutrement est une question de l’éducation qu’un parent donne à ses enfants alors l’habillement d’un enfant reflet directement l’endroit où il provient et en même temps cet accoutrement démontre  l’éducation que ces jeunes reçoivent de leurs familles. A ce propos signalons qu’il est d’un grand devoir aux parents de veiller sur l’habillement de leurs enfants.